Sommaire de l'article

Wendy J., en 2ème année de Pharmacie à Paris VI nous parle de son parcours et du vécu de sa PACES

Quelle année était votre PACES, quel était son numerus clausus ?

2016 – 2017, 324

Votre bac, votre spécialité et votre mention ?

Bac S mention bien

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?

Doublante

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?

primante médecine:1050 / doublante médecine: 424 et pharmacie: 292

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?

Plutôt assidue

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?

Chez mes parents !

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?

30 à 40 minutes

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?

Oui, il est très simple je trouve de se repérer à Paris 6.

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?

En primante j’ai fait un stage de pré rentrée de deux semaines avec le tuto de la fac. C’était largement suffisant (même indispensable car la transition lycée/PACES est juste énorme), en revanche je ne l’ai pas pris assez au sérieux : je ne retravaillais pas beaucoup les cours vus dans la matinée alors que c’était LE moment pour prendre de l’avance ! Je l’ai très vite regretté à la rentrée vu l’énorme quantité de cours qui arrivait. J’ai pris du retard beaucoup trop rapidement (au bout de 3 semaines je crois).

C’est pour ça que je recommande vivement aux primants de prendre de l’avance (le plus possible) c’est très important car une fois que vous avez du retard c’est très difficile de le rattraper. Et au niveau psychologique, cela me rajoutait un stress supplémentaire. Je suis arrivée au concours en ayant vu environ 60-70% du programme. En tout cas si vous en avez ne paniquez surtout pas et faites de votre mieux et votre mieux à VOUS, ne vous comparer pas aux autres tout le monde est différent !

En doublante, étant traumatisée par le mot « retard », j’ai décidé de recommencer à bosser 1 mois avant la rentrée. Mois pendant lequel j’ai pris 3 semaines d’avance sur le programme de la fac. J’ai vraiment repris progressivement et à mon rythme : le premier jour j’ai du travailler une heure; puis j’en ajoutais au fur et à mesure histoire de profiter encore un peu de mes vacances. La semaine précédent la rentrée; j’avais déjà un bon rythme et ça m’a beaucoup aidée.

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?

En primante j’ai voulu continuer mon sport, le karaté, mais j’ai très vite arrêté car trop compliqué au niveau des horaires et du lieu. En revanche il est largement possible de faire du sport en PACES, il suffit d’être organisé.

J’allais courir quelque fois le dimanche en fin d’après midi.

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?

En primante, j’ai fait quelques restos, sans jamais rentrer tard.

En doublante, un peu plus, et toujours des restos. Ça me motivait beaucoup à travailler. Avec une amie on se prévoyait le resto une semaine à l’avance pour bien se motiver…

En ce qui concerne les pauses il en existe 3 types
– les petites pauses de la journées (midi, après midi, soir)
– les pauses de la semaine (moi c’était le dimanche en fin d’après-midi souvent, et quelque fois resto le vendredi ou samedi soir)
– les pauses « non prévues » elles sont rares mais on a le droit de s’en accorder (je me suis déjà pris un dimanche entier de pause quand je saturais, terminé 1h plus tôt à cause d’un mal de crâne, ce gens de choses)

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?

Apparemment des pharmaciens mais je ne les ai jamais vu.

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?

8h de sommeil en moyenne

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?

Mon idéal était de 11h/jour au S1 mais c’était plus 10h/jour au S2.

Après il y a toujours des imprévus ou des jours où on est moins productifs (moi c’était le dimanche…) donc ça pouvait varier !

Surtout ne vous comparez pas aux autres ! Il est bon de savoir comment s’organise les autres, cela peut être utile, mais chacun est différent, vous seul pouvez savoir ce qui est bon pour vous.

Par là j’entends avoir un rythme qui respecte une certaine qualité de vie, qui respecte votre santé et vos besoins. En fait le plus important c’est vraiment DE S’ECOUTER. En doublante j’ai appris à faire des pauses quand je sentais que ça rentrait plus, il est inutile de s’acharner parfois, vous perdez plus d’énergie qu’autre chose.

IMPORTANT : il ne faut pas non plus se donner de fausses excuses, sachez discerner la fatigue psychique à la fatigue organique. Pour cela il suffit de se poser une question simple « je ne PEUX PLUS ou je ne VEUX PLUS travailler ? » si vous ne pouvez plus, prenez une pause, c’est organique et votre cerveau dit stop. Si vous ne voulez plus, c’est psychologique, et à ce moment là essayez de vous rappeler pourquoi vous faites ça, pourquoi vous passez ce concours, pourquoi vous voulez faire de métier, imaginez vous à quel point vous serez fier de vous après cette année finie !

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?

Comment trouver votre méthode est plus important que de savoir la mienne alors je vais tenter de répondre au deux.

1) Comment retenez vous le mieux vos cours ? en les réécrivant ou en vous les récitant ? essayez les deux !
pour ma part, je les réécrivais sur une feuille ou sur une ardoise

2) Quels cours avez vous besoin de regarder ? regarder les tous au début et sélectionnez ceux qui sont les plus pertinents à voir selon vous ! Que votre mémoire soit plus visuelle ou auditive il est bon parfois de regarder les cours : schémas/images en couleurs etc, ou anecdotes dites à l’oral par le prof peuvent faciliter la compréhension et ainsi vous aidez à retenir.
pour ma part j’aimais bien voir des cours que j’avais déjà appris, ça me permettait de le revoir et j’avais juste à écouter le prof.

3) S’entraîner c’est important ? Ouuui, allez aux concours blancs, revoyez bien les corrections (faites un carnet d’erreur si ça vous aide), il faut faire des QCM !

4) Revoir ses cours, à quelle fréquence ? C’est une question assez délicate car cela dépend des gens. Mais s’il y a une chose qui est sûre c’est qu’il vaut mieux revoir souvent ses cours vite fait, que les revoir en profondeur et rarement. Pourquoi ? Car on oublie les détails si on espace trop nos révisions. Pour qu’un apprentissage soit efficace, il faut le revoir régulièrement même si vous ne restez pas longtemps dessus. C’est vraiment important car si vous attendez trop longtemps vous allez devoir tout ré apprendre.

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?

Oui pour certains cours, je ressentais le besoin de faire des fiches/schémas pour rendre le cours plus clair.N’hésitez pas à en faire, ce n’est pas du tout une perte de temps ! Cela permet de retenir plus facilement et surtout garder plus longtemps en mémoire les informations

En ce qui concerne les fiches j’écrivais le plan et résumais le cours. Faire une fiche permet de comprendre le cours en même temps ! Et puis c’est pratique plus tard quand on veut revoir ce cours, on relit la fiche et ça revient tout seul car c’était notre support d’apprentissage.

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?

J’ai travaillé seule mais quand j’avais question je la posais à une amie.

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?

Chez moi le matin et bibli l’après midi (en semaine) / bibliothèque vendredi samedi et parfois dimanche.

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?

Tuto et prépa. Je pense que cela dépend vraiment des gens. A P6 le tuto est super, on peut réussir sans prépa.

La prépa m’a beaucoup aidée mais je n’ai pas trop aimé l’ambiance, après chacun le voit différemment.

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?

Pas de résultats incroyables mais ça allait (je dis ça avec du recul car à l’époque je pensais que ça n’allait pas)

IMPORTANT : si vous avez un mauvais classement, ne perdez pas votre temps à déprimer ! Ça ne sert à rien et vous n’avancez pas, dites vous juste : je vais bien revoir la correction, voir ce qui n’allait pas. Un concours blanc ça sert justement à s’entraîner, à faire des erreurs, à se tromper. C’est fait pour ça. Autorisez-vous à faire des erreurs. Relativisez !
Vous avez le choix : les perdants s’apitoient sur eux mêmes et pensent qu’ils sont nuls. les gagnants rebondissent sur l’échec, en font une force pour s’améliorer.

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?

En primante, oui beaucoup c’est pour cela que je conseille de prendre le plus d’avance possible. J’aurais aimé qu’on me le dise..

En doublante, ça m’est arrivé d’en avoir (au S1 en anatomie, j’ai vraiment sous estimée cette matière qui est juste hyper dense).

Quel était votre rythme de travail ?

Je me levais à 7h30/8h et travaillais chez moi le matin, j’adorais rester tranquille en pyjama avec mon café sans avoir à prendre les transports bondés !

8h30-12h : je travaillais 2 matières à par coeur dans la matinée : en général des matières qui me plaisait car j’aimais bien commencer par ça. Je relisais toujours ce que j’avais appris la veille avant de commencer.

12h-13h30 : je mangeais chez moi et me préparais pour aller à la bibliothèque.

J’arrivais à 13h30 à la bibliothèque et comme c’était le moment où j’étais « le plus » motivée je travaillais la matière que j’aimais le moins pendant 1h.

Pause à 16h30 ( de 20 à 30 min)

Il m’arrivait de prendre l’air 5 minutes vers 19h. Je quittais la bibliothèque à 21h30.et je rentrais avec une amie qui habitait à côté de chez moi (en paces aussi), c’était vraiment top pour le moral d’avoir quelqu’un avec qui « décompresser » et qui vivait la même chose.

J’arrivais chez moi vers 22h, je mangeais ce que ma mère m’avait laissé, puis j’avais vraiment besoin d’un moment à moi où j’allais regarder des vidéos sur youtube pour me distraire. Je me couchais vers 23h30.

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?

Absolument pas compétitrice.

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?

J’étais soit très détendue soit très stressée (pendant les révisions).
Il faut faire très attention au stress, qui peut nuire à la concentration. Dans ces moments j’essayais de faire le vide et de me calmer. Si vous êtes stressé, trouvez un moyen de vous détendre (prendre un bain, aller courir ou juste prendre l’air, méditer, discuter avec quelqu’un..) avant de travailler car rien de pire que de travailler en étant stressé, c’est un cercle vicieux !

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?

Je n’allais pas en cours, je les regardais de chez moi en accéléré.

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?

J’avais déjà tout sur papier.

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?

Evidemment ! Je les gardais pour les révisions, il faut en faire un maximum en se chronométrant.

Comment était organisée votre journée ?

J’ai déjà répondu à la question au dessus

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?

J’ai déjà cité pas mal de conseil, mais si je devais en rajouter ce serait :

– ne vous isoler pas trop
– faites de votre mieux !
– croyez en vous, vous en êtes capable
– chercher toujours à vous améliorer, donnez vous les moyens de réussir
– autorisez vous à faire des erreurs, vous avez le droit de vous tromper
– rappelez vous pourquoi vous faites ça, pourquoi vous faites tous ces sacrifices

Un jour tout cela sera derrière vous, donnez votre maximum pour ne pas avoir de regrets ! Il y a une citation que j’aime bien « fais quelque chose aujourd’hui, que ton futur toi te remerciera »

Ah et un dernier truc, faites pas comme moi, surveillez le temps pendant les épreuves au concours. Je me suis faite avoir (en doublante en plus) je n’ai pas eu le temps de recopier toutes mes réponses sur la grille de QCM dans une matière, ce qui m’a valu une assez mauvaise note et m’a probablement empêchée d’avoir médecine (ce que je ne regrette pas aujourd’hui mais bon).

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?

« Il est dur de battre quelqu’un qui n’abandonne jamais » est une de mes citations préférées

(Doublant uniquement) Qu’est ce qui a contribué selon vous, à votre redoublement ? Quels enseignements en avez-vous tiré pour in fine, réussir ?

Mon retard sur le programme a beaucoup contribué à mon redoublement haha. J’ai donc pris le plus possible d’avance en doublante.

De plus, mon moral était très différent lors de ces deux années : en primante j’étais assez « triste » (rupture, solitude, stress) ce qui n’était pas bon du tout pour la productivité et la motivation. En doublante j’ai adopté une pensée plus positive, je me suis sentie beaucoup mieux, donc j’étais plus efficace dans mon travail. J’ai bien aimé mon année de doublante contrairement à celle de primante que j’ai moins bien vécue.

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?

Très enrichissante, je ne regrette absolument rien ! J’ai tant appris que ce soit scientifiquement parlant, mais aussi sur moi même (mes capacités, mes limites).
Je suis fière d’avoir tenu ce rythme pendant 2 ans, je n’en voyais plus la fin mais elle est bien réelle. Avec de la volonté, on peut tout faire !

C’est éprouvant parfois, mais sachez que vous traversez tous la même chose, à vous de tenir bon, de faire de votre mieux et de toujours persévérer, c’est ça qui fait la différence.

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?

C’est vraiment top, je lisais beaucoup de témoignages. Attention à ne pas vous stresser si vous faites les choses différemment, prenez simplement ce qui vous semble être de bons conseils !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here