Sommaire de l'article

Virginie C, en 2ème année de Maïeutique à Grenoble nous parle de son parcours et du vécu de sa PACES

Quelle année était votre PACES, quel était son numerus clausus ?

2017 – 2018, 37 places en maïeutique

Votre bac, votre spécialité et votre mention ?

S spé SVT mention AB (2001)

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?

Primante

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?

Maieutique uniquement 72/230 avant choix et 24/201 sur la liste définitive

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?

Je n’ai jamais été une tête de classe, il fallait que je travaille pour avoir des bons résultats, mais je n’ai jamais eu de difficultés scolairement. J’étais sérieuse quand ça m’intéressait 😁

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?

Avec mon mari et mes 3 enfants.

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?

1h

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?

Oui mais c’était un retour à la fac pour moi puisque j’avais fait une licence STAPS 15 ans plus tôt. J’avais donc déjà quelques repères et j’ai rencontré des personnes géniales très rapidement, en partie parce que je me suis portée volontaire pour être déléguée (personne ne voulait…)

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?

Oui, les cours de lycée dataient trop, il me fallait une remise à niveau en maths, physique et chimie. J’ai donc acheté des manuels de term S et des annales de bac et j’ai bossé 1h par jour pendant le mois d’août afin de remettre les choses en ordre fans ma tête et reprendre quelques réflexes, surtout en maths! Une amie prof de maths m’a aidé sut certains exo, j’ai dû passer 4 après midi avec elle en gros. Je ne sais pas si ça m’a permis d’avoir de meilleurs résultats mais ça m’a rassurée et je n’étais pas perdue à la rentrée, je savais de quoi les cours parlaient!

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?

Mon objectif était 2 footings par semaine. C’est le seul objectif de l’année que je n’ai pas tenu :-D. J’ai fait du sport les 2 premiers mois et après c’est devenu impossible à caser dans mon emploi du temps.

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?

Pas vraiment non. Je m’occupais de mes enfants 1h le matin et 2 h le soir, c’était mon seul temps libre programmé. J’ai fait 2 ou 3 balades en vélo et regardé 2 ou 3 fois un film le soir. Par contre j’ai quand même continué à voir les copains pour faire la fête de temps en temps! Mais je ne finnissais pas à 4h du matin…

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?

Mon mari est infirmier et ses parents médecins mais de mon côté personne dans le médical. Cela dit il s’agit pour moi d’une reconversion, à 18 ans, après le bac, je ne m’étais pas lancée dans cette voie!

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?

7h minimum mais je m’écoutais et je gérais en fonction de la fatigue. Une chose est claire pour moi: si je suis fatiguée je n’ai pas le moral et le moral c’est la base en PACES!! Donc j’ai dormi parfois moins de 7h mais jamais plusieurs fois de suite car je sais que j’ai besoin de sommeil. C’est un marathon, il ne fait pas griller ses réserves trop tôt!

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?

8 à 12h mais 7j/7, sans exception ou presque (quelques impératifs ont pu me faire sauter une demi journée)

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?

A Grenoble nous sommes en cours par dvd + séances en presentiel pour revenir sur les points ayant posés problème + tutorats (saisis en ligne et correction en groupe à la fac). D’autre part nous sommes évalués par des contrôles continus tout au long de l’année. Le CC a lieu la 5ème semaine après la date théorique de visionnage du cours.
Nous avions 2 cours à étudier par semaine. Je programmais donc une dizaine d’heures sur la semaine pour ça. Il ne s’agissait pas d’une écoute passive: j’eclaircissais tout de suite ce que je ne comprenais pas (internet, appel à une amie PACESsienne,…), je corrigeais les erreurs eventuelles des fiches ou poly achetées à l’association étudiante, et je notais les questions et points restant flous afin de demander au prof lors des séances prévues (on devait poser nos questions en ligne puis on avait 2h avec le prof en amphi pendant lesquelles il y répondait).
Ensuite je notais le chapitre que j’avais visionné pour une relecture 3 jours plus tard. Il m’arrivait souvent de revenir sur le powerpoint ou l’oral du cours pour vérifier une info ou une tournure de phrase…
La première relecture passée je notais le chapitre dans mon programme 7 jours plus tard (donc à J10 par rapport au visionnage du cours).
Je travaillais par chapitre et non par cours entier. Cela me convenait mieux de diviser le cours en plages de 2h environ (je m’adaptais aussi en fonction du cours mais j’ai essayé de rester 3h sur un cours et ce n’était pas du tout productif…
Je faisais toujours mon planning dans l’ordre. C’est à dire que si le mardi soir par exemple j’étais crevée mais qu’il me restait un chapitre à bosser je le faisais le lendemain en premier, je ne le sautais pas ou ne le repoussais pas à un autre jour.
Je voyais donc un cours à J0, J3, J10, J17, J21.
La 4ème semaine était celle du tutorat. Je prévoyais donc une plage pour bosser le cours se façon plus globale, en faisant le tuto de l’année précédente ou des qcm d’annales.
Les 2 jours précédents le contrôle continu étaient consacrés au moins 8h à réviser et faire des qcm (le temps restant il fallait continuer le programme-dvd-relecture…). Nous passions 2 epreuves par semaine donc les revisions finales sur les 48h dernières heures étaient d’environ 8h par matière.
Pendant les deux derniers jours je notais ce qui n’était pas encore acquis sur ma feuille « memo cc ». Je la relisais les deux soirs avant le cc et encore une fois le matin du cc.
Mis à parr ce qui était sur cette feuille et que j’apprenais en mode « bourage de crâne « , le reste était acquis en douceur, vraiment grâce à la répétition. J’avais lu dans un témoignage « ça s’apprend tout seul » et c’est vraiment ça. Si on se concentre sur le cours et qu’on est actif en l’étudiant (en se questionnant, en faisant des liens, en se demandant ce que le prof pourrait demander comme truc vicieux :-D), à force de le revoir, on le connait, c’est comme ça.
Je dirais donc planification, rigueur et répétition!

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?

Ça dépendait des cours mais quand même généralement je me faisais des fiches des trucs que je savais que je ne retiendrai pas facilement. Les noms des recepteurs en biocel sous forme de phrases memotechniques, les formules, les chiffres… bref les trucs où il ne suffit pas d’avoir bien compris ou en tout cas ceux qui étaient, pour moi, plus difficiles.
Ces fiches c’était ma lecture du soir. Quand jamlais me coucher j’en lisais le plus possible jusqu’à tomber de sommeil.
Mais absolument impossible de faire moi même une fiche globale sur tout le cours, c’est pour ça que j’achetais les supports de l’association étudiante. Face à ceux qui ont une prépa qui leur prépare tout je pense que c’est un peu notre seule chance mais je pense qu’on n’est quand même pas pour autant à égalité en terme de supports.

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?

J’ai eu la chance immense de rencontrer une fille presque de mon âge en début d’année (grâce à ma fonction de déléguée) et nous avons travaillé ensemble à distance. C’est à dire que nous nous sommes envoyé en permanence des messages sur les cours, sur nos doutes, sur notre moral, sur les infos que nous avions eu par d’autres étudiants etc. Nous nous sommes vu en cours mais peu car nous netionspas.dans les mêmes groupes au 2ème semestre. C’était ma binôme tout au long de l’année et je lui dois d’avoir tenu le coup.
D’autres échanges d’infos, cours, services se sont fait avec d’autres étudiants. Je ne m’attendais pas à autant d’entraide. La PACES ce n’est pas du tout chacun pour soi!!

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?

Je n’ai travaillé qu’une ou 2 fois à la BU. Il y avait trop de mouvements pour que je m’y sente bien. Je préférais, quand je devais bosser à la fac, me trouver une salle déserte et la squatter entre 2 cours. Sinon à 90% du temps chez moi.

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?

J’étais au tutorat de la fac. D’abord parce que je n’avais pas les moyens de me payer une prépa et ensuite parce que je fais confiance aux profs. Ils font des tutos pour nous préparer à leur épreuve, je travaillais donc leur tuto et les annales mais très rarement les qcm de prépas que j’avais pu me procurer parce que ce n’était pas toujours en adéquation avec le cours du prof et aussi parce que les profs nous le déconseillaient.
Le seul avantage que je vois à une prépa c’est la qualité et la clarté des supports (fiches synthèse du cours) qui font gagner un temps fou…

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?

Toujours moins bien classée qu’au exams pour le S1. Au S2 je n’ai pas regardé une seule fois mon classement pour plusieurs raisons:
– je ne voulais pas que ça ait un effet negatif sur mon moral
-nous pouvions très bien faire le tuto avec notre cours sur les genous vu qu’il se faisait sur la plate forme en ligne depuis chez nous et à l’opposé certains accedaient au tuto juste pour l’imprimer et avaient donc un zéro car ils ne saisissaient pas leurs réponses en ligne.
D’une manière ou d’une autre le classement ne me semblait donc pas du tout réaliste.

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?

Il m’est arrivé 2 ou 3 fois d’avoir pris plus d’une journée de retard et dans ce cas je sacrifiais quelques tâches secondaires (saisie des questions en ligne) ou les chap que je connaisais déjà bien pour essayer de rattraper au max. Je sacrifiais aussi une ou deux heures de sommeil s’il le fallait (mais en gardant en tête que c’est sur la durée que ça se jouerait!)

Quel était votre rythme de travail ?

Les jours parfaits:
Réveil 6h30, boulot 1h.
7h30 petit dej familial et préparation des troupes.
8h45 on s’y remet. Séances de 2h environ. On varie les cours et les modalités (un peu de dvd, un peu de trucs qu’on aime bien, un peu de trucs qu’on aime moins…)
Repas rapide, souvent en bossant (pause de 30 minutes max rarement effectuée )
18h stop! Préparation du repas, tâches familiales, repas, coucher des enfants.
20h30: c’est reparti pour les 2 dernières heures
22h30 au lit, on flâne 15 minutes sur facebook et on s’endort en lisant les jolies fiches mémo!

Les mauvais jours:
Ben on arrive pas à se lever le matin donc on ne bosse qu’à 8h45 et on est hs le soir donc on s’endort à 21h sur le bureau…
Du coup ça fait seulement 8h de boulot les mauvais jours et jusqu’à 11h les bons jours (12 s’il fallait rattraper son retard en se couchant plus tard…)
Par contre c’était 7j/7…

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?

J’étais toujours ravie d’aider les autres. Je n’ai pas eu une seule fois la sensation de vouloir être meilleure que les autres. En fait il y avait tellement de gens sympas que j’aurais aimé voir réussir…
Par contre au 2ème semestre je me suis mise dans une bulle: la rage de réussir! Mais c’était un défi avec moi-même, une compétition intérieure!

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?

Il y avait un léger stress d’ambiance permanent (« je suis à la bourre, je dois regarder le 3ème chap, je n’ai pas eu le temps de relire ma fiche »…) Mais j’étais sereine dans l’ensemble car je faisais mon maximum et j’arrivais rarement à un exam en n’ayant pas une connaissance que j’estimais satisfaisante de mon cours.
Ça n’empêchait pas un stress immense à quelques minutes de l’épreuve (et ça chaque semaine en contrôle continu) et un contre-coup qui me sêchait à chaque fois.

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?

Hyper concentrée…sauf dans les derniers amphi où j’ai pu être un peu plus sélective sur les infos que j’écoutais.
Je posais énormément de questions quitte à passer pour le boulet de service, même si le prof semblait être agacé, je m’acharnais à avoir fait le tour de mes points faibles!

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?

J’ai acheté les supports de l’asso étudiante et j’ai pu récupérer des anciens supports de prépas. Je n’aurais pas réussi en mettant moins même le coirs sur papier…manque de temps…

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?

Oui mais avec prudence. Les corrections étaient parfois douteuses voir carrément irrealistes. Les cours étant parfois différents d’une année à l’autre cela n’avait pas toujours de l’intérêt.
Je m’en servais surtout pour voir les « pièges » et les questions qui reviennent souvent.
Je naipad fait du tout du bachottage de qcm. Je les faisais une voire 2 fois chacun, rarement plus!

Comment était organisée votre journée ?

Je suivais mon planning, construit à mesure que j’avançais, je ne planifiais pas tout en début de semestre.
Je ne faisais pas d’impasse, mais je pouvais abrégé une relecture ou sauter une séance d’un cours que je conaissais bien pour bosser un autre.

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?

Il faut se connaître, s’écouter, faire son maximum chaque jour, savoir craquer et repartir.
Et accessoirement il faut s’organiser et bosser comme un malade :-D

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?

La chance y est quand même pour quelque chose il ne faut pas en douter.
Sinon le fait que je n’ai absolument pas lâché alors que mes résultats au S1 étaient médiocres (classée 570/1300 quand les dernières places pour maieutique sont autour de 400).
Et pour finir je m’étais préparée réellement à vivre un doux enfer: je n’ai pas été déçue !!

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?

Absolument géniale. Cela peut paraître bizarre de dire que l’enfer était extraordinaire mais c’est vraiment ça. Les cours étaient pationnants, le rythme était intensif et le motal était mis à rude épreuve…mais c’était génial!!

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?

Je suis sûre que ce site est une aide matérielle et morale pour beaucoup de pacessiens en devenir!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here