Sommaire de l'article

Umami, en 2ème année de Dentaire à Paris V nous parle de son parcours et du vécu de sa PACES

Quelle année était votre PACES, quel était son numerus clausus ?

2017 – 2018, 347 pour médecine, 112 pour pharmacie, 43 pour dentaire, 70 places pour kiné.

Votre bac, votre spécialité et votre mention ?

Bac S, spécialité ISN(oui, je sais…), mention AB

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?

Carrée

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?

J’ai passé les concours de med/kiné, pharma et odonto mais je ne voulais que dentaire. Classée 39ème en dentaire.

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?

Au lycée j’avais environ 12 de moyenne (grâce aux matières « littéraires » de plus), plutôt dilettante, je m’ennuyais beaucoup.

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?

Oula! Au 1er semestre de primante j’habitais chez ma mère mais n’ayant pas de chambre , avec la quantité de travail et le manque de sommeil je pris la décision de commencer une aventure en solitaire.

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?

Environ 37 minutes et 43 secondes.

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?

A vrai dire, ce sont les seuls repères qu’ils me restaient ayant perdu le reste.
Plus sérieusement, j’étais à l’observatoire( je conseille ce site) et il n’y a que deux amphithéâtres(contrairement au site des saints-pères), donc ce fut plutôt simple à part certaines fois où j’ai du me rendre dans des salles d’ed cachées. Le quartier est très sympa, il y a le parc du Luxembourg juste en face et plusieurs bibliothèques( BSB et BSG près du panthéon) de plus on est pas très loin des saint-pères et on peut facilement aller dans cette bu qui est plus grande et mieux achalandée que celle de l’Obs.

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?

Alors, en primante: j’ai fait la pré-rentrée de médisup. Horrible. Je déconseille. Les notions ne furent pas du tout introduites, on est soumis à un rythme intensif en cours, sans support papier; on apprend pleins de nouvelles choses, on doit tout noter, comprendre, faire les exercices en direct (et en stéréo…). Je suis donc arrivée à la rentrée en ayant fait une pré-rentrée de 2 semaines mais en devant tout reprendre depuis le début. Cependant, cela m’a permis de faire une transition d’avec les vacances et d’être au taquet dès le premier jour de cours.

En doublante, j’ai commencé à travailler le 30 juillet à raison de 6h par jour, mais c’était détente car je le faisais avec mon copain (qui était également doublant ) au soleil. Mi-août, je suis donc arrivée en ayant vu 100% du programme de la pré-rentrée du tutorat( tout sauf la biophysique que j’avais totalement négligée en primante et que je ne me sentais pas d’aborder seule) et j’ai donc pu découvrir cette merveilleuse matière et approfondir les autres. La pré-rentrée du tutorat n’est vraiment pas chère, les tuteurs sont supers par contre, il est vrai que si vous voulez approfondir car vous êtes déjà bons (pour les doublants) ça peut s’avérer un peu léger.

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?

Manger est-il considéré comme une activité physique? Si non, cela explique les 10 kilos que j’ai pris en 2 ans.

Je n’ai pratiqué aucune activité physique pour beaucoup de raisons: le temps( en PACES on manque cruellement de temps ^^), la culpabilité( à part ma pause du samedi soir j’avais beaucoup de mal à prendre du temps pour moi, surtout en primante) et on va pas se mentir il y avait aussi la flemme(dès que j’arrêtais de travailler je n’avais qu’une envie c’était de dormir).

Néanmoins, je connais pas mal de personnes qui ont pratiqué un sport en PACES et si vous en ressentez le besoin, surtout les cocos, n’hésitez pas!

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?

Durant ces 2 années, il y a une habitude à laquelle je ne dérogeait pas, une activité que je ne manquais (presque) jamais c’était la PAUSE DU SAMEDI SOIR. De 19H30 le samedi, à 10H le dimanche, je m’accordais le droit de ne pas travailler et ça se traduisait de la manière suivante à chaque fois: passer la soirée avec mon copain. De plus, je dînais une à deux fois par semaine avec ma mère, elle venait me chercher à la fac, en général.

Lors de mes deux 1ers semestre( un en bizuth et un doublante), j’ai eu beaucoup de mal à prendre d’autres pauses que celles là, je n’en ai pour ainsi dire pris aucune autre; j’étais beaucoup trop stressée et c’était parfois contre-productif de continuer à travailler.

Lors de mes deux 2èmes semestres, c’était différent, le 2ème semestre étant beaucoup plus facile pour moi: disons un dimanche par mois je sortais 1H à 2h voir des amis. En plus de cela, certains dimanches où je n’allais pas voir des amis je glandais un petit peu en regardant des séries ou en traînant sur YouTube. Le weekend, c’est très dur, surtout à la fin de l’année: on a déjà 60H de travail dans les pattes et le manque de sommeil et de contact avec d’autres humains se fait ressentir: faites des pauses le weekend!

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?

Non, aucun! Première future dentiste de la famille \( ^w^)/

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?

J’aurai aimé pouvoir dormir 9H chaque nuit. Je dormais entre 6H30( trop stressée, trop de travail, trop de retard) et 9H( quand j’étais raisonnable et reconnaissante envers mon corps de me tenir en vie et que je voulais la conserver, cette vie).
J’étais stressée et quand j’accumulais du retard j’avais du mal à aller au lit mais je me rendais bien compte que si je continuais à travailler, certes je finissais mon programme de la journée mais j’étais crevée le lendemain et j’étais beaucoup moins concentrée, donc j’essayais de dormir le plus possible et sinon je faisais des siestes de 20 minutes de temps à autres.
Pour passer une bonne journée et travailler avec efficacité, il faut passer une bonne nuit de sommeil. Le sommeil, c’est vraiment le plus important en PACES, selon moi. Bien sur, c’est plus facile à dire qu’à faire.
Je pense qu’il faut essayer d’écouter son corps et qu’il faut aussi prendre un rythme: essayer de coucher à la même heure chaque soir même le weekend, quitte à dormir plus. De cette manière on est toujours fatigué à la même heure et on prévoit son temps de sommeil optimal.

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?

En primante je travaillais entre 8H et 10H par jour.
En doublante c’était minimum 10H et maximum 14H. C’est approximatif car je ne comptais pas combien d’heures je travaillais par jour: le dimanche je faisais mon programme pour la semaine d’après; je comptais combien d’heures j’avais dans la semaine en enlevant les heures de sommeil, les heures où selon ma condition d’humain j’avais besoin de me restaurer, les heures d’ed (je n’allais pas en cours), les concours blancs ect… Je faisais une liste de ce que je désirais travailler dans la semaine(nouveaux cours, révisions, corrections d’ed ou de concours blancs, ect…) et combien de temps chaque cours, correction ou exercice allait me prendre et je callais tout ça grâce à google agenda, ce qui me permettais de switcher différentes matières selon l’humeur du jour.

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?

Alors pour le premier semestre:
– je préparais les ed, je m’y rendais et je les revoyais par la suite à part en biophysique( ed pas du tout représentatif).
– en histologie et en biologie j’apprenais (j’essayais d’apprendre) mon cours sur le bout des doigts. J’apprend en écrivant plein de fois les choses.
– en chimie, en biochimie et en physique j’apprenais mon cours et ensuite ça n’était QUE de l’entrainement à part pour certains chapitres de par coeur dans ces matières et je refaisais les séances médisup de mon année de primante.
– en biophysique j’apprenais d’abord mon cours avec les formules et tout, ensuite je faisais des exercices basiques donnés sur le site du C2P1 puis je faisais les séances médisup de mon année de primante.
De plus, je me rendais aux groupes de travail et à certains concours blancs organisés par le tutorat et une fois par semaine j’avais un concours blanc organisé par la prépa privée.

Au deuxième semestre, qui est plus un semestre de par cœur, voici ce qu’il s’est passé:

– UE4(maths) j’essayais de faire des maths un jour sur deux à raison de séances de 2H. Travailler les maths une fois par semaine est plus que suffisant mais je ne suis vraiment pas douée dans cette matière et voulais me prouver que je pouvais faire mieux qu’en primante( j’avais eu 6) et j’ai eu 12: finalement c’est pas si mal les maths. Je lisais le cours par principe puis je faisais les exercices sur le site du C2P1 puis des anciens concours blancs. J’avais également un carnet « formules » que j’essayais de lire avant et après les concours blancs, je le remplissais au fur et à mesure dans l’ordre des chapitres et je laissais la page de gauche de libre pour remplir après( si j’oubliais fréquemment une formule ou un raisonnement des premiers chapitres par exemple je pouvais aller la noter au chapitre correspondant, ça arrivais souvent ^^). Ce carnet s’est avéré très utile surtout le jour du concours où j’ai pu le relire juste avant et avoir les formules bien en tête.

-UE5(anatomie) j’apprenais mon cours par cœur( en lisant, en écrivant, en dessinant), tous les petits détails, et en parallèle j’utilisais un logiciel d’anatomie pour bien visualiser. J’essayais de revoir les cours le plus souvent possible en pratiquant une sorte de méthode des J.

-UE6(ICM) pareil qu’en anat je pratiquais une sorte de méthode des j et j’avais un carnet avec les onglets: définitions à connaitre, médicaments, dates, moyens mémos que je relisais lors de mes trajets « maison/lieu où les gens vivent ». Non…! « bibliothèque/maison », c’est comme ça que vous dites les humains.

-UE7 Comment dire… Nous avons eu une année un peu spéciale; le professeur responsables des QROC des années précédentes(autant dire de l’ère des dinosaures à nos jours) a pris sa retraite du coup c’était panique totale à bord, personne ne savait ce qui allait tomber et j’avais trop peur de ne pas passer à cause de cela; je l’ai donc bétonnée. J’ai donc du écouter chaque cours 5 fois, je faisais des fiches et j’avais un fichier sur google drive ou j’avais fait des QROCs longues et courtes sur tous les cours. En complément j’ai totalement négligé la SantéPu durant le semestre(erreur!) parce que je n’avais plus trop le temps et aussi parce que c’est une matière trop chiante où on a pas besoin de travailler énormément pour avoir des notes correctes. Néanmoins j’ai eu très chaud à la fin du semestre et j’ai tout réappris depuis le début en réécoutant chaque cours, en faisant un fichier résumé drive (oui j’aime google!) de tous les cours avec les pourcentages et les maladies à connaitre par cœur, ect… que je relisais au dîner ou au petit-déjeuner( le déjeuner était le seul repas que je passais sans travailler dans la semaine).

-UE8TC je l’ai travaillé tout au long du semestre en écoutant les cours, en lisant mes fiches médisup et en réécrivant le cours. C’est une matière très facile, la seule erreur à ne pas faire est de continuer à revoir ses cours le long du semestre car il s’arrêtent un mois après le début du S2.

-UE8spé odonto: c’est une matière de par cœur, je l’ai travaillé en lisant les fiches de la prépa, elles sont très longues( la dernière fait 70 pages) et en faisant peins de fiches.

En plus de tout ça, comme au 1er semestre j’avais les concours blancs de la prépa mais j’allais beaucoup moins à ceux du tutorat car ils tombaient souvent en même temps et je ne trouvais pas toujours le temps pour les refaire. Néanmoins ça ne m’a pas desservi car au s2 l’apprentissage est primordial contrairement au S1 où l’entrainement est plus favorable.

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?

Oui, comme déjà dit précédemment. Certains diront qu’avec la prépa c’est inutile mais rédiger des fiches est une autre manière d’aborder et d’apprendre le cours , en plus de cela elle permet de noter seulement certains points du cours: je sais qu’en période de révisions j’avais toujours toutes mes fiches dans mon sac et lors d’un moment de latence( trajet en métro, attente de l’ouverture de la bibliothèque, ect…) j’en sortais une au hasard. Il m’est aussi arrivé d’avoir des moments de doute sur un points du cours et elles s’avéraient bien utiles. De plus, des fois je m’interrogeais avec des flashs cards.

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?

Je travaillais tous les jours à la bibliothèque avec mon copain sauf deux jours, l’un où je travaillais avec un ami et le dimanche ou je travaillais seule. Je préférais donc travailler en groupe car ça me permettait d’effectuer des pauses sympathiques, où l’on rigolait bien et de poser des questions de temps à autre. De plus, quand la vie continue autour de nous tandis qu’on en a plus, il est appréciable de voir des gens dans la même condition.

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?

Drôle de question, pendant ces deux années, pour moi: bibliothèque=maison.
Plus sérieusement, j’allais à la bibliothèque tous les jours, je me levait à 6h, je travaillais jusqu’à 8H30 dans ma chambre ensuite de 9H à 22H j’étais à la bibliothèque puis je rentrais dîner/travailler et enfin je me couchais.

J’ai fait cela car je louais une chambre chez l’habitant et que c’était souvent
bruyant, j’avais besoin de CALME pour briller dans l’art de remplir des grilles QCMs. J’aurai aimé pouvoir travailler quelquefois dans la semaine à domicile car c’est un réel gain de temps et on a tous les supports à proximité néanmoins la bibliothèque m’obligeait à garder un contact humain donc c’est cool.

Concernant les bibliothèques, je les alternaient souvent: la bu est très bien pour les manuels proposés, c’est sur le même site que se déroulent les concours blancs du tutorat et c’est pas loin de la prépa et il y a un Crous dans la fac cependant si on arrive pas le matin il est quasiment impossible de trouver une place et la bibliothèque n’est pas très agréable comme résidence secondaire. La BNF est trop cool c’est super calme, on est à son aise avec les grandes tables et la lumière tamisée, on peut se restaurer sur la bateau du crous+++(moules frites le samedi) mais les salles ouvrent à 10H seulement. Jussieu est aussi géniale car il y plusieurs bibliothèques sur le site, de très bonnes horaires(9H-22H) et on peut arriver tard et avoir des places sans soucis cependant pas moyen de prendre un goûter après 16h donc ça craint. Je ne parlerai pas de la bu de l’obs, elle n’en vaut pas le détour. La BSB est super bien placée, ils ont ouvert une cafétéria pas chère du tout et meilleure que le Crous malheureusement il y a trop de L. la BPi est centrale mais c’est son seule point positif. C’est tout pour le topo « bons plans biblis ».

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?

J’ai pris la prépa les 2 années, comme précédemment écrit je regrette la pré-rentrée de médisup; néanmoins les séances durant l’année en plus des fiches de cours(+++) m’ont été indispensables.
En doublante, j’ai pris concours+(médisup pour les doublants), qui m’a vraiment desservi au s1 car je n’étais pas très bien classée et c’est devenu un facteur de stress, ça tombait comme un couperet chaque semaine. Au S2 ce fut différent, les fiches m’ont été très utiles car malgré que j’ai conservé mes fiches de primante, il y a eu beaucoup de nouveautés notamment en ue7 où il y avait des nouveaux cours et comme je ne me rendais pas à la fac, c’était pratique. De plus, le S2 était plus fait pour moi, les concours blancs se déroulaient bien et ce n’était plus un facteur de stress ça me permettait de m’évaluer et d’être heureuse que mon travail paye.
Je recommande la prépa et le tutorat néanmoins je met en garde: si vous êtes un peu lent comprendre comme moi vous pouvez vous sentir désorientée par la prépa et cela peut être contre-productif. Les points positifs sont les fiches+++. Le tutorat est super à Descartes.

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?

au S1, j’étais des fois classée au tutorat mais jamais à la prépa. Je pense que ça a contribué à un certain découragement de ma part vers la fin du S1 car j’ai commencé à douter de moi, ce qu’il ne faut surtout pas dans un concours comme celui-là.
Au S2 j’étais classée le plus souvent.

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?

j’avais du retard dans certains cours, c-a-d que je ne les maîtrisais pas très bien et j’ai rattrapé cela durant la période de révisions.

Quel était votre rythme de travail ?

Déja dit précédemment.

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?

J’étais altruiste: j’aidais les autres si ils me le demandait mais j’étais compétitive avec moi-même; je voulais toujours faire mieux.

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?

J’alternais des fois des périodes de stress complet, un stress limite paralysant où je ne comprenais plus rien en concours blancs ni à mes cours où je ne dormais pas de la nuit(surtout à l’approche du concours) avec des états de je-m’enfoutisme aberrant.
Mais en général j’étais plutôt avec un stress optimal qui me boostait.

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?

Les rares fois où je n’étais pas dispersée en cours je m’endormais donc dès le 1er semestre de primante j’ai arrêté d’aller en cours pour aller à la bibliothèque et là par contre, j’étais très concentrée.

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?

J’avais les fiches médisup et je faisais des fiches de temps à autre.

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?

oui! oui! oui! Indispensable. Je faisais les annales pendant la période de révisons après avoir revus tous mes cours,lors de la dernière semaine avant le concours et je prenais un cahier d’erreurs spécialement pour les révisions.

Comment était organisée votre journée ?

Déja expliqué plus haut.

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?

Travaillez. Efficacement.

Dormez. Autant que vous en avez besoin.

Mangez. Bien. Le corps et le moral en ont besoin.

Croyez en vous, restez motivés. C’est vraiment le plus important et c’est ce qui vous fera tenir.

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?

Peut-être un QCM?
Non sérieusement, j’ai beaucoup travaillé et malgré des difficultés personnelles et vis-à-vis des cours je n’ai pas lâché les bras, j’ai toujours persévéré.

En doublante au S1, j’ai eu une grosse déception par rapport à mon classement(600 ++), je ne me suis pas découragée et j’ai eu ce que je voulais, alors: croyez en vous!

(Doublant uniquement) Qu’est ce qui a contribué selon vous, à votre redoublement ? Quels enseignements en avez-vous tiré pour in fine, réussir ?

Premièrement, j’ai un profil plus littéraire que scientifique et j’ai tout de même choisi d’aller à Descartes: pas bon.
Deuxièmement, j’ai eu des difficultés personnelles qui ont sans aucun doute contribuées à mon redoublement.
Et pour finir, je n’avais tout simplement pas la rapidité de compréhension pour réussir en un an.
Je pense qu’il me fallait plus de temps pour comprendre et aussi acquérir une méthode de travail car malgré que j’ai plus travaillé en doublante je n’étais pas capable de le faire en primante et j’ai toujours tout donné.

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?

C’est LA question, celle que je me posais toujours avant d’avoir les résultats.
C’est une année (DEUX) avec beaucoup de sacrifices, on met de côté son entourage, on s’oublie soi-même pour se consacrer à une seule chose (c’était mon cas, je connais des personnes qui ont su garder une vie) néanmoins quel bonheur, vraiment, de voir que son travail, sa détermination paye.
C’est une année(DEUX!) très dure mais on apprend beaucoup de choses qui peuvent servir si on se réoriente, on acquiert une méthodologie un rythme de travail mais surtout on apprend des autres et de soi-même: en PACES on est vraiment seul avec soi. Ce fut très enrichissant.

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?

Très bon site, des témoignages très enrichissant; j’en ai lu avant ma paces pour découvrir, pendant mes deux années pour me rassurer, il m’a permis de garder la motivation et je me projetais souvent, je me disais » un jour, ça sera moi qui écrira, ça ». Ben c’est vrai maintenant. Et si tu es arrivé(e) jusqu’ici j’espère de tout cœur, qu’un jour ça sera ton tour.
Je rajoute mes notes obtenues au concours en tant que primante puis doublante, je pense que ça peut être utile:
Primante:
UE1 6,7
UE2 12,533
UE3 6,497
UE4 6,58
UE5 6,73*
UE6 14,6
UE7 12,2
UE8 TC 14,93
Doublante:
UE1: 8,4
UE2:13,8
UE3: 8,9
UE4: 11,8
UE5:15,1
UE6: 14,8
UE7:13,9
UE8TC:15,7 (franchement ça pique, je sais pas ce qui s’est passé)
UE8spé odonto: 16,2

Pour plus d’infos, n’hésite pas à m’envoyer un message, ça serait un plaisir de te répondre.

1 COMMENTAIRE

  1. Bonjour, j’entends des gens dire qu’il est préférable d’aller à la fac assister au cours car on peut obtenir des renseignements très précis pour les concours et d’autres qui disent de ne pas y aller car c’est une perte de temps.. Comment savoir si il est préférable que j’y aille ou non?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here