Home Les témoignages Les primants Tom en 2e année de Paramédical : « Pour cette année il faut être prêt à faire des sacrifices. Mais cela ne doit pas aller jusqu’à l’encontre de ton propre bien-être. »

Tom en 2e année de Paramédical : « Pour cette année il faut être prêt à faire des sacrifices. Mais cela ne doit pas aller jusqu’à l’encontre de ton propre bien-être. »

0
Tom en 2e année de Paramédical : « Pour cette année il faut être prêt à faire des sacrifices. Mais cela ne doit pas aller jusqu’à l’encontre de ton propre bien-être. »

Sommaire de l'article

Tom P., en 2e année de Paramédical à Montpellier nous parle de son parcours et du vécu de sa PACES

Quelle année était votre PACES, quel était son numerus clausus ?

2018 – 2019, Kinésithérapie – 86 -Numerus clausus : 99

Votre bac, votre spécialité et votre mention ?

Bac S – SVT – pas de mention

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?

Primant

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?

Seulement kinésithérapie.

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?

Je ne travaillais que très peu, toujours au dernier moment.

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?

J’habitais en colocation, nous étions 5, tous dans des facultés et enseignement différent. Ils sont devenus de très bons amis, ils m’ont énormément aidé tout au long de l’année.

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?

Tout proche, seulement 15min à pied et environ 5min en vélo.

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?

J’ai repris mes études après 3 ans en STAPS (fac de sport) et une année sabbatique à l’étranger, je connaissais déjà la ville de Montpellier et le fonctionnement des fac en générale, cela ne m’a posé aucun problème.
Même si l’on ne connait pas le système, n’hésitez pas à poser des questions et tout ira bien.

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?

Avant la PACES je travaillais en Angleterre dans un pub pendant plusieurs mois. Je suis rentré le temps de trouver un appartement et de m’inscrire à la fac et j’ai préféré me reposer plutôt que de travailler.
Conscient que l’année allait être difficile, je me suis bien reposé et récupéré un maximum d’énergie pour bien attaquer mes cours.

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?

Je pratiquais l’athlétisme il y a encore 2 ans. Même quand j’ai arrêté en club, je continuais intensivement le sport, la course de fond et la musculation.
La PACES m’a fais du mal en sachant que j’allais réduire drastiquement mon activité physique mais je me suis dis que ce n’étais que temporaire.
Tous les dimanches, avec un de mes collocs, nous allions courir ! Ça nous permettait de sortir, de se défouler, de discuter de tout et de rien.
C’est impératif en PACES, il faut absolument bouger un peu dans la semaine, même si ce n’est que de la marche c’est déjà très bien !
J’essayais de temps en temps de faire un peu de gainage dans ma chambre et je marchais beaucoup les soirs dans la ville avant d’aller au lit.
Je pouvais téléphoner à ma famille, ma copine et me sortir des bouquins !

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?

Je jouais parfois de la guitare ou du piano (avec mon petit synthé).
Cela change les idées et la musique aide beaucoup. Je travaillais d’ailleurs presque constamment avec de la musique dans les oreilles.
Parfois je sortais boire une bière avec mes collocs ou des amis à eux. C’était assez rare mais je dirai que dans le mois, je faisais au moins 2-3 sorties assez courtes.
Au second semestre, nous sortions même parfois pendant une mâtiné faire une randonnée ! Ça aère l’esprit et vous donne de l’énergie !

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?

Aucun membres de ma famille est dans le domaine médicale.

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?

Je dormais environ 8h par nuit, j’ai essayé 7h mais c’était trop peu pour moi, la charge de travail est tellement conséquente que mon cerveau à vraiment besoin de repos.
J’essayais de faire quelque siestes mais avec le stress j’avais du mal !

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?

Cela variait beaucoup, certains jours 7h, d’autres jusqu’à 10h-11h, mais au dessus, je n’étais plus performant.
Je travaillais en essayant de rester le plus concentré possible.

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?

Relire mes cours de nombreuses fois. Les polycopiés étaient donné et les vidéos des cours disponible sur l’ENT.
Je regardais sur mon ordinateur les cours avec mon polycopié et je prenais des notes si nécessaires dessus.
Je n’avais pas vraiment de plans, je faisais ça au « feeling ». Ça fonctionne pour moi, mais pas pour d’autre. Je sentais les cours sur lesquels j’avais des lacunes. Je relisais beaucoup, me faisait énormément d’histoire dans ma tête pour retenir les choses et beaucoup de moyens mnémotechnique aussi.
J’avais une table dans ma chambre ou je pouvais mettre tout mes cours bien rangé par matière et j’avais une vue d’ensemble des matières à travailler.
J’ai fais des annales et des QCM seulement après avoir bien appris mon cours et les QCM me permettaient de détailler les cours et de mieux les comprendre.
J’étais assez mal classé au tutorat mais je ne perdais jamais espoir.
Il faut être très endurant, je travaillais presque tous les jours. Je me faisais parfois un jour de repos quand mon cerveau disait  » stop »
Écouter son corps est très important.

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?

Je n’ai fais que très peu de fiches.
Seulement pour les matières à calcul où je listais toutes les formules, après ce n’était que des exercices.
J’ai toujours, personnellement, eu énormément de mal de réviser avec des fiches.

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?

Dans 90% des cas je travaillais seul dans ma chambre comme un hermite.
J’allais dans le salon de ma colocation pour travailler afin de voir un peu de va-et-vient mais je restais concentré.
J’allais à la Bibliothèque Universitaire parfois avec une de mes colloc et ses amies pour travailler sinon j’étais seul.

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?

Principalement chez moi, j’avais une belle chambre dans laquelle je me sentais à l’aise. Le bruit à la BU me dérangeait et même avec la musique je me sentais mal à l’aise.
Je voulais vraiment me sentir dans de bonnes conditions pour travailler, j’ai tout mis de mon côté pour me sentir bien. Mes seuls connaissances de cette année étaient mes colocataires et mon parrain du tutorat qui m’a aussi beaucoup aidé.

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?

Le tutorat de Montpellier est vraiment super ! Mon parrain m’a énormément aidé.
Ils poussent les exercices un peu trop loin mais c’est pour mieux vous préparer.
Les explications et les pièges vous permettent de mieux comprendre et de très vite vous adapter au concours.
Je ne connais pas très bien la prépa, mais le tutorat m’a suffit personnellement.

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?

Au concours blanc j’étais dans le 1er tiers donc assez bien classé pour moi et pour kiné.
Sinon le reste de l’année, j’étais dans la moyenne.
Mais je n’ai jamais désespéré.
J’ai eu comme l’impression que toutes mes connaissances se sont vraiment accumulées que très peu de temps avant le concours alors persévérez, c’est très dur mais faisable pour quiconque le veut vraiment.

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?

Le premier semestre je n’ai pas eu la sensation de retard.
Le 2nd, oui. J’ai mis du temps à reprendre, après les vacances j’étais toujours exténué, j’ai pris du retard dès le début.
Pendant 1 semaine je n’ai presque rien fais.
Pour le rattraper, je n’ai pas travailler plus en terme d’heure car je ne pouvais pas, mais je changeais régulièrement de matière. Cela me permettait d’être plus (+) concentré à chaque changement. Je regardais aussi des témoignages des kiné, se projeter sur l’avenir, même à court terme est très important !

Quel était votre rythme de travail ?

Je me réveil à 7h30 – petit déjeuner de 30-45 minutes.
Ensuite vers 8h15 jusqu’à 12h30 je travail.
Pause déjeuner de 12h30 à 13h30.
Je reprend ensuite jusqu’à 23h – 00h00 le 1er semestre et jusqu’à 22h max le 2nd semestre.
Je faisais l’après-midi beaucoup de petite pause de 10-15min, c’était nécessaire.

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?

Esprit compétition avec moi-même. Étant dans ma chambre, les autres, je ne les voyait que rarement.
Cette année était aussi une sorte de test pour voir si j’étais capable de travailler.
J’ai réussi, j’en suis tellement fier !

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?

Étonnamment décontracté tout au long de l’année avec évidemment des gros pic de stress juste avant le concours et de grosses remises en questions, je pense que c’est obligé que cela arrive.
Nous sommes humains et c’est une année entière, ça reste long.

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?

Concentré à fond ! Essayant de tout comprendre. Tant que je ne comprenais pas, je ne pouvais pas rester tranquille.

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?

Tous nos cours étaient disponible en vidéo et nous avions la possibilité d’acheter nos polycopiés. C’est très pratique et cela permet de nous gérer nous même.

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?

Oui ! Très important ! Avant le concours je ne faisais que ça ! Des annales pendant lesquels je me chronomètrais et relisais la correction.
Dans un cahier à part, j’écrivais ce dont j’avais du mal à retenir !

Comment était organisée votre journée ?

Je me réveil à 7h30 – petit déjeuner de 30-45 minutes.
Ensuite vers 8h15 jusqu’à 12h30 je travail.
Pause déjeuner de 12h30 à 13h30.
Je reprend ensuite jusqu’à 23h – 00h00 le 1er semestre et jusqu’à 22h max le 2nd semestre.
Je faisais l’après-midi beaucoup de petite pause de 10-15min, c’était nécessaire.
J’aime bien prendre mon temps pour FAIRE à manger et manger.
Je faisais les courses une fois par semaine aussi.

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?

Pour cette année il faut être prêt à faire des sacrifices.
Mais cela ne doit pas aller jusqu’à l’encontre de ton propre bien-être. Trouve toi vite de petits moments dans la semaine pour pensez à autre choses.
-soit endurant
-ne désespère pas
-trouve ton rythme
-arrête de lire tous les conseils et lance toi, bats-toi pour ce que tu veux
-laisse toi pleurer si tu en ressens le besoin, ça relâche la pression

Tu vas apprendre énormément dans tous les cas et pas seulement dans les bouquins !

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?

Mon endurance, mon moral qui est resté plutôt bon et constant tout au long de l’année.
Le fait d’avoir été entouré de personnes qui étaient en dehors de la PACES, ça change l’esprit.
J’ai très bien mangé, bon, souvent que des pâtes mais aussi beaucoup de légumes, un peu de sport. Bref, une bonne hygiène avec un sommeil régulier.
Et par dessus tout, ma maturité. J’ai commencé la PACES à 22ans, à 18 ans à la sortie du Lycée, je n’avais pas la maturité nécessaire pour commencer et je le savais.
Mais je sais que beaucoup à 18ans ont cette maturité que je n’avais pas.
Ce n’est pas pour faire l’ancien mais avec ce que j’ai vécu, j’ai appris à me connaître et savoir ce que je veux.
Ça aide pour cette longue année.
J’en suis sorti très fatigué mais heureux d’avoir réussi du premier coup. Certe, kiné n’est pas aussi difficile à avoir que médecine mais quand même, il faut travailler dur, persévérer, s’intéresser à tout !

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?

Une année très compliquée par la charge de travail et le rythme.
Surpris et fier avec du recul par tout ce que j’ai fais, moi qui n’ai jamais été un travailleur scolaire.
Pour dire que tout est possible et qu’il faut s’accrocher.
Au bout de cette année, il y a la récompense des études et surtout du futur métier que vous souhaitez !

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?

J’ai beaucoup lu les témoignages du site avant et même pendant ma PACES pour me renseigner et me motiver.
En les lisant je me suis dis moi-même que je voudrais écrire mon témoignage avec mon passé scolaire plutôt médiocre et chaotique.
Merci à ceux qui laissent leur témoignages et donnent un peu d’espoir pour cette année difficile mais possible !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dimanche 19h en direct : Pré-rentrée PACES on vous dit tout !