Actuellement, dans quelle filière êtes-vous et en quelle année ?
Médecine 2ème année

Quelle fac, quelle année, quel numerus clausus ?
Paris Ouest, 2014-2015, 115

Votre bac ? Votre spécialité ? Votre mention ?
S, Spé Maths, Mention bien

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?
J’ai obtenu ma PACES en doublante.

Quel(s) concours avez vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?
J’ai passé les concours de médecine, pharmacie et kiné auxquels j’ai été classée respectivement 88, 63 et 88.

Votre niveau au lycée ? Etiez vous assidu ou dilettante ?
J’ai toujours eu des facilités mais au lycée je ne travaillais quasiment pas, ce qui fait que j’étais moyenne partout, sauf en terminale quand j’ai réalisé que le bac pouvait servir dans la vie…

Lors de votre PACES, habitiez vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?
Pendant mes deux PACES j’habitais chez mes parents.

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?
Je mettais 20 minutes en bus pour me rendre à la fac.

Avez vous trouvé vos repères facilement à la fac ?
J’ai assez facilement trouvé mes repères étant donné que je suis dans une fac assez petite, et les P2 faisaient en sorte que tout le monde soit à l’aise et nous ont expliqué tout le fonctionnement. Comme tout le monde j’ai été un peu perdue pendant 1 ou 2 semaines mais finalement se repérer parmi seulement 3 amphis ce n’est pas si compliqué.

Avez vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?
Je n’ai pas travaillé mes cours avant mon année de primante parce que je voulais profiter des derniers mois de liberté avant la P1, et je n’aurais pas su par quoi commencer donc j’ai préféré attendre la pré-rentrée pour m’y mettre sérieusement.
Pendant l’été entre mon année de primante et de doublante, j’ai commencé à travailler avant même les résultats car j’étais presque sure de redoubler.

J’ai retapé mes cours au propre pendant le mois de juin, et le reste des vacances j’ai fait beaucoup d’exercices sur les matières de réflexion (chimie G, chimie orga, physique aka satan, biostatistiques). Je ne faisais pas du 8h-20h non plus, mais je ne voulais pas tout oublier pendant les vacances donc j’ai travaillé assez régulièrement tout en profitant des vacances.

Pratiquiez vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?
Regarder des séries ça compte comme un sport?

Aviez vous des loisirs ? Des sorties ?
J’ai continué à jouer de la guitare et du piano pendant mes pauses, ça me vidait vraiment la tête et je me concentrais sur autre chose que les cours.

Ca m’arrivait aussi de dessiner des portraits en cours mais après réflexion ce n’était pas très malin, j’aurais mieux fait d’écouter par moments…
Je sortais de temps en temps le samedi soir mais la plupart du temps je rentrais tôt chez moi pour pouvoir travailler normalement le dimanche sans enchaîner les dolipranes.

Aviez vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?
Absolument aucun!

Combien d’heures de sommeil aviez vous par nuit ?
Mon année de primante j’ai dormi minimum 8h par nuit. En doublante au premier semestre c’était plus 6h, au S2… la plupart du semestre j’ai dormi entre 2 et 4 heures par nuit.

Le stress m’empêchait de dormir donc j’en profitais pour travailler plus, mais du coup ça m’est arrivé quelques fois de dormir 12h quand je ne tenais plus, et pendant toutes les révisions je faisais 30 minutes voire 1h de sieste par jour pour travailler efficacement même quand je dormais 3h la nuit.

Je ne recommande pas du tout ce rythme, personnellement je savais que je tiendrais mais je n’aurais certainement pas tenu une année complète comme ça.

Combien d’heures travailliez vous par jour ?
Pendant les périodes de cours nous avions 4h de cours magistraux par jour, et des TDs l’après midi (auxquels je ne suis pas souvent allée, shame on me) et j’essayais de travailler au minimum 8 heures après les cours.

En révisions c’était variable… je travaillais minimum 12h par jour, et entre 15 et 17h au S2 (les 2 dernières heures c’était pour me rassurer, apprendre les muscles de l’avant bras à 3h du mat, c’est pas super efficace).

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?(Soyez le plus précis)
Dans un premier temps je retapais mes cours de la manière la plus propre possible, ça me permettait de comprendre au mieux mes cours une première fois.
Ensuite je relisais mon cours pour cibler les points qui me posaient problème, j’allais ensuite voir sur le forum du tutorat (le facebook du P1) les discussions sur ces points en question.
Tout cela je le faisais l’après midi du cours magistral pour avoir encore tout en tête lors du premier apprentissage.

Ensuite je relisais assez régulièrement les cours étant donné que j’ai une mémoire photographique, comme ça en concours blanc et au vrai concours pour répondre aux QCMs je visualisais mon cours dans son intégralité et je savais quel détail était à quel page dans quel paragraphe (ce qui est assez pratique).

Pour ça j’essayais au maximum de travailler toujours sur le même support, soit mon cours soit les fiches d’une prépa privée.

Faisiez vous des fiches ? Si oui comment ?
J’ai fait énormément de fiches avec les formules à connaître ainsi que les notions de cours que j’avais tendance à oublier, mais je ne les relisais jamais même les veilles de concours, je préférais toujours travailler sur mes cours complets par peur d’oublier des détails importants.

Avez vous travaillé seul(e) ? En groupe ?
Je travaillais souvent seule, ou avec des amis à la BU mais sans se parler.
La plupart du temps nous étions dans des salles différentes de la BU pour éviter d’être distraits. Pendant les mois de révisions j’ai toujours travaillé seule chez moi pour une seule raison : le pyjama toute la journée.

Travailliez vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?
Pendant le semestre je travaillais à la bibliothèque universitaire, pendant les révisions et les week-ends uniquement chez moi.

Etiez vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?
J’ai été au tutorat de ma fac pendant mes deux P1, car nous avons la chance d’avoir un tutorat exceptionnel avec des concours blancs de super qualité, et cette année les P2 se relayaient pour faire des Ronéos P1 : notre tutorat est donc plutôt très très cool.

J’étais aussi à Médisup en primante et à Concours Plus en doublante car on ne peut pas nier que ça aide vraiment, Médisup pour les fiches de cours quand on n’a pas le temps en primant, Concours Plus pour plus d’entraînement en doublant.

Cependant le tutorat s’est tellement amélioré (on a carrément une banque de QCM sur leur site où on peut se générer des épreuves en choisissant nos chapitres) que les prépas privées ne sont plus indispensables comme elles ont pu l’être auparavant.
Un primant avec une bonne organisation et qui suit le tutorat peut parfaitement passer en un an selon moi.

Etiez vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?
J’ai été dans le numerus clausus de quasiment tous les concours blancs sauf en physique ce qui n’était pas trop une surprise.

A la prépa privée c’était assez dur de savoir se situer car nous étions un peu moins de 200 et nous n’étions qu’entre doublants, c’était donc moins représentatif que le tutorat auquel quasiment toute la fac participe.

Aviez du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez vous ?
Ca m’est arrivé d’avoir du retard, dans ce cas je sacrifiais des pauses, ou je travaillais avant d’aller en cours.
C’est aussi l’avantage d’être doublant : on sait beaucoup mieux s’organiser de manière à éviter d’avoir du retard.

Quel était votre rythme de travail ?
Pendant les périodes de cours, c’était cours magistraux le matin, et travail personnel après.
On avait deux CM le matin, l’après midi je retapais mes cours proprement, ou je faisais des exercices si on avait eu physique par exemple.
Ensuite j’apprenais les cours de la veille et les plus compliqués des jours précédant.

Le soir je faisais presque uniquement des exercices parce que je n’avais plus le cerveau en état d’apprendre quoique ce soit, et puis s’arracher les cheveux en bossant l’électrostat à minuit c’est sympa (non) !
Le week end je rattrapais mon retard si j’en avais, et je revoyais mes cours de la semaine. Je faisais aussi des concours blancs et des exercices dès que le par coeur commençait à m’ennuyer.

Dans quel état d’esprit étiez vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?
J’ai aidé du mieux que je pouvais les autres pendant l’année.
J’envoyais mes cours tapés au propre à mes amis et aux primants que je connaissais pour qu’ils ne prennent pas de retard en attendant les fiches de la prépa, j’ai donné des cours de chimie orga(sme) à une amie régulièrement au premier semestre…etc.
Certes on passe un concours, mais je n’avais pas envie de réussir en sachant que j’avais joué perso

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?
Quelqu’un a-t-il déjà répondu qu’il était parfaitement serein toute l’année à cette question?
Plus sérieusement au premier semestre je stressais mais sans plus car je savais que c’était mon semestre fort par rapport à mon année de primante.
Au deuxième semestre sur une échelle de stress de 0 (la vie est belle) à 10 (tu stresses autant que Ron Weasley au milieu d’araignées géantes), j’étais à 12.

Quelle attitude aviez vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?
Ca dépendait vraiment, quand il fallait noter le cours du prof j’étais très attentive, quand on avait toutes les informations sur les diapos ou que le prof ne modifiait pas son cours par rapport à l’année précédente, c’était pas trop ça… en biophysique je faisais des siestes c’était sympa.
Ce n’est pas du tout l’exemple à suivre : les cours que je maîtrisais le mieux étaient ceux que j’avais vraiment écoutés en amphi.

Comment preniez vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?
Je prenais mes cours sur ordinateur, parfois avec un dictaphone mais j’évitais le plus possible car je n’arrivais pas à ne pas réécouter l’intégralité du cours par peur d’avoir oublié un micro détail.

Vous serviez vous des annales pour réviser ?
La grande joie de Paris Ouest, c’est que nous n’avons pas accès officiellement aux annales. Mais elles servent énormément.

Comment était organisée votre journée ?
De 8h00 à 12h15 j’étais en cours, je prenais ma pause déjeuner jusqu’à 13h ou 13h30.

Ensuite j’allais à la BU jusqu’à 16 ou 17h pour retaper mes cours puis je rentrais chez moi. Jusqu’à 19h30 je relisais les cours de la semaine puis j’allais manger.

De 20h à entre minuit et 4h (encore une fois : ne faites pas ça si vous savez que vous avez besoin de beaucoup de sommeil) je faisais des exercices, des concours blancs, ou je faisais de l’anatomie. Notons qu’à PO l’anatomie est une matière extrêmement simple, d’où le choix de cet horaire pour la travailler.

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?
S’entraider au maximum. Faire une PACES tout seul c’est presque impossible.
Vous remarquerez aussi qu’en aidant les gens (pas n’importe qui non plus, vous repérerez vite ceux qui sont sympas avec vous juste pour vos cours) ils vous aideront en retour dès qu’ils en auront l’occasion.

Deuxième conseil : au lieu de fixer votre cours sur les mitochondries pendant 1h parce que vous saturez, FAITES UNE PAUSE.
Bien entendu n’allez pas non plus vous descendre une bouteille de vodka quand vous n’en pouvez plus parce que l’alcool c’est mal (lol) mais allez discutez avec vos parents, regardez un épisode d’How I Met Your Mother, allez vous faire une ballade avec un pote…etc.

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?
J’ai essayé de trouver de l’intérêt à chacun des cours (même en physique, ce qui est pas simple) pour que le travail ne soit pas une corvée.
La plupart du temps ça ne me dérangeait même plus de me lever à 6h pour travailler car même si c’est une année extrêmement dure, que ce soit au niveau des cours ou mentalement voire physiquement, les cours sont vraiment intéressants et on apprend des trucs incroyables.

Je ne me suis jamais laisser me démotiver, quand je n’en pouvais plus je me rappelais pourquoi j’avais voulu faire médecine, je m’imaginais au stage infirmier en train de faire des prises de sang, ou j’allais regarder un épisode de Dr House et mine de rien ça marche.

(Doublant uniquement) Qu’est ce qui a contribué selon vous, à votre redoublement ? Quels enseignements en avez-vous tiré pour in fine, réussir ?
Au premier semestre je n’avais pas une assez bonne méthode, je m’étais toujours reposée sur mes facilités, et je ne savais pas vraiment cibler quoi apprendre dans les cours (la réponse : tout).
J’ai eu un classement qui aurait pu me permettre de passer si je m’étais donnée à fond, mais au premier abord les matières du S2 ne m’intéressaient pas et j’ai fait la chose la plus stupide au monde : ne pas travailler pendant au moins 2 mois.

Ca m’a servi de leçon pour l’année d’après : j’étais organisée avec une vraie méthode de travail, et j’avais tellement foiré mon S2 de primante que je savais que j’avais intérêt à me surpasser en doublante.

Pour terminer, comment avez vous trouvé cette première année des études de santé ?
C’est une année vraiment difficile (#CaptainObvious) mais qui nous apprend beaucoup sur nous mêmes, et même si on ne la réussit pas on aura appris à se surpasser, à travailler, à calculer la différence de pression dans un tuyau dans lequel s’écoule un fluide, à être autonome, et j’en passe.

Je n’insiste pas sur la difficulté du travail à fournir, de toute façon on est forcément surpris en arrivant en P1 même quand on a été prévenu.
Cependant on ne nous prévient pas assez du côté mental, en P1 t’as un peu l’impression d’être un personnage de Game of Thrones qui essaie de survivre plus d’une saison.

Que pensez vous du site www.reussirmapaces.fr ?
Si seulement on m’en avait parlé quand j’étais en terminale… :)

34
2016-11-20T11:17:45+00:00 21 janvier 2016|Categories: Doublant, Les témoignages, Médecine, Paris Ouest|0 commentaire

Maintenant, à votre tour de réussir !

Je vais vous apprendre à réussir la PACES

Recommandé par les tutorats, néo-P2 & les plus de 10 000 lecteurs

10% des bénéfices reversés à la FEMDH, pour un enseignement aux enfants malades.

Ecrit par le créateur du site www.reussirmapaces.fr,
Tuteur au tutorat durant 2 années consécutives.

Disponible sur Amazon et en grandes librairies.

Téléchargez des extraits de 6 chapitres du livre :