Joel C, en 2ème année de Médecine à Lyon-Est nous parle de son parcours et du vécu de sa PACES

Quelle année était votre PACES, quel était son numerus clausus ?

2015 – 2016, NC : Médecine 273 (317 avec ESA) / Dentaire 35 / Kiné 50 / Ergo 12 / Maïeutique 32 / Pharmacie 111

Votre bac, votre spécialité et votre mention ?

BAC S spé Physique, Mention TB

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?

Bizuuuuth (primant)

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?

En détail : 94e/2249 au S1 (tronc commun) ; puis au S2 avec les spé : 213e en Médecine et environ 80e en Dentaire / 100e en pharma / 80e en maïeutique

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?

Pas très travailleur, avec une forte tendance à la procrastination (comme la plupart des lycéens en fait)

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?

Chez mes parents, notamment pour éviter les corvée de type ménage/vaisselle…

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?

Il me fallait environ 30 mins en voiture

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?

Oui car il y avait des visites de la fac organisées par le tutorat en début d’année. De plus en P1 les endroits à connaître sont assez restreins puisque vous ne vous baladerez qu’entre les lieux suivants :
– BU
– Cafet’
– Amphis

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?

Ma boîte à colle (prépa privée) organisait un stage de pré-rentrée de 2 semaines juste avant les cours, j’y ai donc participé.
Cela m’a été très utile car dès le début des cours magistraux à la fac je m’étais déjà un peu mis au travail et avait déjà assimilé quelques notions de cours, ce qui m’a permis de ne pas être totalement perdu à la rentrée.
J’ai également participé à la pré-rentrée du tutorat (qui elle ne durait que 2 jours).

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?

Non aucune car je préférais me reposer et ne rien faire lorsque je ne travaillais pas.

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?

Du coup oui je me réservais toujours une journée par semaine (ou au moins une demi-journée) de pause afin de décompresser, me détendre, passer du temps en famille, entre amis ou encore tout simplement ne rien faire !

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?

Oui mais pas dans ma famille « proche ».

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?

Il me fallait de 8 à 9h de sommeil par nuit car les cours le matin + les après midi « bourrage de crâne » me fatiguaient vraiment.
Cela peut sembler beaucoup, surtout quand certains affirment ne dormir que 5-6h / nuit mais sachez que ce n’est pas un concours de celui qui travaille le + d’heures et que ce ne sont pas forcément ceux qui travaillent le + longtemps qui réussissent le mieux.
Pour ma part, si je dormais moins je n’arrivais pas à suivre en cours le lendemain donc il valait mieux m’arrêter de travailler un peu plus tôt (jamais de travail après 22h) afin d’être efficace le lendemain.

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?

Je travaillais environ 10h/j (cours compris) durant une semaine type et je faisais des grosses journées de 12 heures pendant les « vacances » et périodes révisions !
(Cf. plus bas pour l’emploi du temps détaillé)

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?

Sachez tout d’abord que la méthode de travail doit être propre à chacun et la mieux adaptée possible à ses besoins.

Pour ma part, je lisais et relisais mes cours un maximum de fois en annotant sur une feuille à chaque fois que je lisais un cours, ce qui me permettait de voir quels cours j’avais déjà beaucoup travaillés et ceux que j’avais au contraire un peu négligé.

Ma prépa nous fournissait des polycopiés avec le cours déjà tapé et mis en forme il nous suffisait donc de suivre le cours en amphi, d’annoter le polycopié et surligner les éléments les plus importants. Le tutorat proposait également les polycopiés de cours gratuitement en ligne et pour un prix dérisoire en version papier.

En fin de journée je lisais les cours du lendemain afin de voir ce que nous allions traiter (en essayant de retenir les grandes lignes) et ainsi me permettre de mieux assimiler le cours le matin suivant tout en augmentant ma concentration. Cela me facilitait grandement l’apprentissage.

Exemple pour un cours d’anatomie :
– 1ere lecture rapide la veille du cours magistral
– 2e « lecture » le jour du cours magistral en amphi, surlignage, annotations
– 3e lecture l’après midi même après le cours magistral
– 4e/5e lecture le lendemain et/ou weekend
Ensuite je revoyais le cours quand j’avais l’impression de l’oublier

Cependant je n’appliquais cette méthode que pour les matières à par coeur (type anatomie/histologie). Pour les matières à exercices (type maths/physique) je ne voyais pas l’intérêt de répéter autant car au final tout n’est pas à apprendre par coeur (à part les formules) mais plutôt à comprendre.

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?

Non pas vraiment, à part des fiches avec toutes les formules à retenir en maths et physique.
En effet, dans les matières à par coeur étant donné qu’il fallait connaître tous les détails je ne voyais pas l’intérêt des fiches.

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?

Plutôt seul bien que je me sois fait quelques amis (et oui c’est possible même en PACES) avec qui nous nous entraidions parfois ! :)

Travailliez-vous à la bibliothèque  de votre université ou chez vous ?

Je travaillais à la bibliothèque ainsi que dans les locaux de ma prépa pendant la semaine et chez moi le weekend et pendant les révisions.

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?

J’étais dans les deux et je recommande les deux si vous en avez les moyens.
En effet il est possible de réussir sans prépa privée (il y en a d’ailleurs de très bons exemples dans ma promo en P2) avec seulement le tutorat mais sachez que vous partirez avec un petit « désavantage » étant donné qu’une très grande partie des étudiants sont inscris dans des prépas privées, ce qui rend la réussite plus difficile.
Selon moi, quelqu’un d’autonome peut très bien réussir sans prépa mais quelqu’un qui a besoin d’un cadre « lycée », d’explications en plus, de suivi aura plus de mal à réussir sans prépa.

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?

Oui, j’ai commencé un peu en dehors du numerus (vers les 300-400) au Tutorat en début d’année puis je suis monté petit à petit jusqu’à finir 50e au Concours Blanc du S1.
Cependant il ne faut pas se fier qu’à ces classements car on peut progresser/régresser entre ces épreuves blanches et le vrai concours. J’ai par exemple finit 94e au vrai concours du S1 soit un classement presque doublé par rapport au CCB du Tutorat.
Ces variations entre classement tutorat/classement concours sont encore + vraies au second semestre (S2) à Lyon car le Concours Blanc du Tutorat ne prend pas en compte la SSH (philo) qui est le 2nd plus gros coefficient du concours ce qui fausse les classements !

Les classements des prépas privés quant à eux ne sont pas représentatifs du concours car les effectifs ne sont pas suffisants à mon avis.

Aviez-vous du retard dans vos cours ?  Si oui, comment le gériez-vous ?

Du retard au premier semestre malgré la pré-rentrée dû à la transition lycée-faculté car je n’étais pas du tout habitué à travailler autant.
Mais à partir du second semestre, j’étais en avance sur les cours magistraux car j’ai appris à m’organiser correctement et je lisais les cours avant même le cours en amphithéâtre (voir ci-dessus).

Quel était votre rythme de travail ?

Et bien le matin j’allais en cours puis l’après-midi je révisais en faisant 1 ou 2 pauses dans l’aprem.
Je ne faisais pas de planning par peur de en pas réussir à le tenir (et par flemme aussi mais chut) mais de temps en temps je me fixais quand même des objectif du type « bon cette aprem tu vas revoir ce cours en 1 heure » pour me booster un peu.

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?

Aucun esprit de compétition, altruiste avec les personnes de mon entourage (mes amis en amphi et dans ma boîte à colles).
J’aidais toutes les personnes qui me demandaient de l’aide car je ne voyais pas l’intérêt de réussir en enfonçant les autres (certains étaient même capables de donner de fausses informations aux autres…).

De plus lorsqu’on s’engage à être médecin, c’est par vocation, par vocation de rendre service donc commencer ses études en étant égoïste ne me semblait pas moralement acceptable.

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?

Stressé en début d’année et plus le temps avançait et plus j’étais détendu car je travaillais de plus en plus efficacement et j’ai eu la chance d’avoir de « bons résultats » aux colles tout au long de l’année ce qui me rassurait vis-à-vis du concours.

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?

J’essayais d’être concentré au maximum car tout ce que vous retiendrez en cours ce seras ça de moins à apprendre l’après-midi.

Je rajouterai pour les futurs étudiants qui comme moi à l’époque se posent la question:
Nous avions environs une quarantaine de pages de polycopiés de cours (écrits en police 11) à apprendre chaque jour (4h de cours) cependant pour certains cours il faudra absolument connaître ces 40 pages par coeur (anatomie, histologie…) alors que dans d’autres il vous suffira de comprendre les choses et de retenir « l’essentiel » c’est à dire les formules importantes et les grandes lignes du cours (maths et physique, ces deux matières étant basées plutôt sur la compréhension que le par coeur bête et méchant)

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?

Nous avions des polycopiés basés sur les cours de l’année précédente, il nous suffisait juste de noter les éventuelles modifications.
J’avais tout de même un dictaphone (qui était en fait mon téléphone) au cas où le prof rajoutait une partie dans son cours et que je n’aie pas eu le temps de tout noter.

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?

Bien sûr, les annales sont les seuls QCMs réalisés par les profs pour le concours et sont donc absolument représentatifs de ce qui vous attendra le Jour-J.
Je recommande de faire au moins deux fois toutes les annales de PACES avant le concours et ce dans toutes les matières ! (En travaillant bien la correction de ces annales évidemment)

Comment était organisée votre journée ?

Mon emploi du temps de l’année était, chaque jour:
8h15-12h40: Cours à la faculté
12h40-14h00: Pause déjeuner + sieste de 30 mins pour être en forme l’après midi

14h00-19h00: Apprentissage des cours du matin + relecture des cours précédents une fois les cours du matin appris
/ Parfois j’avais également Colle/ED (tutorat ou prépa) de 18h40 à 20h ce qui décale l’emploi du temps de la journée et « supprime » le moment de détente de 21h à 22h /

19h00-20h00: Pause dîner
20h00-21h00: Exercices d’entraînement, à ne surtout pas négliger car l’entraînement aux QCMs est souvent ce qui fait défaut aux étudiants (surtout les primants car « manque de temps »)
21h00-22h00: Détente (télé, youtube, facebook…)
22h00-7h00: Sommeil bien mérité

Ensuite le samedi je ne travaillais pas (ou alors juste le matin) et mon emploi du temps le dimanche et pendant les révisions était le suivant :

8h-12h : Cours de la semaine -le Dimanche- / Annales (+Correction) -pendant les révisions-
13h-20h : Cours de la semaine + Exercices-QCM -le Dimanche- / Annales (+Correction) puis un peu de cours -pendant les révisions-
20h40-21h40 : Exercices-QCM -le dimanche- / Cours que j’estimais ne pas trop maîtriser -pendant les révisions-

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?

Comme on a dû vous le répéter depuis des années, c’est une année difficile, qui vous demandera beaucoup (énormément) plus de travail que la Terminale.
Cela peut faire un choc au début aux vues de la masse de connaissances à accumuler mais si c’est vraiment ce que vous voulez faire, ne lâchez rien, dites vous que ce ne sont que 7 (ou 14 pour nos amis doublants) mauvais mois à passer et qu’ensuite vous aurez le métier de vos rêves.

De plus, ce qu’on apprend est vraiment intéressant contrairement au lycée et personnellement cette année m’a fait réaliser que j’aimais VRAIMENT la médecine et je ne me vois désormais rien faire d’autre de ma vie. (Bon ok il n’y a pas que des matières en rapport avec la médecine mais on a quand même un petit aperçu de ce qui nous attend dans les années sup)

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?

La passion (pour la médecine mais aussi pour les sciences en général) qui m’a permis de prendre du plaisir à apprendre.
Oui oui, il est possible de prendre du plaisir en PACES contrairement à ce qu’on vous raconte.
De plus mon caractère fait que je déteste ne pas comprendre, ne pas savoir et de ce fait je cherchais toujours à savoir un maximum de choses, à comprendre tous les détails ce qui m’a permis de bien assimiler mes cours.

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?

C’est une année enrichissante, à la fois par les connaissances accumulées mais également au niveau de soi, on apprend (un peu par la force des choses) à être plus sérieux, plus assidu, on découvre nos points forts mais également nos faiblesses.
Durant cette année le niveau réel des gens se révèle car on se donne tous à fond, ce qui est assez beau à voir. Certaines personnes se révèlent être excellentes en PACES bien que moyennes au lycée, donc pourquoi pas vous?

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?

Super site que j’ai consulté assez régulièrement en terminale, les témoignages sont très instructifs et motivants.

15
2017-06-02T17:10:58+00:00 2 juin 2017|Categories: Les primants, Les témoignages, Lyon-Est, Médecine|0 commentaire

Maintenant, à votre tour de réussir !

Je vais vous apprendre à réussir la PACES

Recommandé par les tutorats, néo-P2 & les plus de 10 000 lecteurs

10% des bénéfices reversés à la FEMDH, pour un enseignement aux enfants malades.

Ecrit par le créateur du site www.reussirmapaces.fr,
Tuteur au tutorat durant 2 années consécutives.

Disponible sur Amazon et en grandes librairies.

Téléchargez des extraits de 6 chapitres du livre :