Sommaire de l'article

Speedy Gonzales, en 2ème année de Pharmacie à Paris VI nous parle de son parcours et du vécu de sa PACES

Quelle année était votre PACES, quel était son numerus clausus ?

2016 – 2017, Nombre d’étudiants admis en 2017 : 330 (médecine) – 122 (pharmacie) – 36 (dentaire) – 30 (SF) – 131 (kiné toutes écoles confondues) – 15 (ergo) – 40 (polytech) – 11 (pédicurie)

Votre bac, votre spécialité et votre mention ?

Bac S, spé physique-chimie, mention ASSEZ BIEN (13 de moyenne tout rond)

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?

Doublante

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?

TOUS en doublante !! 612 au général, 519 en médecine (dernier pris 355), 172 dentaire (dernier pris 160), 391 pharma (dernier pris 531), 90 en maïeutique (dernier pris : 176) etc.

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?

Bon niveau, je m’ennuyais beaucoup. J’étais assidue partout, sauf en maths je l’avoue, ça s’est vu sur ma moyenne ;)

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?

Chez mes parents

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?

15 minutes à pied et 1h de train, mais je ne me déplaçait pas beaucoup vu que les cours à P6 sont en vidéo live et c’est très pratique !

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?

Alors là pas du tout… J’étais totalement perdue en primante. Je n’avais pas visité la fac, pas fait de pré-rentrée, je ne connaissais rien, et j’avais suivie une amie qui avait choisi PACES à P6.
Du coup, j’ai perdu énormément de temps pendant le premier mois, où j’allais en cours tous les jours, à tous les ED, et en rentrant j’étais tellement fatiguée que je ne travaillais presque pas !
Après j’ai compris le système des cours retransmis, mais le mal était déjà fait.

En doublante, je connaissais bien la fac, et je savais ce qu’il fallait faire et ne pas faire, donc ça allait beaucoup mieux.

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?

Pas en primante. On m’avait dit qu’il ne fallait pas travailler, et se reposer, et je n’ai pas dit non à cette idée ! :p
Par contre, en doublante, j’ai acheté des fiches fin juin, commencé à travailler début août (au bord de la piscine, 3 à 4h par jour) surtout les matières comme la bioch ou l’anatomie où je voulais prendre un peu d’avance, et j’ai fait le stage de pré-rentrée du tuto de P6 qui est vraiment bien !

Je pense qu’il faut travailler un tout petit peu, à son rythme bien sûr, ne pas enchaîner d’office 15h par jour au risque de claquer à la mi-septembre. S’avancer sur l’apprentissage des membres sup et inf, parce que l’anatomie arrive tard dans le semestre (mi-octobre) et c’est quasiment impossible en primant de tout maîtriser avant le concours de mi-décembre, ou commencer à faire quelques exos de physique ou de chimie si c’est pas notre point fort.

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?

J’ai essayé au moins.
J’ai continué à courir un peu quand j’avais besoin de m’aérer la tête mais j’ai vite arrêté, je faisais mon yoga tous les jours, et mon bon plan c’était une séance d’aquabiking en cabine privée ou un sauna de temps en temps.

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?

Je considérais ma sortie aquabiking comme un loisir. Sinon, en primante j’allais souvent au cinéma (trop souvent), et je sortais pas mal. La transition coule-douce au lycée et machine de guerre en PACES ne m’a pas trop réussi…
En doublante, je prenais des pauses quand je sentais qu’il le fallait. J’ai dû faire trois cinés en tout, une journée complète au Parc Astérix, un bon concert, et des petites journées avec toute la famille réunie… et ça fait du bien. Ne culpabilisez surtout pas, et profitez ! Vous serez mille fois plus productifs après !

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?

Aucun, je suis la première. Maintenant d’autres vont suivre ma voie !

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?

En primante, 8 ou 9h environ. Je n’aimais pas dormir, je suis une lève-tôt de base, mais je me disais qu’il fallait être super en forme pour aborder une journée de travail de p1.

En doublante, 5 ou 6h, parfois 7h. Je parlais beaucoup avec mon correspondant polonais qui me réconfortait et me disait tous les soirs que j’allais réussir. C’était difficile de dormir la nuit. Par contre, je m’autorisais 2 à 3 siestes de 20mn par jour (oui, oui, la p1 m’a transformée en grande adepte des siestes), ou parfois une énorme sieste d’1h30, mais j’évitais, parce que je me mettais à rêver que j’apprenais des cours et en me réveillant, j’avais l’impression de ne pas avoir dormi, voire je me réveillais avec de fausses informations dans la tête et il fallait que j’aille vérifier dans le cours si j’avais la bonne réponse ! :p

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?

Je notais toutes mes heures de travail tous les jours dans mon téléphone pour établir une moyenne.
En primante, ça tournait autour de 5h à 7h, vraiment, je faisais rien.
En doublante, je dirais donc 8h ou 8h30 en général, pouvant aller jusqu’à 10 ou 11h en révisions, avec toujours 1h30/2h de pause déj, et pareil pour le soir. Et souvent après le dernier cours du soir, et avant de dormir, je regardais un passage de film ou un épisode de série pour me détendre.

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?

Alors c’était vraiment UE dépendant. Ma méthode en primante étant vraiment nulle, je vais donner celle de doublante. Par contre attention, je suis quelqu’un qui apprend vite et facilement, ça ne marche pas pour tout le monde !
8h: lever
9h : je commençais à travailler pendant 2h30, puis pause de 15 minutes.
11h45: Je m’y remettais jusqu’à 13h
13h : pause déj
14h : on reprend pour 3h puis sieste de 20min
17h25 : 2h de + puis pause déj
20h : travail jusqu’à 23h (minuit et demie en révisions)

En général le matin je voulais démarrer la journée du bon pied et faire mes matières préférées (UE5, UE2, UE6, UECS1, UECS2, UEO, UEP, UEM…) et l’après-midi je me boostais avec des matières à réflexion et je terminais la journée sur un bon cours d’UE7 ou de bioch selon le semestre.

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?

Non, jamais aucune fiche. J’ai utilisé les fiches de la prépa Epsilon en primante, je ne conseille pas toutes leurs fiches. Et en doublante, j’avais acheté des fiches Médisup à une fille passée primante en pharma et à une fille passée doublante en médecine.
Ma marraine m’avait aussi donné son classeur d’UE4 et des livres, et j’en achetais chez Grégo (la librairie à 2 pas de la fac).

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?

Toujours toute seule, enfermée chez moi.
Je suis incapable de travailler en groupe ou à l’extérieur. J’ai besoin de mon confort, en l’occurrence je travaillais tout le temps allongée sur mon lit, jamais à un bureau.
Parfois, avec mes deux amies de la fac, on s’interrogeait, et je faisais des QROC par SMS avec un ami (passé primant en médecine) mais c’est tout.

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?

Non jamais, je n’ai jamais mis un pied à la BU de P6, ça m’aurait angoissée de voir tous les gens travailler comme des machines.
J’étais dans mon cocon, je ne voulais pas avoir à me soucier de comment les autres travaillaient.

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?

J’avais donc la prépa Epsilon en primante, j’ai mon avis dessus, mon but n’étant pas de les assommer, je ne dirai rien.
Et en doublante, rien. Pour les deux années par contre j’étais au tutorat, avec beaucoup plus d’assiduité en doublante qu’en primante. J’allais à tous les CB, le stage de pré-rentrée, stage d’accompagnement de janvier, je parlais avec beaucoup de tuteurs (entre mes angoisses et mes questions, les pauvres…), et le tutorat de P6 est excellent, vraiment. Y a une bonne ambiance, tout, et ça vaut le coup de se lever le samedi matin, ne serait-ce que pour voir les tuteurs s’ambiancer.

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?

En primante, non. Souvent dans les derniers, sauf en anatomie.
En doublante, souvent dans les 15% premiers, mais jamais au delà des 50%.

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?

Un peu de retard en primante, sur l’anatomie des membres et la chimie G et O. En doublante, j’avais déjà fait toute la BDD pendant les vacances, toute l’histo, BDR, bioch et anatomie. J’avais un peu de retard en chimie G, mais je m’en fichais un peu.
Pour l’UE1 (chimie G, chimie O et bioch), je misais surtout sur la chimie O et la bioch.
Le retard ne changeait pas mon niveau de stress :p je suis une fille anxieuse de nature (ceux qui se souviennent du cours de l’UE7 sur le stress diront « personnalité de type A ») !

Quel était votre rythme de travail ?

Très régulier.
Je n’aimais pas être dérangée ou avoir un changement de programme pour n’importe quelle raison.
Cela arrivait à mes parents de venir me voir et de me dire de mettre mon manteau parce qu’on allait quelque part : il fallait alors se refaire tout un planning pour la journée et s’adapter et je détestais ça.

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?

Les deux ! :p
Mon premier choix était d’avoir dentaire, et du coup j’étais très compétitive. Le NC dentaire étant de 36, j’étais assez méfiante de ceux qui me disaient qu’ils voulaient cette filière.
Mais j’aidais les gens. Mes amies venaient me voir si elles avaient une question, je leur en posais… de toute façon à P6, rares sont les gens qui n’aideront pas, on s’entraide beaucoup, il suffit d’aller aux khôlles le lundi soir pour le vérifier.

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?

Comme dit plus haut, très très très stressée !! Tellement stressée que le jour de la rentrée en primante, j’avais peur d’être en retard et je suis arrivée devant la fac à 6h du mat (true story) !
Je faisais parfois des crises d’angoisses, de larmes (surtout en primante), mais pour ça, il n’y a rien de mieux que de parler un peu avec ses amis, ses parents, et tout rentre dans l’ordre.
Et il fallait me voir les jours de concours, la tension était palpable : je devais être l’une des seules ou la seule qui alignait parfaitement tout ce qui se trouvait sur sa table :D

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?

Je n’allais pas en cours.

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?

Si je prenais des notes, j’écrivais directement sur le poly ou le Tut.
Mais je travaillais essentiellement, voire que avec les Tuts qu’on achète au tutorat.

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?

Je me servais des Tuts, des annales (que en doublant, je ne voyais pas l’utilité en primante, ne faites pas la même erreur) et des fiches Epsilon ou Médisup.

Comment était organisée votre journée ?

Comme dit plus haut à « méthode de travail’ ;)
Aussi, quand je devais me rendre à la fac pour les ED, les khôlles ou les CB, je bossais dans le métro (oui, oui, ça s’apprend) !

Pour les révisions, je prenais le train pour Hendaye, et j’allais au soleil chez mes grand-parents. Un bon bol d’air, et des nouveaux visages, ça fait du bien.

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?

Ouh là, j’en ai trop !
1) Ne vous fiez pas à ce que disent les autres, certains vous feront peur, du genre « je travaille 15h par jour oui », ou « ah non aucun retard, j’ai même un max d’avance », ou « je suis major au tuto », vous êtes vous-même, vous savez ce que vous valez, honnêtement si vous écoutez ce genre de personnes vous serez démoralisé plus qu’autre chose.
2) N’ayez pas peur de poser des questions aux tuteurs, votre parrain/marraine, ou à la prépa
3) Ne vous sentez pas obligés de prendre une prépa. J’ai bien foiré mon année quand j’en avais une, et j’ai réussi sans, même si les 3/4 des étudiants en ont une, ça ne garantit pas forcément votre réussite !
4) Venez au tutorat ! C’est gratuit, vous pourrez parler avec les super tuteurs qui sauront vous rassurer voire même si vous bêta-testez des sujets, vous aurez des cookies ! :p Et c’est un moyen de s’entraîner. Honnêtement, je faisais mes plannings en fonctions des chapitres qui tombaient au tutorat le samedi matin. Alors n’ayez pas la flemme de vous lever !!!
5) Trouvez votre méthode de travail. Certains aiment la méthode des J, ou je ne sais pas quoi, ce n’est pas pour ça qu’elle vous conviendra forcément !
6) Ayez un objectif. Collez vous des affiches avec des mots motivants dans votre chambre, n’importe quoi qui puisse vous rassurer et lisez les chaque fois qu’il y a un petit coup de mou !

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?

C’est un peu compliqué. J’ai réussi ma PACES, mais j’ai raté mon rêve à 12 places.
En fait, j’étais admise en dentaire pendant une semaine, et le dernier jour, des personnes mieux classées que moi ont finalement changé de voie, et ont switché médecine et dentaire dans l’ordre des voeux, ce qui fait que j’ai été recalée… Ce que je veux dire, c’est que ma motivation entière pour ces deux ans était basée sur « je vais être dentiste, ouiiiiii », et en fait, non. Donc je ne vais pas vraiment compter sur ma motivation pour dire que c’est ce qui m’a fait réussir.
Je dirai… du travail régulier, et une facilité dans les matières comme l’anatomie, ou l’UEP, l’UECS2… et en revanche, des difficultés monstres en UE4, UE3.1 et UE3.2 ! Donc je compense bien !
Et ne jamais baisser les bras. Il y a toujours des jours plus gris que d’autres, mais il faut se dire qu’avec un peu de travail, on peut faire des merveilles !

(Doublant uniquement) Qu’est ce qui a contribué selon vous, à votre redoublement ? Quels enseignements en avez-vous tiré pour in fine, réussir ?

Je ne travaillais pas vraiment en primante, je prenais vraiment ça à la légère en me disant « bof, au pire je redouble, on s’en fout » sauf que ça pique quand vous apprenez que vous devez refaire une année comme celle-là. Et j’ai été aussi lâchement larguée par mon copain (oui je pèse mes mots), et ça a été très difficile, j’avais arrêté de bosser pendant 3 semaines en ruminant de rage.
Donc être en couple c’est bien, en P1 ça peut faire très mal, ne l’oubliez pas !!!

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?

C’est une année très difficile mais qui fait mûrir, personne ne dira le contraire. On se sent plus fort, on se rend compte de tout ce qu’on peut accomplir, des sacrifices qu’on est capable de faire pour atteindre ce rêve merveilleux qui est d’aider et de soigner les gens.
Certes, il y a des moments où vous vous demanderez ce que vous foutez là, pourquoi vous avez coché « médecine » sur APB, mais il faut toujours se dire que ça vaut le coup, et je connais des filles qui n’ont rien eu au bout de deux ans de P1, elles vous diront la même chose que moi : vous découvrez en vous un guerrier, et plus rien ne peut vous faire peur.
Voire même, pour les plus fous comme moi, vous commencerez un peu à vous ennuyer pendant les vacances. Je vous jure, quand vous êtes habitués à tenir un poly dans vos mains tous les jours pendant 1 ou 2 ans, le jour où vous arrêtez d’un coup, ça fait bizarre.
Je ne regretterai jamais d’avoir tenté l’aventure ;)

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?

Un site génial !
Je me servais beaucoup des moyens mnémotechniques, et je lisais beaucoup de témoignages comme ça.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here