Sophie D., en 2ème année de Médecine à Nantes nous parle de son parcours et du vécu de sa PACES

Quelle année était votre PACES, quel était son numerus clausus ?

2016 – 2017, 223

Votre bac, votre spécialité et votre mention ?

Bac S, spé SVT, mention bien

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?

Primante

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?

Médecine seulement, où j’ai fini 226 (ils en prenaient 223 mais les étudiants étrangers ne sont pas comptés dans le numerus clausus donc au final ils en ont pris 228)

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?

Plutôt assidue, même si certaines matières poussaient au bavardage par manque d’intérêt

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?

La semaine j’étais dans mon appartement​ toute seule, et je rentrais le weekend chez mes parents.

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?

5 min à pied, mais de chez mes parents c’était au moins 45 min juste aller, ce qui est trop long en PACES.

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?

Au début il faut l’avouer, j’étais un peu perdue. On quitte le lycée, c’est un nouveau monde qui s’ouvre à nous et il faut bien prendre ses marques.
La fac de Nantes n’est pas hyper grande donc ça va niveau géographie, on ne se perd pas. Après pour ce qui est des cours, c’est assez bien expliqué comment se les procurer, où pouvoir les imprimer etc.

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?

Il ne faut surtout pas le faire ! Il y a très peu de choses que j’ai retrouvées du lycée, et vous allez assez en baver dans l’année donc surtout, profitez bien de vos vacances.

J’ai fait en revanche le stage de pré rentrée de la fac, qui était plutôt sympa. Il ne dure que 4 jours, et permet de prendre un petit peu d’avance sur les premiers cours, et on a aussi le droit à une petite visite de la fac et BU.
Je le recommande.

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?

N’ayant jamais été très sportive, j’ai continué sur ma lancée en PACES. Mais pour ceux à qui cela fait du bien, vous aurez surtout le temps d’en faire au 1er semestre, et n’abandonnez pas ça. Ça aère l’esprit, et même ceux qui ne sont pas sportifs ressentent un manque au bout d’un moment à rester vissé sur une chaise.

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?

J’ai très peu vu mes amis pour me concentrer, et ne les ai pas vus du tout au S2.
Donc les sorties c’est pas le top en PACES, même si les doublants en font un peu plus. Mais il ne faut pas trop se couper du monde non plus.
Ça va vraiment être au 1er semestre que ous aurez encore le temps de mater des séries, voir des potes etc donc profitez en mais avec parcimonie ;)

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?

Non, que des infirmières !

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?

TRES IMPORTANT le sommeil ! Je suis quelqu’un qui accumulait les grasses mat’, n’était pas du tout du matin et j’avais besoin d’au moins 8h même si je suis passée à 7h en fevrier-mars ce qui m’a causé des tressaillements de paupière (hyper agaçant).

Ne cherchez pas à imiter les gens qui se lèvent à 6h même le weekend pour travailler si vous même n’êtes pas du matin. Mieux vaut bien dormir, et finir plus tard. Mais évidemment se lever à 12h c’est terminé… *sigh*
Comme ils vont beaucoup vous le répéter, la PACES est un marathon, pas un sprint.
Et le sommeil c’est le carburant pour tenir toute l’année.

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?

Je n’ai jamais vraiment compté… On bosse beaucoup plus au S2 en tout cas.
Après les 4h de cours du matin, je travaillais d’environ 13h30 jusqu’à 23h (avec des pauses bien entendu !).

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?

Apres le déjeuner, j’apprenais les cours du matin. En général je n’avais pas le temps d’en revoir d’autres, donc pour en revoir c’etait plutôt le weekend (je notais ceux que je désirais approfondir, et si je n’en avais pas faisais ceux où je n’étais pas passée depuis un bout de temps). Le soir après la douche, j’apprenais les fiches faites par moi ou le tutorat, ou certains points de cours.
On retient beaucoup mieux juste avant de s’endormir, donc c’est pas mal de revoir les points où l’on a du mal à l’heure là.

Je sais que certains suivaient une méthode consistant à revoir le cours 1 semaine après, puis 3 semaines après puis 5.

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?

Quelques unes car ça prend pas mal de temps.
J’en faisais beaucoup au lycée pour trier parmi les phrases inutiles, mais en PACES il faut tout apprendre donc ça ne servait pas trop d’en faire.

Mais j’avais fait un petit système pour le par coeur, pour apprendre les acides aminés ou des schémas d’embryologie, je les dessinais sur un papier, et notais la réponse au dos. Ça aide beaucoup si on révise ces fiches tous les soirs.

Pour l’embryo (S2) c’est bien de faire une feuille où on note les jours, et tout ce qui se passe de nouveau à tel jour.
Pour la biophysique et les biostats, je faisais des fiches avec la méthode pour résoudre les exercices. On a tellement de formules que ça ne sert à rien de les apprendre comme ça. On les oublie et même si on les sait, on ne sait pas toujours où les placer.

Donc ma méthode implique d’avoir des mauvaises notes au début puisqu’on ne sait pas à quoi ressemblent les exercices mais ça finit par payer.

En biophysique, je ne comprenais vraiment rien, donc je me suis mis à faire ces fiches et une fois qu’on reconnaît ce qu’on demande, on applique la méthode et hop réponse ! (Surtout que parfois les profs ne sont pas vraiment clairs sur la résolution.

Je sais qu’il y en avait un qui avait une formule hyper compliquée alors qu’avec ma méthode ça marchait sans l’apprendre ^^). J’ai réussi à passer de 4 à 12 de moyenne ainsi.

Chose que je conseille vraiment, c’est de noter toutes vos erreurs de kholles, d’ED quand vous les refaites, dans un carnet et de les apprendre. Ça rentre beaucoup mieux dans la tête, et permet même de comprendre des points de cours parfois ++

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?

Je travaillais seule, ce qui vaut mieux quand on est bavarde ^^.

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?

Chez moi. La BU me stressait, voir tous ces gens travailler, que parfois vous avancez moins vite qu’eux ça déconcentre un max.
Au moins quand on est tout seul, on est tranquille, on ne peut pas parler et on avance à son rythme.

Cela dépend vraiment des personnes, certaines sont dans le cas inverse.

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?

J’ai fait le tutorat et la prépa Galien.
Galien est bien, c’est cher mais bon ils sont plutôt compétents.
Le problème quand vous faites une prépa c’est que vous n’avez pas le temps de faire le tutorat à côté, sauf la kholle du vendredi.

Certains tutorats laissent à désirer mais celui de Nantes est vraiment au top et c’est largement possible de réussir sa PACES qu’avec lui. J’avais été plutôt mal informée de tout ce qu’il proposait raison pour laquelle j’ai pris une prépa en plus, voulant quelque chose de complet.

Donc je vous explique ce que chacun propose pour que vous choisissiez en toute connaissance de cause :

Pour le tutorat, chaque semaine un cahier d’exercices est distribué, comprenant des questions sur toutes les matières, avec les corrections des tuteurs. Avec ces cahiers parfois se trouvent des fiches d’aide qui sont hyper utiles.

Ils proposent aussi des ED, donc vous les faites à l’avance (ils sont distribués avec les cahiers) et il y a plusieurs soirs de proposés pour la correction dans un amphi où chaque réponse est détaillée à l’oral, et où vous pouvez poser des questions aux tuteurs. Évidemment, il faut participer.

Vous faites aussi partie d’un groupe qui restera constant au cours de l’année géré par 2 tuteurs. Ils s’occuperont de vous, commenteront vos résultats, vous remonteront le moral, répondent aux questions…

Et une fois dans la semaine de 18h à 20h (vous choisissez le jour quand vous vous inscrivez au tutorat) il y a une séance de groupe avec ces tuteurs. Les sujets à aborder sont débattus (en général sur facebook) et vous faites des exos ou réviser des points demandés.

Pour la prépa, c’est différent en fonction de ce pour quoi on a payé. On peut avoir des cours sur une matière en particulier, toutes les 3 semaines. On a une séance par semaine de 18h30 à 21h30, où en général on a 2 kholles, avec matières différentes et la correction qui suit, en détaillé.

On peut du coup poser des questions sur des points de cours ou même sur la kholle aux tuteurs. (Je n’aborde pas tous les détails car il y a des particularités selon les prépas).

Les tuteurs sont des élèves de 2e ou 3e année.
La prépa et le tutorat proposent un forum où on peut poser des questions. L’avantage avec le tutorat, c’est qu’en cas de tergiversations, les tuteurs peuvent questionner les profs (pour ceux qui répondent).

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?

Cela dependait mais en général les kholles de la prépa étaient celles où je ratais, faisais de ces scores de m***… Et je me rattrapais au tutorat. Et c’est plutôt là qu’il faut être bien classé car c’est plus représentatif.

Après, ne faites pas attention aux résultats.
J’ai rarement été dans le numerus clausus au cours de ces kholles.
Ce qui est vraiment important ce sont les périodes de révisions.
Il est normal d’être mal classé au début, car les doublants connaissent bien les cours. Mais au cours des révisions, vous grattez un max de places par rapport à ce que vous faisiez d’habitude.
Donc en cas de gros craquage, on révise plus la matière mais il ne faut pas se laisser abattre. Et surtout notez bien vos erreurs dans un carnet !

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?

J’en avais plutôt peu, mais après c’est assez ambigu cette notion de retard.
On peut avoir réviser le cours le jour même, et on oublie de le revoir. J’appelle pas vraiment ça du retard mais c’en est.
L’important c’est de passer plusieurs fois dessus.
Après au S2, ça devient quasi impossible de ne pas en avoir. En général ça stresse mais dès que j’en avais, je le rattrapais le lendemain. Au bout d’un moment ça s’accumule mais on a toujours le weekend pour se mettre à jour.
Et plus on se rapproche du concours, plus on a de temps pour réviser et on reprend confiance car on nous laisse le temps de bien apprendre, et on voit qu’on y arrive enfin.

Quel était votre rythme de travail ?

Quand j’étais dans mon appartement, je travaillais beaucoup, évitant d’être distraite par le portable etc, ne gardant que des pauses repas et des microsiestes. (Évidemment personne n’est infaillible et il y a des jours avec et des jours sans).
Le weekend je retrouvais mes parents donc c’était plus relax (pas bien mais ça évite la dépression).
En revanche en période de révisions j’étais à fond fond fond. Tout était chronométré, mes pauses, mes heures de boulot pour telle matière.
Je ne recommande pas ce rythme car c’est vraiment épuisant, il faut le garder pour de courtes périodes en l’occurrence, les 3 semaines de révisions.

Après le 2e semestre m’a vraiment épuisée et je n’ai pas réussi à être autant à fond. Quand on n’en peut plus le corps dit stop. Et c’est normal. Beaucoup craquent au S2 pendant les révisions : anxiolytiques, crises de larmes, on n’en peut plus et on sort prendre l’air parce que ça ne veut plus rentrer.

Dès qu’on prend des pauses on se sent coupable en PACES. Mais parfois c’est le seul moyen pour pouvoir tenir ce marathon. J’ai une amie qui a eu un rythme effroyable, se gardant aucun temps pour elle et elle a fini par faire un burn out.
Plusieurs tuteurs vous diront qu’ils ont pété un câble et finit par faire toute une semaine sans travailler pour mieux pouvoir reprendre.

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?

Franchement à Nantes je n’ai pas vu cet esprit de compétition. Et quand on ne baigne pas dedans, on ne pense pas comme ça.
Alors certes on ne se mêle pas trop aux autres, on se demande en voyant les gens s’ils sont meilleurs que nous mais ça s’arrête là.

Mais il ne faut surtout pas être en mode compétition avec notre groupe de travail. Là c’est vraiment les gens avec qui il faut partager ses connaissances, ses cours si besoin etc. Ça fait un petit havre.

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?

Grosse stressée de la vie, alors ça s’est pas arrangé cette année et avant le 2e concours j’ai été mise sous anxiolytiques ^^
Mais quand on n’est pas aux abords du concours, c’est un stress relativement normal qui pousse juste à dépasser ses limites.

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?

Concentrée même si parfois, l’attention décline et on commence à bavarder.
Ce qu’il ne faut pas faire même en cas de cours chiants car certains profs sont vicieux et rajoutent parfois des remarques à l’oral qui tombent au concours.
De plus, ça aide à mémoriser quand on a bien écouté mais je ne vous apprends rien.

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?

Quand je pouvais j’avais les cours imprimés et je rajoutais mes notes à la main.
Mais au S2 j’étais la plupart du temps à l’ordi, ça me permettrait d’écrire plus vite et c’était propre.

Quant au dictaphone, peu en ont. Je conseille cependant de prendre celui de son téléphone en anatomie, car parfois le podcast (cours mis en ligne qu’on peut revoir) sort tard.

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?

ÉVIDEMMENT, c’est la base.
Ne les gâchez pas cependant et gardez les pour les périodes de révisions.
D’années en années les mêmes questions reviennent, même si cette année les profs ont plutôt innové…

Comment était organisée votre journée ?

4 heures de cours le matin, pause déjeuner, apprentissage des cours du matin, avec au milieu microsieste et goûter, dîner, cours au choix, douche puis révisions des fiches une fois mise au lit.
C’est fou ce que ça peut devenir monotone.
Après en semaine, il y avait les après midi avec les ED gérés par les profs (2 ou 3/semaine, surtout allez-y même si vous avez du retard !) et la séance prépa un soir par semaine.

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?

Ne vous découragez pas. Même si les profs du lycée vous disent que vous n’y arriverez pas (ça a été le cas avec mon prof principal) ne les écoutez pas.
Le lycée c’est complètement différent de la fac. On passe du programme commun ennuyeux à des matières qui serviront pour votre métier, qui donnent envie de s’y mettre même si on aime pas parce qu’on sait que cela nous sera utile.
Ne jamais sous estimer la motivation.
Elle vous mènera jusque au bout.
Si vous n’êtes pas sûrs de pouvoir autant donner, interrogez vous. Est ce que vous regretterez de ne pas avoir tenté la PACES ? Est ce que vous vous en sentez capable tout au fond de vous ?
Si oui, alors n’hésitez plus et foncez !

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?

La motivation.
C’est le carburant de l’année.
J’avais beau avoir des résultats moindres que certains parfois, je ne me décourageais pas et m’acharnais à réussir car j’avais la motivation.
Même au fond du gouffre, quand on pense à ce qu’on veut faire, on se dit que ça en vaut la peine et on donne tout ce qu’on a.
J’ai suivi une citation tout le long de l’année, comme un mantra : “on obtient ce à quoi on travaille, pas ce à quoi on rêve”.

Et j’ajouterai que même si vous n’êtes pas dans le numerus clausus au 1er concours, que c’est chaud de remonter autant de places il ne faut rien lâcher. C’était mon cas, une pote me rabachait que je ne passerai pas et finalement j’ai réussi.

Mais ce qui m’a aussi fait réussir, c’est ma famille, qui était derrière moi et ne m’a pas lâchée même quand l’espoir était mince.

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?

Enrichissante.
On en apprend autant sur la santé que sur nos limites.
Mais c’est aussi une année solitaire. On se coupe de ses potes, autant pour réviser que parce qu’ils ne sont pas du tout au même rythme et ne comprennent pas ce qu’on vit.
Ne vous coupez pas de votre famille, elle sera votre soutien.

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?

Site sympa, le concept aide.
Il y a beaucoup de sites/vidéos/livres sur la PACES mais ce site permet de répondre à des questions sur notre propre fac.
Je l’avais consulté au lycée et ça m’avait bien renseignée.

10

Ajouter cet article aux favoris !

2017-06-27T04:30:45+00:00 27 juin 2017|Categories: Les primants, Les témoignages, Médecine, Nantes|0 commentaire
Télécharge gratuitement 15 fiches des tuteurs de notre tutorat !
On te les envoie par mail :