Sommaire de l'article

Sébastien, en 2e année de Médecine à Lyon-Est nous parle de son parcours et du vécu de sa PACES

Quelle année était votre PACES, quel était son numerus clausus ?

2018 – 2019, 377 en Médecine

Votre bac, votre spécialité et votre mention ?

Baccalauréat Scientifique, Spécialité SVT, Mention Très Bien

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?

Primant

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?

Je n’ai passé que le concours Médecine où j’étais classé 95ème sur 1618 personnes inscrites à ce concours. Pour comparer, il y avait environ 2200 personnes inscrites en PACES à Lyon Est.

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?

J’étais dans le haut panier de la classe ; j’avais des facilités dans les matières scientifiques ce qui m’a aidé pour la PACES.

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?

J’habitais chez mes parents qui m’ont beaucoup aidé pendant cette année. Par exemple, mes parents faisaient les courses ; cela a été un gain de temps pour moi.

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?

30 minutes = 15 minutes de marche + 15 minutes en tram

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?

Oui.

Je me suis inscrit à un groupe de travail proposé par le Tutorat PACES de Lyon Est et ma tutrice m’avait beaucoup aidé (et avait aidé les autres PACES de mon groupe) même avant la rentrée. En fait, elle nous a fait visiter la faculté et nous a montré les endroits les plus importants pour les PACES (tels que les amphithéâtres, la bibliothèque universitaire (BU), etc.) et les endroits « secrets », c’est-à-dire les salles où l’on pouvait travailler s’il n’y avait plus de place à la BU ou la salle d’informatique.

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?

Non.

Je n’ai pas travaillé mes cours pendant l’été car je voulais profiter de mes vacances.

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?

Oui

Au premier semestre, je pratiquais une activité physique courte le matin : c’est-à-dire 10 à 20 minutes d’exercices. Je ne faisais aucune activité physique en plus parce que je me sentais coupable du fait de faire du sport au lieu de réviser.

À la fin du premier semestre, j’avais un bon classement qui m’a permis de voir que j’avais en fait le temps de faire du sport pendant le deuxième semestre au lieu de réviser. Donc, au deuxième semestre, je courais et faisais 1 à 2 tours du Parc de la Tête d’Or,

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?

Oui.

Pendant toute l’année, je voyais mes amis (en dehors de la faculté et ceux de la faculté) plus ou moins presque tous les samedis soirs (jusqu’à minuit environ). Pour moi, avoir un minimum de vie sociale (même si ce n’est pas beaucoup) était essentiel en PACES. Voir mes amis m’a permis de décontracter et donc de garder le moral pendant toute l’anée, ce qui est essentiel.

Par ailleurs, je voyais mon groupe de travail une fois par semaine pendant deux heures. Même s’il s’agissait d’un groupe de TRAVAIL, on discutait aussi pendant ces séances de nos loisirs, on regardait des vidéos sur internet : tout cela était aussi un moment où je pouvais me décontracter et ne pas travailler.

On entend souvent les gens dire qu’on n’aura pas de vie sociale en PACES, or je pense qu’il est important de quand même garder un minimum de contact avec les gens, que ce soit avec les amis ou la famille. Cela permet de se décontracter et d’oublier la PACES, même si ce n’est que pendant quelques heures.

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?

Non.

Aucune personne de ma famille travaillait dans le domaine de la santé, ni dans le domaine des sciences. Je ne pouvais donc pas demander de l’aide aux membres de la famille si j’en avais besoin.

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?

8 heures de sommeil par nuit.

Le sommeil est très important pour pouvoir comprendre les cours en amphis, et apprendre son cours. J’essayais donc de dormir 8 heures par nuit.

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?

8 à 10 heures = 4 heures des cours magistraux + 4 à 6 heures de travail personnel

La journée se déroulait comme ceci (si je n’avais pas d’ED, pas de colle au Tutorat, et pas de séance de groupe de travail) :
8h15 – 10h15 = Cours en amphi
10h30 – 12h30 = Cours en amphi
12h30 – 14h00 = Rentrer à la maison + Manger
14h00 – 16h00 = Travail personnel chez moi
16h15 – 18h15 = Travail personnel chez moi
18h30 – 20h00 = Repos + Manger
20h00 – 22h00 = Travail personnel, si je n’avais pas fini ce que je voulais faire
22h00 – 6h45 = Dormir

Comme vous voyez, je faisais beaucoup de pauses de 15 minutes entre des séances de deux heures de travail personnel. En plus, pendant ces séances de deux heures, je faisais des pauses de 5 minutes toutes les 25 minutes de travail. Les pauses sont très importantes en PACES.

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?

Ma méthode de travail repose sur deux principes importants dont leur efficacité a été prouvée par la recherche : le rappel actif et la répétition espacée.

Le principe du rappel actif dit qu’il faut entraîner le cerveau à rechercher une information pour que cette dernière s’intègre dans notre mémoire à long terme. Cela veut dire que lire passivement ses cours n’est pas efficace, car il s’agit du rappel passif. Il y a plusieurs méthodes de travail qui utilisent le principe du rappel actif. Voici trois méthodes que j’ai utilisé. (1) Au premier semestre, j’annotais mes cours en écrivant des questions aux côtés des cours. Quand il fallait revoir les cours, je lisais les questions et j’essayais d’y répondre (à voix haute et comme si j’expliquais à quelqu’un mon cours) sans regarder mes cours auparavant. Cette méthode est très utile pour les matières à « réflexion » où il y a beaucoup de concepts à comprendre, donc notamment pour les matières et les épreuves du S1 qui sont plus des épreuves à réflexion (séquence d’ADN de l’UE 1, études de documents de l’UE 2A, les exercices de l’UE 3A et de l’UE 4). (2) Au deuxième semestre, comme il y avait plus de matières à « par coeur », j’utilisais des flashcards fait grâce à l’application ANKI que l’on peut télécharger gratuitement sur ordinateur. En gros, chaque flashcard me montrait une affirmation comme « L’articulation scapulo-humérale est une articulation [Type d’articulation]. » et il fallait que je réponde « L’articulation scapulo-humérale est une articulation sphéroïde. » (3) Pendant les deux semestres, je faisais des QCM : il faut s’entraîner à faire les QCM en PACES et les corriger. (4) D’autres méthodes existent comme la technique de la feuille blanche où il faut écrire tout ce que l’on sait à propos d’un chapitre sur une feuille blanche sans regarder le cours, mais je n’ai pas utilisé cette technique.

Le principe de la répétition espacée dit qu’il faut voir ses cours régulièrement mais à des intervalles de plus en plus longues. J’ai utilisé la méthode des J, que j’ai modifié selon mes besoins. Cette méthode repose sur le fait de voir le cours à J0, J1, J3, J7, etc… Au premier semestre, je voyais mes cours à J0, J1, J3, J10, J30, J60, J90, etc… Au deuxième semestre, comme j’utilisais l’application ANKI, cette dernière me disait quand il fallait que je revoie mes flashcards, selon si je connaissais ou pas les réponses à ces flashcards. Par exemple, si je disais que « L’articulation scapulo-humérale est une articulation ellipsoïde. » au lieu de « L’articulation scapulo-humérale est une articulation sphéroïde. », je voyais ce flashcard le jour suivant. Mais si j’avais eu la bonne réponse, je le revoyais (par exemple) 3 jours après.

De plus, je ne surlignais presque pas mes cours. Si je les surlignais, je ne surlignais que les mots importants. Je n’avais pas de code couleur non plus.

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?

Non.

Faire des fiches étaient pour moi une perte de temps. Cependant, j’ai mis sur une fiche toutes les formules utilisés en UE 3A, UE 3B, et UE 4. Mais, je n’utilisais pas cette fiche pour apprendre ces formules mais plutôt pour rapidement la consulter si j’avais oublié une formule.

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?

Seul.

Je travaillais seul la plupart du temps car je suis quelqu’un qui travaille avec du bruit. Je ne voulais donc pas perturber les autres quand je travaille. Cependant, j’avais un groupe de travail et donc, pendant les séances, on travaillais en groupe à voix haute. En fait, on faisait chacun des QCM que les autres membres du groupe doivent répondre et expliquer pourquoi le QCM était vraie ou fausse.

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?

Non.

Je n’aimais pas travailler à la bibliothèque car (1) je travaille souvent avec du bruit, c’est-à-dire soit je parles à voix haute ou soit j’écoute de la musique, (2) je ne voulais pas regarder ce que les autres faisaient car cela me stressait parfois, et (3) je n’aime pas le silence total.

Je travallais donc chez moi, dans ma chambre, seul, avec du bruit, de la musique, et surtout de la bouffe (des barres de céréales).

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?

Tutorat PACES de Lyon Est.

Je n’ai pas pris de prépa privée car (1) je pensais que c’était une perte d’argent, (2) une perte de temps car certains prépas t’obligeaient à aller en cours à la prépa l’après-midi, et que (3) j’étais assez confiant du fait que je pouvais avoir la PACES sans la prépa. Cependant, si vous pensez que vous avez besoin d’une prépa, allez-y et ne laissez pas les atures dire ce qu’il faut faire ou ce qu’il ne faut pas faire.

J’ai donc été au tutorat de la fac : je faisais les colles tous les lundis soir, je faisais partie d’un groupe de travail, j’avais les polycopiés très (voire trop) complets du Tutorat, je faisais les QCM du tutorat, je posais des questions aux tuteurs grâce aux forums, et surtout et le plus important, je mangeais les crêpes du Tutorat. Le tutorat de la faculté de Lyon Est est pour moi égal en termes de qualité à une prépa privée. J’ai beaucoup adoré les services proposés par le Tutorat. Je veux féliciter l’équipe du Tutorat. Je vous conseille donc d’utiliser les services du Tutorat, même si vous avez une prépa privée.

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?

Oui.

J’étais tout le temps dans le numerus des colles du Tutorat, sauf pour certaines épreuves (UE 5 et UE 6).

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?

Peu au premier semestre. Beaucoup au deuxième semestre.

Au premier semestre, j’avais peu de retard dans mes cours comme c’était plus des matières à « réflexion ».

Par contre, au deuxième semestre, il y a plus des matières à « par coeur ». Il y avait donc un énorme quantité informations à apprendre, et ces informations ne s’apprenent pas en une journée. Par ailleurs, il y a des « vacances » pendant le deuxième semestre et j’avais eu un bon classement au concours du premier semestre : j’ai donc un peu diminué mes efforts, ce qui produisait des retards. Cependant, même si j’avais des retards, je connaissais presque tous mes cours avant le concours.

Quel était votre rythme de travail ?

Comme j’avais déjà dit, voici comment ressemblait une journée type pour moi :
8h15 – 10h15 = Cours en amphi
10h30 – 12h30 = Cours en amphi
12h30 – 14h00 = Rentrer à la maison + Manger
14h00 – 16h00 = Travail personnel chez moi
16h15 – 18h15 = Travail personnel chez moi
18h30 – 20h00 = Repos + Manger
20h00 – 22h00 = Travail personnel, si je n’avais pas fini ce que je voulais faire
22h00 – 6h45 = Dormir

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?

Même si la PACES était une compétition, je n’essayais pas de faire échouer mes voisins ou les autres personnes en PACES. En amphi, quand quelqu’un avait une question, j’essayais de répondre sans donner des fausses informations. Si je n’étais pas sûr de moi, je leur disais que je n’étais pas sûr de moi.

Cependant, j’avais un esprit compétitif dans le sens où je bossais beaucoup pour essayer d’être le meilleur possible. Mais cela ne voulais pas dire que je n’aidais pas les gens. Par exemple, j’aidais souvent les gens dans mon groupe de travail pour l’UE 3 car j’avais des facilités dans cette matière, je leur donnais mes moyens mnemotechniques s’ils en avaient besoin, et on me faisait la même chose.

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?

Stressé quand j’avais du retard et avant les concours. Décontracté sinon.

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?

Pendant les cours magistraux, j’étais souvent concentrée quand la matière m’intéressait beaucoup et quand le professeur parvenait à garder notre attention. Par exemple, le professeur d’anatomie avait un rythme très rapide, donc j’étais très concentré pour noter ce qu’il disait. Au contraire, certains professeurs parlaient très lentement et sans énergie. Dans ces cas-là, je n’écoutais presque plus le cours et je partais de l’amphithéâtre pour ensuite bosser le cours seuls chez moi ou à la BU avec l’aides des polycopiés du Tutorat

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?

Sur papier.

Au début de l’année, j’ai beaucoup expérimenté.

(1) J’avais essayé de prendre des notes sur ordinateur mais j’ai remarqué que je notais ce que disait le prof mot pour mot, au lieu de comprendre. J’ai donc vite remarqué que je n’avais rien appris quand je sortais de l’amphi. J’ai donc vite abandonné cette méthode.

(2) J’ai essayé d’annoter mes polycopiés, mais je n’ai pas aimé car il fallait lire les paragraphes des polycopiés pendant le cours. Quand je lisais donc le paragraphe, le professeur avait enchainé sur le sujet prochain. J’ai donc abandonné cette méthode.

(3) Sur papier : J’ai remarqué que cette méthode marchait beaucoup pour moi. Je prenais les notes sur papier, et quand je n’ai pas réussi à noter ce que le prof venait de dire ou que j’ai oublié ce qu’il fallait que je note, je regardais le polycopié à la fin du cours pour compléter. J’ai donc gardé cette méthode à partir d’octobre jusqu’à la fin de l’année. (Nouveauté au deuxième semestre : Je prenais mes cours sur papier, mais maintenant sur les diapos des professeurs.)

(4) Le dictaphone : j’en utilisais au début mais j’ai vite remarqué que je n’écoutais pas les enregistrements après. J’ai donc arrêter d’enregister mes cours. De plus, ça consommait la batterie de mon portable.

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?

Oui.

Je faisais les annales pendant les semaines de révision juste avant le concours et je corrigeais mes fautes. Faire les annales en conditions d’épreuves est très important pour la réussite.

Comment était organisée votre journée ?

8h15 – 10h15 = Cours en amphi
10h30 – 12h30 = Cours en amphi
12h30 – 14h00 = Rentrer à la maison + Manger
14h00 – 16h00 = Travail personnel chez moi
16h15 – 18h15 = Travail personnel chez moi
18h30 – 20h00 = Repos + Manger
20h00 – 22h00 = Travail personnel, si je n’avais pas fini ce que je voulais faire
22h00 – 6h45 = Dormir

Pendant les week-ends, je rattrapais mon retard. Sinon, je travaillais pas (ou peu, c’est-à-dire que pendant une heure).

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?

(1) Méthode de travail : N’hésitez pas à adapter votre méthode de travail en fonction des UE et des épreuves. Si vous voyez qu’une méthode ne fonctionne pas, changez la.

(2) Pauses : Faites des pauses, des pauses, des pauses, et encore des pauses et des pauses et des pauses. Les pauses sont importantes pour garder le moral et pour ne pas vous fatiguer. Ne pensez pas, juste parce que vous êtes en PACES, que vous ne pouvez pas voir des amis pendant l’année, ou que vous ne pouvez pas faire d’activité physique, même si qu’une seule fois par semaine. Ces pauses vont vous permettre de garder le moral et de ne pas faire un burn-out. N’hésitez pas aussi à parler avec d’autres gens (famille, amis, tuteurs/tutrices) si vous avez des difficultés.

(3) On dit souvent que la motivation est la chose la plus importante pour réussir la PACES. Je ne suis pas d’accord avec cette affirmation. Même si la motivation est importante, je pense que la discipline est plus importante, c’est-à-dire avoir la discipline de dire que vous aller travailler de 14h00 à 16h00 sans regarder votre téléphone et de le faire, la discipline pour se réveiller le matin et aller en cours, la discipline pour vous dire qu’il faut dormir à 22h00 au lieu de continuer à travailler.

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?

Ma persévérance.

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?

La PACES est une année très difficile, mais pas insurmontable. C’est une année de travail, de révisions, de stress, mais c’est aussi une année très enrichissante.

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?

J’ai beaucoup utilisé le site pour lire les témoignages. J’ai donc appris beaucoup de choses sur ce site

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here