Sommaire de l'article

Sarah B, en 2ème année de Dentaire à Nice nous parle de son parcours et du vécu de sa PACES

Quelle année était votre PACES, quel était son numerus clausus ?

2017 – 2018, 43 places en dentaire

Votre bac, votre spécialité et votre mention ?

Bac S SVT mention bien

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?

Doublante

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?

Primante 346e au tronc commun et 147e en dentaire, doublante 87e au tronc commun et 4e en dentaire. J’ai aussi passé médecine, sage-femme et pharma par peur de ne rien avoir.

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?

J’écoutais en cours pour ne pas avoir à travailler chez moi car j’avais des facilités

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?

En colocation pour les 2 ans

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?

Une vingtaine de minutes à pied en primante, pareil en bus en doublante (j’ai changé d’appart)

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?

Oui, les amphithéâtres sont bien visibles (sauf l’amphi Sciences Nat, mais on se souvient vite du trajet après la première fois). En primant on est généralement sur le campus Valrose (la fac de sciences), et en doublant à Pasteur, la fac de médecine.

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?

Autant en primante qu’en doublante, je suis allée à la pré rentrée organisée par le tutorat. Je vous la recommande vraiment, elle vous plonge bien dans le bain, et les tuteurs postent les diapos et les fiches sur le forum dans la semaine où les cours ont été faits. Personnellement, je n’ai pas réussi à bosser pendant l’été, autre que cette pré rentrée, pour les deux ans parce que je n’avais vraiment pas envie.

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?

Non, je suis juste allée courir quelques fois pour m’aérer la tête.

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?

Je me prenais les vendredis soirs une semaine sur deux quand je rentrais chez mes parents parce que j’étais morte après le train, mais aussi pour profiter un peu de ma famille.
Je suis sortie (dans le sens où je m’arrêtais de travailler 1 à 2h plus tôt qu’habituellement) quelques fois le soir en étant doublante, dont 1 ciné et 1 resto pendant mes révisions du S1, et peu au S2 car j’ai eu la cheville cassée donc je ne sortais pas à cette période. Après j’ai eu des midis ou des soirs où j’ai mangé dehors avec des amis, mais en général je restais dans mes horaires.

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?

Pas du tout.

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?

Je me couchais entre 23h et minuit pour me réveiller à 6h30 en moyenne, donc 7 heures de sommeil, mais j’avais du mal à tenir le coup sur la fin donc je vous conseille de vraiment bien dormir ! Et prenez des vitamines, ça m’a aidé à baisser ma consommation de café !

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?

Entre 9 et 11h en comptant les cours le matin, entre 10 et 12h pendant les révisions.

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?

J’ai eu beaucoup de mal à trouver ma méthode au début, ce qui m’a coûté mon S1 en étant primante. Donc vraiment trouvez vous rapidement une méthode pour ne pas perdre de temps.

A Nice, nous avons le système de ronéos dès la P1. Les étudiants d’années supérieures nous écrivent nos cours, que l’on récupère le mardi. Le mardi soir, on a des séances de QCM de 18h à 20h. Je précise que j’allais en cours tous les matins (sauf au S2 car j’avais trop peur des escaliers avec ma cheville cassée).

Le mardi était le jour central de ma semaine : j’allais chercher mes ronéos après les cours du matin de 8h à 12h, mais je ne les commençais que le lendemain, puis j’allais au tutorat le soir.
1) Donc le mercredi j’entamais mes cours (on en a une dizaine par semaine environ), il fallait que je les ai finis le vendredi soir, samedi matin maxi. C’était mon premier passage de surligneur, je prenais des notes en même temps car j’apprends mieux en écrivant. Mon code couleur est spécial : orange pour tout ce qui est « commun », rose pour les notions + mots importants + mots clés, bleu pour les noms de maladie + les noms importants (de médecins, scientifiques, …) + les protéines, jaune pour les formules et les dates à retenir, vert pour certaines molécules en biochimie + les molécules en chimie o.
2) Ensuite je revoyais ces cours une deuxième fois pendant le weekend, jusqu’au lundi après-midi max. Là, j’utilisais un stylo feutre rouge pour souligner les trucs vraiment importants mais pas assez pour être roses, repassage de stabilo si j’avais manqué une notion, prise de notes sur les choses difficiles à assimiler.
3) Le temps qu’il me restait après ça, je le consacrais aux cours qui allaient tomber au tutorat le mardi soir.

Ensuite, quand les semaines passaient, je ressortais d’anciens cours après mon deuxième tour du weekend, stylo rouge à la main pour souligner les notions que j’avais du mal à assimiler.

Je n’ai pas fait énormément de qcm en y repensant. J’en faisais souvent le mardi après-midi avant le tutorat, ou alors le soir quand j’étais encore motivée, ou quand je savais que j’avais du mal avec un certain cours.

Au S1, j’ai refait le tour du programme qu’une fois pendant les révisions et je me suis réservé 3 jours pour faire les annales des 6 dernières années. Au S2, j’ai profité de la semaine de césure et du mois de spés pour refaire un tour complet du programme (tout en bossant les spés) avant de le refaire encore pendant mes révisions, et pareil 3 jours d’annales. Cette méthode s’applique pour mes 2 années de paces car j’ai bossé les spés même en primante (ce qui confère un sacré avantage sur les doublants qui ne les avaient pas bossées en étant primants).

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?

Pas spécialement, je faisais des fiches de formules pour la physique, des fiches récap pour les articulations en anat (quel côté est plein/creux, quel est le type de l’articulation, …).

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?

C’est une amie qu’i m’a aidée à trouver ma méthode en primante,. Lorsque l’on a commencé à travailler ensemble, j’ai mieux réussi à me concentrer, et puis on a su se tirer vers le haut toutes les deux. De plus, travailler avec quelqu’un est aussi un soutien mental car on était toutes les deux dans la même situation, on en avait marre, mais on se remotivait mutuellement. Aux classements des tutorats au S2 on n’était pas très loin l’une de l’autre (et on a eu la même note au S2 !), donc ça m’a vraiment beaucoup apporté de travailler avec elle.

En doublante, j’ai travaillé seule au début car elle était passée en P2, mais on se voyait de temps en temps à la bibliothèque et ça faisait du bien. J’ai rencontré plusieurs personnes avec lesquelles j’ai travaillé pendant l’année et ça m’a fait beaucoup de bien d’être entourée. Ne vous isolez pas quand vous êtes en paces, ça rend les choses encore plus dures je trouve.

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?

Je ne peux pas travailler chez moi. J’ai la tentation de la nourriture, de mon ordi, de mon téléphone. A la bibliothèque, si je reste trop longtemps sur mon téléphone j’ai l’impression que les gens me jugent et ça me pousse à bosser, et le fait de voir beaucoup de P1 me motive encore plus car je suis pas mal compétitive.

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?

Tutorat all the way ! La majorité des tuteurs sont au top, impliqués, ils font des fiches, des DM, leurs qcm aux tutorats sont plutôt représentatifs. On a même eu une innovation cette année, les tut lives (les tuteurs sont filmés et nous rééxpliquent les points qui posent problème, répondent aux questions récurrentes, celles posées au moment même de la vidéo, le tout en live et dispo sur youtube même après).
Mes parents n’ont pas les moyens de m’offrir une prépa, mais la qualité du tutorat (qui a encore reçu l’agrément d’or cette année) est totalement comparable à celle des prépas. Au final je connais beaucoup de gens qui ont réussi sans prépa donc je trouve que ce n’est pas un impératif pour passer en P2.

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?

En primante et au S1, j’étais dans les 600/900 environ, j’avais du mal à apprendre. Au S2 je suis remontée, j’étais souvent dans les 300 premiers et la moitié des tutorats dans les 200 premiers (c’est important car dans les 200 premiers on a notre nom qui s’affiche dans le classement, ça donne l’impression qu’on n’est pas anonyme dans la foule de P1, qu’on a vraiment nos chances).
En doublante, j’ai jamais dépassé 180 je crois, j’étais 70ème en moyenne. Arrivée 134ème au concours blanc du S1, 135 au vrai concours. Puis 11ème au tout dernier concours blanc dans le classement dentaire et 4ème au vrai concours dans le classement dentaire.

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?

En doublante, j’ai réussi à ne pas avoir de retard au S1, mais j’en ai eu un petit peu au S2 (des cours que j’avais vus qu’une seule fois en santé pub), que j’ai rattrapé grâce à la semaine de césure entre le tronc commun et les spés.

Quel était votre rythme de travail ?

J’avais des horaires définis la majorité du temps, et je ne faisais pas plus de 8h-20h, donc il fallait que je case le plus de choses possible dans ces heures là, tout en me laissant de quoi aérer mon cerveau de temps en temps. J’ai passé plusieurs après-midi sans pause, d’autres avec des pauses gigantesques. Je m’écoutais aussi, si j’étais très fatiguée, je faisais une sieste de 15min, même s’il était 18h. Il vaut mieux perdre 15 minutes que 2 heures. S’il était 19h30 et que j’étais vraiment vraiment ko, je rentrais plus tôt et je rattrapais le lendemain. Donc je définirais mon rythme de souple, tout en travaillant le mieux possible.

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?

Vu que je travaillais à la bibliothèque, j’étais en contact avec les autres paces. Quand quelqu’un avait des difficultés sur un point de cours et que je savais répondre, je le faisais. Pour autant, j’étais très compétitive avec les gens que je ne connaissais pas.

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?

Très stressée les deux années. Même en doublante, je répétais que peut être que je ne passerais pas, alors que j’étais bien classée aux tutorats ! J’ai pleuré de stress, parfois j’avais l’impression de stagner ou de régresser, et au final je n’ai jamais abandonné et ça a payé.

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?

Dispersée en primante, je ne comprenais pas tout, certains profs étaient nouveaux donc les cours que j’avais sous les yeux étaient différents. J’ai décroché quelques fois (je me suis même endormie !). En doublante, j’absorbais littéralement chaque mot qui sortait de la bouche du prof pour qu’il me revienne à la mémoire.

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?

Je prenais des notes sur les ronéos de l’année d’avant, puis j’attendais que les nouvelles sortent le mardi.

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?

OUI OUI OUI. Plusieurs profs à Nice sont là depuis longtemps et aiment bien poser les mêmes questions. Le prof de BDR a littéralement réutilisé ses qcm pendant 20 ans (puis il a tout changé sur un coup de tête quand j’étais doublante, rip), le prof d’anat dit lui-même que si on fait les annales, on réussit sa matière.

Comment était organisée votre journée ?

Je parlerai de ma journée en tant que doublante.

Au S1: Lever à 6h30, arrivée à la fac avant 8h (je prenais le bus). Cours de 8h à 12h, je patais ensuite à la bibliothèque de Saint Jean d’Angély (sauf le mardi où je restais à Pasteur à cause du tutorat), je mangeais jusqu’à 14h grand maximum puis travail jusqu’à 20h avec des pauses de 5min entre 2 cours et une pause plus longue à 16h. Puis tram jusqu’à chez moi, manger, grosse pause pour reposer mes neurones, douche et dodo à minuit maxi. Je ne travaillais pas après 20h, sauf si je restais un peu plus longtemps à la BU pour finir quelques pages.

Au S2 : Lever à 7h, début du travail à 8h chez moi car cheville cassée, puis à la salle de travail d’une résidence universitaire à 5min à pied quand j’ai pu marcher. Manger à midi, reprise à 14h grand max, travail jusque 21h parfois (une fois je suis restée travailler à la salle jusqu’à 22h, mon record) car j’étais très fatiguée à cette période avec la guérison. Manger, douche, dodo.

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?

Il faut croire en soi. Vraiment, la façon que vous avez de penser de vous influe beaucoup je trouve. Pensez à pourquoi vous êtes en paces, ce qui vous motive dans cette filière, la satisfaction que vous ressentirez quand vous serez bien classé, à la fierté de votre famille, à votre avenir qui s’esquisse. M’imaginer dentiste m’a permis de tenir le coup beaucoup de fois.
Il faut aussi vite trouver sa méthode pour ne pas perdre de temps ! C’est ce que je regrette le plus sur mon année de primante, car ça m’a gâché mon semestre, donc vraiment, motivez vous pour trouver une méthode et la suivre religieusement !

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?

Ma persévérance, le fait que j’étais organisée mais pas obsessionnelle : je n’avais pas d’emploi du temps à l’heure près, je me disais juste « allez je bosse 3 cours cet aprèm, 3 demain et 3 vendredi, et j’ai fini mon pack de ronéos », et si j’étais trop lente alors je mettais la gomme le lendemain pour ne surtout pas être en retard. Et bien sûr le fait d’être doublante et d’avoir tout vu déjà plusieurs fois l’année d’avant.

(Doublant uniquement) Qu’est ce qui a contribué selon vous, à votre redoublement ? Quels enseignements en avez-vous tiré pour in fine, réussir ?

J’ai pas trop mal réussi mon S1 (je suis arrivée 393/1200+), compte tenu des heures perdues, de ma méthode inexistante, etc, et j’ai cru que j’allais pouvoir passer en dentaire si je faisais de gros efforts au S2. J’ai donc bossé comme une folle pour remonter, j’ai trouvé une bonne méthode, j’ai travaillé en duo avec mon amie. Bon, je suis pas passée, mais au final j’ai compris qu’il fallait que je sois constante dans mon travail en qualité, et non pas en quantité.

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?

J’en garde un assez mauvais souvenir, même si j’ai fait de belles rencontres et que tout n’était pas horrible. Ce sont deux années où je me suis dépassée, moi qui ne bossais tant que ça pas au lycée, où j’ai été sur les nerfs beaucoup trop souvent, où je me suis beaucoup énervée, où j’ai eu confiance en moi puis plus rien en l’espace de quelques minutes. Mais j’ai aussi mûri je pense.

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?

Je venais souvent lire les témoignages d’ici pour me remotiver quand j’étais pas bien, donc rien que ça est super ! J’ai regardé les mnémos pour m’aider aussi.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here