Samuel en 2e année de Médecine : « Écoutez vous, adaptez vous dès que besoin et vous allez tout défoncer! »

Samuel, en 2e année de Médecine à Bordeaux nous parle de son parcours et du vécu de sa PACES

Quelle année était votre PACES, quel était son numerus clausus ?

2018 – 2019, Pour médecine il y avait 340 places.

Votre bac, votre spécialité et votre mention ?

Bac S spé SVT avec mention bien.

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?

Primant.

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?

J’ai passé uniquement le concours médecine, au S1 je suis arrivé 144 et au S2 j’ai fini 124.

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?

J’étais plutôt assidu.

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?

J’avais pris un appart où je vivais tout seul.

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?

Je mettais 15 min à pieds et une dizaine de minutes en bus.

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?

Oui tout est bien indiqué au niveau des amphis avec les groupes, on se repère facilement.

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?

Non, j’avais beaucoup hésité en me disant que j’allais prendre de « l’avance » mais au final j’ai pas bossé et j’ai bien fait car il y’a tellement de cours que ça ne va pas changer grand chose et puis j’allais surtout me faire peur. Après je pense qu’en doublant c’est une bonne idée de se remettre dans le bain avant la rentrée car on sait déjà ce qui nous attend.
Par contre j’ai lu livre « Je vais vous apprendre à réussir la Paces », j’ai aussi lu une tonne de témoignages sur le site et j’ai essayé de me préparer le mieux possible avant de commencer vraiment l’année donc je savais dans quoi je m’embarquais.
J’ai aussi fais la pré-rentrée du tutorat et c’était vraiment bien car pour les premiers cours en amphi tu te sens moins perdu puisque tu les a déjà un peu bossé on va dire donc tu d’adaptes plus facilement et tu te mets plus rapidement dans le bain.

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?

J’avais l’intention de continuer d’aller à la piscine mais finalement je perdais trop de temps donc je faisais du sport dans l’appart 1 fois par semaine et puis j’allais tout le temps à la fac à pieds donc je bougeais tout les jours.

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?

Non je suis très rarement sorti, j’avais pas vraiment la tête à ça de toute façon. Après je faisais des pauses bien sûr et puis les pauses repas c’était les meilleurs moments de la journée.
Ensuite je me prenais un soir par semaine où je ne travaillais pas (souvent le vendredi ou le samedi).

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?

Non aucun.

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?

8h de sommeil par nuit c’était l’idéal pour tenir toute la journée à fond, 9h c’était le top mais ça me faisait me coucher trop tôt ou me lever trop tard. Vraiment le sommeil c’est sans doute l’une des choses les plus importantes en Paces, si tu dors mal ou pas assez tu seras beaucoup moins efficace pour travailler.
Pour bien dormir fallait que je sois bien réglé parce que t’as des cycles dans ton sommeil avec sommeil profond et sommeil léger et il faudrait que tu te réveilles quand t’es en sommeil léger pour que ce soit moins violent. Donc je me levais tout les jours à la même heure c’est-à-dire à 7h (même le week-end, je me suis réveillé à 7h pendant 8 mois en gros) et je me couchais entre 22h30 et 23h00.
Ducoup quand mon réveil sonnait j’étais pas énervé ou fatigué mais j’étais bien car mon corps savait que c’était l’heure où je me levais puisque je n’étais plus en sommeil profond.
Faut trouver son nombre d’heures idéal pour être en forme et une fois qu’on l’a, il faut se mettre en phase avec ses cycles de sommeil et ça devrait le faire.

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?

Dans la semaine je bossais environ 4-5h en plus des 4h d’amphi donc 8-9h et le week-end un peu plus, aux alentours de 9-10h. Ensuite ça dépend de pleins de choses, si j’ai trainais pendant mes pauses, si j’avais tutorat, si j’étais hyper motivé ou pas du tout… Mais y’a pas un jour où je n’ai rien fait, je crois que le max c’était une matinée où j’ai rien bossé mais sinon faut se forcer à s’y remettre et en général les premières minutes sont dures mais une fois que t’es lancé c’est bon.
Après si vous sentez qu’aujourd’hui ça passera pas c’est pas grave du tout mais tant que ça reste très rare et pas tout les 3 jours quoi.

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?

Alors déjà on entend beaucoup parler de méthode de travail, ça veut juste dire la façon dont t’abordes les cours et ton organisation. Le but c’est pas de copier exactement la méthode de travail d’un autre mais de s’inspirer, de garder quelque astuces et de vous adapter à votre façon de travailler surtout, vous allez voir que tout au long de l’année vous allez trouver d’autres techniques pour mieux bosser donc paniquez pas si vous n’avez pas votre méthode de travail dès la rentrée.

Moi il faut d’abord que j’ai vraiment bien bosser le cours en entier avant de commencer à m’entraîner sur les QCM. Donc pour bosser les cours j’essayais d’avoir le plus de supports possible: diapo du prof, des tuteurs, poly des prépa ou autres (mais pas trop non plus sinon on perd trop de temps); car des fois il suffit juste que la notion du cours soit formulée autrement pour la comprendre. Ensuite je surlignais presque tout les cours avec un code couleur ( jaune/orange/rouge pour ce qui est du – au + important, violet pour les pièges et ce qui est ultra important, bleu pour les chiffres/dates et vert pour tout ce qui est locations etc..), même si dans le cours tout est important je surlignais pas tout non plus mais comme j’ai une bonne mémoire visuelle ça me donnait un joli cours bien structuré.
Après faut s’adapter à chaque cours, si besoin je parlais à voix haute pour faire jouer la mémoire auditive, je bougeais dans l’appart en me récitant les notions hyper importantes, je les gribouillais sur une feuille s’il le fallait.. Et puis je faisais des tonnes de QCM, dites vous QCM à fond +++ car ça permet vraiment de voir si t’as compris ce que t’as bossé juste avant et faut pas hésiter à revenir sur le cours pour se corriger.

Concernant l’organisation: j’organisais ma semaine en fonction des colles le lundi soir. C’est-à-dire que tout les lundi soir j’avais 2 colles sur les 2 ED du tutorat qu’on fait la semaine précédente. Donc ma nouvelle semaine commençait pas le lundi mais le mardi. Du mardi au vendredi je bossais les cours de la veille ( mardi –> cours du lundi, mercredi –> cours du mardi…) et le week-end (donc samedi, dimanche + lundi) je bossais les cours du vendredi et je travaillais surtout pour la colle. J’essayais de revoir tout le programme des UE de la prochaine colle, au début du semestre j’y arrivais mais à force y’avais trop de cours donc je m’axais vraiment sur ceux que j’ai pas bcp vu ou ceux qui sont pas très bien maitrisés. Et de cette manière j’arrivais à la période des révisions sans avoir réellement de retard et en ayant déjà vu plusieurs fois tout les cours du semestre.

D’autres techniques:
– j’avais fait un tableur sur l’ordi où pour chaque UE je mettais le nom tout les cours et je mettais une croix à chaque fois que j’avais bossé un cours, dès que j’avais fais des annales, si j’avais une fiche pour ce cours…
– avant de commencer mes week-ends de 3 jours, je prenais une feuille blanche et marquais pour chaque UE tout ce qu’il fallait que je fasse dans l’idéal (souvent c’était trop) et je cochais dès que j’avais un truc; c’était pas réellement un planning avec des horaires mais c’était comme un menu: je voyais tout ce j’avais à faire et en fonction de mon humeur, de ma motivation et de l’importance du cours aussi, je décidais ce que j’allais faire ensuite.
– je tenais aussi un carnet d’erreurs, je corriger toutes les colles le plus rigoureusement possible et je notais toutes mes erreurs classées en fonction des UE et je relisais le carnet avant chaque colle. C’est ultra important de corriger les QCM, colles, annales car c’est souvent les mêmes erreurs qu’on refait.

Pour la période de révisions, je revoyais tout le programme du semestre et une fois que j’avais revu un cours et fait les QCM, je prenais une feuille blanche et j’écrivais toutes les erreurs que je faisais encore, toutes les notions qui tombent chaque année, tout les pièges, tout ce qui me paraissait encore ambiguë… Et comme j’ai une très bonne mémoire courte, je relisais ces fiches + mon carnet d’erreurs le + souvent possible jusqu’au dernier moment pour tout bien avoir en tête.

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?

J’aime beaucoup les fiches mais comme je suis très minutieux je mettais trop de temps à les faire. Le mieux c’est de les faire soi-même mais sinon je récupérais bcp de fiches de mes tuteurs et elles étaient super bien faites donc je gagnais un temps fou. Ça m’arrivait de faire aussi des micro-fiches pas pour un cours entier mais pour une partie ou quelques notions compliquées. L’idée c’est de mettre à sa manière, avec des couleurs, des annotations tout ça et de les lire régulièrement.

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?

Je travaillais seul, j’avais mon rythme donc je voulais pas être perturbé et je dépendais de personne. Je pense que si j’avais travaillé en groupe je me serais trop comparé aux autres et je me serais mis encore plus de pression donc non non je savais où j’en étais et ce qu’il fallait que bosse et ça m’allait très bien.
Après travailler avec un petit groupe ou juste une personne de temps en temps ce serait pas mal non plus pour changer un peu.

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?

Je restais quelques fois à la BU quand j’avais tutorat juste après pour pas perde de temps à rentrer et repartir et ça ne m’a pas trop dérangé mais sinon je travaillais à l’appart. C’était plus pratique, j’avais tout à coté de moi, je pouvais me déplacer, parler, ect… Des fois c’est dur quand t’as ton lit juste derrière toi et que tu sens qu’il t’appelle mais ça allait je me sentais pas trop seul ni rien.

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?

J’étais au tutorat car en lisant les témoignages c’est ce qui me paraissait le mieux et puis au niveau des prix aussi c’est pas comparable. Le tutorat c’est génial, je pense que sans mes tuteurs, les Ed, les colles et tout j’aurais galéré 10x plus. Les tuteurs t’aident énormément, les colles permettent de voir si tu te débrouilles bien, les classements sont plus représentatifs, tu récupères plein de QCM pour t’entrainer. Vraiment c’est top et ça t’aide considérablement donc niquel.
Après les prépa je peux pas vraiment critiquer car j’y étais pas mais un point positif c’est qu’ils te donnent les courts écrits donc ça te fais gagner du temps.

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?

Alors au S1 c’était vraiment l’évolution. Au début de semestre c’était pas génial, je finissais dans les 600-700 sur environ 1500 mais petit à petit ça allait de mieux en mieux. Je me mettais une pression pour toujours faire mieux que la colle précédente et puis semaine après semaine tu t’améliores donc je montais dans les classements et vers la fin du semestre j’avais vraiment des classements de fou; j’étais dans le top 50 et même une fois j’ai fini 1er (j’en reviens toujours pas).
Pour le S2 c’était différent, les UE où j’étais au point je me débrouillais bien et les UE où j’avais pris une stratégie différente j’avais pas de bons classements mais je le savais d’avance donc ça allait.
Après les colles ça te montre si t’as bien bossé, si t’as compris les cours mais en soit ça ne veut pas tout dire; c’est pas parceque tu loupes une colle que tu te louperas au concours loin de là.
Mais d’avoir de bons classements ça te fait beaucoup bien car ça te montre que tu bosses pas dans le vide.

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?

Au S1 non pas vraiment, mon but c’était de voir tout les cours de la semaine la semaine même (même si j’étais en décalé de 1 jour). Après ça m’arrivait de mettre de coté un cours car j’y comprennais rien et d’attendre de le voir en Ed au tutorat avec les tuteurs mais ça ne me déréglais pas trop ça allait.

Au S2 c’était différent, pour les UE où je faisais ma méthode du S1 tout allait bien mais y’a une UE où j’ai fait les choses autrement. C’est l’UE1B, enfait en médecine cette UE a un gros coefficient et elle comprend énormément de cours en une courte période; c’est-à-dire que tout les jours pendant janvier/février on avait de l’UE1B et ensuite plus rien jusqu’au concours en avril. Donc j’ai décidé de ficher moi-même chaque cours de cette UE et ça me prenait un temps considérable donc je prenais du retard sur le moment mais ensuite comme les cours de cette UE se sont arrêtés j’ai rattrapé rapidement le retard et j’avais toutes mes fiches (qui étaient top d’ailleurs) donc pendant les révisions j’avais pas à reprendre de 0 les cours de janvier et au final je perdais moins de temps à ce moment là.

Quel était votre rythme de travail ?

J’avais un rythme assez soutenu, je bossais en général 2 grosses heures avant de faire un pause. J’aimais pas m’arrêter en plein milieu d’un cours car c’était l’heure de faire une pause, je préférais continuais 20min de plus s’il faut mais au moins c’est fait et après la pause je pourrais commençais quelque chose d’autre.
Faut essayer de rester le + concentré possible, vaut mieux s’arrêter 3min pour souffler un peu, aller prendre l’air et se remettre à travailler en forme que de se forcer car au final on va se dégouter du cours, on va rien retenir et on aura perdu plus de temps qu’autre chose.

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?

J’avais un esprit de complétion mais de manière global, c’est-à-dire que je me disais allez vous êtes 3000 donc toi faut que tu sois le meilleur pour être dans les 300 premiers. Jamais j’essayais de déconcentrer quelqu’un d’autre ou quoi, c’est pas en faisait ça que tu vas gagner des places pas du tout. Si tu peux aider quelqu’un aide-le ça te montrera que t’as vraiment bien compris ton cours. Ça reste un concours mais c’est pas la guerre entre tout le monde.

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?

J’étais un peu de tout pendant l’année. Vraiment en une journée je passais par toutes les émotions possibles. T’as toujours la pression du concours, de si tu vas réussir ou non car y’a de gros enjeux à la fin.
T’as des moments où tu te sens serein et d’autres où tu le sens pas du tout. Faut rester confiant le plus possible pour perdre le moins de temps à se remettre en questions, à douter ou quoi même si ça t’arrives souvent. Garde ton objectif en tête et ça passera.

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?

Je suis allé à tout les cours en amphi. En étant primant c’est vraiment important ( en doublant je pense pas), car t’as jamais vu ses cours et si tu les bosses chez toi tout seul tu risque de moins bien comprendre ce que le prof veut que tu retiennes.
Des fois c’est long, très long, car y’a des cours vraimeeeeent chiants; tu te dis même que tu serais mieux chez toi à bosser réellement que d’être ici à écouter un mot sur deux mais faut se forcer car ça te fera gagner beaucoup de temps une fois chez toi. Le prof peut insister sur des notions particulières, peut expliquer d’une façon différente de ce qu’il a écrit dans son diapo…
L’idéal c’était d’avoir déjà récupéré le cours et comme ça en amphi je surlignais en même temps donc j’étais actif et je gagnais un temps fou à ne pas devoir surligner à l’appart.

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?

Le top c’est d’avoir les cours en avance, les poly de prépa c’est pas mal ou juste les diapo de l’année dernière; sinon quand je prenais les cours moi-même c’était sur l’ordi avec le dictaphone si je loupais une partie (en notant le temps correspondant).

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?

Oui, les annales c’est super important surtout pour les profs qui font tomber souvent le même type de QCM. Pendant le S1 j’en ai pas réellement fais car j’avais pas le temps et j’avais peur aussi de me les « gâcher », mais une fois arrivé aux révisions j’en ai fait beaucoup beaucoup et tant mieux. Au S2 je me suis débrouillais pour en faire à chaque fois que je bossais un cours avec les QCM. Dites vous aussi annales +++.

Comment était organisée votre journée ?

Ma journée type c’était:

7h00 : debout en forme car réveillé pendant mon sommeil léger!
7h50 : je pars à la fac
8h30 – 12h45 : cours en amphi
13h00 – 14h00h : repas + micro-sieste
14h00 – 19h00 : travail avec une pause de 30/45min
19h00 – 20h00 : repas
21h00 – 22h30 : travail mais moins intense –> QCM, fiches, exo de calcul, cours simples…
23h00 : au dodo kiki

(Si j’avais cours l’aprem j’inversais avec la matinée, et le weekend je bossais aussi toute la journée)

Au niveau des pauses et des pauses repas elles étaient pas fixes, c’est-à-dire que je m’adaptais. Je pouvais un jour manger à 19h05 et le lendemain à 19h15 ou 19h pilent et elles pouvaient être plus courtes ou plus longues. C’est souvent que me perdais sur Youtube ou que je regardais un épisode de Friends en plus… Du moment que vous réussissez à faire ce que vous vous étiez mis comme objectifs, vous pouvez faire vos pauses à 100% sans culpabiliser (mais c’est plus facile à dire qu’à faire).

Ah oui aussi, les micro-siestes c’est pas mal pour se reposer rapidement sans se fatiguer encore plus, 10/15min me suffisaient. Même si je dormais pas réellement, juste d’avoir les yeux fermés et de penser à autre chose ça fait du bien.

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?

Soyons réaliste ça va être une année ultra compliquée. Faut tout donner H24 pendant que vous bosser mais faut aussi tout donner pendant ses pauses. On entend tout le temps qu’il faut être motivé qu’on en perd un peu le sens; vous avez votre objectif et ne le lâchez pas.
Faut être bien organiser, très rigoureux et régulier; si vous ne l’êtes pas c’est pas grave vous allez apprendre.
Ne négligez pas votre hygiène de vie, le sommeil et la nourriture c’est ultra important, si votre corps n’est pas bien votre cerveau va compenser que quelques jours avant de lâcher aussi. Dites-vous qu’il va falloir tenir 8 mois à fond donc faut que votre cerveau et votre corps soient au top!
Les journées sont longues car y’a trop de choses à faire mais ça passe très très vite.
L’objectif c’est de voir le + possible ses cours pour mieux les maitriser, avec QCM et annales +++++++. Ça fait peur quand on galère déjà en Septembre alors qu’il reste encore 3 mois et des dizaines de cours avant le concours, mais faut voir les choses petit à petit: concentrez-vous sur votre journée et paniquez pas car vous ne savez pas comment vous allez faire pendant les révisons ou quoi, vous verrez sur le moment.
Écoutez vous, adaptez vous dès que besoin et vous allez tout défoncer!

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?

Depuis la seconde je sais que je veux faire des études médicales, j’ai passé le lycée à me renseigner sur la Paces donc je savais dans quoi je m’embarquais; vraiment je m’étais préparé mentalement donc je pense que grâce à ça j’ai pu m’adapter plus rapidement.
Les deux semestres comptent mais le S1 est décisif, si tu le loupes y’a peu de chances que tu réussisse cette année, et si tu le réussis (t’es dans le numérus ou pas loin) t’as de grandes chances de l’avoir. Or le S1 contient beaucoup d’UE donc des tonnes de cours avec justes 4 petits mois avant le concours donc il faut être à fond dès le début (sans s’épuiser non plus!).
Je voulais la Paces en un an, je m’étais dit je vais pas bosser toute une année pour devoir le refaire ensuite donc autant se battre à 800%, peu importe si tu sors pas, si t’as pas de week-ends ni de vacances; c’est « juste » 8 mois et après t’auras ta Paces toute ta vie!

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?

Épuisante, vraiment j’ai jamais passé une année aussi intense. Je réalise toujours pas que j’ai ma Paces et que je passe en deuxième année.
Le plus dur c’était de bosser tout le temps à fond sans être certain qu’au final tu vas réussir, t’es pas réellement fixé comme au lycée où t’as ta moyenne etc.. Y’a les classements de colles certes mais c’est pas pareil.

Je voyais mon année comme une construction, chaque jour que tu passes à travailler ça te permet de construire petit à petit ton château (tes connaissances) jusqu’au projet final –> le concours. Tout ne se joue pas pendant les révisions (même si elles sont primordiales), mais tout se joue sur l’année entière; donc même si sur le moment tu pense que ce que tu fais ne sert à rien prend du recul.
Je me disais que puisque je vais bosser à fond autant le faire bien. Donc quitte à « sacrifier » une année, autant bien le faire pour ne pas avoir à la refaire.

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?

Génial, j’ai mangé les témoignages de Bordeaux et le livre t’éclaires sur beaucoup de choses.

Encore plus de lecture

Dimanche 19h en direct : Pré-rentrée PACES on vous dit tout !