Sommaire de l'article

Sacha T, en 2e année de Médecine à Strasbourg nous parle de son parcours et du vécu de sa PACES

Quelle année était votre PACES, quel était son numerus clausus ?

2018 – 2019, 252 en médecine- environ 80 en kiné- 100 en pharma- environ 30 en maieutique-60 en dentaire

Votre bac, votre spécialité et votre mention ?

Bac S-spé SVT- Mention bien

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?

Primant

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?

J’ai passé les concours de médecine, je suis arrivé 88/1396, j’ai aussi passé celui de dentaire, ou je suis arrivé 19/630, ainsi que celui de pharma, auquel, je suis arrivé 78/

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?

Au lycée, j’avais généralement entre 15 et 16 de moyenne en terminale, et environ 14 en première. J’avais des difficultés en maths et physique, je les ai surmonté. J’étais assez assidu.

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?

J’habitais chez mes parents.

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?

Je prenais le vélo généralement, je mettais alors 15 minutes.

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?

J’ai eu du mal les deux premières semaines, mais j’avais déjà quelques amis du lycée avec moi, donc c’était déjà plus simple. Puis je m’en suis sorti aussi, en parlant à des doublants ou des étudiants en deuxième année et je pense notamment à mes marraines. En effet, il existe généralement un système de parrainage dans les facs, ou des P2 nous accompagnent et nous envoient des messages et des conseils pour nous aider. Cela m’a bien aidé pour m’en sortir à la fac, je le recommande!
Le plus dur est de savoir prendre des notes rapidement si on va écouter le prof à la fac directement, une fois ce cap passé, il n’y a plus trop de problèmes selon moi.

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?

Oui, la prépa privée dans laquelle je m’étais inscrit proposait un « cahier de vacances », nous proposant de travailler des pré-requis de certaines matières, comme la biologie cellulaire, la chimie, les maths, l’anatomie,… J’en faisais environ une heure par jour à partir de la mi-juillet.
Puis, toujours dans la même prépa, j’ai bénéficié d’une pré-rentrée pendant 2 semaines à partir du 15 aout environ. On a commencé à travailler une grande partie du programme du 1er semestre.
J’ai fait tout ça en ayant dans l’esprit qu’il s’agissait d’un concours, donc en travaillant déjà plus que les autres, je pensais justement avoir des chances de réussite en plus. De plus, une grande majorité des étudiants de PACES prennent une prépa et des P2 m’avaient déjà conseillés d’en prendre une, la pré-rentrée y étant automatiquement inclue, c’est aussi une des raisons expliquant pourquoi je me suis avancé dans le programme.
Enfin, je pense que la pré-rentrée est très utile. Mais, le cahier de vacances était plus une perte de temps car j’avais presque tout oublié durant le premier semestre, il vaut mieux profiter à fond de ses vacances avant la pré-rentrée, si on en fait une.

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?

J’ai été faire des joggings quelques fois pour me changer les idées, mais sinon non, je ne pratiquais pas d’activité de façon régulière. Je pense que c’est très faisable, beaucoup de gens ont très bien réussis en faisant du sport une fois par semaine, mais comme le temps est compté, je n’osais pas vraiment m’accorder une pause sportive, je préférais travailler à la place. A chacun sa méthode et sa façon de faire.

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?

Au premier semestre, je sortais avec des gens pendant environ 3h en m’arrêtant de travailler vers 20h le samedi soir. Au début je le faisais chaque week-end, puis après 3 semaines environ, je l’ai réduit à un samedi soir sur deux. Au deuxième semestre, je sortais un peu moins, parce que la charge de travail était, dans ma fac, plus intensive.
Généralement, je prenais une à deux fois par semaine 2 heures de pause au déjeuner ou j’en profitais pour voir mes amis ou ma famille.

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?

Mon père était dentiste, ma belle-mère médecin. J’avais aussi des oncles médecins et dentistes et un cousin en études de médecine.
Ils me donnaient des conseils, mais il ne faut pas s’inquiéter si on ne connaît personnes, le tutorat ou le système de parrainage de la fac comble très largement cela.

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?

J’essayais d’avoir entre 7h et 8h durant le semestre. Je m’arrêtais généralement vers 23h et me réveillais vers 7h.
Mais en révisions, j’avais plutôt aux alentours de 7h de sommeil, car il faut travailler plus selon moi.

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?

Je travaillais environ 13h30 par jour en révisions, je commençais vers 8h30, puis je faisais une pause de 45 min le midi, une pause de 20 min au milieu de l’après-midi et enfin une pause de 30 min pour le diner. Enfin, j’arrêtais de travailler vers 23h45.
Durant le semestre, je travailler environ 10h, car il y avait les cours le matin et je ne commençais donc vers 13h30 jusque 23h.

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?

J’avais besoin de parler à voie haute pour travailler, je relisais mes cours plusieurs fois, j’essayais de faire un premier apprentissage en mémorisant le « gros » du cours, l’après-midi après le cours, puis une autre fois le week-end, enfin pour certains cours, si j’en avais l’occasion je le revoyais une fois encore avant les révisions. Durant les révisions, j’essayais de voir chaque cours une à deux fois, voire plus en fonction de leur difficulté.
Au début, je ne cherchais pas vraiment à comprendre ce que j’apprenais, ce qui est quelque chose à éviter absolument, en maths et en physique, cela semble assez logique, mais aussi et surtout en ue1 et en ue2( biologie, histologie, biochimie, chimie). Il en est de même pour l’anatomie, dans le sens ou il est préférable de visualiser les différentes parties du corps.
En bref, j’essayais de revoir mes cours le plus possible et surtout de les comprendre ! ( si vous n’y arrivez pas, les prépas, tutorats, étudiants seront là pour ça!)

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?

J’ai fait quelques fiches en sciences humaines uniquement, je les faisais 2 à 3h après avoir appris mon cours, c’était juste pour vérifier que je le connaissais, puis je les revoyais parfois en me brossant les dents ou sous la douche, mais globalement, je n’étais pas trop adepte des fiches, je trouvais que c’était une perte de temps et que ça risquait de me faire oublier certains détails importants du cours.

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?

J’ai toujours travaillé seul, j’étais déconcentré en travaillant en groupe, de plus étant donné que je parlais à voix haute pour apprendre mes cours, il était complexe de travailler en groupe. Néanmoins, je me suis entouré d’un groupe de 3 personnes avec lesquelles on s’entraidait beaucoup pour répondre à nos questions respectives ou se donner des conseils par messages ou en s’appelant, cela m’a beaucoup aidé. Certes, il s’agit d’une compétition, mais c’est trop compliqué, selon moi d’être en compétition avec tout le monde, au final on ne tient pas.

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?

Je travaillais 95% de mon temps chez moi, quelques fois à la bibliothèque pour voir des gens et histoire de sortir et changer de cadre, mais j’avais facilement tendance à être déconcentré.
La bibliothèque est une bonne solution pour ceux qui ont du mal à travailler chez eux, à cause de la télé, ordinateur, famille,…
Personnellement, j’avais plus tendance à rigoler, faire de longues pauses, etc à la bibliothèque, c’est donc pour cela que je préférais travailler chez moi.

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?

J’ai fait les deux. J’étais inscrit en prépa, j’y avais une « colle » tous le les lundis après-midis ou on me testait sur mes connaissances concernant les cours de la semaine passée. C’était une bonne façon de se motiver si les résultats étaient bons, ou de trouver le problème quant à notre façon de travailler ou autre si les résultats étaient, au contraire, mauvais.
De plus, il existait un forum en ligne, ou je pouvais directement poser mes questions à des profs de la prépa. C’est pour ça que cela m’a aussi beaucoup aidé.
Enfin, ma prépa donnait des cours complémentaires à ceux de la fac, environ une à deux fois par semaine, généralement cela m’aidait à mieux comprendre, donc ce n’était pas braiment une perte de temps. Enfin, j’avais aussi des supports complémentaires aux cours fournis par la fac, ce que j’aimais bien aussi.
Concernant le tutorat, il y avait une plateforme sur laquelle on pouvait bénéficier de fiches explicatives concernant les cours de la fac, il y avait aussi une séance ou on faisait des QCM un soir par semaine, on les corrigeait ensuite avec les tuteurs, ils nous donnaient des conseils et explications. je trouvais ça très pratique. De plus, dans ma fac, les QCM étaient relus par les profs, donc on pouvait plus ou moins, avoir une idée de ce qu’ils attendaient de nous pour le concours.
Finalement, je pense que si on bénéficie déjà d’une certaine autonomie, le tutorat peut suffire à lui seul, sinon il vaut mieux avoir une prépa à côté en plus.

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?

Au premier semestre, j’étais généralement mal classé aux colles de la prépa mais j’étais bien à celles du tutorat, sauf en maths ou je réussissais bien aux deux.
Au deuxième semestre, c’était plutôt l’inverse, mal classé au tutorat et bien à la prépa.
néanmoins, il ne faut pas s’inquiéter si le classement est mauvais quelque part, car les révisions aident largement à combler les lacunes s’il y en a, du moins c’était mon cas et celui de nombreux amis aussi.

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?

Au premier semestre, je n’ai jamais eu ou alors vraiment très peu de retard dans mes cours. Mais il faut intégrer que ce n’est pas parce qu’on a du retard, voire beaucoup de retard, dans ses cours qu’on ne va pas réussir son année. En effet, au premier semestre, j’apprenais mes cours, mais comme je l’ai déjà dit plus haut, je ne les comprenais pas assez! Donc, il est sûr que j’arrivais à aller assez rapidement, mais au final, mon apprentissage n’était pas assez bénéfique, du moins pas autant qu’il n’aurait du l’être…
Donc, à partir des révisions du 1er semestre, j’ai changé de méthode. Je l’ai gardée aussi pour le second semestre. Etant donné que j’essayais de m’appliquer au mieux, cela me prenait donc plus de temps, mais au final, les cours étaient, de un: mieux maitrisés, de deux: mieux compris et de trois: mieux retenus!

Quel était votre rythme de travail ?

Je travaillais tous les jours, beaucoup.
Je prenais rarement de pauses, en fait, je crois que j’avais besoin de beaucoup travailler pour me rassurer.
Il m’est arrivé de me réveiller en retard, quelques fois. Aujourd’hui, je me rend compte que ce n’est pas grave, au contraire ça peut même faire du bien à notre corps.
Mais globalement, je travaillais tous les jours, toute la journée, dormant environ 7h par nuit

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?

Je ne pensais généralement pas au fait qu’il s’agissait d’un concours. J’essayais de connaître tous mes cours le mieux possible, de telle sorte que je puisse répondre sans problème aux questions du concours, comme s’il s’agissait juste d’un simple examen. J’étais altruiste avec ceux que je connaissais bien, on se partageait des cours de nos prépas respectives, il n’y avait aucun problème à ce niveau. Mais s’il s’agissait de personnes que je connaissais pas, ou dont je ne pouvais tirer aucun bénéfices, alors je ne partageait rien avec eux: c-à-d, pas d’aides/conseils ou cours quelconques, donc oui à ce niveau-là, j’étais dans un esprit de compétition.

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?

J’étais assez stressé au début du premier semestre, mais je me suis rapidement calmé, de telle sorte que je suis arrivé plutôt décontracté au concours de ce semestre.
Mais au second semestre, j’étais assez stressé d’être en retard constamment, j’avais l’impression que je n’arriverais jamais à tout apprendre. Au final, avec du recul et comme déja dit plus haut, le retard n’est pas vraiment grave, donc un conseil est de ne pas trop stresser si il y en a, même si je conçois qu’il est dur de ne pas stresser généralement.
Je pense qu’un peu de stress ne fait pas de mal, mais trop de stress c’est mauvais et c’est quelque chose qui pourrait vous déstabiliser. C’est plus facile à dire qu’à faire, mais il existe généralement de nombreux services( à la fac de Strasbourg, il y avait des sortes de psychologues à qui on pouvait s’adresser par exemple) qui pourront vous aider, si vous avez du mal à gérer votre stress.

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?

Quand j’étais avec mes amis, j’étais parfois dispersé, mas j’essayais de rester concentré pour prendre mes notes, puis une fois que c’était fait, il m’arrivait quand même de discuter un peu.
Mais ça reste un des seuls moments d’amusement de la journée, si on veut, donc ce n’est pas très grave de bavarder un peu, au contraire, ça nous change les idées.
L’essentiel est de pouvoir avoir des bonnes notes et retenir un maximum de choses lorsqu’on apprend le cours l’après-midi.

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?

Je prenais mes cours sur papier, car j’utilisais les polycopiés des cours des profs de la fac fournis par l’amicale. Je prenais donc des petites notes à côté. Au second semestre, je ne les utilisais plus vraiment, car ils n’étaient plus suffisamment complets.
J’utilisais des cours ,écrits par les différentes prépas ,que mes amis pouvaient me donner( c’était des cours généralement basés sur le discours du prof, l’année précédente), puis je les modifiais ou les annotais si nécessaire. Certains les imprimaient, mais moi je préférais utiliser l’ordinateur directement.

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?

OUI, les annales sont vraiment INDISPENSABLES selon moi. Dans ma fac, il y avait un prof qui donnait presque systématiquement les mêmes questions. Néanmoins, je les ai plus faites durant les révisions qu’en plein semestre. Si on les fait durant le semestre, c’est pour avoir une idée du genre de questions qui tombent, mais en révisions, c’était vraiment une façon de bien s’entrainer.

Comment était organisée votre journée ?

Je me réveillais, prenais mon petit déjeuner en 30 min, puis j’allais à la fac le matin.
Je déjeunais soit chez moi, soit avec des amis, pendant environ 45 minutes, sauf certaines fois ou je prenais plus de temps.
Puis, je rentrais travailler chez moi, avec une petite pause d’environ 15 min l’après-midi, voire un peu plus si je travaillais à la bibliothèque.
Quand je travaillais à la bibliothèque, j’y restais jusque la fermeture, soit 22h, puis je rentrais manger et ne travaillais plus à partir de ce moment-là.
Mais, lorsque je travaillais chez moi, je mangeais vers 20h, puis je travaillais généralement encore 2h30 jusque 23h/23h30 environ.

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?

-Ne pas trop stresser.
-Apprendre à bien gérer son temps, mais ne pas être trop stressé si on a du retard.
-Essayer de comprendre ses cours, mais ne pas paniquer si on ne les comprend pas directement, certains cours se comprenant uniquement au bout de la 3e, voire la 4e fois, ou on s’y intéresse !!
-Essayer de trouver sa méthode en demandant des conseils au tutorat/prépa/étudiants, quand on l’a trouvé, les choses seront bien plus faciles
-Ne pas négliger le tutorat, même si on a une prépa privée. Tout entraînement possible est un plus, qui vous permettra de vous différencier d’un autre étudiant.
-S’entourer de personnes de confiance, avec qui on n’est pas vraiment « en compétition »

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?

Je pense que c’est ma détermination et ma motivation. J’ai vraiment compris que c’était ce que je voulais faire, certaines matières m’ont intéressés( je dis certaines, car une partie de ce que vous allez apprendre n’est vraiment pas intéressant et pas si utile pour votre futur métier)

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?

Dure, longue, un peu éprouvante, mais néanmoins enrichissante, quelques fois intéressante.
Cela nous apprend des choses sur soi-même, il faut voir ça comme un jeu(même si j’avoue que c’est compliqué) et comme un chalenge: un défi à relever, car quand on le relève, on est content au final.

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?

Ce site m’a bien aidé pour les moyens mnémotechniques et les témoignages qui y sont disponibles, ainsi que, les nombreux conseils de méthodologie que j’avais beaucoup consulté l’été dernier!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here