Sommaire de l'article

Roro C, en 2ème année de Paramédical à Paris VII nous parle de son parcours et du vécu de sa PACES

Quelle année était votre PACES, quel était son numerus clausus ?

2016 – 2017, Médecine : 327, Kiné : 36 (pour 2300 inscrit)

Votre bac, votre spécialité et votre mention ?

Bac S mention assez bien

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?

Doublante

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?

PRIMANTE médecine(930), kiné(488) DOUBLANTE médecine(137) et kiné(3)

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?

Au lycée je m’investissais beaucoup mais je n’avais pas des résultats surprenant je tournais autour de 12 de moyenne

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?

Chez mes parents

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?

40-50 min

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?

Je pense que oui, les habitudes se font assez rapidement, après tout est plus facile quand on se fait des amis rapidement ou qu’on connait des gens mais dans le cas contraire il ne faut pas hésiter à poser des questions autour de vous ou au tutorat, les gens dans cette fac en tout cas, sont bienveillant. Je conseille de se trouver un « parrain » auprès du tutorat cela peut aider les plus timides.

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?

PRIMANTE : oui j’ai fait une pré rentré vers fin aout dans une prépa, ce qui m’a couté très chère…enfin bref, globalement cela peut être bien en primant quand on veut se mettre dans le bain et voir à quoi ressemble le programme. Mais en prépa tout allait trop vite, on voyait le 3/4 du premier semestre en seulement 2 semaines, on avait pas le temps de comprendre quoi que ce soit, sauf pour les gens très intelligents qui, au final, te font flipper avant même que les cours n’ait commencé car pendant que eux captent tout ce qui se passe, toi t’es la à te demander comment un jour tu pourras tout comprendre et tout enregistrer.

Mon avis personnel sur les pré rentrées, en général, et pas seulement celles de prépa, est que la majorité des gens qui font des pré rentrées se sente supérieur en pensant qu’ils connaissent déjà plus que ceux qui n’en n’ont pas fait, ils ne se donnent donc pas vraiment à fond dès le début et accumulent autant de retard qu’une personne qui n’a pas fait de pré rentré. Après j’ai malheureusement raté 2 jours de pré rentrée (ce qui est énorme étant donné qu’en 2 jours plusieurs cours sont abordés), je ne sais pas si ces 2 jours auraient changé quelque chose, mais globalement les gens qui n’avaient pas raté ces 2 jours n’étaient pas plus avancés ou en retard que moi.

Si vous avez des facilités dans les matières abordées en médecine et que vous comprenez facilement les choses avec une certaine rapidité, la pré rentrée dans une prépa peut être bien, elle vous servira beaucoup. Pour ceux qui au contraire ont besoin de prendre le temps de comprendre comme moi, je vous conseille de passer de très bonnes vacances, de bien profiter jusqu’au bout et quand les cours commenceront vous prendrez le temps de les comprendre à votre rythme, en cours avec les explications du prof et vous vous donnerez A FOND dès le début car vous avez autant de chance que ceux qui ont fait une pré rentrée.

DOUBLANTE : Tout ce blabla pour au final me dire en fin d’année de primante « il faut absolument que tu bosses cette été tu commenceras début juillet ». Évidemment je n’y arrivais pas j’avais trop de distraction et je n’ai RIEN fait ni au mois de juillet ni au mois d’août. Pendant les vacances j’ai donc culpabilisé de ne pas avoir travaillé et je stressais pendant que tous mes amis s’amusaient, ce qui ne servait à rien ahaha.
Cependant j’ai quand même bossé une semaine juste avant le début des cours en travaillant l’ensemble des cours qui allait se produire durant la première semaine de cours (je sais pas si on comprend ma phrase). Je l’ai fait, pour une fois, sans me mettre de pression en me disant toujours que j’étais en vacance et que ça me permettrais simplement de me remettre dans le bain.

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?

Non je n’aime pas vraiment ça, je faisais du sport dans le but de rester en forme donc je trouvais pas l’intérêt de continuer mais pour les gens qui ressentent le besoin d’en faire parce que ça leur fait du bien ou parce qu’ils sont passionnés je vous conseille de continuer, cela pourra vous aider à tenir le coup et à évacuer la pression.

Mais je pense qu’il faut aussi prendre sa décision par rapport à ses loisirs, à ses amis à son copain/copine qui sont aussi des moments de temps libre et il faut faire un choix, certaines choses doivent être sacrifié je pense.

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?

Que ce soit en primante ou en doublante je faisais peu de sorties car à chaque fois que je sortais je culpabilisais mais je m’autorisais parfois des soirs pour sortir avec mes amis et décompresser, en moyenne je dirais 2-3 fois par mois. J’essayais de rentrer vers minuit, 1h pour pouvoir bosser le lendemain mais dans le pire des cas je me levais plus tard que d’habitude.
Je n’ai pas vraiment de loisir, mais j’aime beaucoup regarder des séries alors souvent après avoir travaillé je pouvais me mettre un épisode de série en mangeant, ou avant d’aller dormir. Dans ce cas il faut être raisonnable et ne pas enchainer une saison entière de votre série préféré :p
En plus des sorties il y avait toujours des pauses ménages, des courses à faire ou les problèmes du quotidien qui peuvent faire perdre du temps, quand ça nous arrive on a l’impression qu’on prend 30 ans de retard par rapport aux autres mais en réalité tout le monde à ses petits soucis du quotidien, alors ne culpabilisez pas pendant ces moments ;)

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?

Non

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?

Je pense 8h en moyenne, prend le temps qu’il te faut pour te reposer

Petite anecdote pour ceux qui veulent réduire leur temps de sommeil inutilement : au dernier concours blanc de ma prépa j’avais décidé de changer mon rythme de révision durant une semaine car c’était ma dernière ligne droite, je travaillais de 7h à 22h avec peu de pauses, je suis arrivée épuisé à ce concours et j’ai fini mal classé, cela m’a fait très peur car c’était le dernier avant le vrai concours. j’avais donc repris mon rythme habituel en me persuadant que ça passerait quand même. Grâce au repos et en me mettant moins de pression j’ai pu mieux me concentrer et réussir mon concours.

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?

Pendant la période où on avait cours : 9-10h
Mais pendant les week-end et les semaines de révisions je tournais plutôt autour de 10-12h

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?

En primante j’avais zéro méthode j’étais une perchée et trop lente, je m’en suis rendu compte après avoir accumulé une montagne de retard… Ce n’est qu’en doublante que j’ai réellement trouvé la méthode qui me correspondait.

En doublante, j’ai décidé de faire la méthode des J, selon moi c’est la meilleure méthode pour réussir des études qui exigent de retenir une quantité importante d’informations. Cette méthode repose sur la répétition, elle nécessite une certaine fréquence à voir ton cours pour arriver au bout d’un certain nombre de fois à retenir l’ensemble de ton cours même les détails les plus horribles qui peuvent tomber au concours.

Au lieu de perdre ton temps pendant 10h sur le même cours, pour retenir tous les détails et le revoir que la semaine d’après ou 1 mois après en pensant que c’est acquis, utilise la méthode des J, avec elle tu perdras moins de temps, tu verras le cours en moins de temps à chaque fois (Ahahah on dirait une pub la :p)

La première fois tu mettras beaucoup de temps peut être 4h ou plus (pour les plus gros cours ou les plus complexe) puis au fur et à mesure des répétitions tu verras le cours plus rapidement, certains te prendront 10 min et d’autre 1h ou plus (je donne simplement des repères si tu mets plus ou moins de temps ce n’est pas grave c’est vraiment propre à chacun et à chaque cours). Je vais te présenter comment j’ai utilisé la méthode des J, ce n’est pas exactement celle qu’il y a sur internet car chacun la remanie à sa manière

J1 : je vois le cours (avec le prof si tu préfères) et je le revois potentiellement l’après-midi rapidement si je ne l’avais pas bien compris avec le prof (1h-2h grand max), il faut simplement comprendre le gros du cours sans apprendre les détails
J2 : tu le revois avec un peu plus de détails mais ne t’oblige pas à tout apprendre, cette journée sert surtout à renforcer ce que tu as appris la veille, au niveau temps essaye de te mettre des limites, genre 1h-2h max
J4: Tu revois ce cours avec plus détails mais maintenant que tu l’as bien compris, les détails te sembleront moins compliqué, plus logique (1h-2h)
J7 : les détails sont plus facile à retenir normalement (essaye de faire des annales avant de commencer le cours et ce n’est pas grave si tu les rate l’importance et de savoir comment le prof aborde le cours durant le concours et savoir ce qu’il attend de vous)

Ensuite tu revois ce cours toutes les semaines (généralement je le revoyais le même jour que celui où je l’avais vu avec la fac, ce qui peut être embêtant parce que du coup tu te retrouves avec que de la bio cell et de la biochimie le même jour mais après c’est à toi de voir).
Dès que j’avais vu le cours 3 fois après la première semaine (tu suis ?) en gros J14, J28 et J35, j’espaçais de 2 semaines (voir 3 semaines si le cours était bien appris). Au bout d’un moment, beaucoup de cours vont s’accumuler, n’ait pas peur d’en éliminer certains si tu les trouves bien compris.

– L’importance c’est de revoir le cours toutes les semaines pour ne pas l’oublier jusqu’à la fin du semestre
– Si tu souhaites faire cette méthode des J il faudra t’acheter un agenda ou tu noteras les cours que tu dois voir, sinon tu seras perdu, avec une petite organisation tu n’auras plus qu’à regarder le jour de ton agenda et tu sauras quels cours travailler, ça t’évitera de perdre du temps à savoir quoi faire et ça t’obligera à finir ta page d’agenda, si parfois tu ne l’as pas fini, tu la rattraperas le lendemain ou le week-end

J’ai appliqué cette méthode pour toutes les UE, en ce qui concerne UE4 (biostat), UE3 (physique) et UE1 (chimie), en gros les matières à « exercice », les répétitions consistent à faire des exercices, en les faisant toutes les semaines et en les variant le plus possibles tu seras capable de faire tous les exercices possibles. Essaye de caser ce genre de matières avec des matières à « par cœur » cela te permettra d’alléger tes journées dans ton agenda.

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?

Oui pour les matières comme la physique (UE3) ou les biostatistiques (UE4) parfois en biophysique aussi (UE3.2), pour des formules et tout qu’on peut emmener partout.
Dans ces matières la fiche de cours est dense avec beaucoup de choses qui aident à comprendre (enfin moi ça me mélangeais plus qu’autre chose mais bon) mais qui sont pas forcement utile parce que ça ne tombe pas au concours

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?

En primante, j’ai travaillé en groupe avec mes amies, ça m’aidait beaucoup parce que j’avais du mal à comprendre et on s’entraidait, de plus elles ont été un soutien moral important. mais attention parce qu’entre amis les discutions partent facilement vers d’autres sujets que la médecine ce qui fait perdre beaucoup de temps alors parfois on s’obligeait à se taire ou on se séparait si on arrivait pas a bosser

En doublante je travaillais de façon plus isolé, je travaillais en parlant à voix haute, comme si je m’expliquais à moi même le cours donc c’était un peu gênant de travailler avec des gens autour. Cela n’a pas empêché l’entraide, avec mes amies on s’envoyait souvent nos questions par photo ou message vocal. ici il faut faire attention au téléphone parce que à chaque fois qu’on le prend pour poser une question il y a la tentation d’aller sur les réseaux sociaux et tout.

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?

En primante je travaillais plutôt en BU
En doublante je travaillais chez moi

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?

PRIMANTE : je me suis inscrite dans une prépa (Médisup) car je savais que je n’étais pas une élève extraordinaire et que j’en aurais surement besoin. Les frais sont très important dans cette prépa, j’ai longuement hésité mais mes parents insistaient pour que je la prenne et je les en remercie énormément aujourd’hui.

La prépa nous fournissait les fiches de cours actualisées une semaine après leur présentation en amphi. les fiches sont de très bonnes qualités, elles sont bien présentées, compréhensibles et complètes, c’est les meilleures, il y a même parfois lorsque le prof a signalé que c’était important, ce que le prof à pu dire à l’oral. Elles sont complétées à la fin par les annales sur le cours en question ce qui facilite l’apprentissage en ciblant les questions poser sur ce cours la et pas un autre.

Ensuite il y a les TD, qui prennent beaucoup de temps dans la semaine, très stressant car tout va très vite encore une fois mais les profs sont super sympa, très bons, à l’écoute. En primante j’avais tellement de retard que parfois je n’avais pas le temps de faire les TD à l’avance alors je les faisais après, avec la correction faite durant le TD. Je conseille de les faire avant comme ça vous savez directement ce que vous ne comprenez pas et la correction en TD vous est vraiment utile.

Concernant l’ambiance… c’était assez stressant, partout vous trouverez des gens qui se vantent, qui répondent très rapidement aux questions des profs ou qui font des commentaires du genre « ah moi j’ai tout vu je connais tout » ou « ah voila je savais que c’était ça la réponse ». Puis toi t’es à coté, tu as même pas fait ton TD tellement tu as du retard, tu comprend que dalle à ce qui se passe mais bon tu fais genre tout va bien sinon tout le monde va te prendre pour une merde. Dans les prépa on retrouve beaucoup de concurrences, même si les gens sont sympa, ils te le font sentir.

En ce qui concerne le tutorat, je trouve qu’à Bichât, il est très bien, les fiches sont sympa et s’améliorent d’années en années, mais elles datent de l’année d’avant ce qui n’est pas vraiment le plus optimal pour tout voir surtout que beaucoup de cours changent d’une année à l’autre… il faut donc aller obligatoirement en cours pour suivre les nouveautés mais même en étant concentré j’en ratais parfois et quand je voyais les fiches de la prépa je m’en rendais compte.

DOUBLANTE : en doublante j’ai pris une prépa (Concours+) qui nous donnait 1 fois/semaine des concours blanc. Alors ça je le conseille fortement ça coute beaucoup moins chère même si le prix reste élevé mais c’est vraiment super je trouve. je le conseille plus pour les doublants, car faut déjà avoir une certaines connaissance des QCM pour bien appréhender les concours blanc des prépas. Les QCM de cette prépa étaient très bien fait, il correspondent clairement à ce que les prof attendent au concours.

En bref, la prépa m’a énormément aidé, je pense que c’est un élément important pour certaines personnes mais ce n’est pas non plus LA chose qui vous fera passez. On peut très bien passé sans prépa si on arrive au moins à avoir les nouveautés des cours pour pas se retrouver devant un QCM WTF et après pour les entrainements il y a ceux proposer par le tutorat qui sont très bien, entre les annales, les TD et les concours blanc. Avec une prépa tout ça est plus facilité on a une certaine qualité qui fait qu’on se sent plus assuré dans son travail, mais comme pour la pré rentré beaucoup se sentent supérieurs avec une prépa et pense être devant ceux qui n’en n’ont pas.

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?

En primante : jamais classé, d’ailleurs ça me déprimé j’ai donc arrêter d’aller au concours blanc du tuto je n’allais qu’à ceux de ma prépa car je les avais payé. pour un ordre de grandeur j’étais vers les 600-500/900 à la prépa, c’était stressant alors je me donnais des objectifs en me disant que je remonterais des places, ça m’aidait à me motiver.

En doublante : j’étais souvent classé ou sinon j’avais des bons classement, ça me rassurait mais en même temps je pensais toujours avoir eu de la chance je n’avais pas vraiment confiance en moi et je me remettais toujours en question, ce qui avait des bons et des mauvais côtés car ça me poussait à ne jamais me relâcher et en même temps ça me stressait. Si vous n’êtes pas classé en doublant cela ne veut absolument rien dire. Après bien sure si vous êtes très loin vous savez qu’il faudra être plus minutieux et plus assidu dans votre travail mais pour ceux qui y sont presque sachez que beaucoup des gens qui sont passés n’avez jamais été classés pendant les concours blanc, gardez confiance et ne vous relâchez pas entre 2 concours tout peut être différents, tout peut changer.

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?

En primante : oui énormément, c’était horrible. Cela s’explique par ma méthode catastrophique de primante, je passais un temps fou voir plusieurs jours pour voir un cours et l’apprendre bien dans ces détails, puis je ne les revoyais plus pendant plusieurs jours ou semaines car beaucoup d’autres cours devaient être appris. Puis quand je devais faire un TD ou des concours blanc et que j’étais incapable de répondre aux questions de ces cours que « j’avais si bien appris » j’ai compris que je les avait oublié. Au second semestre j’ai essayé de faire des répétitions sans vraiment appliqué la méthode des J car je ne savais pas vraiment l’appliquer, c’était tout autant le bordel car je n’avais pas d’agenda pour me guider, savoir ou j’en étais, je le faisais au feeling…
Je ne sais pas si cela rassure mais en primante j’avais vu un peu plus de la moitié du programme, mais par contre cette moitié était bien comprise, j’ai eu 10/20 de moyenne en PACES en primante

En doublante : je n’avais pas de retard car j’allais en cours en amphi, j’étais obligé d’être « à jour » sinon le cours vu en amphi ne pouvais pas être revu rapidement ce qui m’aurait fait oublié le cours et aller en amphi ça prend du temps, donc total perte de temps si on est en retard.

Pour ceux qui sont en retard mais qui veulent reprendre un rythme en amphi je vous conseille de sautez certains cours et de reprendre le rythme des amphis vous reverrez ces cours « sautés » pendant la période de révisions
Après le second semestre était plus dense avec beaucoup de « par cœur » donc j’avais pris du retard vers la fin du semestre

Quel était votre rythme de travail ?

Assez important que ce soit en primant ou en doublant

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?

Altruiste, j’ai toujours donné mes fiches de prépa à mes amis qui n’avaient pas de prépa, mes concours blanc ou même mes astuces, sans rien en retour, je me serais dégoutée si j’avais fait des choses mal pour y arriver. N’oublions pas que nous voulons devenir des professionnels de santé, je pense qu’on devrait tous s’entraider sans se mettre des bâtons dans les roues, car nos métiers l’exigent.

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?

Très stressée

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?

En primante, je comprenais rien, du coup j’étais facilement dispersé c’est pour ça que j’ai arrêté d’aller en cours

En doublante, j’étais très concentrée, je comprenais les cours, ça m’intéressait beaucoup
Mais globalement rien n’est parfait, j’étais aussi parfois dispersé parce que je pensais à autre chose, j’avais faim, je voulais dormir,… on est tous humain donc pas de panique si vous êtes aussi parfois dispersé.

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?

En primante je prenais des notes sur les cours du tuto, pour rajouter les nouveautés

En doublante je prenais des cours sur mes anciennes fiches de prépa pour annoter les nouveautés, parfois j’enregistrais les partis du cours que j’avais mal compris (j’essayais de voir le cours avant qu’il ne soit présenté en amphi) avec le dictaphone de mon téléphone, et parfois je filmais les cours d’anatomie car on devait refaire certains schéma, pareil avec la caméra de mon téléphone

Je conseille d’aller en cours pour ceux qui ne s’ennuient pas et qui comprennent en cours, moi ça m’a beaucoup aidé, de plus les profs peuvent parfois donner de précieux indices sur ce qui tombe au concours, ils insistent plus sur certains points qui tombent réellement. Note les en rouge sur tes notes

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?

Oui beaucoup les annales sont genre INDISPENSABLES
– Essaye de faire des annales AVANT de revoir ton cours ça te permettra de t’évaluer, si tu as bien appris le cours la semaine d’avant
– Fais les annales le plus tôt possible, si tu arrives au concours en les connaissant « par cœur » cela t’aidera BEAUCOUP

Comment était organisée votre journée ?

Pendant la période où on avait cours :
8h30-12h30 : cours fac
12h30-14h : manger
14h-21h : travail perso
21h-22h30 : manger, douche, brosser les dents, regarder un épisode de série
22h30 ou 23h : dormir

Avec des pauses de 15 min toutes les 2h en moyenne

Pendant les week-end et les semaines de révisions :
7h-13h : travail perso (avec les pauses)
13h-15h : manger
15h-20h30-21h travail perso (avec les pauses)
21h-22h30 : manger, douche, brosser les dents, regarder un épisode de série
22h30 ou 23h : dormir

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?

Essayer de ne pas stresser à la moindre pause car sinon ce n’est pas une pause, prenez des pauses, j’en ai pris plein, parfois trop (surtout au second semestre en doublant ou on fatigue énormément) et pourtant je suis passée alors arrêtez de culpabiliser, quand vous prenez une pauses bien méritez profitez !

N’écoutez pas les gens qui se vantent, si j’écoutais les gens, ils étaient les meilleurs, voir autant de confiance en soi face à moi qui avait peu de confiance je voyais un énorme écart et j’étais persuadée que je serais la dernière, au final beaucoup de ses gens ne sont pas passé certains n’ont même pas pu redoubler.

Entourer vous des bonnes personnes, celles qui vous soutiennent, qui vous poussent vers le haut, j’ai trouvé en doublante une amie formidable, sans elle rien aurait été possible

N’oubliez jamais votre objectif, restez toujours motivé c’est une étape difficile mais ce qui est derrière en vaut la peine

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?

Je pense que c’est ma motivation et ma passion, depuis que j’ai 10 ans je veux devenir kiné, cette idée était immuable même en PACES, je voulais atteindre cette objectif plus que n’importe quel objectif. Je savais que je n’étais pas la meilleure mais j’étais l’une des plus motivé et je me disais que je méritais autant ma place que les autres.

(Doublant uniquement) Qu’est ce qui a contribué selon vous, à votre redoublement ? Quels enseignements en avez-vous tiré pour in fine, réussir ?

En primante j’avais de nombreuses lacunes accumulées dans mon lycée, je mettais beaucoup de temps à comprendre les cours de médecine et à les apprendre, je pense que j’avais besoin de deux années dans tout les cas, pour bien assimiler les bases et me trouver ma méthode. Quand j’ai trouvé la méthode des J mon classement à radicalement changé, je ne savais même pas que j’étais capable de faire ça, c’est la que j’ai compris que tout reposait sur la méthode.
Il faut savoir ce remettre en question et comprendre nos erreurs pour mieux aborder une année de doublant.

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?

En prenant du recul, je l’ai trouvé super, enrichissante, les prof de cette faculté sont supers, ils nous montrent un bon exemple, insiste sur le côté humain des métiers de santé et de la responsabilité qu’ils impliquent.

Mais si vous aviez posé cette question juste après le concours je vous aurais répondu que c’était une année horriblement stressante, on dépasse nos limites, on ressort épuisé, on a été coupé du monde durant 1 ans ou 2 ans (pour les doublants) et on a peur de l’échec à tout moment.

Pour ceux qui malheureusement n’ont pas réussi et qui ont beaucoup sacrifié pour tenter la PACES, n’oubliez pas que tout ce travail n’a pas servi à rien vous ressortez plus fort, avec une force de travail et de nombreuses connaissances, quand on est en médecine on à l’impression que c’est la seule filière qui nous correspond mais de nombreuses autres options en santé sont accessible par d’autre moyen, chacun trouvera sa voie.

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?

Je trouve ce site super, c’est rassurant de voir d’autre personne qui ont vécu la PACES

Je trouvais peu de profil qui me correspondait vraiment alors je me suis dit que si je réussissais je ferais aussi un témoignage peut être que quelqu’un se reconnaitra dans mon témoignage

Désolé pour les gros pavé à chaque fois j’ai essayé d’être la plus précise possible

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here