Quentin T., en 2ème année de Médecine à Paris VI nous parle de son parcours et du vécu de sa PACES

Quelle année était votre PACES, quel était son numerus clausus ?

2017 – 2018, 323

Votre bac, votre spécialité et votre mention ?

BAC S Sans mention

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?

primant

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?

Concours médecine, 282e au NC

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?

élève moyen qui ne travaillait pratiquement pas

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?

Chez mes parents

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?

45 minutes de métro

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?

La fac était relativement facile d’accès, cependant je n’y suis allé que très peu de fois, préférant travailler chez moi et regarder les cours en rediffusion pour le gain de temps et n’étant allé que très peu de fois aux EDs proposés. J’allais a la fac presque uniquement pour les concours blancs proposés par le tutorat.

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?

Non, je n’ai commencé a travaillé qu’a partir de la pré rentrée organisée par le tutorat vers le 28 aout étant en vacances loin de chez moi avant cela.

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?

J’ai essayé de reprendre le sport (cardio principalement) a partir de octobre/novembre quand j’ai constaté que je perdais la forme mais j’y ai vite renoncé ne pouvant concilier révisions soit fatigue mentale et la fatigue physique qui me faisait + de tort que de bien. J’ai préféré tout miser sur l’année quitte a perdre ma santé et la récupérer pendant les grandes vacances, c’est un choix difficile mais presque obligatoire pour la plupart des personnes.

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?

Je dessine, je joue aux jeux-vidéos et je faisais énormément de sport avant la PACES, j’ai drastiquement tout arrêté pour la PACES, après coup je ne le regrette pas mais il faut avoir beaucoup de motivation et de mental pour tout abandonner pour les cours.

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?

Ma tante est médecin G mais je ne la voit pas très souvent, la décision de la médecine s’est vraiment faite sur un coup de tête en fin de terminal n’ayant pas un dossier assez soigné pour prétendre a quelque chose d’autre qui m’intéressait vraiment.

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?

Je gardais IMPERATIVEMENT 8 heures de sommeil quelque soit l’heure a laquelle je me couchais (ex : couché a 1h, réveillé à 9h) et cela 7/7 jours en ne m’accordant jamais de grasse mat’ dans l’année, cela permet de garder un rythme et d’habituer son corps, je pense sincèrement que le sommeil est l’un des facteurs clé de la réussite, même inconsciemment il agit énormément sur la concentration et la mémorisation et le négliger est a ne pas faire.

Le seul inconvénient était que, ayant une prépa privée, certains jours je n’était pas libre de mes horaires et je devais dormir moins ou arrêter de travailler + tôt pour rester à jour.

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?

Je préfère casser le cliché du temps de travail en PACES tout de suite : C’EST FAUX !
Au 1er semestre j’ai travaillé environ 8h/jour et jusqu’à 10h vers le mois de révision (décembre) et au 2eme semestre j’ai travaillé de 6 à 8h jusqu’en février, environ 8h en mars et jusqu’à 10h pendant le dernier mois de révision (avril), il n’est en réalité pas question d’un nombre d’heures de travail mais plutôt d’une efficacité, certains travaillant 8 heures de manière efficace seront + récompensés que d’autres travaillant jusqu’à 14 heures de manière acharnée, les pauses sont très importantes pour garder le rythme et la motivation, considérez les pauses comme la face cachée du travail qui vous permet de récupérer et de reprendre de plus belle plus tard, il faut cependant rester honnête avec soi-même et distinguer les pauses pour se reposer et les pauses par manque de volonté.

Ainsi ne vous persuadez pas qu’il faut travailler 12 heures systématiquement pour réussir, faite comme vous le sentez sans en demander trop a vous même pour « copier » le profil type d’étudiant en médecine, chaque personne est unique et fonctionne différemment.

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?

POUR LE PAR COEUR : Je suis un très grand partisan de la méthode des J, celle-ci consiste à apprendre un nouveau cours soit le J0, à le revoir le lendemain (J1) puis au J3, J7, J14, J21 puis toutes les deux semaines. Cette méthode en tant que primant permet de vite trouver un rythme de travail efficace sans avoir à chercher trop loin, ca permet de s’encadrer plus facilement en se faisant un emploi du temps et de vraiment bien connaitre ses cours si il est respecté.

Attention cependant à certains moments vous vous retrouverez avec beaucoup de J a faire chaque jour, ca demandera une part d’adaptation de votre part pour faire vos J plus vite/en supprimer si vous les connaissez bien afin de garder un bon rythme d’apprentissage pour finir le programme

POUR LA REFLEXION : J’ai évité de m’y mettre trop vite en commencant par bien maitriser le par coeur et me mettre dans le rythme puis au bout d’un mois a peu près j’ai commencé a programmer des soirées allant de 2 à 4 heures pour refaire les EDs de ma prépa, faire des exercices et m’améliorer au fur et a mesure, (/!\ avis personnel) Je considère la réflexion comme beaucoup moins intéressante du rapport points rapportés/temps passé à s’entrainer, on peut mieux s’en sortir en bidouillant qu’en par coeur donc je préconise de prioriser le par coeur à la réflexion (sans pour autant la négliger).

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?

Je n’ai jamais fait une seule fiche si ce n’est quelques réactions en Chimie Organique, jamais utilisé un seul surligneur, la seule chose que je faisais c’était des fiches d’erreurs après les concours blancs que je relisais de temps en temps pour apprendre de mes erreurs.

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?

J’ai travaillé en binôme avec un ami que je connais depuis la 6ème (lui aussi a été classé en primant), je pense que le travail en binôme avec un ami aussi motivé et acharné que vous est le meilleur qu’il puisse vous arriver, cela permet de vous entre soutenir car, oui, la PACES ne sera jamais une période heureuse (et pourtant j’ai extrêmement bien vécu la mienne) on s’est beaucoup remotivés et cela permet surtout de voir ou l’autre en est, quelles sont ses difficultés pour voir si le problème est personnel ou si c’est cela est normal pour tout le monde, il est important de se rendre compte que PERSONNE n’arrive a tout comprendre, tout réussir et que perdre du temps sur un chapitre n’est pas synonyme d’échec.

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?

J’ai toujours travaillé chez moi, par chance je n’avais pas énormément d’éléments perturbateurs la bas, ca m’a permis d’économiser beaucoup de temps de transport et de travailler toujours dans le même environnement ce qui permet au fil du temps d’habituer son cerveau (ex : je travaillais sur mon bureau la reflexion et dans un canapé le par coeur).

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?

J’ai pris la prépa privée Medisup mais j’ai également participé a de nombreux CB du tutorat, mon binôme étant uniquement au tutorat cela nous a permis de comparer et de lister des points positifs et négatifs :
Prépa :
Points positifs : encadrement utile lorsqu’on ne sait pas trop comment aborder l’année, donne un certain rythme de travail, fiches de cours de la prépa presque obligatoires (je conseille au moins d’acheter a prix réduits celles de l’année précédente pour avoir une base), la réflexion est assez abordée, je n’ai jamais eu besoin de chercher ailleurs pour m’entrainer avec des exercices et les profs sont super sympas et pédagogues.

Points négatifs : Les horaires ne sont pas choisies, comme dit plus haut cela crée des problèmes pour garder un rythme, vous etes obligés de vous adapter a la prépa, on ressent assez fortement le côté commercial de la prépa, les étudiants et référents ne sont pas vraiment respectés et écoutés par les dirigeants et on a parfois l’impression de n’être qu’une valeur marchande (ma référente du 1er semestre s’est même fait virée pour avoir exprimé son désaccord avec les méthodes employées par la prépa), les chiffres de la prépa sont trafiqués et arrangés selon leur volonté concernant la réussite faisant penser qu’elle est obligatoire pour réussir, elle est extrêmement couteuse pour ce qu’elle apporte et les EDs sur les matières a par coeur sont PRATIQUEMENT INUTILES, a part pour combler des heures et faire penser que la prépa est rentable, je ne vois vraiment pas l’intérêt de ces cours et je trouve que c’est une perte de temps (j’ai arrêté d’y aller au 2eme semestre).

Tutorat :
Points positifs : Les tuteurs sont agréables, dynamiques, pleins de bonne volonté, les concours blancs sont fait chaque semaine et sont corrigés dans les quelques heures qui suivent, cela permet de se rassurer si l’on n’a pas de binôme pour travailler et c’est surtout gratuit !
Points négatifs : Il y a pas mal d’erreurs dans les corrections ce qui est parfois chiant pour la perte de temps qu’elle inflige a rectifier les erreurs et les concours blancs sont en général assez durs voir complétement disproportionnés par rapport a la difficulté du concours ce qui n’est pas admissible ayant déjà très peu de temps pour atteindre les exigeances du concours.

Pour résumer je recommanderai d’éviter la prépa si vous vous sentez prêt avec une bonne méthode de travail et que vous pouvez vous procurer les fiches de cours d’une prépa qui sont vraiment excellentes (cf ci dessus, acheter celles de l’année dernière (/!\ en 2018-2019 les cours peuvent changés, je ne peux garantir que les fiches de l’année dernière seront utiles..)). Sinon si vous avez les moyens d’avoir une prépa et que vous n’êtes pas le plus confiant du monde foncez-y mais vraiment, ne vous endettez pas en pensant que c’est une chose indispensable a la réussite C’EST FAUX.

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?

Je n’ai jamais été un monstre aux concours blancs que ce soit le tutorat ou bien la prépa, à Medisup j’étais classé aux alentours de 100/750 aux CB ce qui est correct sans + et au tutorat mes résultats étaient très hétérogènes, dans certaines matières je faisais des top 20-30/300 et à d’autres j’étais 200/300, le plus important étant de cibler ses faiblesses et de les corriger, les classements n’importe que très peu en soit car chacun appréhende les concours blancs de différentes facons, je connais des personnes qui révisaient tous les chapitres du CB la veille et qui avaient de bons classements, personnellement je ne l’ai jamais fait car je considère que ca ne serait pas représentatif par rapport au vrai concours ou on ne choisit pas les chapitres qui tombent (ex: les cours que je n’avais pas fait depuis longtemps avant les concours blancs, je ne les relisais pas et ca me permettait de voir a quel point j’avais assimilé le cours malgré le temps passé et de perfectionner ma méthode d’apprentissage).

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?

Je n’ai pas vraiment eu de retard malgré le fait que je n’ai pas pris d’avance pendant les vacances précedentes, au 1er semestre je n’avais qu’un chapitre d’anat G que j’ai impasse (chapitre sur les organes des sens) ce qui est relativement peu en vu du fait que j’avais déja vu et revu assez bien tout le reste, j’ai gardé le rythme en essayant de faire 6 nouveaux cours/semaine.
J’ai toutefois eu quelques difficultés dans la réflexion que j’avais moins travaillé (notamment la chimie organique) qui m’ont fait perdre pas mal de places mais je considère que c’est un mal nécessaire tant le 1er semestre est dense.

Quel était votre rythme de travail ?

Je n’avais pas de rythme de travail précis, je marche beaucoup au feeling, si je n’ai pas envie de travailler, je ne travaille pas (de manière raisonnable évidemment) du moment que j’atteins mon objectif de faire mes J + un nouveau cours, je faisais parfois des journées de 10h et d’autres de 6h mais la plupart du temps j’étais assez homogène sur mon temps de travail au fil de l’année.

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?

J’ai toujours répugné l’esprit de compétition en PACES, je n’ai jamais refusé de donner un conseil, un renseignement ou une réponse à un autre étudiant, je pars du principe que ceux qui réussissent sont les meilleurs, pas les moins pires.

Je n’irai jamais dans le sens de donner moins de chances de réussite a quelqu’un afin d’augmenter les miennes, on vit tous la même année, ceux qui passent méritent et vouloir voler une place d’une manière aussi déloyale est honteux.

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?

Je suis complétement décontracté, j’éprouve très peu de stress en vu des concours arrivés et j’arrive a bien le gérer, je pars du principe que le stress est tout sauf bénéfique et que stresser n’apportera que du stress supplémentaire et des chances d’échec. A la rigueur le moment ou je ressens le + de stress c’est a l’approche des résultats, après les concours.

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?

Je m’efforce de toujours rester concentré lorsque je regarde ou écoute des cours, portable éteint et aucune distraction, cela étant beaucoup plus facile à PVI étant donné que les cours sont retransmis en ligne ce qui permet de revoir les cours que l’on veut.
Cependant je n’ai regardé tout au long de l’année que les cours d’UE7 au 2eme semestre, considérant que c’était une perte de temps étant donné que j’avais déja les explications de la prépa privée, /!\ cet avis n’engage que moi et je ne prétend avoir raison la dessus.

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?

J’utilisais les fiches de la prépa privée Medisup déja faites pour réviser, c’est très pratique, fait gagner un temps immense et je les recommandes vivement !

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?

Au 1er semestre je n’ai pas pu faire énormément d’annales étant donné que je n’était pas vraiment en avance mais du peu que j’ai fait cela m’a été extrêmement bénéfique, au 2eme semestre j’ai eu 2 semaines complètes pour faire des annales et c’est un des éléments clé qui m’ont permis de réussir mon concours.

Il y a plusieurs matières qui, au concours, présentes des questions assez redondantes et cela permet de bien cerner ses difficultés selon les exigences du concours. Je recommande vivement les annales, c’est pratiquement obligatoire. (on peut acheter les annales jusqu’a 2011/2012 proposées par le tutorat avant les concours pour 12 euros environs)

Comment était organisée votre journée ?

Chaque jour après mon réveil j’apprend un nouveau cours, je suis plutôt rapide pour apprendre donc je dirais environ 2-3h, ensuite je mange puis je fais mes J jusqu’au soir où, si j’ai le temps et l’envie, je fais un peu de réflexion. Le but étant de finir vers minuit si je me lève à 9h soit grossièrement 8h de travail et 7h de pauses dispersées (ou + de travail et moins de pause si je fais de la réflexion).

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?

Je considère que la PACES est basée essentiellement sur 3 principes :
1) -Régularité
2) -Organisation
3) -Talent

1) Il vous faut obligatoirement une certaine motivation pour tenir durant toute l’année en travaillant quotidiennement afin de ne pas accumuler de retard, c’est le point le plus important, fixez vous un objectif et tenez le, le jeu en vaut la chandelle.

2) Surement un facteur déterminant entre les primants et les doublants, si les doublants réussissent mieux c’est parce qu’ils ont acquis une organisation et une connaissance d’eux même leur permettant d’être dès le début de l’année très efficace et de ne pas perdre de temps, les primants qui réussissent ne sont ni plus intelligents, ni plus travailleurs, ils ont simplement compris à temps quelle méthode de travail leur convenait bien pour apprendre et retenir leurs cours. Retenez bien ca c’est primordial, le début de l’année est le moment le plus important, ne perdez pas trop de temps !

3) Car il est évident que la réussite n’est pas accessible à tous, un certain talent personnel est également nécessaire pour se démarquer des autres (mémoire, réflexion, calcul) même si ce critère s’efface un peu en vue des deux autres.

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?

Clairement mon organisation dès le début de l’année, je n’ai pas perdu de temps et j’ai toujours su cibler mes difficultés pour les redresser, pour cela il est vraiment important de savoir être honnête avec soi-même et de ne pas fermer les yeux sur d’éventuelles erreurs qui peuvent être redondantes et enfin ma motivation sans faille et ma mémoire assez efficace pour encore une fois, gagner du temps sur l’apprentissage.

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?

J’ai vraiment passé une année de PACES abordable et cool comparée a certaines autres, bien que le travail fut rude et que par moments j’avais des coups de mou, je n’ai pas ressenti de réelle détresse et elle reste donc une expérience assez intéressante qui m’a permis d’en apprendre plus sur mes capacités de travail.

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?

Je n’ai jamais utilisé www.reussirmapaces.fr avant ou durant ma PACES, je ne le découvre que maintenant et je trouve ca vraiment bien de pouvoir poster son témoignage si cela peut profiter à de futurs PACES et les aider en les soutenant et les conseillants. Je précise donc également mon mail si certains ont encore des questions/besoin de soutien pour leur 1ere année : quentin.archeriel@gmail.com
Bon courages à vous ! :)