Sommaire de l'article

Quentin L, en 2ème année de Médecine à Toulouse nous parle de son parcours et du vécu de sa PACES

Quelle année était votre PACES, quel était son numerus clausus ?

2017 – 2018, 84 pour la fac des maraîchers

Votre bac, votre spécialité et votre mention ?

Bac S, spé SVT, mention très bien

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?

Primant

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?

J’ai été classé 71ème en médecine, c’est le seul concours qui m’intéressait.

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?

J’avais un bon niveau, très assidu dans les matières qui me plaisaient, un peu moins dans les autres sans pour autant les négliger.

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?

Chez mez parents pour pouvoir me consacrer pleinement au travail.

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?

Un peu plus de 30 minutes mais je ne pense pas que cela m’ait désavantagé, je voyais les trajets comme des pauses.

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?

Oui ! En première année à Maraîchers les cours sont tous dans le même amphi.

Le premier jour a été assez déroutant car je n’avais pas fait la pré-rentrée du tutorat. Il m’a donc fallut une petite semaine pour m’habituer à l’immensité de l’amphi (relativement aux salles de classe du lycée, mais on s’y fait vite), savoir où manger à midi, trouver les salles pour les ED etc.

Mais de manière générale c’est assez simple ! Très vite j’avais mes repères et je m’asseyais toujours à la même place.

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?

Oui, dès la terminale j’étais très motivé à l’idée d’entrer en PACES j’avais déjà acheté quelques livres et lu de nombreux témoignages.
Pendant les vacances après le BAC j’ai fait un stage dans une prépa qui proposait de s’avancer un peu sur le programme. J’ai aussi fait la pré-rentrée de cette prépa.

Mais attention tout cela ne m’a pas vraiment servi !
Je suis arrivé la première semaine avec déjà quelques connaissances. Les premiers cours m’ont paru très simples et j’ai fini dans les 40premiers à la première colle du tutorat grâce à ça. Toutefois, ça a peut-être été un piège car j’ai beaucoup sous-estimé la suite : tout ce que j’avais appris pendant les vacances ne représentait que le début du programme et je ne crois pas que cela m’ait beaucoup avantagé pour le concours. A contrario j’ai été rapidement déstabilisé par la quantité de cours et d’informations que l’on attendait de moi car elles étaient très supérieures à ce que j’avais appris précédemment.
A posteriori je conseillerai donc aux futurs PACES de profiter de leurs vacances pour se reposer. Sinon pour s’informer, trouver leur matériel ou encore revoir le programme de terminale. Le plus important étant d’arriver en forme !

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?

Très (trop) peu… Je faisais un peu de badminton avec un ami le samedi mais j’annulais lorsque j’avais trop de travail tandis que lui n’était pas sur Toulouse. Autant dire que cette activité était extrêmement irrégulière.
N’aimant pas le sport je pensais aussi économiser du temps.
Tout au long de cette année j’ai tout de même senti que cela manquait. Surtout pendant les périodes de révisions où je passais mes journées assis. J’ai aussi ressenti un impact au niveau du sommeil, n’étant probablement pas assez fatigué physiquement (pourtant parfois exténué psychiquement….)

Je pense donc qu’il est important d’avoir une activité physique pendant la PACES.

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?

Pendant la PACES je faisais du piano de temps en temps, du dessin et j’ai regardé quelques séries au premier quad. J’ai aussi fais quelques sorties : 2/3 restos, 1 ou 2 films au cinéma et un concert de musique classique. Il me semble que ça s’est limité à ça.
Entre deux cours j’allais souvent sur internet… mais j’essayais de me limiter.

Je pense qu’il est important de garder quelques loisirs pour éviter de saturer. Une activité sportive, artistiques etc. Tout en restant raisonnable bien sur !

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?

J’ai une tante dermatologue mais qui ne m’a pas aidé pour le concours. De toutes façons les cours dépendent des professeurs de la fac uniquement. A mon avis le fait d’avoir un parent médecin ne préjuge en rien de la réussite en PACES.

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?

Le sommeil a été l’une de mes grandes faiblesses cette année. Étant plutôt couche-tard j’ai eu beaucoup de difficultés à suivre les cours car j’étais du matin.
Pendant le deuxième quad j’allais aux cours l’après-midi et j’avais environ 9heures de sommeil par nuit. Mes capacités à apprendre se sont nettement améliorées. Ne négligez surtout pas votre sommeil !!!!
Couchez-vous toujours à la même heure peu importe votre retard, et commencez à prendre un rythme au moins 15jours avant la rentrée. Au lycée je ne m’en rendais pas compte mais avoir un rythme de sommeil régulier en PACES est une source de stress en moins vous permettant d’apprendre mieux, plus vite et de manière efficace !

Si vous vous levez le matin somnolant, fatigué et incapable de suivre les cours il vous faut absolument changer vos habitudes.

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?

C’était très variable.
Pendant les cours j’avais du mal à me mettre au travail, surtout à cause de la fatigue. Aux 4heures de cours le matin je rajoutais entre 4 et 8heures de travail personnel selon les jours avec pas mal de pauses. Je reprenais ensuite des forces le week-end où j’étais déjà plus efficace ce qui me permettait de rattraper tout mon retard de la semaine.

La fatigue était très présente pendant les cours car je gérais mal mon sommeil. En revanche, pendant les révisions je travaillais presque tout la journée sans faire de pause. J’étais beaucoup plus productif car mon rythme ne devait plus forcément suivre celui de la fac. Je travaillais fréquemment plus de 10heures par jour.
Mais comme je l’ai dis précédemment c’était très variable de la journée libre de repos (c’est arrivé une ou deux fois) jusqu’à la journée intense de plus de 13heures de travail. La fatigue mais aussi la motivation y étaient pour beaucoup.
Ne vous comparez pas aux autres. Certains travaillent des heures sans faire de pauses. Ce ne sont pas forcément les plus efficaces et les mieux classés ! Trouvez votre rythme.

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?

Ma méthode de travail a beaucoup évolué pendant la PACES :

Au premier quad j’ai fais beaucoup d’expériences. Post-it, réécriture, surlignage etc. Tout y est passé. J’ai aussi testé la méthode des J mais je la trouve difficile à suivre à cause du nombre de cours, j’ai vite arrêté cette méthode.

Au deuxième quad m’a méthode de travail s’est précisée. L’achat d’une relieuse a été une grande révélation. J’imprimais mes cours, les reliais puis je passais au surlignage avec un code couleur. Cela me permettait d’avoir une vue d’ensemble du cours.
Ensuite j’essayais d’avoir un apprentissage ACTIF. La relecture, utilisée seule est la méthode la plus inefficace ! J’utilisais de très nombreux moyens mnémotechniques et autres astuces de mémorisation (table de rappel, palais mental etc.).
Une fois que je connaissais à peu prêt mon cours je voulais le maîtriser parfaitement. Pour cela je commençais par prendre une feuille blanche et je notais tout ce donc je me souvenais.
Ensuite je reprenais mon cours et je pointais du doigt mes difficultés. Enfin, j’apprenais mon cours paragraphe par paragraphe en utilisant à chaque fois la méthode de la feuille blanche… puis je revenais au début entre chaque paragraphe. C’est très long mais je me souviens toujours de mes cours de SSH encore maintenant Je le répète : la qualité prime sur la quantité. ;)
Le fait de relier mes cours m’a permis d’apprendre beaucoup plus vite ! Je passais moins de temps à les chercher, ils étaient beaucoup plus propres et ordonnés (et je suis un peu maniaque donc c’était parfait pour moi).

Je faisais aussi beaucoup de QCM juste après les cours, surtout des annales. Je tenais à jour un carnet avec mes erreurs pour ne plus les refaire.

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?

Au premier quad je faisais des fiches pour les biomolécules, mais elles étaient peu efficaces. Je m’y prenais mal et n’en avait jamais fait au lycée.

Au deuxième quad je n’ai d’abord fait aucune fiche ! Pendant les révisions par contre, une fois que j’avais identifié mes points faibles, j’ai fais des fiches tapées à l’ordi avec tous les schémas d’anatomie difficiles, les chiffres de santé publique, les noms des médicaments etc. En bref : tout ce que je n’arrivais pas à retenir.
Je les ai reliées et pendant mes deux dernières semaines de révisions je ne travaillais plus qu’avec ces fiches. Cela m’a permis de retenir des points qui me paraissait impossible à mémoriser car les fiches m’ont permis de revoir très rapidement mes cours.

J’aimais bien les tableaux aussi pour certaines matières

Petit conseil : vos fiches doivent être fiables. Une fois mes fiches terminées je n’avais plus besoin de revoir mes cours mais seulement ces dernières. Elles doivent contenir le strict nécessaire et uniquement des choses qui vous posent réellement problème. Elles ne doivent pas être une mauvaise copie de vos cours. Ce serait une perte de temps.
Ex : j’avais des fiches pour les pourcentages de santé publique, une fiche pour les muscles de la colonne vertébrale, une fiche avec les sillons cérébraux etc. Ce sont des choses très précises.

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?

J’ai toujours travaillé seul, j’étais plus efficace. Il vaut mieux avoir un petit groupe d’amis dans la fac ne serait-ce que pour se comparer, se motiver ou avoir des infos utiles.
Mais pour travailler, je préfère le calme de la solitude, la liberté de commencer et de terminer son travail lorsqu’on le souhaite et de ne pas être jugé pour ça. Question de goût.

De façon très exceptionnelle j’allais travailler avec d’autres PACES mais la plupart du temps j’étais seul.

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?

Chez moi, j’étais plus à l’aise.
Parfois, pour me motiver et changer un peu d’air j’allais à la BU scientifique à côté de la fac. En général cela me permettait d’être un peu plus efficace sur 1 ou 2jours pour rattraper mon retard.
Le problème que j’avais avec la BU c’est que je voulais absolument rester jusqu’à la fermeture (par comparaison avec d’autres PACES qui y arrivaient sans problème) ce que je n’arrivais souvent pas à faire. C’était une pression supplémentaire, parfois bénéfique, parfois démotivante.
Mieux vaut tout de même être organisé et autonome pour travailler chez soi et pour la PACES en général.

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?

Au début les deux ! Puis j’ai arrêté la prépa
Cette dernière ne me convenait pas… beaucoup trop scolaire avec des devoirs, des cours en plus le soir etc. Les colles n’étaient pas représentatives et la mentalité des étudiants était différente de celle du tutorat (beaucoup de parents médecins, plus de compétition…). Ça ne me plaisait pas vraiment et me décourageait. En plus je n’arrivais pas à travailler sur les cours de la prépa, pour moi seuls ceux de la fac avaient de la valeur.
Je recommande la prépa uniquement pour le deuxième quad, pour les cours d’anatomie car en primant c’est un avantage énorme. Mais il est facile de récupérer les cours d’un deuxième année si l’on a quelques relations.

Le tutorat est génial à Toulouse. C’est une mentalité beaucoup plus proche de la mienne, beaucoup plus conviviale et moins scolaire. Les colles contiennent quelques erratas mais sont vraiment représentatives car beaucoup de gens y participent. J’étais très actif sur le forum d’entraide du tutorat qui m’a vraiment aidé et j’ai rencontré des gens très sympas.
Enfin le système de tuteurs, des permanences et l’organisation du concours blanc du S2 sont de qualité. Par exemple pour le concours blanc les tuteurs ont corrigé nos copies dans la journée même, ils ont fait un excellent travail.

Je recommande donc le tutorat uniquement qui me parait indispensable. Pendant cette année des personnes très bien classées en prépa m’ont fait douter. Maintenant je sais qu’il est possible de réussir sans prépa. Je pense même que la prépa peut-être un handicap pour certaines personnes.

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?

Lorsque j’étais en prépa j’étais bien classé mais il y avait moins de 200 personnes… ce qui fait que cela avait peu de valeur à mes yeux.

Au tutorat mon pire classement a été aux alentours de 190 après une mauvaise période (Novembre !) et j’étais régulièrement dans les 100premiers au premier quad. Au deuxième quad j’étais presque toujours dans le numérus clausus car j’ai beaucoup appris de mes erreurs du premier quad. Avec parfois de très bons classements dans certaines matières.

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?

J’avais très peu de retard mais j’étais exigeant. Un cours appris doit être revu de manière régulière pour ne pas être oublié… donc finalement dans un sens j’avais toujours quelque chose à travailler.
Le seul moment ou j’ai eu du retard c’était à la fin des cours, juste avant les révisions. Mais tout le monde en avait à ce moment là.

Quel était votre rythme de travail ?

J’avais un rythme assez intense mais avec beaucoup de pauses dès que je trouvais mon travail peu efficace. Par rapport aux autres j’avais l’impression de travailler peu mais bien et de m’accorder plus de pauses. Là ou les autres travaillaient des heures non stop je préférais travailler 30minutes, faire un dessin ou regarder le forum puis retravailler etc. Les semaines passaient très vite avec les ED, les colles et les cours. C’était difficile mais j’essayais de ne pas avoir de retard.
Le week-end me permettait de revoir les cours difficiles et de faire des QCM. Parfois je révisais aussi les cours de la semaine précédente et je préparais toujours les ED à l’avance.

Pendant les révisions je passais mes deux premières semaines à relire mes cours et à faire les annales afin de réactiver mes souvenirs et de savoir ce qui est attendu pour le concours.
Ensuite pendant les deux semaines restantes je travaillais uniquement les cours les plus difficiles en faisant un maximum de QCM de manière à consolider mes acquis et à ne pas hésiter en QCM. Je refaisais certaines annales pour voir mes progrès.
Les derniers jours je me mettais en situation en faisant le concours de l’année précédente et je m’attribuais une note. La veille du concours j’ai travaillé mes fiches et je faisais une annale des matières qui allais tomber le lendemain.

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?

Les deux ! En début d’année j’étais très compétiteur. J’avais de très bons résultats car j’avais travaillé pendant les vacances, une grande motivation due à l’entrée dans le supérieur et très envie de montrer ce dont j’étais capable.
Par la suite, avec l’accumulation de cours et la difficulté j’ai commencé à être moins en confiance et à être actif sur le forum du tutorat. Je posais beaucoup de question et essayais de répondre à celles des autres… cela me redonnait de la motivation.
Avec les autres étudiants je n’ai jamais refusé de répondre à une question ou de donner une information. Certes c’est un concours, mais en tant que candidat à des études de médecine je pense que c’est aussi un devoir moral.

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?

Très stressé. Je passais mon temps à me demander si j’allais y arriver… si j’utilisais la bonne méthode… pourquoi les autres répondaient aussi vite aux questions en ED etc.

Au premier quad j’ai terminé 96ème au concours. Je n’étais donc pas dans le numérus clausus mais pas non plus très loin. J’étais donc à la fois plus confiant car mon classement était plutôt bon et à la fois très inquiet d’avoir des places à rattraper.

L’année de primant est une année que je trouve stressante par nature… ou j’ai fais beaucoup d’erreurs et je me suis souvent remis en question.

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?

Au premier quad, avec la fatigue j’étais assez dispersé. Je dessinais parfois en cours (ce qui m’évitais tout simplement de m’endormir) et je prenais très mal mes cours en note.
En sortant du cours, la plupart du temps je n’avais absolument pas compris ce qu’avais dit le prof.

En rentrant chez moi je travaillais donc deux fois plus intensément pour rattraper mon inattention du matin…. j »étais donc encore plus fatigué… c’est un cercle vicieux.

Au second quad j’ai brisé ce cercle en me forçant à me coucher tôt dans toutes les situations et en ne mettant plus de réveil (j’allais en cours l’aprem). J’étais très attentif en cours, mes prises de notes étaient parfaites, mes capacités de mémorisation et de concentration bien meilleures.

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?

Au premier quad je prenais mes cours sur les poly de la fac (pour la chimie ou la physique) ou du tutorat (pour la biochimie par exemple). Je prenais parfois mes cours à l’ordi par exemple pour l’embryo.

Au deuxième quad je prenais tous mes cours à l’ordinateur sans exception… même si le cours ne s’y prêtaient pas forcément. Ensuite je les reliais. La prise de note à l’ordinateur m’a permis d’améliorer grandement la qualité de mes cours et donc de mon apprentissage.
Pour l’anatomie j’avais récupéré certains cours de prépa mais je réécoutais parfois totalement le dictaphone pour ne perdre aucune information.

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?

C’est indispensable. Je les faisais toutes plusieurs fois.
J’aimais beaucoup faire des annales car je savais que c’était des QCM officiels. Certains QCM se ressemblent beaucoup d’une année sur l’autre.

Comment était organisée votre journée ?

Voici une journée type, mais c’était assez variable car j’allais parfois en cours l’aprem au deuxième quad. J’allais de temps à autre à la BU aussi.
Je me réveillais vers 7h pour être à la fac à 8h sans forcément avoir pris de petit déjeuner. Ensuite j’avais cours jusqu’à 12h.
Je rentrais chez moi en métro puis en bus et je mangeais. Après j’allais faire du piano ou je regardais une série. C’était important pour moi d’avoir une vraie coupure.
Ensuite je commençais à travailler vers 14h30. Je commençais par améliorer mes notes à l’ordi, réécouter le dictaphone et relier mes cours.
Je surlignais mes cours du matin et je les apprenais. Si j’avais le temps je faisais directement des QCM.
Après je révisais les cours de la veille ou des cours qui me posaient problème.
J’allais manger vers 20h et je me remettais au travail vers 22h.
Vers 22heures j’étais en général très efficace donc je revoyais mes cours les plus difficiles. J’allais ensuite me coucher vers 23h-24h.

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?

Surtout ne négligez pas votre sommeil !!! J’insiste beaucoup là dessus car ça a été une grande source de stress pour moi cette année. J’avais toujours l’impression de ne pas être au maximum de mes capacités à cause de ça.
Croyez en vous, soyez sérieux, rigoureux et motivés ! N’écoutez pas celui qui se vante de son super classement à la dernière colle… peut-être que c’était sa matière préférée et qu’il a du retard en maths !
Ne pensez pas que parce que vous n’avez pas de parents médecins, que vous n’avez pas de prépa ou que vous ne travaillez pas comme les autres vous n’allez pas y arriver. Et ne vous démotivez pas après les colles, ce qui compte c’est le concours. En primant ce sont les révisions qui font la différence !

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?

Ma persévérance. Après des résultats décevants, des moments de déprimes ou de doutes je suis toujours allé de l’avant J’ai toujours voulu « faire mieux ». Je pense aussi que ce qui m’a fait réussir c’est que j’ai beaucoup appris de mes erreurs au deuxième quad. J’étais plus concentré, plus motivé et j’ai trouvé une bonne méthode de travail.

Par rapport à d’autres j’ai tout de même cette chance d’être efficace dans mon travail, d’être attentif et surtout toutes ces matières, bien que difficiles et un peu ennuyeuses… et bien au fond ça m’intéressait :)

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?

C’était une année très difficile. C’était la première fois que je devais réellement « me surpasser ». J’étais fatigué et ne pensais qu’à mes cours… avec une vraie peur de l’oubli et de l’échec car je voulais absolument passer en primant. Doubler était une possibilité mais je ne voulais pas l’envisager.

Toutefois ça a aussi été une année passionnante qui m’a donné une vraie culture scientifique, une rigueur et une assiduité que je n’avais pas. Lors des résultats après cette année ce n’est que là que j’ai réalisé tout ce que j’avais fait et j’ai en ai été très fier. Je ne regrette rien malgré mes erreurs.

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?

J’ai surtout acheté le livre quand j’étais au lycée et je le recommande. Il m’a vraiment aidé à bien aborder mon année et à contenter ma curiosité avant la rentrée. J’aimais bien lire les témoignages aussi, ça m’a beaucoup motivé !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here