Mil, en 2ème année de Médecine à Angers nous parle de son parcours et du vécu de sa PACES

Quelle année était votre PACES, quel était son numerus clausus ?

2016 – 2017, 144 places en medecine à la fin du S2 il me semble

Votre bac, votre spécialité et votre mention ?

Bac S spé SVT mention TB

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?

Primante (mais Angers testait la réforme pluripass pour la P1 donc le redoublement est interdit)

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?

Tous, 6e en médecine , 4 en maïeutique et ergothérapie , 5 en pharma

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?

Plutot assidue dans le sens où je travaillais chaque soir et que j’étais appliquée dans mon travail. J’étais toujours en tête de classe.

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?

Pendant ma P1 je vivais dans la maison de ma mère avec mes deux frères. J’ai hésité à faire une colocation mais je travaille beaucoup mieux en étant seule, meme si la solitude me pesait un peu.

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?

15 min en voiture mais je n’allais quasiment jamais à la fac

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?

Oui, plutot facilement car au Mans, l’amphi dédié aux P1 est isolé du reste de la fac et est toujours le même. J’ai aussi participé à la pré rentrée du tutorat où j’ai eu l’occasion de découvrir la BU.

J’étais inscrite à la fac d’Angers mais en suivant les cours chez moi au Mans, car la fac du Mans est rattachée à Angers pour la première année de médecine, et les cours sont retransmis en direct sur internet. Donc finalement, je n’allais quasiment pas à la fac.

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?

Je n’ai travaillé aucun cours. D’une part parce que je n’en avais pas, ce qui d’ailleurs constituait une source de stress pour moi car j’avais l’impression que toutes les personnes que je connaissais en avaient récupérés, d’autre part parce que j’avais la flemme et que j’avais lu dans de nombreux témoignages que ca ne servait à rien. J’ai simplement fait la pré rentrée du tutorat du 21 au 30 août qui est super pour se mettre dans le rythme.

Aujourd’hui je conseille à tous ceux qui me demandent conseil de ne pas travailler les cours, sinon on arrive déjà lassé à la rentrée. À la limite, on peut juste lire certains cours et certaines annales pour s’informer et savoir dès le début ce que les profs attendent de nous.

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?

Au début de l’année, je m’étais inscrite à la fac pour faire une heure de badminton par semaine mais je n’y suis allée qu’une seule fois, au début de l’année, par manque de temps. Je n’ai strictement rien fait de l’année, mon seul sport était de descendre les escaliers pour aller manger.

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?

Globalement, non (tristesse). Je ne suis pas allée au cinéma de toute l’année alors que j’adore ca. J’ai fait plusieurs restos, notamment pour l’anniversaire de mon copain mais c’est tout. C’étaient mes seules sorties (j’ai du en faire 4).
Sinon je voyais mon copain le samedi soir jusqu’au dimanche matin, en moyenne toutes les 3 semaines.
Au deuxième semestre, j’ai pris l’option sport (car prendre une option était obligatoire), donc je faisais 1h30 de piscine chaque mercredi avec d’autres gens en P1. Ca me faisait sortir sans trop culpabiliser car c’était un peu du travail et surtout je n’étais pas la seule P1.

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?

Seulement une lointaine grande tante anesthésiste, mais c’est tout.

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?

Je me levais chaque jour sans exception à 7h30 et me couchais à peu près vers 23h – 00h donc je dirais que je dormais 8h par nuit en moyenne meme si ce chiffre a été très très très variable.
Je conseille vraiment de bien dormir, tout le monde le dit. Parfois en journée, j’étais tellement fatiguée que j’en pleurais. À ce moment là, il faut mieux faire une sieste (une vraie sieste, oui oui) plutot que s’acharner sur un cours qui de toute manière ne rentrera pas.

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?

Là encore, le nombre d’heures est assez variable en fonction des journées. Mais je dirais environ 12 h par jour en comptant les cours. En début de semestre c’était moins, mais pendant les révisions en fin de semestre c’était plus.
Je pense que j’aurais pu moins travailler en étant plus efficace et en ayant des résultats tout aussi bons, mais ne pas travailler me stressais tellement que je n’arrivais pas à décrocher.

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?

Alors déjà, à Angers, où la première année est désormais pluripass (la PACES réformée), l’emploi du temps est tres inégal. certains jours on avait cours de 8h à 19h, d’autres juste une heure de 14 à 15h et d’autres encore on avait cours deux heures le matin, puis une heure trente à 17h par exemple. Donc ce n’était pas du tout pratique pour s’organiser.

Personnellement, J’essayais d’apprendre tous les cours de la journée le jour même, mais étant très lente, je n’y arrivais quasiment jamais. Je mettais environ 3h30- 4h pour un cours d’1h30 car je l’apprenais en profondeur.
Sinon, sur un post it je notais tous les cours encore non vus, et je les calais dans mon emploi du temps des semaines à venir.
Le week-end je revoyais les cours qui me donnaient le plus de mal ou ceux qui dataient le plus (je les notais sur un autre post it), en particulier la physique. Quand mes semaines étaient moins chargée, je m’arrangeais pour revoir les cours de toute une matière sur une journée, histoire de réserver mon week-end aux matières les plus difficiles, aux exercices, aux annales (énormément d’annales pour les maths, la physique, la génétique, la chimie +++++++). J’essayais au maximum d’effectuer des roulements, de sorte à ne pas délaisser une matière plus qu’une autre, pour être grosso modo au même niveau dans chacune. C’est au deuxième semestre que j’ai vraiment réussi à m’organiser de cette manière, après avoir tâtonné tout le S1. Je considérais que je savais vraiment un cours apres l’avoir revu 5 fois en profondeur (là c’était le top, mais pas toujours faisable).

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?

Aucune fiche, je n’en ai jamais fait de ma vie ou presque car je considère que c’est une perte de temps. Par contre, j’apprenais mon cours en le récitant, en l’expliquant (à mon ami imaginaire) et en écrivant les points clés au brouillon en même temps. Du coup, j’affichais ces brouillons au dessus de mon bureau (les formules du physique et maths, les réactions chimiques etc).
Et je collais des tonnes et des tonnes de post it absolument partout dans ma chambre avec des mots clés, des cours à revoir, des molécules particulières, des listes à savoir par cœur…

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?

J’ai toujours travaillé seule dans ma chambre en suivant les cours en direct sur internet. J’étais bien plus efficace chez moi, d’autant que je n’arrêtais pas de réciter, donc j’avais besoin de calme et de solitude.

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?

Toujours chez moi, vissée à ma chaise de bureu. La BU j’ai testé pendant la pré rentrée et j’ai compris que ce n’était pas pour moi, avec tout ce monde autour.

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?

Je n’étais inscrite qu’au tutorat, qui est vraiment super! Tres bien organisé, très actif. Je ne me suis pas vraiment posée la question de la prépa privée, déjà parce que c’était super cher, et aussi parce que je voulais avoir mon année par moi même, sans compter sur les avantages apportés par l’argent.
Pour Angers, je recommande vivement le tutorat, même si on est dans une prépa. La prépa peut vraiment aider, je pense, si on a besoin d’être cadré, si on a des difficultés d’organisation.

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?

Au S1 j’allais à toutes les colles et j’étais toujours classée dans les 10 premiers. Au S2 je n’allais plus à aucune colle, car je trouvais que je perdais du temps, que les erratas commis par les tuteurs embrouillaient l’esprit. Je me suis donc concentrée particulièrement sur les annales et ca a bien réussi. En revanche j’ai fait tous les concours blancs où j’ai été classée au mieux 3e et au pire 14e.
Finalement, je dirais que ce n’est pas tellement grave de ne pas aller à toutes les colles proposées par le tutorat, du moment que l’on s’entraîne d’une autre façon. L’entraînement est vraiment primordial, il faut TOUT LE TEMPS s’entraîner à faire des QCMs.

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?

Comme déjà dit, j’avais toujours du retard. Je travaillais tres longtemps chaque jour, ce qui m’aidait à le compenser et à compenser ma lenteur. Le retard n’est pas si grave, je m’arrangeais toujours pour le rattraper même si c’était 3 semaines après que le prof ait fait son cours. J’essayais de réarranger mon emploi du temps pour caser des heures “spéciales rattrapages de retard”.
J’étais très stressée à l’idée de n’avoir pas terminée ou approfondi un cours, ce qui m’obligeait sans cesse à revenir à certains cours, et ainsi à garder un rythme soutenu toute l’année, même si c’était épuisant.
De plus en pluripass, on a un temps de révision beaucoup plus cours qu’en PACES. Donc j’ai parfois fait le choix de ne voir un cours (parmi les moins importants) qu’un jour ou deux avant l’examen, de manière à ce qu’il soit frais dans ma tête, bien que ne l’ai pas vu et revu.

Quel était votre rythme de travail ?

Je travaillais tout le temps, je ne m’arrêtais que pour dormir et manger. Le week-end ne faisait pas exception et les périodes de révisions étaient pires.

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?

A mon avis j’étais plutot en compétition, j’avais envie d’être la meilleure, et étant très stressée de nature, je m’affolais quand quelqu’un avait une réponse à une question et pas moi. Par contre, si un ami me posait une question, je l’aidais si j’avais la réponse.

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?

Très très très stressée. J’ai toujours été comme ça mais cette année j’ai atteint des sommets. Même en étant bien classée, je ne me relâchais jamais, par peur de régresser, ce qui m’obligeait à me dépasser.

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?

J’étais plutot concentrée en cours, mais certains étaient vraiment vraiment chiants, et tout était noté sur le diapo, donc j’étais parfois sur mon portable à discuter avec des amis.
Malgré tout, je conseille d’écouter un maximum pour ne pas découvrir le cours au moment de l’apprendre, sinon autant ne pas écouter le prof. De plus, cela permet de retenir des détails qui peuvent faire la différence.

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?

Au début, je les prenais à la main, par peur de ne pas être assez rapide. Puis j’ai tout pris à l’ordi car c’était plus rapide et plus propre. Parfois j’annotais juste des diapos ou des polys.
Certains profs parlent très très vite et leurs diapos sont peu complets donc là, j’allais réécouter certains passages des vidéos qui étaient enregistrées, pour compléter mes notes, même si cela fait perdre du temps.

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?

OUI ABSOLUMENT. Surtout au S2 en fait, car j’avais pu en récupérer beaucoup. Au S1 je pensais ne pas avoir assez de temps pour ca, et j’ai fait l’erreur de ne quasiment pas faire d’annales alors que c’est très utile car cela permet de cerner les attentes du prof, son style, et d’adapter ses révisions en fonction.

Par contre, bien que je n’ai pas fait beaucoup d’annales au S1 je faisais toutes les colles du tutorat et tous les exercices qu’il proposait car (je me répète) l’entraînement est l’une des clés de la réussite.

Comment était organisée votre journée ?

Levée à 7h30, je commençais à travailler à 8h tous les jours même le week-end. Je faisais une pause de 40 min vers 12h45 puis je reprenais jusqu’à 17h30 environ où je faisais une pause de 20 min. Ensuite je travaillais jusqu’à 20h, je dînais avec ma famille (40 min de pause la encore ) et je travaillais jusqu’à environ 23h. Les samedis où je voyais mon copain, je cessais de travailler vers 19h jusqu’à 11h le lendemain (meme si le matin je travaillais une heure pendant qu’il dormait).
Souvent le dimanche soir je faisais des exercices et des annales, et j’essayais de me coucher un peu plus tôt pour bien démarrer la nouvelle semaine (mais c’est plus un conseil théorique car je me couchais souvent tard).

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?

Déjà, savoir se couper du monde pour ne se concentrer que sur soi. C’est un peu égoïste de dire ca, mais la P1 est une année difficile, alors ce n’est pas la peine de s’infliger du stress supplémentaire en se comparant aux autres. C’est chacun sa méthode, chacun son rythme.
Moi je m’inquiétais à mort tous les jours en voyant les questions et les réponses des étudiants P1 sur le forum de la fac car ils me donnaient l’impression de savoir tout sur tout et surtout beaucoup plus de choses que moi. Au final, j’ai appris qu’ils n’étaient pas passés…
Ensuite, il ne faut pas culpabiliser si on fait une pause, ou si on dort un peu plus si on en a besoin. J’ai parfois eu de très gros moments de doute et de craquage (parfois jusqu’à pleurer deq heures). Dans ces moments là, je passais quelques heures avec ma mère qui me chouchoutais, pour repartir regonflée à bloc.

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?

Je pense qu’un gros atout a été ma grande capacité de travail et mon sens de l’organisation que j’ai depuis le lycée. J’ai vite trouvé un rythme soutenu, je n’ai pas attendu 1 mois pour me mettre vraiment dedans, ce qui a contribué à ma réussite.
Sinon, j’ai été vraiment soutenue par ma famille et mes amis, qui étaient là dès que ca n’allait pas et qui n’ont pas arrêté de me rassurer. D’où l’importance de se couper du monde tout en ayant des personnes autour de soi sur qui on peut compter.

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?

Vraiment très très dure. Je pleurais chaque semaine au moins en raison de la pression que je me mettais. Mais avec du recul, je ne me vois pas ailleurs. Certains cours m’ont passionnés et je suis super fière quand j’explique certaine choses que j’ai apprises à mes proches.

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?

Super! Surtout pour se rebooster quand on a un coup de déprime.