Sommaire de l'article

Marina A, en 2e année de Paramédical à Bordeaux nous parle de son parcours et du vécu de sa PACES

Quelle année était votre PACES, quel était son numerus clausus ?

2018 – 2019, Kiné : 108

Votre bac, votre spécialité et votre mention ?

Bac ST2S, mention assez bien

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?

En doublante

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?

Médecine et kiné en primante, seulement kiné en doublante, 80 au S1 et 77 au S2 en doublante

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?

Plutôt assidu, je travaillais vraiment régulièrement pour pas me laisser dépasser, surtout l’année du bac

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?

Chez mes parents

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?

Environ 15 minutes en voiture, jusqu’à 30 si bouchon le matin mais ça allait

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?

Assez facilement, tout est bien indiqué à la fac de Bordeaux.

Lors de mon année de primante, j’étais avec deux amies triplantes, ça m’a beaucoup aidé aussi.

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?

Pas du tout, ni en primante ni en doublant.

En primante, j’ai faits le pré rentré du tutorat en aout mais je rentrais le soir et je bossai pas du tout, je m’y suis mis le jour de la rentrée officielle de la fac.
En doublante par contre, j’ai également fait le pré rentré du tutorat fin aout mais je me suis mis à bosser dès ce moment-là, je n’ai pas attendu le lancement officiel des cours en amphi, je me suis bien préparée pour la première colle de l’année afin de débuter avec toutes les cartes en main.

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?

ABSOLUMENT PAS, et ce fut probablement une erreur de ma part. Je ne prenais pas le temps en doublante d’aller faire du sport, je préférais faire autre chose quand j’avais un peu de temps libre surtout en fin de semaine, je n’avais pas envie de me fatiguer encore plus par une activité, mais je pense que ça permet vraiment de décompresser.
Et puis même pour se sentir bien physiquement c’est important, je m’en suis rendu compte à la fin de ma deuxième p1.

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?

Alors en primante pas du tout ou du moins presque pas, à part quand je commençais à craquer je voyais une amie 2-3h ou de la famille mais je ne m’écoutai assez.

En doublante, chaque vendredi soir ou samedi soir, je choisirais le jour en fonction de la productivité de ma semaine, je voyais mon copain pour un resto, ciné, sortie en ville ou tout autre chose qui me ferait oublier la paces jusqu’au lendemain matin.
Il m’est arrivé de voir des amies dans la semaine pour boire un verre, mais toujours en fonction de comment j’avais travaillé, si je me sentais bien niveau révision, si j’avais bien réussi ma colle de la semaine, j’écoutais vraiment ce que ma tête me disait tout en restant raisonnable bien sûr !

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?

Pas du tout, personne dans le milieu médical.

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?

Alors, la grande question !
Et bien, ça dépendais..

Entre 6h et 8h pour donner une fourchette.
En effet, je sortais 90% du temps de la BU à 22h, le temps de rentrer, manger, se laver, passer un petit temps sur le téléphone pour se détendre et enfin se coucher, on s’approchait du 23h45/00h00 assez rapidement, je me levais à 7h10 tout les matins, donc ça fait environ 7h, c’est le temps de sommeil que j’ai le plus eu en doublante je pense.

Le weekend c’était un peu + car je sortais de la bu un peu plus tôt le vendredi soir et elle ouvrait un peu plus tard que la semaine le samedi matin.

Certains soir de colle surtout au s2, on pouvait finir vers 23h, là c’était 6h de sommeil environ.

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?

Je ne vais pas parler de mon année de primante car je ne m’en rappelle pas assez et surtout car c’était trop aléatoire.

En doublante, je n’ai presque pas été en cours, seulement pour les gros coefficient de Kiné (et encore quand je savais que le prof était le même je n’y allais pas toujours) et les spé kiné du s2.

Pendant les périodes de cours : Je faisais donc 8h30-22h00 presque sans exception toute la semaine, il m’est bien sur arrivé de partir plus tôt plus d’une fois, ou d’arriver plus tard si j’étais fatiguée le matin, il faut s’écouter c’est la clé de tout, et surtout vous savez si vous êtes bien dans vos révisions, alors on peut se permettre de partir plus tôt le soir ça ne fait pas de mal, mais globalement ça a été ça mon rythme pendant 8 mois.
En début de semestre je ne restais pas jusqu’à 22h par exemple, je m’économisais un maximum pour être à fond après.

En période de révisions là, il n’y avait presque aucune exception à part quand mentalement j’étais fatiguée je partais vers 20h30 une ou deux fois pendant les deux semaines de révision.

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?

Alors je n’ai utilisé aucune méthode style J ect.. j’ai plus ou moins construit ma propre méthode au fil de mon année de doublante.

J’avais acheté un agenda semainier dès le début de l’année. Dès que je voyais un cours, je prenais mon agenda et je l’écrivais au jour correspondant.
Je révisais toujours en bloc, par exemple le matin je faisais anatomie car mon cerveau était frais, donc sur mon agenda au jour correspondant y’avais :  » UE5 : – poignet, main, avant bras » écrit au 7 septembre par exemple. Puis je passais à une autre matière en faisant la même chose.
À la fin de la semaine je regardais un peu ce que j’avais fais, et je savais d’or et déjà ce que j’allais faire la semaine d’après, c’est difficile à expliquer mais tout était construit dans ma tête, tout été très claire en voyant l’ensemble de mes révisions de la semaine.

En effet, quand vous passez sur un chapitre, à la fin de la semaine quand vous regardez votre agenda, vous savez si tel ou tel cours vous à poser problème, alors au crayon a papier vous l’écrivait sur le début de la semaine qui arrive pour pas oublier de le faire.

Le semainier vous permet de ne pas laisser trop d’espace entre 2 lectures d’un même chapitre ! Je m’explique, si le mardi 7 octobre vous avez vu le cours sur la fécondation pour la 2ème fois, il est important de le revoir la semaine d’après, l’agenda va vous permettre de vous « rappelez à l’ordre » et de ne pas oublier de faire une nouvelle lecture la semaine d’après !

J’avais également une feuille blanche avec écrit tout les cours du semestre par UE, dès que j’avais vu le chapitre je m’étais une petite barre « I » à côté, j’avais une vue d’ensemble du nombre de lecture pour savoir si j’avais pas mis de côté tel ou tel cours. Mon but était de faire le plus de passage possible avant d’arriver en révision.

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?

Pas spécialement, à part en anatomie ou j’avais des fiches sur tout les muscles avec les insertions, terminaisons, innervations et tout les trucs à savoir pour les relire tout les jours et pas oublier les informations.

Des fiches formules histoire de pas zapper mais la biophysique (UE3) est un petit coefficient en Kiné à bordeaux alors c’était pas vraiment ma priorité j’ai du faire une ou deux fiches quoi pas plus.

Des fiches de pharmaco sur 3-4 cours qui avait beaucouuuuup de page histoire de résumer le plus important car pareil petit coefficient en Kiné mais je l’ai bossé car c’était intéressant mais je ne pouvais pas perdre trop de temps à lire les cours en entier tout le temps comme les autres matières.

Et après je faisais des « fiches » sur des notions qui voulait vraiment vraiment pas rentrer, des trucs où j’avais faux à chaque fois sur les QCM alors que ça faisait 40 fois que j’avais eu le même qcm :), enfin là c’était plutôt des post-it que je collais sur mon ordi ou dans mon agenda comme ça je le voyais tout les jours ahaha.

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?

J’étais seulement avec une autre personne, et je pense que ça nous à aidé à réussir toute les deux.
On s’aidait mutuellement, pas d’esprit de compétition, toute façon on présentais pas le même concours mais on s’est toujours soutenue, motivée, et on passait nos journées ensembles à la BU avec le même rythme, basé sur les mêmes horaires.
On ne sait jamais déconcentré pendant le travail, bien sûr ça nous arrivait de craquer parfois et de passer des journées un peu moins productive mais ce fut rare, on à toujours su rester sérieuse sur les heures de BU.

J’ai vu beaucoup de « grand » groupe de 5-6 personnes qui parlait plus qu’ils ne travaillaient, et ils n’ont pas réussi.
Etre en groupe c’est une bonne chose et je pense même que c’est presque primordial, mais il faut garder le contrôle en quelques sortes et pas faire du temps de BU une pause géante entre amis.

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?

Vous l’avez compris je pense j’ai passé mon temps à la BU, enfin en doublante du moins.
Je venais presque tout les samedis, et le dimanche c’était travail à la maison ou chez mon copain, mais je travaillais tout les jours sans exception.

En primante j’ai passé mon S1 chez moi ce qui m’a valu une chute monumentale au concours du premier semestre, ne vous enfermez pas seul dans vos bouquins, enfin en tout cas moi ça ne m’a pas réussit, il faut garder une tête à l’extérieure, on est déjà assez isolée du reste du monde comme ça.

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?

J’ai été au tutorat mes deux années, car on m’avait dit que du bien sur le tutorat, surtout celui de bordeaux qui est GÉNIAL, n’hésitez pas si vous êtes de bordeaux en toute honnêteté.
Les tuteurs sont des personnes qui ont réussit juste avant nous, ils sont les mieux placés pour nous motiver, nous rassurer, nous conseillez pour réussir.
Ils se démènent et ont un contact étroit avec les enseignants de la façon, enfin en tout cas ça à Bordeaux c’est comme ça que ça se passe; ce qui est bénéfique pour les colles et les concours blanc qui ont été relus par les enseignants.

Cependant je me suis quand même procurée les cours d’une prépa privée de l’année 2017-2018 pour commencer mon année de doublante. Mes cours de primante n’étaient pas assez bien rédigé, il me manquait des éléments très important qui je pense auraient nui à ma réussite.
De plus, des profs avaient changés entre mes deux années alors il était hors de question que je perde du temps à taper en plus de ces nouveaux cours des anciens de mon année de primante, je ne voulais rater aucun détail et il faut dire que les cours de prépa son vraiment d’une excellente qualité.

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?

En primante pas vraiment, bien que je bossais comme une folle j’avais du retard tout le temps mdr alors les colles n’étaient pas brillante du tout.

En doublante, j’ai toujours été bien voir même très très bien classé aux colles, ce qui m’a vraiment motivé tout au long de l’année. J’ai du avoir 2 colles dans l’année ou je n’avais pas été très bien classé mais c’est tout.
Je bossais pour les colles bien évidemment mais je ne m’acharnais pas non plus ça n’avait aucun intérêt pour la suite. Ça n’est pas comme un contrôle au lycée ou on bosse 3 jours avant on a une super note et op on oublie, la le but c’est de retenir jusqu’au concours.

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?

En primante : Oui, mais pas de souvenir de comment j’ai gérer ça en toute honnêteté, mais une chose est sure : je ne l’ai jamais vraiment rattrapé mdr

En doublante. : Non, je n’ai jamais eu de retard, ni au s1 ni au s2.
Attention, le retard est une sorte de religion en paces, si vous en avez pas de panique c’est normal.

Pour ne pas avoir de retard :

Au premier semestre comme je l’ai dis plus haut, j’ai fais la pré rentrée qui été le 23 août et je m’y suis mis directement ! Je bossais les cours vu avec les tuteurs et ceux des prochaines séances de tut rentrée, je me suis préparée pour la colle de la rentrée qui était le 10 septembre.
La rentrée officielle de la fac était elle le 5 septembre, alors j’avais déjà une sacrée avance sur le rythme des cours magistraux ! J’étais donc au rythme du tutorat tout le semestre, je n’ai donc jamais eu de retard grâce à ça.
Si je m’y été mis seulement le 5 septembre, j’en aurait forcement eu c’est certain.

Au 2ème semestre, tout le mois de janvier et la moitié de février est consacré à l’UE1 (BIOCHIMIE) 2h par jours et qui ne vaut presque rien en kiné. Je n’avais donc « rien » à faire, à part prendre de l’avance sur TOUT le reste des UE, chose que j’ai faite.
Je faisais du 8h30-22h00 alors que l’UE1 ne valait rien pour moi et que les deux autres heures de cours magistral étaient une UE plus ou moins importante en kiné mais j’aurai pu me contenter seulement d’être au rythme des cours magistraux et de finir mes journées à 12h pendant plus d’un moins mdr mais ça c’est l’erreur à pas faire à bordeaux pour les paramédicales justement.
J’ai donc pris une avance assez importante et mi janvier j’étais déjà en train de voir les cours du mois de mars.

Voilà comment je n’ai pas eu de retard.

Quel était votre rythme de travail ?

Expliqué plus haut mais il était très très intensif, ça a presque été des révisions tout au long de l’année.
Je n’ai pas grand chose à rajouter à part qu’il faut s’écouter, si vous sentez que vous en avez marre à 20h, que vous ne retenez plus rien alors il faut rentrer chez soi et se reposer.

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?

Aucune compétition, ou alors seulement avec moi même. Si quelqu’un avait besoin d’un cours, d’un enregistrement vocal ou de QCM je lui donnais. Je pars du principe que la réussite dépend que du travail qu’on fournit personnellement. C’est pas parce qu’on ne va pas donner un cours à une personne que nos chances de réussite sont plus élevés bien au contraire.
La PACES est une compétition dans le fond mais il faut rester humain avant tout, c’est difficile pour tout le monde alors pas besoin de détruire la « concurrence » pour se voir ouvrir les portes du numérus

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?

STRESSÉE +++++, ce qui m’a valu un échec cuisant au classement du s1 primante, je me suis laissé ronger par le stress, la peur et la panique durant les épreuves car je n’avais pas assez évacuer et tout garder pour moi durant ces premiers 4 mois.
J’ai appris à gérer ça tout au long de mes 2 années, aux concours des deux semestres de doublante je suis arrivée devant ma table plus déterminée que jamais, le stress était là, mais c’était du bon stress, je savais que j’avais les connaissances, j’avais confiance en moi et aux heures de travail que j’avais fournis.
Je me disais  » Tu ne peux pas faire plus que ce que tu as déjà fait, c’est le moment de lâcher tes connaissances, il ne faut pas gâcher tout tes sacrifices alors donne tout » et je pense que ça a fonctionner.
Ayez confiance en vous, le stress sera votre pire ennemi..

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?

En primante : Un mélange des deux, concentrée un jour, dispersée un autre

En doublante: Etant donné que j’y allais rarement, quand j’y été je me concentrais à FOND, toute mon attention était pour le prof, on se séparait avec mon binôme, chacune dans un coin de l’amphi comme ça on était sur de pas déconcentrer l’autre. Si vous allez en cours, écoutez, sinon ça sert à rien à part perdre du temps.

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?

Ordinateur +++, Dictaphone si je savais que le prof parlait plus vite que jamais, et pour mes 2 spé kiné (coefficient les plus important vous vous en doutez) j’enregistrait au cas ou et je notais les minutes sur mon cours si jamais je loupais le moindre truc.

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?

Seulement pendant les révisions, et pendant le semestre si vraiment vraiment j’avais plus du tout de QCM du tutorat sur un chapitre. Mais par contre pendant les révisions c’était annales en priorité, ne jamais négliger les annales étant donné que ces les profs qui rédige et qui parfois font tomber exactement les mêmes qcm !

Comment était organisée votre journée ?

Ma journée type hors révision :
7h10 –> Réveil
8h05 –> Départ fac
8h30-12h30 –> Travail BU
12h30-13h30 –> Pause dej
13h30-17h30 –> Travail BU
17h30-18h00 –> pause
18h00-21h50 –> Travail
21h50 –> Retour + repas
23h30 environ –> Dodo

Bien évidement comme déjà dit plus haut ça n’était pas toujours comme ça, des fois j’allais en cours de 8h30 à 10h30 puis après j’allais à la BU.
Parfois je prenais 2 pauses dans l’aprem ou même j’allais en cours de 14h00 à 16h00 ou de 16h00 à 18h00 quand j’étais de l’aprem, ça dépendais mais globalement ma journée c’était ça hors période de révision ou j’étais moins strict avec moi même, j’allais sur mon téléphone de temps en temps ect alors que pendant les révisions c’était la même journée mais mon téléphone était allumé que le midi et pendant les pauses.

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?

Croyez en vous, ne lâcher jamais rien, dans la vie il faut se battre pour obtenir ce que l’on veut. Si j’ai réussi à valider avec un bac technologique vous pouvez tous y arriver aha.
Non plus sérieusement, si vous vous lancez dans la PACES ça n’est pas par hasard, vous avez un rêve à accomplir alors surtout n’abandonner jamais.
Ça sera dur, vous allez vous poser des questions, vous demandez qu’est ce que vous foutez là plus d’une fois mais il ne faut jamais perdre son objectif de vue et donner le meilleur de vous mêmes.
C’est 1, 2 voir 3 ans de sacrifice, de remise en question, de doute mais surtout il faut relâcher la pression, ne pas culpabiliser quand on ne travaille pas, s’autoriser des moments de détente, s’entourer des bonnes personnes, et surtout s’écouter physiquement et mentalement. Votre corps et votre esprit seront vos meilleurs alliés.

Faites du sport si vous étiez sportif avant d’entrer en paces, pour éviter de devenir fou c’est mieux et éviter une prise de poids comme plein de personne en paces dont moi

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?

Je ne sais pas vraiment, rien ne me prédestiner à venir en paces ni même réussir. Si je fais ce témoignage aujourd’hui c’est surtout pour montrer qu’un bac technologique permet aussi d’y arriver, je ne suis pas plus intelligente ou je n’ai pas plus de facilité que quelqu’un d’autre. J’ai juste persévéré, j’ai voulu casser le code du « il faut un bac S mention très bien spé SVT pour y arriver sinon vous allez foncer dans le mur » et tout ces idioties qu’on peut lire.
Vous n’êtes pas définis pas le type de bac que vous avez eu ou par le travail que vous avez fournis dans le passé, on est jamais la meilleure version de soi même, on peut évoluer et donner tout ce qu’on a pour réussir, et la paces en a été une preuve pour moi.

Si je devais définir ce qui m’a permis de réussir je dirai que ça a été mon organisation, ma méthode de travail, ma famille qui m’a soutenu du début jusqu’à la fin, mes amies qui ont cru en moi et qui ont su me faire comprendre que j’avais ma chance autant que les autres et surtout mon copain qui a été d’une aide sans faille et qui avant moi avait fait 3 ans de paces.

Le soutien est vraiment important et vous permettra de ne pas craquer quand vous serrez dans vos derniers retranchements.

(Doublant uniquement) Qu’est ce qui a contribué selon vous, à votre redoublement ? Quels enseignements en avez-vous tiré pour in fine, réussir ?

Beaucoup de chose je pense.. Mon manque de confiance en moi, ne pas relâcher assez la pression, ne pas craquer et tout garder à l’intérieur en disant à mon entourage que tout allait bien alors que c’était loin être le cas, peut être une méthode trop peu efficace, pourtant j’ai autant travaillé en primante qu’en doublante.
Je pense que c’est un tout, je ne m’y suis pas mis dès la pré rentré également et pour moi c’est primordial maintenant que j’y ai réfléchis.
Je n’avais pas de cours complet également, il me manquait trop d’informations.
Et pour finir je pense que c’est le stress très intense que je n’arrivais pas a contrôler avant qui m’a conduis vers ce redoublement.

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?

Très intense, dur, fatigante moralement et mentalement, un combat contre soi même.
J »en retire du positif, j’ai vu le meilleur et le pire de moi pendant ces deux ans, j’ai appris à contrôler mon stress et à me battre sans relâcher jusqu’à épuisement.
Je n’ai aucun regret, même si j’avais échouée cette année je sais que j’ai donné le meilleur de moi même ces deux dernières années.
Il est vrai que maintenant que j’ai réussi je ne vois que très peu de chose négative mais je vous assure qu’il y’a encore quelques mois, assise sur une chaise de la bibliothèque, je ne voyais pas les choses de la même manière aha, j’avais l’impression que ça allait jamais se finir..
La paces il faut la vivre pour comprendre réellement ce que c’est, mais ça n’est pas insurmontable, vous pouvez tous y arriver. Et si ça n’est pas le cas, il y’a une vie après la paces, vous vous épanouirez ailleurs que dans les filières proposés ici et vous ne pouvez qu’être fière d’avoir eu ne serait-ce que le courage de vous inscrire en paces.

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?

Il est super, il m’a permis, quand je doutais de moi de venir lire les témoignages et de me dire que tout était possible, même si je n’ai à ce jour pas encore trouvé de témoignage abec un bac identique au miens mais les autres témoignages mon beaucoup aidé à ne pas baisser les bras.

4 Commentaires

  1. Bonjour, j’entre à Bordeaux pour me préparer au concours de kiné en passant par le premier semestre de médecine. Je viens d’avoir mon bac ES et j’ai quelques fiches de S, est-ce que tu penses que je pars vraiment perdante ou le tutorat m’aidera suffisamment ?

    Merci d’avance !

    • Hello

      Alors déjà ne jamais se dire qu’on part perdante, ta motivation et ta determination va te faire soulever des montagnes, travail bien l’UE5 pour Kiné et essaye de bien comprendre, ne touche pas à l’UE1, peu à l’UE3 et écoute bien les cours et ça va aller ! Reviens vers moi si besoin je fais partie du tutorat (UE12 spécial kiné), le tutorat suffit largement pour te tirer vers la réussite. Bon courage pour ce premier semestre

  2. Hello ! Merci :)

    Alors sur Bordeaux on ne prend pas l’anatomie à la main ou autre, on a la chance d’avoir 2 polycopiés écrit par le prof qu’on a juste à acheter en début d’année, et il ne rajoute absolument rien de plus à l’oral, y’a « juste » à apprendre aha.

    Bon courage à toi !

  3. Salut déjà bravo !

    Je voudrais juste savoir comment tu prenais tes cours à l’ordi notamment en anatomie ? Etais-tu avec ton binôme un faisant les dessins et l’autres écrivant les infos’ du prof ou bien toute seule ou autrement ?

    Merci de ton témoignage :)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here