Marie C, en 2ème année de Médecine à Lille nous parle de son parcours et du vécu de sa PACES

Quelle année était votre PACES, quel était son numerus clausus ?

2016 – 2017, 469 et médecine

Votre bac, votre spécialité et votre mention ?

Bac scientifique option SVT mention bien

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?

Primante

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?

J’ai uniquement tenté médecine et je suis arrivée 384ème

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?

Beaucoup de difficultés en terminale

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?

Chez mes parents

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?

Environ 20min en métro et en marchant

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?

Il m’a fallu peut être 2 semaines pour me familiariser avec l’ambiance de la fac.
Passer de petites salles de classe où nous sommes maximum 30 à un amphi contenant au moins 400 étudiants peut effrayer la première fois mais on s’y fait rapidement.
Ce qui m’a le plus marqué au début ce sont les cris et le bruits que faisaient les carrés (doublants) pour déstabiliser les bizuths (primants) mais ça devient plus drôle que terrifiant.
Mais ce qui m’a beaucoup plu à la fac c’est cette sensation d’indépendance et de liberté et le fait que nous avions que 4h de cours par jour ce qui est totalement différent du lycée.
Cependant il ne faut pas oublier que nous sommes en paces et que tout ce temps libre doit être utilisé pour travailler (oui je viens de dévoiler l’un des grands pièges de la paces).

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?

J’ai effectué le stage de pré-rentrée qu’organise la prépa SupMed durant les 2 dernières semaines du mois d’août.
Ce stage permet de se familiariser avec les premiers cours de physique, d’anatomie,de chimie et de SSH afin se sentir plus à l’aise lors des premières semaines de cours à la fac.
Il m’a permis de comprendre beaucoup plus vite les cours des profs de la fac et d’éviter d’accumuler du retard dès le début du quadrimestre (car malheureusement le retard finit toujours pas nous rattraper).
Avant le stage je n’ai pas vraiment bossé pendant l’été car j’avais peur de mal apprendre certaines choses ou de mal les comprendre, ce qui m’aurai plus désavantagée qu’autre chose…

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?

Je faisais du sport une fois par semaine pendant à peu près 1h30 avec la fac (ce qui est très peu je vous l’accorde).
Mais pendant les mois des partiels (décembre et mai) je n’en faisais plus car j’étais vraiment à fond dans mes révisions.
Faire du sport me permettait de faire une pause et surtout de me défouler ! (car passer ses journées assis sur une chaise peut devenir frustrant)

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?

Sur les 9 mois de paces je ne suis jamais sortie !! (désolée mais c’est la triste réalité)
Mais j’ai quand même continué à faire de la musique même si j’en faisais à peine une heure par semaine.
Je pense qu’en paces chacun doit garder un de ses loisirs pour avoir un échappatoire et surtout éviter de craquer (à condition que le temps dédié à ce loisir ne surpasse pas celui consacré au travail ).

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?

J’ai la chance d’avoir mes deux parents médecins.
En effet ils me comprenaient et me soutenaient car ils savaient à quel point la paces était difficile.

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?

Mes heures de sommeil pouvaient aller de 5h à 9h en fonction de mon retard ou de ma fatigue.
En revanche je conseil au futurs paces de dormir entre 7h et 8h par nuit (surtout pendant les révisions) car si vous ne dormez pas assez vous ne retiendrez rien et vous serez mort le jour du concours (c’est peut être un conseil bête mais croyez moi c’est surement l’un des plus importants).

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?

Au début de chaque quadrimestre j’essayais de travailler au moins 7h à 8h par jour (en plus des 4h de cours de la journée bien sûr).
Puis au fil des semaines mon temps de travail augmentait et pendant les dernières semaines de révisions je bossais 12h par jour minimum.
J’essayais aussi de faire un minimum de pauses (en fait j’en faisais quand j’étais vraiment sur le point de craquer).

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?

Pour résumer ma méthode de travail je dirai « faire un maximum de tours avec un minimum de temps entre les tours ».
J’utilisais la méthodes des « Jours+ ». La première fois que j’apprenais le cours correspondait à J0, ensuite je m’arrangeais pour faire le 2ème tour à J+3 voir J+4.
Puis J+7, J+14, J+30, J+60, …Je maitrisais bien un cours quand je l’avais vu au moins 5-6 fois.
Il faut surtout faire attention de ne pas laisser un cours qu’on vient d’apprendre ou qu’on a appris que 2 fois trop longtemps aux oubliettes car il n’en restera pas grand chose …
Et aussi ne bâclez pas vous tours sachez que l’efficacité l’emporte sur la rapidité.

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?

Je faisais des fiches en anatomie pour résumer les innervations et les insertions de tous les muscles par exemple, ou encore les projections qui étaient données en cours.
Pour la physique je me suis faite un carnet qui contenait toutes les formules ainsi que les propriétés importantes classées par chapitres que je relisais en allant et en revenant de la fac (ce qui m’a énormément aidée à retenir un maximum de formules pour faire plus rapidement les fameux QCM de physique).
Sinon pour chaque chapitre je me faisais une petite fiche contenant les trucs que je retenais jamais ou qui tombaient quasiment tous les ans.

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?

J’avais un binôme, ce qui m’était très utile en anatomie car je m’occupais des dessins et l’autre personne prenait le cours (car faire les deux en même temps relève de l’impossible).
J’aimais aussi travailler avec des amis car cela nous permettait de se soutenir et surtout de s’aider si l’un de nous avait un doute sur une notion ou ne comprenait absolument pas un QCM.

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?

Je travaillais un maximum à la bibliothèque de la fac car j’étais beaucoup moins concentrée chez moi.
Cependant pendant les dernières semaines de révisions je restais chez moi car 40min de trajet par jour pendant les dernières semaines c’est 10 places en moins (je rigole bien sûr) !

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?

Je n’ai pas fais le tutorat en revanche j’étais à SupMed (qui est une prépa privée) pendant toute l’année.
J’avais choisis cette prépa car elle propose des fiches de cours dans toutes les matières qui sont très complètes et fiables. Elle organise aussi des séances en chimie, en physique et en statistiques qui permettent de mieux appréhender les QCM grâce à des astuces et de savoir quelles sont les notions qui tombent tous les ans. Il y a aussi un contrôle continu, c’est à dire des concours blancs réguliers avec un classement ce qui permet de se situer. Nous avions aussi une super équipe de tuteurs et de profs qui sont très motivés et motivants.
Je recommande à chaque futur paces de faire soit le tutorat soit une prépa (voir les deux si vous êtes chauds) car cela aide vraiment surtout en physique.

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?

J’étais plutôt bien classée au 1er quadrimestre (environ 140 sur 1000 lors des concours blancs généreux) et un peu moins bien au 2ème (270 sur 900).

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?

J’avais toujours du retard !!! (chaque étudiant en paces qui se respecte en a)
Mais lorsque c’était vraiment ingérable je me prenais une journée voir deux durant laquelle/lesquelles je faisais en sorte de rattraper un maximum pour éviter de trop accumuler.

Quel était votre rythme de travail ?

J’aimais avoir un rythme de travail régulier car comme on dit « la paces ce n’est pas un sprint c’est un marathon ».
Il faut s’y mettre dès le début et ne rien lâcher jusqu’au concours !
Après si vous décrochez pendant un aprem ça ne va pas ruiner votre paces.
Il faut quand même savoir prendre des pauses et faire autre choses quand on sent que rien ne va plus.

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?

J’aidais uniquement mon groupe d’amis quand l’un d’eux en avait besoin.
Je savais avant d’entrer en paces que je n’étais pas venue pour me faire de nouveaux amis car ça m’aurai trop déconcentrée (et puis il y a la P2 pour ça).

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?

J’étais stressée du premier septembre jusqu’au jour des résultats début juin (le stresse c’est un peu le quotidien des pacesiens).
Cependant il faut faire en sorte qu’il vous motive et vous pousse à bosser plutôt que l’inverse…

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?

J’étais très (très très) concentrée pendant les cours.
Je veillais à rater aucune information, aucune explication et surtout à faire attention aux notions sur lesquelles les profs insistaient.
Il est primordial d’être hyper attentif en cours pour retenir un maximum de choses et éviter de devoir tout comprendre par soi-même une fois seul devant son cours.

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?

Je prenais tous mes cours à la main (même si de moins en moins d’étudiants le font).
Je préférait le papier comme ça je ne devais rien imprimer et aussi parce que je ne sais pas me servir d’un ordinateur.
Au début c’était un peu difficile mais avec un peu d’entraînement j’écrivais de plus en plus vite.
Je conseille aussi d’utiliser un maximum d’abréviation (faites vous une petite fiche avant d’entrer en paces).
Au début j’utilisais aussi un dictaphone mais avec le temps je réussirais à presque tout avoir et je ne l’utilisais plus …

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?

J’utilisais beaucoup les anales pour les QCM.
En effet même si on connait très bien son cours il ne faut jamais oublier de faire beaucoup (beaucoup) de QCM.
Il y a toute une méthodologie à avoir pour savoir au mieux répondre à un QCM et c’est en en faisant un maximum qu’on l’obtient (car un QCM ça peut paraître bête mais en réalité c’est rempli de pièges).

Comment était organisée votre journée ?

Au 2ème quadrimestre j’avais cours le matin de 8h à 12h.
Ensuite de de 12h à13h je complétais mes cours et je les relisais dans la foulée. Je mangeais puis de 14h à 21h j’étais en bibliothèque pour apprendre mes cours de la matinée et revoir d’autres cours des jours ou des semaines précédentes.
Ensuite je rentrais et je mangeais et de 22h à 23h je lisais le livre au programme (oui car on doit aussi lire un livre en paces) ou je faisais des QCM.

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?

Avant tout de rester motivé et de jamais baisser les bras. Même si parfois c’est dur il faut savoir se ressaisir et ne pas oublier la raison pour laquelle vous faites tout ça et à quel point vous voulez cette paces. À aucun moment il faut vous dire que de toute façon vous ne l’aurez pas car c’est comme ça qu’on échoue.
La paces c’est aussi la méthodologie de travail, il faut travailler beaucoup mais aussi bien. Vous devez trouver la méthodologie qui vous correspond et pas hésiter à la changer si elle ne marche plus.
Vous devez apprendre vos cours avec curiosité voir même avec amour.

Il faut aussi s’entourer de personnes qui vous poussent vers le haut et ne pas vous laisser déstabiliser par les autres.
Il faut vous persuadez que vous pouvez l’avoir et tout faire pour !! Faites en sorte de ne regretter aucun des choix que vous effectuez pendant cette année.
Le plus dur en paces c’est le mental et vous êtes la seule personne qui peut le contrôler alors faites le bien.
N’oubliez pas que c’est une ou deux années de misère pour des supers années après !!!

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?

Je pense que ce qui m’a permis de l’avoir c’est ma determination.
Je n’avais absolument pas envie de refaire tout ça une deuxième fois et j’ai fais en sorte de travailler pour.
À aucun moment j’ai laissé tombé en me disant que j’en étais pas capable.
Je me laissais pas le choix de ne pas l’avoir.
J’ai toujours travaillé avec cette envie de réussir ma paces.
La prépa m’a aussi beaucoup aidée grâce à leurs entrainements et leurs fiches de cours. J’ai aussi eu la chance d’avoir des tutrices très encourageantes qui me donnaient vraiment envie de passer en deuxième année !!

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?

J’ai trouvé cette année très enrichissante et dans pleins de domaines.
Tout d’abord j’ai appris énormément de choses et je me suis moi-même étonnée sur mes capacités à travailler.
Je suis aussi contente d’avoir pu surmonter ce combat psychologique qu’est la paces.
Et comme beaucoup de pacesiens j’en ressort changée.

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?

J’ai principalement consulter ce site pour lire des témoignages avant et pendant ma paces pour me remotiver ou pour me documenter sur ce qu’est réellement la paces.
Ça m’a d’ailleurs été utile c’est pourquoi j’espère y contribuer maintenant que j’ai décroché ma paces.

7
2017-06-12T17:14:50+00:00 12 juin 2017|Categories: Les primants, Les témoignages, Lille, Médecine|0 commentaire