Sommaire de l'article

Margaux M, en 2ème année de Pharmacie à Toulouse nous parle de son parcours et du vécu de sa PACES

Quelle année était votre PACES, quel était son numerus clausus ?

2017 – 2018, Pour pharmacie : 46

Votre bac, votre spécialité et votre mention ?

Bac ST2S mention bien

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?

Primante

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?

Pharmacie, où je suis arrivée 44ème

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?

J’étais plutôt assidue je faisais le boulot qui avait à faire mais je ne travaillais pas non plus d’arrache pied

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?

J’habitais chez mes parent, j’étais très bien dans le cocon familliale

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?

20-25 min en voiture

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?

Oui ça a été assez rapide, avec la pré rentrée du TAT on prend assez facilement nos repères, avec le plus important à savoir : BU, RU et amphis, et les salles de TD. La fac est pas très étendue donc c’est assez facile de se repérer.

Après pour ce qui est fonctionnement administratif et des infos c’est un peu une autres histoire, le programme des TD est assez compliqué et pas hyper clair, j’avais noté sur un calendrier tous les TD car sinon je me perdais, ou j’en oubliais certains, chose à pas faire car les TD sont utiles.

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?

Alors j’ai un parcours assez particulier car venant d’ST2S je ne me sentais pas d’aller en paces tout de suite, j’ai donc fais une année de prépa P0, où on voyait un programme général des 3 facs (le programmes étant différent entre purpan, rangueil et maraicher).

Donc l »été avant la paces, vers mi août, j’ai repris quelques cours d’UE 2, mais pas avec un grand acharnement, je faisais peut être 2-3h par jour, je voulais encore profiter de mes vacances, pour moi c’est important de profiter de ses vacances, pour prendre des forces pour la dure année qui nous attend, je ne conseille pas aux futurs paces de commencer à bosser dès juillet, car ils seront fatigués avant d’avoir commencé

Après je m’y suis réellement mis à partir de la pré rentrée, pour prendre un peu d’avance, en chimie par exemple j’avais avancé de mon côté

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?

Oui je faisais de la gymnastique rythmique, en club, et en équipe, j’avais un entrainement par semaine de 2h30 le samedi matin. J’avais parfois des « stages » le dimanche de 4h, à partir de Janvier j’en avais un par mois jusqu’en mai.
Et j’ai eu 3 compétitions durant l’année dont 2 qui était pendant la paces (fin mars et début avril)

Après pendant les périodes de révisions, qui tombait pendant les vacances scolaires, je n’avais pas entraînements, donc ça m’arrivait de faire 30 min de corde à sauter (alternative à la course, pour ceux qui n’aiment pas courir) ou sinon je faisais des vidéos de sport que je trouvais sur youtube qui duraient une 30aine de minutes aussi

Pour les sportifs dans l’âme, n’arrêtez pas tout, gardez vous du temps pour décompresser (si vous vous le sentez évidemment), mais ça fait tellement du bien, de faire autre chose, de penser à autre chose. Quand vous sentez que vous stagnez niveau boulot et que vous n’êtes plus productif, vous faites une pause, 20 min de sport, une petite douche et hop c’est reparti.

Personnellement continuer le sport m’a beaucoup aidé, à décompresser, à m’évader, ça fait un bien fou, mais même socialement pour moi mon équipe m’a apporté un énorme soutient, qui a joué dans mon année. Après le point négatif on va dire, c’est qu’en plus d’avoir une fatigue mental, j’avais une fatigue physique. Et à certaine période de l’année ça a été vraiment dur à gérer, j’étais épuisé. Dans mon cas c’était la période mars-avril, car j’avais mes compétitions, les entraînements, tous les cours et toute la fatigue de l’année, et le manque de sommeil.

Mais c’est un choix que je ne regrette pour rien au monde, si c’était à refaire, ce serait sans hésiter

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?

Comme je faisais du sport, je ne m’accordais pas de sorties, j’estimais que je « perdais » assez de temps comme ça, après je voyais des amis qui étaient à paul sab, le midi on mangeait ensemble.

Après un soir par wk je voyais mon copain, donc je ne travaillais pas, et ça plus le sport me suffisait pour faire une pause dans tout le travail de l’année

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?

Non, personne, je suis la première de la famille a entamé de études comme celles-ci

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?

Alors le sommeil a été le point noir de mon année, je me levais vers 7h pendant les cours, le samedi je me levais à 7h30 pour aller au sport et le dimanche je me levais entre 6h et 8h, selon ce que j’avais à faire, mon avancement sur les cours de la semaine. Donc je dormais en moyenne 7h par nuit, pour certains cela suffit largement, mais je suis une dormeuse de base, il me faut en moyenne 9h pour être au top, sauf que j’ai jamais réussi à caser ces 9h pendant l’année

Et je me couchais aux alentours des 00h en général, j’avais du mal à me fixer une heure pour aller au lit, car quand j’étais lancé dans quelque chose, je voulais le finir avant d’aller dormir, je n’aime pas laisser les choses en plan comme ça.

Le dimanche il m’ait arrivé 2-3 fois de dormir jusqu’à 10h quand j’étais vraiment trop fatiguée, mais je ne voulais pas dormir trop car j’avais l’impression de « perdre » mon temps, surtout quand j’avais sport le samedi et le dimanche. Donc durant l’année le café était mon grand ami, et je faisais des micro sieste des fois l’après midi, surtout au S2

Mais c’est pas une bonne idée de faire ça, il faut savoir écouter son corps et se dire stop, se fixer une heure pour aller dormir, et avoir une sommeil régulier. Si vous avez besoin de dormir 8h, dormez 8h !! Bon c’est plus facile à dire qu’à faire je vous l’accorde ;)

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?

Je travaillais pratiquement qu’à la BU, c’est là où j’étais le plus efficace. Donc j’y allais à l’ouverture (8h30) j’y restais jusqu’à 13h15 puis j’allais manger, ou sinon j’allais manger à 11h30 et je revenais à la BU à 12h-12h15 jusqu’à 13h45. Après il m’arrivait parfois de me lever à 6h les jours où j’avais TD (souvent à 8h) comme ça je pouvais bosser une petite heure et revoir quelques petits trucs, ou finir quelque chose.

Puis j’allais en amphi à 14h jusqu’à 18h, au S1 on avait pratiquement tous les jours des journées de 4h, et au S2 souvent 3h. Dès que j’avais fini les cours j’allais à la BU jusqu’à 20h, je rentrais, je mangeais, j’essayais de m’y remettre vers 21h, jusqu’à minuit à peu près.

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?

Alors je surlignais beaucoup, j’avais un code couleur très précis, qui changer selon les matières. Il fallait que mes cours soient très propres, et fait par moi, car j’avais des cours de mes tuteurs etc, mais je repassais toujours derrière, car j’avais une mise en page très particulière que j’aimais beaucoup, avec plein de schéma du cours

Du coup je remettais mes cours en page, donc ça me les faisait relire une première fois, j’imprimais, je surlignais. Après je relisais encore quelques fois, je m’attardais sur les points qui me posaient problèmes.
Et après je faisais des qcm, j’apprenais plus en faisant des qcm qu’en relisant mon cours, donc au début je faisait ceux du TAT, quand je maîtrisais pas bien mon cours, je faisais les qcm avec mon cours quand je savais pas ça me pousser à chercher les réponses et à relire mon cours et au final j’apprends plus vite de mes erreurs.

Après ça m’arrivait de réécrire sur du brouillon certaines partie de mon cours qui voulait pas rentrer dans ma petite tête. J’avais aussi une passion pour les post it, dès qu’il y avait quelque chose que je retenais pas, ou un item de qcm récurrent où j’avais souvent faux, je me le marquais sur un post it et je le mettais à côté de la partie du cours correspondante.
Pendant les révisions je faisais pareil, et tous les petits détails que je retenais pas, je le marquais et je les affichais sur mon mur. Et inconsciemment, je les relisais quand je regardais mon mur et à force ça rentrait

Donc le soir je commençais les cours d’une journée, le lendemain matin je finissais, j’essayer de ne jamais avoir de retard. Je faisais plus ou moins des qcm, la banque de qcm du TAT est riche donc je faisais les annales plus tard dans l’année j’attendais qu’on est fait une bonne partie du programme pour les commencer. Donc généralement je les gardaient pour les révisions.

Au S2 j’ai fais la méthode des J pour l’anatomie, et la SSH, car c’était des matières où j’avais besoin de revenir souvent, sinon j’oubliais très vite. Après ma méthode varié selon les matière, l’UE 1 je faisais beaucoup de qcm, UE2 je privilégiais le cours, ect… il faut savoir adapter sa méthode à toutes les matières car elles sont toutes différentes et ne demandent pas les mêmes exigences

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?

Je faisais peu de fiches car j’avais peur passer à côté de détails important. Une des seules matières où j’ai réellement fait des fiches c’est pour la chimie orga, je m’étais fais des fiches sur les différentes réactions à connaitre, et j’ai appris que ça et ça m’a beaucoup aidé parce que le poly et vraiment dense, je préférais le refaire à ma façon.

Après je n’aimais pas apprendre sur les polys qu’on nous fournissait, donc soit je tapais le cour à l’ordi, ou sinon pour la physique par exemple, je récrivais le cour à la main, me faisait des fiches formules ect..

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?

Je préfère travailler seule, mais j’avais un binome pendant toute l’année de paces, et dès qu’on avait une question on se la posait, on s’entraidait. Mais ça m’arrivait souvent d’aller passer des journées entières à la BU toute seule pendant les révisions.

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?

A la BU, ma 2ème maison durant cette année. Je travaille beaucoup mieux là bas, il y a une ambiance de travail, puis je voyais tous les autres bosser et ça me motivait. Alors que chez moi il y a trop de distraction, je suis vite déconcentrée.

Le dimanche était très compliqué pour moi car j’étais jamais à fond et totalement productive. Pendant les révisions du S1 toutes les BU étaient fermées, donc je me suis conditionnée à travailler chez moi, je m’enfermais dans ma chambre, avec le portable dans le salon, loin de moi, pour éviter toute tentation.
Et au S2 j’ai passé mes révisions à la BU

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?

Alors j’ai donc fait une P0 dans une prépa privée, j’avais beaucoup de bases en arrivant en paces, on a donc fait un programme général des 3 facs mais quand même ciblé sur purpan et rangueil, et j’étais à rangueil donc ça tombait très bien. Et au S2 beaucoup de cours sont communs aux 3 facs donc j’avais pratiquement tout vu
L’avantage aussi c’est que je savais ma méthode de travail, comment je fonctionnais ect… j’étais à moitié primante et doublante, je connaissais pas mal de chose, mais il me manquait quand même quelques petits détails. Venant d’un bac technologique la P0 m’a été très bénéfique.

Et pendant ma paces j’étais juste au tutorat, qui est vraiment très bien, j’allais à la plupart des colles, au concours blanc et de temps en temps aux permanences quand j’avais des questions. Les polys qu’ils fournissent sont vraiment très bien, ça m’a largement suffit.

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?

Ca dépendait de si j’avais déjà bossé beaucoup le cours avant, fait des QCM ou pas. Donc en général j’étais dans le premier tiers ou première moitié ça dépendait. Mais je ne prêtais pas trop d’importance aux classements, il ne faut pas se fixer dessus, vous serez toujours plus prêt au concours qu’aux colles, il ne faut pas y accorder trop d’attention, même si un mauvais classement ça fait mal.
Mais il est important de se corriger pour voir les erreurs, les points qui me restaient à travailler ect…

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?

Non très peu, je l’évitais au maximum, pour pas mettre dans le rouge. J’en avais un peu à la fin du S2, que j’ai rattrapé au tout début des révisions

Quel était votre rythme de travail ?

Je ne me faisais pas de programme pendant les cours, je passais autant de temps que j’avais besoin sur chaque matière. Je prenais toujours plusieurs matière à bosser, j’aime bien changer, sinon je me prends trop facilement la tête sur une matière (les maths par exemple) si j’y reste trop longtemps. Mais pendant les cours je me fixais toujours comme objectifs de finir les cours de la journée pendant la soirée + la matinée qui suit.
Après pendant les révisions j’avais une organisation différente, je me faisais un programme avec les matières que je devais faire et je devais les faire dans la journée, je ne me fixais pas spécialement d’heure car je ne les respectais pas forcément. A part au S1 je faisais 1h30 de maths tous les jour et 2h de physique tous les jours aussi, car c’étais mes points noirs

Donc les matières que j’aimais pas je les entrecoupé par des matières que j’aimais (génome, spé pharma, biomol…)

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?

J’étais compétitrice dans le sens où je voulais réussir et prouver à tout le monde que je pouvais y arriver, mais je ne vois pas l’intérêt de mettre des bâtons dans les roues aux autres. C’est pas du tout l’esprit qui règne à Toulouse.
J’aidais mes amis si ils avaient besoins, on se passait les cours si quelqu’un l’avait pas, c’était une réelle entraide

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?

Plutôt stressée, je me mettais la pression toute seule pour travailler et réussir, ça me motivé

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?

Comme j’étais à Rangueil et d’après midi, la plupart des profs étaient en visio, donc selon les cours je décrochais parfois, en santé publique par exemple. Mais la plupart du temps j’étais concentrée, pour essayer d’emmagasiné le plus d’infos possible et rendre les cours efficaces

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?

Pratiquement tous sur ordi, et j’enregistrais tous les cours au cas où.

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?

Oui beaucoup, et c’est très important de se confronter à ce que peuvent demander les profs. Je les gardaient pour la plupart pour la période de révisions, car selon les matières on en a pas beaucoup.

Comment était organisée votre journée ?

7h : Lever, petit déjeuner consistant, douche ect
7h50 : je pars pour la fac
8H30 : BU je revois les cours de la veille + autres cours si j’ai le temps
vers 11h : petite pause goûter
13h15 : repas au RU

14h-18h : cours en amphi

18h-20h : BU, remise en page des cours, début d’apprentissage

20h-21h/21h15 : repas chez moi
21h15- 00h : Bosser les cours de la journée

Et pour les journée de révisions :
Chez moi je me levais à 6h je bossais jusqu’a 12h avec une pause de 30 min au milieu, je m’accordais 1h30 pour manger. En début d’aprem je faisais des qcm ou des matières que j’aime bien car ma concentration après manger était pas phénoménale. Dans l’aprem je faisais une pause de 30 min aussi. Le soir je mangeais vers 19h jusqu’à 20h puis je bossais jusqu’à 21h30, 22h max pour dormir.

A la BU
– BU santé je faisais 8h30-20h avec 1 heure pour manger, et je rebossais chez moi si besoin
– BU arsenal : 9h-21h je restais jamais jusqu’à 22h, ou c’est très rare car j’avais souvent faim, et j’arrivais plus à bosser après..

Mais pendant les révisions j’essayais de dormir 8h minimum, pour être en forme, et plus efficace et au S2 je dormais 9h par nuit pendant les révisions parce que j’étais vraiment épuisée

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?

Déjà il faut croire en vous, c’est le plus important, croire que vous pouvez réussir!! La paces se joue au mental, et je vous promets qu’avec le mental on peut faire beaucoup de chose, il faut rester motiver.

Pensez à ce que vous voulez vraiment ça vous poussera encore plus. Donnez le meilleur de vous même, stress c’est bien un peu mais pas trop non plus, il faut faire attention ! Et surtout il faut écouter son corps, si vous êtes épuisés, dormez 2-3h de plus. Vous êtes plus productif ? Lisez, aller faire un peu de sport, une petite balade, changez vous les idées pour repartir de plus belle.

Surtout donnez tout, n’ayez aucun regrets, vous verrez vous serez tellement fière quand vous verrez votre notre sur la liste des admis. Et gardez en tête que le travail fini toujours par payer.

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?

Ma détermination et ma motivation, je voulais tellement prouver qu’on a pas besoin de venir de S pour réussir, et l’envie d’aller dans une filière qui me plait, j’ai tout donné.

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?

Dur, très dur. Mais on en ressort grandi, on apprend beaucoup sur nous même. Tellement de fierté quand on voit que le travail paye.

Mais dans tous les cas quelque soit le résultat, soyez fière de ce que vous avez fait, vous avez maintenant des capacités de travail énormes, et quelqu’un qui travaille dur réussira toujours que ce soit en paces ou ailleurs.

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?

J’avais regardé quelques témoignage en début de paces pour regarder les méthodes de travail etc. Je pense que ça peut en aider plus d’un, on peut y retrouver du réconfort de voir qu’on est tous dans la même galère, et ça, ça remotive

Liste des moyens mnémotechniques UE par UE

J’avais des phrases pour le tableau périodique de chimie et pour les acides aminés en biomol, mais c’est tout

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here