Mamadou N, en 2ème année de Dentaire à Montpellier nous parle de son parcours et du vécu de sa PACES

Quelle année était votre PACES, quel était son numerus clausus ?

2016 – 2017, Dentaire: 52, Médecine: 224

Votre bac, votre spécialité et votre mention ?

Bac S, spé physique-chimie, mention TB

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?

Primant

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?

Dentaire: 45ème, Médecine: 221

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?

Très bon niveau dans toutes les matières

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?

En location

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?

Environ 25 minutes (marche + tram)

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?

Oui, assez. J’ai choisi le site de l’institut de biologie mais celui-ci va être remplacé par la nouvelle fac à occitane.
J’ai également fréquenté le site de pharma. Il comprend une bibliothèque très spacieuse avec deux étages et le site est très agréable.

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?

Je n’ai rien travaillé pendant l’été et cela pour plusieurs raison:
– J’étais déjà à jour sur mes fondamentaux de Terminal en physique-chimie et en maths.
– Je voulais profiter et me reposer avant une année qui allait être très chargée.
– Il est important d’être frais à la rentrée pour tenir la cadence jusqu’en décembre.

Cependant, j’ai fait un stage de pré-rentrée dans un prépa en Aout. Que ce soit en prépa ou au tutorat, je pense qu’il est indispensable pour avoir un aperçu de ce qui nous attend en septembre.

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?

Malheureusement, je n’ai pas pris le temps d’en faire en premier semestre et j’estime que cela était une erreur.
Au second, nous allions faire deux heures de sport avec une quinzaine de pote (de paces) tous les mercredi soir.
Le dimanche il nous arrivait également d’aller faire un foot pendant une heure et demie.

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?

Au premier semestre, je voyais ma copine tous les samedi. Je m’arrêtais de travailler aux environs de 16h.
Au second, j’allais au cinéma presque tous les samedi soir (seul le plus souvent). Il m’arrivait également de faire un activité telle que du paintball le dimanche soir avec mes potes de paces.

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?

Non, aucun.

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?

En moyenne entre 6h et 7h par nuit. Bien sûr, c’est le volume qui me correspond. Il ne faut en aucun cas se calquer dessus. Si vous avez besoin de 8/9h, faites les.
Il m’est arrivé plusieurs fois de faire moins que ce dont j’avais besoin (la faute à la perte de temps sur les réseaux sociaux) et je le regrettais fortement le matin, au point de devoir prendre des compléments à base de caféine, vitamine c ou tout simplement des boisons énergisantes. C’est un erreur à ne pas faire. Cela vous fait perdre une journée de travail, mine votre moral et influe sur le reste de la semaine.

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?

Au premier semestre, j’étais à 8h par jour jusqu’en novembre. Puis je suis passé à 11h jusqu’au concours.
Au second, j’étais sur une moyenne de 8h par jour jusqu’en fin avril puis je suis passé à 12h jusqu’au concours.
Pour ma part, je me chronométrais et je mettais le chrono en pause lorsque je m’arrêtais. C’est bien pour voir là où on est mais il y a le risque de devenir un psychorigide du chronomètre.

Encore une fois, cela ne concerne que moi. Certains auront peut-être besoin de moins et d’autre auront peut-être besoin de plus.
La différence ne se fait pas au niveau du volume de travail mais au niveau de la qualité de ce travail. Je pense qu’il faut raisonner en terme de productivité.
Si vous faites 13h par jour mais que vous en passez 4 à moitié endormie ou entrain de flâner, vous serez moins productif qu’une personne qui se contentera de 9h de travail actif et qui ensuite se reposera.
Faites en fonction de votre ressentie. Et faites vous confiance.

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?

Je suivait les cours uniquement par vidéo sur l’ENT.
Au premier semestre, je me faisais un planning hebdomadaire avec les 4 UE. Ainsi, chaque jour je savais quoi faire. J’allais à la prépa 4 jours par semaine.
Chaque semaine, je travaillais ce qu’indiquait le planning de la prépa. Cela crée un décalage avec la fac mais ce n’est pas gênant. Le rythme de la fac devient impossible à suivre à partir d’octobre.
Ainsi, je prenais le temps de maitriser les notions en profondeur. Il m’arrivait donc de regarder des vidéos en sachant que je n’allais pas travailler ce cours avant une ou deux semaines. Je prenais donc un maximum de notes et faisais une première lecture pour que cela me parle un minimum lorsque je le travaillerai. J’utilisais les séances de TD et de la prépa pour maîtriser le cours en totalité. Sans oublier les annales qui sont primordiales.

Au second semestre, j’ai arrêté les plannings hebdomadaires pour passer sur des plannings de 3 jours ce qui est bien moins stressant vis à vis du retard. J’ai continué de suivre le rythme de la prépa. J’ai également fréquenté le tutorat en UE7 car pour moi, c’est un excellent complément à la prépa et je pense qu’il est nécessaire d’assister aux séances. Ma méthode n’a donc pas beaucoup changé par rapport au premier semestre. Si ce n’est qu’il faut faire attention car il y 8 UE au minimum et le semestre est bien plus long, il ne faut donc pas oublier certains cours pour s’en rendre compte uniquement lors de la période de révision.

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?

J’ai fais des fiches au premier semestre.
– UE 1: recueil de mes erreurs pour ne plus les faire.
– UE 2: plan du cours.
– UE 3: formules.

Au second, je n’en ai pas fait.

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?

Au premier semestre je travaillais seul dans mon appartement.
Au second, je travaillais dans une salle de la fac où j’ai eu une quinzaine de rencontres avec des doublants pour la plupart ce qui m’a permit de me tirer vers le haut. J’avais également un ami primant avec qui je travaillais en permanence et j’échangeais tous les cours.

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?

Au premier semestre, chez moi et quelques fois à pharma.
Au second, dans une salle de la fac.

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?

Je suivais uniquement une prépa, Sup’perform. J’y ai pris toutes les UE de l’année.
J’ai également assisté aux séances tutorat en UE7 au second semestre.

Pour ma part, la prépa était primordiale. Entre distribution de poly, cours supplémentaires, séance de QCM, plannings et méthodo il y avait de quoi être cadré. De plus, la préparation m’a également apporté un énorme soutient mental. Les profs ne voyaient pas de problème au fait qu’on vienne leur parler de nos pépins du quotidien. Lors des moments de déprime, il était même possible de les appeler. Je trouve tout ça super.
Quand au tutorat, je ne vais parler que de ce que je connais, à savoir l’UE7. L’ambiance est bon enfant, les tuteurs sont géniaux et les séances sont préparées avec sérieux. Quand aux corrections de QR hebdomadaire, il y a un réel effort de leur part avec une correction très détaillée pour pouvoir s’améliorer. Enfin, le concours banc d’UE7 était très bien organisé avec notamment un entretient avec le tuteur ou la tutrice qui nous avait corrigé. Donc j’en suis très satisfait également.

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?

J’étais relativement bien classé mais je ne faisais pas partie des meilleurs. Cela a toujours été ma manière de fonctionner, lorsque qu’il n’y a pas d’enjeux, je ne me donne pas à fond et ce, inconsciemment. Par contre, le jour J, j’étais présent et j’avais confiance en mes capacités ce qui est important. Donc si vous ne faites pas de classements à hauteur de vos espérances, ne vous en tenait pas rigueur plus que de raison.

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?

En PACES, il est normal de ne pas être au rythme de la fac. Mis à part ce retard normal, il m’arrivait de ne pas être à jour sur certains cours. Au début cela me dérangeait puis j’ai relativisé et je rattrapais ça au fur et à mesure. Au second semestre, au mois de mars, j’avais 15 vidéos en retard. J’ai profité de la semaine sans cours pour en rattraper la moitié et j’ai fais le reste au fur et à mesure.

Quel était votre rythme de travail ?

6h15: Réveil
8h-12h: travail perso (avec des pauses)
14h-20H: Prépa (2H) + Vidéo (4h)

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?

Je n’étais pas du tout dans un esprit de compétition. Peut m’importait d’être le meilleur tant que je pouvais passer en deuxième année.
Par contre, j’avais beaucoup de mental. Il en faut pour tenir et s’accrocher. La compétition se fait avec soi-même.
J’étais relativement altruiste, ça ne me dérapait pas de donner un coup de main à des potes ou simplement même de simples connaissances.

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?

Au début de premier semestre, je l’étais puis je me suis détendue au fur et à mesure.
Au second semestre, j’ai fais le choix de couper les ponts avec la plupart des autres primants que je côtoyais et je me suis lié d’amitié avec un groupe de doublant. Cela m’a aidé à fuir l’agitation et le sempiternel stresse que l’on peut trouver dans les groupes de primants. Là, je pouvais faire du sport et m’aérer sans avoir à culpabiliser. Leur rythme permettait de prendre du recul.

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?

J’étais toujours concentré pour ne pas avoir à refaire le travail par faute d’inattention. C’est un gain de temps.

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?

Je prenais mes notes sur les poly vendu par la corpo de la fac.
Pour l’UE7, je les prenais sur ordinateur.

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?

Oui, à chaque fin de semestre. C’est primordial pour se rassurer et voir ce qui tombe.

Comment était organisée votre journée ?

Idem rythme de travail.

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?

– Croyez en vous, n’écoutez pas ceux qui vous laisseront croire que c’est impossible.
– Certes c’est éprouvant mais dites vous que le jeu en vaut la chandelle.
– Faites du sport ou une activité qui vous vide l’esprit.
– Ne vous laissez pas aller à la déprime, à la désorganisation et à l’angoisse.
– Prenez du recul.
– Trouvez de l’intérêt dans ce que vous faîtes. Ce qui n’est pas dur à trouver dans ces magnifiques études.
– Que vous soyez primant ou doublant, vous devez croire en vous car personne ne le fera à votre place.
– Soyez motivé, ayez du mental et ça se passera bien !

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?

Le fait d’avoir garder une vie à côté de la PACES. J’ai travaillé de manière productive et je me suis reposé quand j’en avais besoin. J’ai vu beaucoup de gens qui n’ont pas pris de recul et qui faisaient des volumes horaires monstrueux. Je pense que cela les a desservie.
En plus de cela, il faut beaucoup de mental et d’organisation, c’est primordial.

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?

Avec du recul, je vois que ce n’était pas si terrible qu’il y parrait pourvu qu’on s’accroche et qu’on y croit ;).

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?

Avant le début de ma PACES, j’ai lu beaucoup de témoignage et cela m’a beaucoup aidé pour voir de quoi il retournait. Aujourd’hui, je rends la pareille :)