Sommaire de l'article

Magali B, en 2ème année de Médecine à Paris VI nous parle de son parcours et du vécu de sa PACES

Quelle année était votre PACES, quel était son numerus clausus ?

2016 – 2017, 323

Votre bac, votre spécialité et votre mention ?

Bac S SVT mention très bien

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?

Primante

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?

Médecine (314ème)

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?

Bon niveau j’étais une élève assidue

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?

Chez mes parents

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?

25 Minutes à pied

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?

La pré-rentrée que j’ai faite fin août m’a permise de rencontrer deux filles avec qui j’ai passé l’année, me familiariser avec les tuteurs, les locaux de la fac et le début du programme du premier semestre.
En attaquant en septembre j’étais donc (relativement) à l’aise en assistant aux premiers cours dont on avait déjà abordé la plupart des notions.

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?

Mise à part les deux semaines de rentrée du tutorat je n’ai pas travaillé pendant l’été.
La PACES est une année longue et intense et les premières vacances sont celles de Noël.
Si on veut tenir le rythme il faut commencer l’année l’esprit reposé pour tout donné pendant les deux semestre.
Par contre j’avais lu un bouquin sur la PACES ainsi que plusieurs blogs ou témoignages histoire d’avoir une idée globale de l’année, des matières, les coefficient et modalités du concours (qui dépendent des facs).

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?

Je faisait 1h30 de danse par semaine, le mardi soir. Cela m’a énormément aider à me vider l’esprit tout au long de l’année, me défoulé et penser an autre chose pendant un cours instant si précieux.
Je conseille vraiment (si vous faisiez une activité physique au lycée et qu’elle n’est pas trop prenante) de continuer à faire du sport : ce n’est vraiment pas du temps perdu !

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?

Tout le monde sait que l’année de PACES rime avec sacrifices.
Mes loisirs en semaine se resumaient à un ou deux épisodes de série le soir avant de dormir.
En plus de cela je m’accordait souvent une sortie une fois par semaine pendant laquelle j’allais prendre un verre avec des copines, faire un resto ou aller au cinéma mais pas de grosse soirée.

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?

J’ai une tante médecin mais c’est tout.

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?

Beaucoup… Je m’endormais généralement vers 22h (voir avant quand j’étais vraiment crevée) et me réveillais à 6h30-7h.

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?

Je travaillais environ 10h par jours (8h-20h avec 1h30-2h de pause).

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?

Comme beaucoup de PACES j’ai utiliser la méthode des J.
Pour un cours donné :

1/ Je le voyais en amphi en prenant des notes

2/ Je le fichais le jour même, le lendemain voire plus tard mais il fallait que le dimanche soir toutes mes fiches de la semaine soient faites

3/ J’apprenais le cours le lendemain du jour où je l’avais ficher. C’était mon J0

4/ Sur un calendrier j’indiquais le nom du cours à J+1, J3, J10, J30, J60 et J90.

5/ Je révisais ce cours à chaque fois qu’il apparaissait sur le calendrier : je commençais par faire une série de QCM sur la banque de QCM du tutorat (ou je le recitais par cœur selon les matières). J’inscrivais mes fautes et/ou es oublis sur des post-it puis je relisais ma fiche et les fautes des fois d’avant.

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?

Oui je fichais tous mes cours. J’avais besoin d’écrire pour apprendre, je n’arrivais pas à le faire sur un autre support.

Je prenais des feuilles blanches que je pliait en deux et je « recopiait » le cours en le reageancant, l’abrégeant et en rajoutant les éléments dis à l’oral qui n’étaient pas sur les polycopiés.
Il m’arrivait de faire des fiches de fiches pour les cours compliqués, longs ou que je n’arrivait pas à retenir.

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?

Je travaillais seule mais au même endroit qu’une ou deux copines (très utile pour se détendre pendant les pauses)

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?

Au premier semestre je regardais plutôt les cours sur l’ordinateur le matin car ils étaient diffusés en direct (et en différé), deux après-midi par semaine j’allais au TD et les autres soit je restais à la maison soit j’allais à la bibliothèque proche de chez moi.

Au deuxième semestre j’ai complètement changer de rythme. J’allais à la fac tous les jours (sauf le dimanche), j’allais aux quatre heures d’amphi le matin et je travaillais l’après-midi à la bibliothèque de la fac.
Le vendredi et le samedi comme il n’y avait pas cours je passait la journée à la bibliotèque

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?

Je n’allais que au tutorat.

La fac est sensé délivrer un enseignement gratuit, le tutorat agit bénévolement, fournit un travail remarquable et de qualité je ne vois pas pourquoi j’aurais souscrit à une prépa privée qui va à l’encontre de tous ces principes.

De plus le tutorat proposait exactement les mêmes « services », dans des conditions beaucoup plus chaleureuses. Étant donné qu’ils ont vécu cette année, ils sont on ne peut plus aptes à nous accompagner.

Pour finir, le temps à été un facteur déterminant dans ce choix. Il est impossible de suivre les cours, faire ses fiches, faire les TD, le tutorat et rajouter en plus les séances de la prépa privée.

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?

Je n’étais ni bien classée, ni mal placé. Souvent au milieu. Pour moi c’était vraiment un entraînement auquel j’allais détendue et même si je ne connaissais pas tout les cours.

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?

À la fin de ma semaine j’avais vu, fiché tous mes cours et révisé « mes J ».

Cependant j’avais souvent du retard dans l’apprentissage.
Il m’arrivait d’apprendre un cours 2 semaines après l’avoir fiché mais comme je l’avais déjà travaillé je relativisais.

Au premier semestre j’ai du faire une grosse impasse en anatomie (je n’ai fais qu’un tiers du programme) et j’ai mis une matière de côté (histologie) que j’ai rattrapé pendant les révisions.
Au deuxième stremestre nous avion moins de TD, plus de temps pour apprendre donc moins de retard.

Quel était votre rythme de travail ?

Voilà une journée type:
Elle commençait généralement entre 7h30 (si je travaillais chez moi) et 8h.
Je faisais 3 pauses
– une pause café vers 10h30 (20 minutes en général)
– une pause déjeuné à 13h (1h)-
– une pause goûter vers 17h.

J’arrêtais ma journée aux alentours de 20h (des fois c’était 19h, des fois 21h grand max!)

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?

Je pense qu’il est fondamental de vivre son année pour soi sans se comparer aux autres, c’est toi qui passe le concours.

Beaucoup me disaient que je perdais mon temps en faisant mes fiches alors qu’ils avaient ceux toutes faites de la prépa.
Beaucoup étaient ahuri que ma journée se finisse la 19h certains jours, 20h en moyenne alors qu’eux travaillaient jusqu’à la fermeture de la bibliotèque (23h).
Beaucoup avaient l’air de connaître et maîtriser beaucoup plus de notions que moi quand j’assistais aux TD, notamment les doublants.

Mais il ne faut pas se laisser déstabiliser par les autres, il faut apprendre à se connaître, savoir ses limites, s’écouter et vivre son année à son rythme en donnant le maximum de soi.

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?

Je pense que mon point fort à été le « non stress ». Jusqu’à la veille du concours je n’ai pas stressé. Je savais que c’était une année difficile et que je donnais le meilleur de moi.
Étant primante je me disait que le redoublement n’était pas une fatalité, beaucoup de gens y passe donc je relativisais.

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?

J’étais toujours très attentive en cours et prenait beaucoup de notes.

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?

Mon support principal était soit le polycopié du prof soit celui du tutorat que je complétait à la main.

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?

Les annales étaient disponible à partir de la période de révision.
Une fois que je connaissais tous mes cours je les faisait (donc pendant les persuadé de révision) c’est très important car des items retombent d’une année à l’autre

Comment était organisée votre journée ?

Tout d’abord, du lundi au jeudi :
– matin: visionnage du cours
– après midi: soit j’avais 2 ou 4h de TD dans ce cas je les faisait puis révisait mes J, soit il n’y avait pas de TD dans ce cas là je fichais mes cours et révisais mes J.

Le vendredi et dimanche je répartissais mon temps entre finir mes fiches de la semaine, réviser mes J (la priorité) et apprendre mes cours.

Le samedi matin j’allais aux concours blanc du tutorat et l’après-midi je prenais le temps de les corrigés en notant mes fautes sur des post-it.

Souvent je m’accordait une demi-journée (samedi ou dimanche après midi ou alors le dimanche matin pour me détendre et faire autre chose)

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?

Voilà quelques conseils futurs P1, quelques règles d’or:
– Avoir confiance en soi (++++)
– S’écouter et travailler à son rythme (dans la limite du raisonnable, il ne s’agit pas non plus de ne rien faire des les premiers signes de fatigue)
– Sans se comparer aux autres
– Faire la pré-rentrée du tutorat pour trouver son rythme et sa méthode de travail en demandant aux tuteurs comment ils ont fait pour gérer leur temps
– Commencer à travailler des le PREMIER cours et bien réviser chacun pour les connaître aussi bien le premier jours que quatre mois après
– S’entourer de quelques personnes (une ou deux avec qui se détendre et partager ses angoisses, se réconforter dans les moments difficiles) et si possible garder un contact quotidien avec sa famille (un énorme soutien moral)
– Malheureusement, apprendre à ne pas se poser trop de questions, accepter d’être un numéro pendant un an et d’avaler des milliards d’informations inutiles en essayant de les apprécier pour que la digestion soit plus facile.

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?

Je pense que l’état d’esprit dans lequel j’étais m’a beaucoup aidé, le fait de ne pas m’être laissé dépassé par le stresse.
Et puis l’assiduité, ne pas lâcher le rythme, persévérer jusqu’au bout et donner son maximum pour ne rien regretter.

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?

Je dirais que c’est une épreuve physique et morale hors du commun, il faut avoir la tête sur les épaules.
C’est vraiment une année éprouvante dont je suis contente d’être sortie vivante et avec pleins de nouvelles connaissances (certaines inutiles et d’autres passionnantes)

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?

Avant de commencer une PACES il est très rassurant de pouvoir lire des témoignages que proposent ce site.

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here