Sommaire de l'article

Léa N, en 2ème année de Médecine à Lyon-Est nous parle de son parcours et du vécu de sa PACES

Quelle année était votre PACES, quel était son numerus clausus ?

2017 – 2018, 341 pour médecine

Votre bac, votre spécialité et votre mention ?

Bac S spé SVT, mention TB

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?

Primante

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?

J’ai passé uniquement médecine, et je suis arrivée 322e/1636 (dernier pris médecine classé 392e il me semble)

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?

J’étais dans les premiers de la classe au lycée, sans trop travailler en seconde et en première, mais en terminale j’ai dû me mettre à travailler un peu malgré mes « facilités » !

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?

J’habitais seule dans mon appartement (avec mon chat)

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?

Mon appart étant en face de la fac, je mettais 1-2 minutes pour aller aux amphis de Grange Blanche; mais j’étais toute l’année en amphi à Laennec donc ça me prenait une dizaine de minutes pour y aller

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?

En soit oui car je savais où se trouvaient les différents amphis dans lesquels on avait les cours/ED/colles, mais également la BU (très important héhéhé) ou la scolarité dans le bâtiment principal. Après, il faut savoir que Grange Blanche et Laennec sont de véritables jungles avec des dizaines et des dizaines de salles, mais une fois qu’on a repéré les salles principales, qui nous concernent en PACES, c’est tranquille !

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?

Oui, je fais partie de ceux qui ont travaillé l’été à partir de mi-août. Certains désapprouvent totalement et pensent que cela ne fera que nous fatiguer d’avance mais je ne suis pas de cet avis.

J’ai fait une pré-rentrée de 3 semaines dans ma boîte à colle afin de me familiariser avec les différentes UE du premier semestre, ça m’a d’abord permis de me rassurer. En plus, cela me permettait d’arriver en amphi (lors de la première semaine de cours du moins) en sachant de quoi on parlait et en ayant parfois déjà compris certains points importants. Des fois, je comprenais une fois en amphi des choses sur lesquelles je bloquais depuis mi-août, donc c’est que du bénéfice !

Après oui, ne commencez pas à faire du 6h-minuit dès le début, à part si vous voulez être totalement crevé dès octobre et lâcher prise (et ce serait quand même dommage !!).

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?

Non aucune, j’ai tenté au deuxième semestre entre la fin du tronc commun et le début de la spé car on avait plus de temps mais ça n’a pas duré car je voulais vraiment tout donner pour rattraper mon classement du S1 (cf en dessous), donc j’ai vraiment tout tout tout arrêter. Mon seul sport était la marche pour aller en amphi ou à ma boîte à colles.

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?

Au S1, j’ai dû faire 2/3 sorties mais pas plus histoire de m’aérer la tête avec des potes (pas en paces, très important hahaha) quand je sentais que je n’en pouvais plus, et ça me permettait de me relancer !
Au S2 non, voilà pourquoi : j’ai planté mon S1 par manque de travail et d’organisation (je suis arrivée 682e/2342), donc très loin du numérus et j’étais assez stressée mais je savais que c’était rattrapable donc j’ai tout donné au S2, en dépit de potentielles sorties… Hormis un ou deux dimanches ou je me suis arrêtée de bosser pendant quelques heures, et un vendredi soir de 20h à 23h pour « fêter » mon anniversaire avec des amis, je n’ai pas fait d’autres sorties !

Pour ce qui est des loisirs tels que lecture, séries, etc… J’ai tout laissé tomber également, je m’étais vraiment dit qu’il fallait mettre toutes les chances de mon côté.

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?

Ma grand-mère était infirmière, mais sinon rien.

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?

Au premier semestre, je devais tourner autour de 8-9h de sommeil, mais j’étais quand même fatiguée sans savoir vraiment pourquoi…
Au deuxième semestre, je n’avais que 7h mais ça allait beaucoup mieux ! J’étais calée sur mon « cycle du sommeil », je me réveillais souvent quelques minutes avant que mon réveil sonne, et ça allait plutôt bien. Et avec les journées que je faisais, pas de problèmes pour m’endormir ^^.

Le sommeil en PACES, c’est trèèèès important. Si vous êtes devant vos notes et que vous relisez 10 fois le même paragraphe sans savoir de quoi il parle, mieux vaut aller se coucher et se repencher dessus en étant tout frais et reposé que de s’attarder dessus, d’écourter votre nuit de sommeil et de ne rien comprendre au final.

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?

Au premier semestre, pas assez malheureusement, je n’avais pas trouvé MA méthode de travail… Mais pendant la période de cours, je devait tourner autour de 9h de révisions. En période de révisions, ça variait autour de 10/11h de travail maximum.
Au deuxième semestre ça allait bien mieux, j’avais trouvé rapidement une méthode de travail qui me convenait et je pouvais faire en période de cours entre 10 et 11h de révisions (cours + travail perso) en fonction de si on avait des ED ou pas, et en révisions je travaillais environ 12h par jour, 13h quand j’étais vraiment motivée (c’était rare, mais ça arrivait) !!

Après, je sais qu’il fallait que je travaille beaaaaucoup car il me fallait répéter encore et encore les cours pour bien m’en souvenir, et j’avais du mal à être efficace, je devais donc passer plus de temps sur chaque chapitre. Mais ATTENTION, il faut toujours privilégier la qualité à la quantité (mais si la qualité ne tient pas la route, mettez les bouchées doubles).

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?

Mes maîtres mots étaient répétition et entrainement.

Pour le S1, pour tout ce qui est maths/physique… = matières à réflexion, une fois que j’avais compris le cours, je faisais des QCM, encore et encore…! Il faut bien s’entraîner, et ne jamais lâcher dans ces matières car c’est celles où on peut facilement gagner des places (tout comme on peut en perdre donc faut foncer).
Après, pour ce qui était des matières à par coeur (UE1 pour le S1 en gros à Lyon Est), il faut répéter, relire, surligner, encadrer… RETENIR ! Il faut faire des tonnes et des tonnes de QCM pour remarquer tous les pièges potentiels afin de ne pas être surpris le jour du concours.

Ma méthode du premier semestre était donc assez anarchique, j’ai donc beaucoup changé cela pour le deuxième semestre. Pour ce qui était du par coeur, comme l’anat, l’embryo, l’histo, la physio, la spé… j’avais appliqué « ma » méthode des J : je faisais mon J0 le jour du cours, puis je revoyais le chapitre tous les deux jours après le J1 (J1/3/5/7), puis tous les 3j, 4j,…jusqu’à le revoir une fois par semaine sur le dernier mois du semestre. Je commençais à faire des QCM à partir du J5 environ, comme ça je pouvais voir ce que j’avais déjà bien retenu et ce sur quoi j’avais des difficultés, je pouvais ainsi plus me focaliser sur les « parties à problèmes » les fois suivantes. N’hésitez pas à faire et refaire les QCM, en ayant laissé quelques semaines entre à chaque fois, histoire de les oublier et de voir si vous avez progressé. ;)

Pour la SSH, à Lyon c’est une dissert donc je revoyais au moins une fois par semaine mes références de conférences qu’on avait eu, ainsi que les arguments que je pouvais placer selon les différents thèmes etc. Je faisais une dissertation par semaine (le dimanche généralement, histoire d’être posée et d’avoir déjà rattrapé le retard de la semaine)

Pour ce qui est de l’UE3bis (ma bête noire), plus précisément de la biophysique, je cherchais déjà à COMPRENDRE les choses, avant d’apprendre bêtement des tonnes de formules et ne pas savoir quand les appliquer. Après avoir saisi (plus ou moins haha) pourquoi, quand et comment utiliser une formule, je passais aux exos. Je passais une heure CHAQUE JOUR à faire de la biophy, afin de faire un maximum d’entraînement, je n’ai jamais rien laché et ça a payé ! Je savais qu’en faire 2/3h par jour seulement deux à trois fois par semaine ne me convenait pas, ce qui explique que je le faisais chaque jour. Après chacun sa méthode, comme on le dit souvent, il y a autant de méthode qu’il y a d’étudiants.

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?

J’en ai fait quelques unes, mais j’ai vite arrêté car ce n’est pas pour moi, je ne faisais que recopier le cours sur de petites fiches = perte de temps. Je n’arrivais pas à synthétiser, et puis en PACES chaque détail compte donc je ne voulais pas passer à côté de quelque chose.

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?

Je n’arrivais pas à me concentrer avec mes amis de la boite à colles, mais quand j’allais à la BU avec des amies j’y arrivais. Mais 98% du temps, je travaillais seule.

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?

J’ai bossé quelques fois à la BU (quand j’en avais marre d’être chez moi, que j’avais ED juste à côté…), mais c’était un peu la guerre pour avoir une place ! Pour ma boîte à colles j’y allais quand je me sentais bien sinon je stressais car j’avais l’impression de perdre du temps sur le trajets. Je travaillais la plupart du temps chez moi.

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?

Les deux !! A Lyon-Est, le tutorat est IMPECCABLE (on a pas l’agrément or plusieurs années de suite pour rien) ! Les colles du lundi soir sont indispensables pour pouvoir se situer, les CCB sont tops, ils proposent des polys de cours et les mettent à jour, les banques de QCM qu’ils mettent à disposition sont complètes, il y a des cours du soir… Il y a même un forum pour chaque matière et les tuteurs sont très réactifs et veillent à ce qu’on comprenne tout. Tout le monde y trouve sont bonheur clairement. Passer en un an en étant seulement au tutorat est tout à fait possible !

Après, je sais qu’il me fallait un encadrement assez strict après le lycée pour ma part, car je n’avais aucune méthode de travail ; et ça aurait été un désastre si je n’avais pas eu ce soutien de la part de ma boite à colles (nous étions moins de 200), c’était un peu comme une nouvelle petite famille. Après, je l’ai aussi prise pour les cours et les locaux qu’ils proposaient. Cela a évidemment un coût, mais ne vous dites pas que vous n’avez aucune chance si vous n’avez pas de boite à colles, c’est complètement faux, vous avez toutes vos chances !

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?

Je n’ai jamais été dans le numérus au tut ou à la boites à colles au S1, et au S2 j’étais relativement bien classée en anat et à la prépa, sinon j’étais dans la première moitié voire dans les 10 derniers à la prépa en biophy… L’erreur à ne pas faire est de s’auto-flageler après un mauvais classement, parce qu’on se tire nous même vers le bas. Le classement aux CCB ne représentent pas forcément le classement au concours 2 semaines plus tard. Chaque classement doit être une leçon, une remise en question, on doit toujours se demander « pourquoi est-ce que je n’ai pas réussit ça ou ça ? », et ça permet d’aller vers l’avant.

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?

Il y a retard et retard. Je n’ai jamais été en retard dans mon planning de la semaine, j’ai toujours vu ce que j’avais voulu voir, mais il m’arrivait d’avoir mis un chapitre le lundi mais de ne pouvoir le faire que le mercredi par exemple. Pour gérer tout ça, je mettais généralement peu de choses sur mon planning le dimanche afin de pouvoir compléter avec mon retard accumulé de la semaine. Mon but était d’arriver aux révisions en sachant le mieux possible mes cours afin de pouvoir m’exercer sur un maximum d’annales.

Quel était votre rythme de travail ?

Au S1, clairement je me reposais sur mes lauriers et je m’en suis mordu les doigts par la suite. Mon rythme était trop cool, je m’arrêtais tôt tout ça pour perdre du temps sur mon portable pendant une heure après… Donc au S2 mon rythme de travail était beaucoup plus soutenu forcément.

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?

Un peu des deux ! Parce que j’étais en compétition avec moi-même, je me donnais des petits défis chaque jour pour faire mieux que la veille, il ne faut pas être en compétition toute l’année avec tout le monde, la PACES est déjà assez rude comme ça.
Je n’étais pas non plus le genre de fille qui refilait toutes ses notes à tout le monde tout le temps, mais si quelqu’un venait me poser une question à laquelle je pouvais répondre c’était avec plaisir que je l’aidais !

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?

Pendant cette année là, j’étais un peu stressée tout au long du deuxième semestre, mais plus on approchait du concours, moins j’étais stressée. Plus je voyais mes cours, mieux je les savais, moins j’étais stressée; c’était comme ça que je marchais. Cette année est déjà suffisamment stressante en elle même donc pas la peine de se mettre une pression monstrueuse par dessus non plus.

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?

J’aurai aimé pouvoir dire concentrée dans tous les cours, mais ce n’était pas le cas ^^’. Pour tous les cours à détails, je restais concentrée un maximum mais pour ce qui est des conférences de SSH que je trouvais inintéressantes par exemple, je n’y arrivais pas. Dans ces cas là, je préférais partir et voir le cours en question tranquillement chez moi, afin de ne pas perdre de temps

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?

Le dicta c’est la vie !! Je prenais sur papier, et au moindre flou, je prenais le dicta (ou l’enregistrement sur le téléphone peu importe) et je notais la période pour pouvoir avoir un cours complet une fois chez moi. Ca c’était le cas pour les cours qui changeaient d’une année sur l’autre. Pour les cours qui ne changent pas, j’avais le cours en question sous les yeux et je l’annotais au fur et à mesure du cours. Méthode bête et méchante mais qui marchait avec moi.

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?

BIEN SUR ! C’est impensable d’aller au concours sans avoir fait aucune annale si on les a à disposition. Après, il faut toujours faire attention à quand les commencer, pour ne pas « gaspiller » une annale, mais avoir le temps pour la faire (plusieurs fois c’est le top même). Il faut les commencer quand on sait bien notre cours, mais pas à 3 jours du concours non plus…

Comment était organisée votre journée ?

Alors je vais éviter de décrire la méthode du S1 parce que c’était clairement n’importe quoi. Je vais donc décrire la méthode que j’ai appliqué pendant 4 mois. J’avais 2 types de journées : journée cours et journée révisions.

Journée cours : 6h30 : lever + manger + douche + jouer avec le chat etc
7h30 : départ pour la fac (j’aimais bien arriver pour l’ouverture de l’amphi pour lire un cours ou mes erreurs que j’avais notées avant de commencer les 4h)
8h15-12h30 : cours en amphi
12h30-13h30 : retour à l’appart + manger
13h30-19h : révisions cours durs, cours du jour, QCM, colles… Pendant cette période je me prenais généralement 15/20 minutes de pauses en tout par tranche de 5 min, histoire de boire un coup, manger un fruit…
19h-20h : manger + brossage de dents etc
20h-23h : travail, généralement des cours que j’aimais bien ou que je connaissais bien car je commençais un peu à fatiguer ^^
23h : Dodo

Les jours révisions c’était un peu la même chose : 6h30 : lever + manger + douche + jouer avec le chat etc
7h-12h environ : révisions, pas sur des matières à réflexion car j’avais du mal avec ça mais plutôt des matières à par coeur (et avec des pauses bien sûr !)
12h-13h : manger
13h-19h : révisions cours durs, QCM, colles… tout pareil que les autres jours ! (idem pour les pauses haha). Si on était en période de révisions, je faisais une à deux annales dans l’aprem, sur deux matières « différentes » (j’essayais de faire une matière à réflexion + une matière à par coeur)
19h-20h : manger + brossage de dents etc
20h-23h : travail, généralement des cours que j’aimais bien ou que je connaissais bien car je commençais un peu à fatiguer ^^
23h : Dodo

Le dimanche en début de semestre, je ne mettais pas de réveil donc j’étais debout vers 9h/9h30, et je commençais doucement la journée vers 10h avec une petite dissert de SSH histoire de me désengourdir le cerveau. Mais c’était aussi le jour ou je faisais ma lessive etc, donc pas de temps à perdre quand même ! Après vers mars mes dimanches étaient comme des jours de révisions, adieu la grasse mat’.

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?

Ne lâchez rien, et croyez en vous. Ce ne sera pas l’année la plus joyeuses de votre vie, mais elle en vaut clairement la peine ! Vous n’êtes pas qu’un chiffre, ne vous laissez pas abattre par les classements et donnez le meilleur de vous même, et ce jusqu’au bout !! La PACES c’est des heures et des heures de révisions, mais c’est votre mental qui fera l’affaire, peu importe votre bac ou votre mention. Surtout, le plus important pour la fin : faites attention à vous et ne vous mettez pas en danger. Si ça ne va pas, parlez en, que ce soit à votre mur, votre chat, un pote ou même un étudiant au tut. FORCE ET HONNEUR.

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?

Mon mental. Parce que malgré mes 350 places à rattraper, malgré les « oh bah c’est pas grave tu passeras carrée tant pis » ou les « tu y arriveras pas », je n’ai rien lâché. Même si je n’y croyais plus sur la fin, je n’ai rien lâché. Et maintenant je suis en P2 ^^ Après, je remercie ma mémoire d’avoir été aussi cool avec moi pendant ces 9 mois.

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?

Très enrichissante, car en plus d’apprendre plein de choses (plus ou moins utiles certes), on en apprend beauuuuucoup sur soi-même ! N’empêche qu’on est bien content de ne pas devoir la faire une deuxième fois, parce que c’est quand même un peu fatiguant, aussi étonnant que cela puisse paraître ^^

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?

Il est super !! Pendant mes courtes pauses, je dévorais les témoignages un par un pour pouvoir avoir des nouvelles idées de méthodes de travail. Je m’étais promise de témoigner ici une fois cette année validée, et c’est chose faite, en espérant avoir aidé ;).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here