Sommaire de l'article

Léa N., en 2ème année de Médecine à Amiens nous parle de son parcours et du vécu de sa PACES

Quelle année était votre PACES, quel était son numerus clausus ?

2016 – 2017, 202

Votre bac, votre spécialité et votre mention ?

Bac S, spécialité SVT, mention très bien

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?

Doublante

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?

202 médecine, 68 en kiné, 76 en dentaire

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?

Pendant toutes mes années d’étude, j’ai toujours été une élève assidu, travailleuse mais sans plus, rien que le fait d’écouter le cours me suffisait à l’apprendre.

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?

Pendant ces deux années, j’ai vécu avec son petit ami étudiant en droit. En bizuth, je rentrais chez mes parents le weekend ; mais doublante je ne rentrais plus chez eux, préférant les faire venir.

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?

A pied 10min, en voiture 5min à peine.

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?

La faculté de médecine d’Amiens venait d’ouvrir ses nouveaux locaux lors de mon arrivée en 2015, tout était donc très bien indiqué pour mettre à l’aise les nouveaux.

Grâce à la pré rentrée du tutorat, j’ai pu aussi trouvé facilement mes marques que ce soit au niveau du RU ( restaurant universitaire), de l’organisation des bâtiments, ainsi que des lignes de bus.

Pour éviter de rajouter un stress inutile à la rentrée, je conseille à tout nouvel étudiant d’aller voir les locaux avant la rentrée.

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?

En bizuth, je n’ai réussi à avoir les cours des années précédentes qu’à la rentrée. De plus ayant suivi la prérentrée du tutorat, je ne voulais pas me fatiguer pendant ces deux derniers mois de vacances.

En carré, j’ai relu mes cours de biologie ( UE2), d’anatomie du premier semestre (UE5), de biochimie (sous partie de l’UE1). J’ai effectué cette relecture sans stress, un peu comme si je lisais une histoire avant de dormir pour laisser le coté ludique. Je n’ai revu que les cours « par coeur » qui selon moi sont bête et méchant ; les autres cours demandant trop d’approfondissement.

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?

En bizuth, j’ia continué à pratiquer l’équitation dans le club près de chez mes parents ( à plus de 1h30 d’Amiens), au final je n’étais pas concentrée même pour une heure par semaine. Voulant continuer le saut d’obstacle, j’ai fini par deux séjours à l’hôpital, j’ai rapidement arrêté fin décembre comprenant que je ne pouvais pas continuer « sans ma tête ». Seulement le second semestre, passée enfermer dans mon appartement m’a rendu dingue et j’ai décidé de prendre une demi-pension près d’Amiens.

En carré, j’avais donc ma demi-pension. Je montais donc 2 à 3 fois par semaine, généralement le vendredi parce que j’avais besoin de détente. Je me suis rapidement rendue compte que mon travail était efficace, je me disais que je ne sortirai qu’une fois mes cours appris parfaitement. En période d’examen, je ne montais que 1 fois par semaine mais c’était vital pour ne pas tout lâcher dans la dernière ligne droite.

Je conseille vraiment de ne pas arrêter la pratique de sa passion en PACES, il joue juste trouver la bonne manière de la continuer tout en respectant son travail et en le privilégiant tout le temps.

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?

Sortir faire de l’équitation trois fois par semaine me prenait à peu près 9H, je n’avais alors pas le temps de sortir en plus.

Néanmoins, mon petit ami et moi nous gardions des moments à nous comme le cinéma et le restaurant environ 1 fois par mois.

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?

Absolument pas !
Mon oncle est professeur de biologie et psychologie , c’est ce qui se rapproche le plus du milieu médical.

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?

En bizuth, je négligeais totalement mon sommeil, je me couchais quand je finissais de travailler donc ça pouvait être des 2-3h du matin donc bien sûr le réveil était compliqué. Je compensais cette fatigue accumulée en faisant des siestes de plus en plus longue l’après-midi, allant jusqu’à ne plus travailler ! Comme vous avez dû comprendre ce n’est pas du tout la bonne méthode !!

En carré, j’ai adopté le mode de vie sain dans un corps sain ! Je me couchais tout le temps à la même heure et me lever tout le temps à la même heure même le weekend. Je dormais donc 9h par nuit. Étant une grosse dormeuse par nature j’ai trouvé que c’était juste bien, mon corps était habitué. Il m’arrivait de faire la sieste 20min dans la journée.

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?

En bizuth, je travaillais trop peu, vu que je n’avais jamais eu besoin de travailler au bout de 4h de travail j’avais estimé que c’était suffisant mais grosse erreur !

En carré j’ai décidé de travailler 10h par jour ( en comptant les cours soit 6h de travail perso ) et 12h le weekend. Donc un total de (10×5 + 12×2) – 9h de cheval –> on peut dire que je tournais à 65 de travail par semaine.

En période d’examen je respectais mon planning au mot près, travaillant des fois 8h des fois 15h l’essentiel était que ce soit fini à temps.

Je dirais juste que ce n’est pas parce qu’on travaille non stop de 6h du matin à 23h qu’on réussit mieux, il faut savoir se respecter. 3h de travail en étant frais et dispo sont surement plus efficace que 6h où on a la tête en l’air.

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?

Bizuth, je suivais le tutorat et j’avais pris un conférence privée. Au final, faire les QCM me déprimaient et je préférais réviser mes cours.
Pour réviser mes cours, je suivais bêtement ma méthode de lycée consistant à ficher mes cours, au final ça me prenait un temps fou et je ne retenais rien . Je ne faisais jamais de QCM, grossière erreur…

En carré, j’ai trouvé Ma méthode :
– le planning : j’ai suivi la méthode des jours : J0 je voyais le cours de la fac du matin que j’avais pris à la main sur une demi feuille ( je m’explique : je pliais la feuille en deux et n’écrivait qu’à gauche de ma feuille tenue à l’horizontale), et je faisais un tableau récapitulatif sur la partie droite de ma feuille, avec schéma explicatif, j’écrivais les mots clés et les données chiffrées.

J+3 je relisais le cours comme si je ne l’avais jamais vu

J + 10 ; je lisais les feuilles de cours distribuées par ma prépa et je faisais les QCM associés. Je notais la correction sur une petite feuille colorée que je scotchais sur ma feuille de cours tout en notant la note que j’avais eu, si j’avais moins que 12/20 je revoyais tout mon cours

M+1 : je refaisais les QCM sans avoir lu mon cours, toujours en notant la correction.

M+2 : Je créais un tableau final de révision sur pc, une colonne par cours et je notais la correction de ma petite feuille colorée dans une case de ma colonne. Puis je reprenais les données chiffrées du cours que je mettais dans une case jaune demain colonne et les pathologies dans une case violette. Je refaisais une dernière fois les QCM en visant le 16/20. Si ma note n’était pas suffisante je revoyais le cours deux semaine plus tard.

– les mind maps : en anatomies j’ai fait beaucoup de mindaps sur les nerfs ( une branche principale par nerf et des feuilles pour les caractéristiques), sur les vaisseaux pour mieux voir les ramifications, en embryologie pour mieux visualiser l’évolution foetale.

– les tableaux : en plus de mes tableaux « corrections » de qcm cours par cours et matière par matière, je faisais des tableaux récapitulatifs sur les muscles ( UE8 ) avec une colonne insertion départ, arrivée, innervation, fonction etc..

Pour résumer le tout, je dirais que le fait de faire des qcm est capital, le plus possible et de tout niveau possible, de revoir les cours par coeur le plus simplement possible et le plus souvent possible pour ceux posant problème.

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?

En bizuth, je faisais des fiches sur tout et rien à la fois, c’était un résumé grossier de mon cours qui me prenait un temps fou à réaliser mais ne me servait pas à grand chose.

En carré, j’avais mes tableaux récapitulatifs à M+2, mon côté droit de feuille résumant mots clés, chiffres, et j’avais aussi mes corrections d’annales sur ma petite feuille colorée. L’ensemble me servait avant les concours blancs comme fiches de révision.

Cependant pour certaines matières comme l’anatomie je faisais des mini-fiches reprenant les notions pièges ( contenu des loges en tête et cou, trajet des vaisseaux et nerfs en membres et tête et cou, données chiffrées en petit bassin..) mais également des mini-fiches sur les structures moléculaires à connaitre en UE1 ( acide aminé, glucide, lipides etc..)

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?

Bizuth, je travaillais seule.

Carré, je travaillais avec une copine de lycée qui voulait sage-femme ( la compétition en moins, c’est beaucoup plus simple de donner des astuces..), on s’interrogeait l’une l’autre à l’aide de mes tableaux et fiches de révision. C’était très utile.

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?

Le plus souvent c’était chez moi, on se motivait avec mon petit copain qui travail lui aussi énormément.

Je n’allais qu’à la BU quand j’étais dégoutée de mon appartement mais voir les autres travaillaient me stresser.

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?

En bizuth, j’ai suivi le tutorat et une conférence privée.
En carré, je suivais le tutorat et une prépa privée.

Je reccomande de suivre +++ le tutorat : c’est gratuit, les QCM sont de qualités et vérités par les proffesuers permettant d’avoir un classement avec beaucoup de monde et c’est tout ce qui compte. Les colles en lignes et concours blancs sont très utiles également.

Pour la préparation privée, je ne l’ai pris qu’en doublante parce que je trouvais que c’était la dernière chance et que c’était cher, j’ai travaillé tout l’été pour me l’offrirai j’ai su l’apprécié à sa juste valeur. Ayant trouvée ma méthode de travail, la prépa m’a surtout apporté de l’entraînement en plus, des fiches de cours construites et actualisées, et des cours de qualités dans les matières compliquées. Je recommande donc de prendre une prépa mais en carré pour ne pas gaspiller son argent et ne pas se reposer dessus.

Par contre la conférence, je ne recommande pas du tout en bizuth, c’est pas assez cadrer et pour ma part elle était trop loin de chez moi donc ça ne me motivait pas.

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?

En bizuth, c’était représentatif de mon classement : 840 au S1 et 530 au S2. ( pour le tutorat)

En carré, ça l’était aussi : 318 au S1 et 250 au S2. ( pour le tutorat )
poru la préparation j’étais souvent dans la moyenne donc ce n’était pas suffisant.

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?

En bizuth, je ne gérais pas le retard, je me disais qu’avec des qcm j’aurais de la « chance ».

En carré, non, je n’en avais pas vu que je suivais tout le temps mon planning de révision.

Quel était votre rythme de travail ?

Soutenu, mais pas acharné, je marchais à la carotte, si j’tais fatiguée j’arrêtais.

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?

L’esprit compétition m’a beaucoup affecté en médecine, étant une personne altruiste et aimant aller vers les autres, cette mentalité du chacun pour soi m’a gêné. C’est pour ça qu’en carré j’étais heureuse et soulagée d’avoir quelqu’un avec qui partager mon savoir et apprendre du sien.

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?

En bizuth j’étais très très stressée, tellement qu’en novembre j’ai craqué et totalement arrêté de travailler tant le stress me dévorer. Louper ma PACES était le premier échec de ma vie, en juin je suis tombée gravement malade à cause du stress..

En carré, j’ai suivi un psychanalyse pendant tout le premier semestre pour mieux gérer mon stress et j’ai pu passer une seconde année de manière totalement décontractée.

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?

Toujours dans la première moitié de l’amphithéâtre, la meilleure place pour voir le prof, j’ai toujours été très attentive.

Pour les cours que je ne suivais pas, je préférais rester chez moi à travailler.

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?

En bizuth j’ai commencé par prendre mes cours sur pc mais au final les informations n’ont pas le temps d’être triées avec cette prise de note et la distraction est trop facilement accessible. J’ai ensuite pris des supports de cours que je complétais à la main mais de la même façon je n’arrivais pas à être attentive plus de 20min.

En carré j’ai donc adopté une méthode active pour prendre mes cours : à la main ( comme expliquer plus tôt avec la feuille pliée ). Ayant besoin d’écrire pour apprendre, j’ai trouvé que c’était une bonne alternative aux fiches, de plus le tris d’informations est plus simple.

A amiens nous avons des podcasts, donc le dictaphone n’est pas obligatoire.

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?

Oui, les annales sont la clés de la réussite. Ce sont souvent les même questions qui tombent vu que les cours en changent que très rarement.

Selon moi la réussite n’est pas possible sans la réalisation de QCM et encore moins d’annales.

Comment était organisée votre journée ?

Je ne vais pas vous raconter ma journée en tant que bizuth, je pense que vous avez compris que ce n’était pas du tout ce qu’il fallait faire !

7h30 – reveil
8h 15 – départ pour la fac
12h45 – fin des 4h de cours
13h30 – retour chez moi après avoir manger au RU

Après si journée sans prépa :
14h à 16h – retravailler les cours du matin
16h à 16h30 – pause goûter
16h30 à 20h -effectuer QCM de J+7, de M+1 et de M+2
20h à 21h – repas
21h à 22h – relecture J+3 et des cours posant problème et des tableaux
22H à 22H30 – une douche et au dodo

Si journée avec prépa et cheval :
14h à 18H – prépa / cheval
19 à 20h – retravailler cours du matin
20h à 21h – repas
21h à 22h – relecture J+3 et des cours posant problème et des tableaux
22H à 22H30 – une douche et au dodo

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?

Si j’avais un conseil à donner, ce serait de préserver sa santé.

Continuer à avoir un minimum de vie social, de continuer à pratiquer ses passions.

L’union fait la force, gâcher une amitié pour un concours ne sert à rien et gâcher ses chances de réussir à cause d’amis qui ne font pas d’efforts pour comprendre ce que l’on vit en paces, ça ne sert à rien non plus.

Se faire confiance, tout est réalisable, ne pas se laisser décourager par les autres et encore moins par son classement.

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?

J’ai réussi ma paces parce que j’ai compris une chose primordiale : l’important n’était pas le travail, mais la façon de travailler.

Le fait de sortir, de prendre du temps pour moi m’a fiât me détendre et prendre confiance dans mes capacités.

(Doublant uniquement) Qu’est ce qui a contribué selon vous, à votre redoublement ? Quels enseignements en avez-vous tiré pour in fine, réussir ?

Tout à contribuer à redoublement : je n’étais pas organisée dans mon travail, je vivais sans me respecter ( sommeil et prendre l’air ), je ne savais pas ce que l’on attendait de moi.

Comme expliquer précédemment, j’ai trouvé ma méthode de travail, j’ai recommencé à faire du sport sans culpabiliser.

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?

Ces deux années de PACES m’ont appris qui j’étais, elles m’ont fait comprendre que l’important était de s’organiser pour réussir à faire ce que l’on voulait.
De ne jamais renoncer à ses rêves, en effet mon classement du S1 de ma seconde année n’était pas si bon que ça mais j’ai tout donné et j’ai réussi à avoir mon année.

Je l’ai trouvé très enrichissante.

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?

Reussirmapaces est un très bon moyen de rassurer les étudiants, il y a deux ans j’ai moi-même regardé des témoignages sur ce site et malheureusement pour moi, je ne les ai pas suivi.

Ayant tout de même réussir à valider cette année difficile, j’utilise donc l’intermédiaire de ce site pour partager mon savoir. Si jamais vous doutez, ce site est une source d’information à consulter sans ménagement !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here