Laura V, en 2ème année de Paramédical à Dijon nous parle de son parcours et du vécu de sa PACES

Quelle année était votre PACES, quel était son numerus clausus ?

2016 – 2017, 229 places en médecine, 80 en kiné, 82 en pharma, 30 en dentaire, 27 sages-femmes

Votre bac, votre spécialité et votre mention ?

Bac S, spé SVT, mention TB

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?

Primante

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?

Uniquement le concours métiers de la rééducation pour kiné. 48/344 en métiers de la rééducation (pour 80 places), 315/1220 en tronc commun

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?

Normale, mais plutôt assidue

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?

En colocation avec 2 autres amies qui étaient également en PACES

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?

2 minutes à pieds

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?

Oui assez. C’est quand même très différent du lycée mais je n’étais pas seule et j’ai fait une pré-rentrée ce qui m’a aidé à m’intégrer à ce nouveau mode de vie.

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?

Oui comme je l’ai dit j’ai fait une pré-rentrée au sein d’une prépa, 2 semaines avant la vraie rentrée.

C’est assez dur de commencer aussi tôt, mais pour moi ça a été indispensable. ça permet vraiment de comprendre pas mal de cours qui nous attendent durant le premier semestre. C’est intensif, mais ça permet de partir du bon pied et avec des cours qu’on a déjà bien assimilé, on s’habitue à certains termes et surtout on fait déjà des interros sous forme de QCMs, des concours blancs.. On voit tout de suite comment il faudra organiser son travail.

Je le conseille vivement !

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?

Pas vraiment. Je faisais des trajets à pieds, je prenais les escaliers au lieu de l’ascenseur..
C’est une année où on est un peu « sédentaires » donc il faut quand même garder un peu d’activité! ^^

Je faisais de temps en temps 1 ou 2 séances de sport par semaine dans ma chambre pendant une demie heure, histoire de se défouler surtout !
Si vous avez l’habitude de faire du sport, n’arrêtez pas ! Ca va pas vous faire perdre de temps et ça permet de s’aérer l’esprit entre les révisions.

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?

Je suivais pas mal de séries, alors évidemment j’ai du ralentir sur les séries et les films mais je continuais à regarder un ou deux épisodes par semaine les soirs.
Sinon je rentrais certains week-ends chez moi, et j’en profitais pour voir mon copain, ma famille, mes amis.. (sans pour autant zapper les cours!)

C’est sur que les soirées se font très rares pendant la PACES (elles sont même inexistantes pour ma part), mais les amis doivent apprendre à comprendre votre situation. Donc j’avoue que j’ai très peu vu mes amis qui n’étaient pas en PACES pendant cette année, mais si se sont des vrais amis alors ça ne casse pas les liens ;)

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?

Non

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?

Minimum 8h, j’ai besoin de beaucoup de sommeil et je pense que 8h c’est parfait.

Mais si parfois je me sentais fatiguée le soir je me forçais pas à travailler inutilement et j’allais me coucher plus tôt! Donc ça pouvait être + de 8h ;)

Sachez que c’est inutile de se forcer à bosser jusqu’à minuit le soir si ce n’est pas efficace

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?

ça dépend des périodes.

Quand j’avais cours le matin par exemple (de 8h à 12h), le reste de la journée je révisais en + environ entre 6h et 8h.
Le week-end quand je rentrais chez mes parents c’était un peu moins.
En période de révisions par contre, c’était entre 11h et 13h par jour.

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?

Quand j’avais cours le matin, en rentrant je mettais mes cours directement en page et je les imprimais (je tapais la plupart de mes cours à l’ordi, c’était bien plus rapide pour prendre en note).

Puis je le lisais une première fois le cours en surlignant, puis je le relisais 2 ou 3 fois.

ça peut surprendre mais je n’apprenais presque jamais par coeur mes cours. La plupart des PACES vous diront qu’il faut apprendre par coeur mais je n’arrive pas à retenir comme ça. Moi je lisais assez lentement mes cours surtout pour les comprendre, et c’est comme ça que je retiens le mieux. Après il y a certains trucs qu’on est forcés d’apprendre par coeur quand même :)

Après il est important que vous trouviez ce qui vous convient. Lire lentement mon cours et le comprendre en détails me suffisait.

Après avoir terminé d’assimiler mes cours du matin, je relisais des anciens cours (de la veille, ou même d’une semaine auparavant), à l’aide des polys de ma prépa qui étaient très bien faits.
J’essayais de revoir chaque jour des anciens cours pour ne pas les oublier.

Après ça je m’entrainais avec des annales, ce qui est super important pour comprendre ses cours et savoir quelles genres de questions peuvent tomber le jour du concours.

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?

Oui j’en faisais, mais pas sur tous les cours ! Sinon ça devient une grosse perte de temps.
De toute façon, il faut tout savoir dans un cours, parfois même des exemples précis.
Par contre pour les choses à savoir par coeur ou des schémas, j’aimais faire des fiches avec des couleurs et des codes, pour bien mieux mémoriser.

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?

Plutôt seule. Mais avec mes 2 colocs, dès qu’on ne comprenait pas quelque chose ou que l’on voulait parler d’un cours difficile ensemble, on s’aidait mutuellement pour mieux comprendre.
Seule c’est mieux car personne n’a vraiment le même rythme, il faut avant tout suivre sa propre méthode de travail.

Mais je pense que le travail en groupe peut être gratifiant, mais uniquement avec des personnes qui travaillent exactement comme vous !

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?

ça dépendait de mon humeur ! J’aimais alterner les 2 pour changer d’espace.
C’était quand même souvent chez moi, mais une ou deux fois dans la semaine j’appréciais de passer un après midi à la bibliothèque (BU pour les intimes ahah).
Ce qui est bien avec la BU, c’est qu’on est entourés de personnes qui travaillent aussi et c’est motivant, et il y a moins de distractions que chez nous.

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?

Je faisais les 2 ! Alors oui ça prenait du temps dans la semaine en plus des cours de la fac mais c’était indispensable pour moi.

Tous les lundi soirs, on avait une colle sur une matière organisée par le tutorat. C’était important pour s’entrainer, et se situer par rapport aux autres grâce aux classements.

J’étais inscrite aussi dans une prépa privée. Je pense sincèrement que sans cette prépa j’aurais pas validé mon année du premier coup. On avait des cours en plus avec des profs qui donnaient des astuces, des aides, qui expliquaient les cours et avec qui on s’entrainait à faire pleins de QCMs. On avait aussi très souvent des interros ou des concours blancs, ce qui est très important de faire.

Après j’avoue que la prépa privée ça a un coût assez important.. Mais c’est un choix que j’ai fait et que je ne regrette pas du tout.
Evidemment il est possible d’avoir son année sans la prépa, ce n’est pas une obligation du tout ! Mais ça a été très important dans ma réussite.

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?

ça allait. ça dépendait des matières aussi. Je n’étais pas bonne partout, mais en moyenne j’arrivais souvent dans les 300-400 sur 1400 élèves au premier semestre.
Ensuite au 2ème semestre, j’ai eu des meilleurs classements dans l’ensemble.

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?

Très peu. Si on accumule du retard c’est très difficile de le rattraper car le rythme s’accentue au fil des semaines et la quantité est juste énorme.
J’ai eu parfois du retard évidemment sur certains cours sur lesquels j’avais beaucoup plus de mal, mais ça restait rattrapable. Il suffit de bien s’organiser, de faire un planning et de s’y tenir, et c’est faisable.

Quel était votre rythme de travail ?

Il était ni trop lent ni trop rapide. Certes c’était soutenu, et quand je me plongeais dans un cours j’essayais de me concentrer à fond. Mais de temps en temps je me laissais quand même distraire, je faisais un petit tour sur mon téléphone ou j’allais parler avec mes colocs 5 minutes et je m’y remettais.

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?

Je ne sais pas trop. Je détestais l’esprit de compétition qu’impose la PACES, mais on est obligé d’être un minimum compétitif car cela reste un concours. C’est important de l’être un peu car ça permet de se surpasser à chaque fois, mais pas trop non plus.

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?

Très stressée, en fait je le suis de nature. J’angoisse très facilement pour tout et rien, donc la PACES ne m’a pas aidé mais je faisais ce que je pouvais pour me détendre, en gardant justement une vie sociale à côté. Ne vous enfermez pas pendant cette année très difficile, en entourez vous de personnes qui sauront vous motiver.

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?

J’allais en cours avec mes amis, donc parfois on parlait pendant certains cours. Surtout que le prof n’était pas avec nous dans l’amphi, donc il y a souvent du bruit!! Après ça dépend comment le cours nous passionne ^^

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?

Sur ordinateur le plus souvent, et quelques cours sur papier comme maths ou physique dans lesquels il y a des formules ou des calculs.

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?

Tous les jours, pour tous les cours (super IMPORTANT)

Comment était organisée votre journée ?

J’avais souvent cours les matins entre 8h et 12h.
Ensuite je mangeais soit chez moi, soit au resto universitaire avec mes amies.
En début d’après-midi je lisais mes cours du matin.
Au fil de l’après midi, je lisais les cours de la veille puis d’anciens cours que j’avais pas encore assimilé à 100%.
Je faisais une pause pour 4h pour boire un coup et se poser un peu.
Je reprenais les révisions jusqu’à 18h/18h30 et j’allais me doucher puis préparer à manger avec mes colocs.
Entre 19h et 20h on mangeait ensemble en prenant notre temps.
Ensuite je relisais mes cours du matin ou les trucs à savoir par coeur les soirs avant d’aller me coucher assez tôt.

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?

Il faut se dire dès le début que c’est possible dès la première année. Il ne faut pas partir en se disant « de toute façon je vais redoubler comme la plupart des gens », c’est faux !

Il est important aussi de pas trop se comparer aux autres (même si c’est dur de pas le faire ahah), mais trop se comparer peu parfois mettre un coup au moral et surtout ça ne sert à rien.

Et le plus gros conseil à donner c’est de bien s’organiser. L’organisation c’est primordial pendant la PACES.

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?

Le fait d’avoir su suivre mon planning de révisions, d’avoir bien dormi et mangé, et d’avoir été encouragée quand moralement ça n’allait plus

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?

On va pas se mentir, terrible ahah. C’est dur, ça c’est sur, ça fatigue énormément et il y a des jours où on a envie d’arrêter car on n’en peut plus.
Mais c’est aussi une année qui vous permet de vous surpasser et de prouver de quoi vous êtes capables, ça fait murir je pense.

Et quand à la fin de l’année vous avez la joie de voir que vos efforts et votre travail ont payé, c’est le bonheur !

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?

J’y allais souvent quand j’allais me lancer dans ma PACES, et ça me motivait de lire les témoignages de ceux qui ont réussi ! Maintenant je suis contente de pouvoir décrire ma propre expérience ;)

7
2017-06-16T11:09:45+00:00 16 juin 2017|Categories: Dijon, Les primants, Les témoignages, Paramédical|0 commentaire