Sommaire de l'article

Laura M, en 2ème année de Médecine à Toulouse nous parle de son parcours et du vécu de sa PACES

Quelle année était votre PACES, quel était son numerus clausus ?

2016 – 2017, 85

Votre bac, votre spécialité et votre mention ?

bac S, spé math, mention très bien

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?

primante

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?

médecine en priorité 38ème et odonto en second choix 16ème

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?

très assidue, toujours entre 18 et 19 de moyenne

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?

j’habitais chez mes parents, à coté de toulouse

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?

entre 40 et 50 min midi et soir, en bus-métro ou voiture-métro

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?

oui,très facilement,j’ai participé à la pré-rentrée du tutorat où j’ai retrouvé des amis de mon lycée et fait la connaissance de ceux avec qui je suis restée toute l’année, ça m’a beaucoup aidé.
J’habitais déjà Toulouse donc je n’étais pas en terrain totalement inconnu, mais la pré-rentré m’a permis de découvrir la fac sans le stress du premier jour, donc rapidement j’ai pris mes marques.

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?

j’avais essayé,en jetant un coup d’œil au cours du tutorat, mais je ne comprenais rien alors je me suis dit qu’il valait mieux attendre les vrais cours plutôt que de perdre du temps (très précieux) de vacances à apprendre des choses dont je ne connaissais pas la fiabilité.
Au final je ne regrette pas du tout, l’année est bien assez longue comme ça.

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?

Au début de l’année, j’ai continué à aller nager une heure par semaine parce que c’est un sport que je pratiquais plusieurs heures par semaine l’année passée, puis petit à petit avec le travail qui s’accumulais je n’y suis plus allée qu’une fois tous les 3 mois. Du coup, pour continuer à bouger, j’allais courir de temps en temps. Je n’aime vraiment pas courir, mais c’était plus rapide que d’aller nager, et ça me faisait vraiment du bien alors voilà…

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?

Je gardais ma soirée du samedi soir pour voir mon copain, disons à partir de 19h, et le dimanche soir après mangé, aux alentours de 21h j’arrêtais de travailler pour passer la soirée avec ma famille, ou tranquille dans ma chambre, en tout cas j’essayais d’éviter de travailler, mais il m’est aussi arrivé de faire mes TD le dimanche soir,malheureusement.
C’est à peu près tout je pense, sauf pour les occasions comme mon anniversaire ou le jour de l’an où je prévoyais du temps pour voir des amies

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?

aucun

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?

je dormais 8h, quasiment toutes les nuits de l’année, je me réveille naturellement généralement au bout de 8h, et si je dors moins je deviens vite inefficace
Bien entendu il m’est arrivé de dormir moins, surtout pendant les révisions parce que profitais un peu trop du moment entre la fin du travail et le coucher

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?

J’avais cours l’après midi, donc sauf les jours de TD je travaillais de 7h45 à 12, j’avais 4 h de cours dans l’après midi, j’arrivais chez moi vers 19h, puis travaillais jusqu’à 22h30
donc ua total dans une journée de cours sans TD je travaillais 7h en plus de 4h de cours.
En période de révision je commençais à travailler à 7h30 jusqu’à midi avec généralement une petite pause au milieu, je reprenais à 13h jusqu’à 20h avec une plus grosse pause à 4h pour aller courir, marcher un peu,goûter…ensuite je reprenais le travail jusq’à 22H donc au total 12h par jour

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?

Le soir en rentrant des cours je reprenais les cours de la journée, soit en complétant les trous que j’avais, mettant les cours (d’anatomie surtout) au propre et, si je n’avais pas besoin de faire ça où que j’avais fini je commençais à en apprendre 1. Dans les bons jours il m’arrivait aussi de faire quelques qcm le soir.
le lendemain je commençais à apprendre les cours de la veille, revoyais des cours plus anciens qui me posaient problème et faisait des qcm (pas sur les cours de la veille).
Pour moi faire des qcm était vraiment essentiel, autant dans les matières de réflexions que pour celles de par coeur.
Le week end je revoyais les cours, mais pas par rapport au cours que j’avais eu dans la semaine mais plus par chapitre, selon ce qui me faisais envie où ce qui me posait problème,mais je me forçais à faire de tout.
En fait, dès qu’un cours était passé et que je l’avais appris le lendemain je le rangeais avec le reste de son chapitre et si je voulais le revoir je revoyais tout le chapitre. Au final avec cette méthode je connaissais parfaitement le début de tout les chapitre et un peu moins bien la fin, mais j’ai pu facilement arranger ça avec les révisions.

Au deuxième semestre ça a été plus dur parce que le soir je n’avais quasiment pas de temps parce que je tapais quasiment tous les cours, et que je devais les améliorer le soir. En fait,tout le semestre j’avais presque toujours un cours que j’apprenais le sur-lendemain au lieu du lendemain parce que je n’avais pas de temps.
A part ça je n’ai eu aucune retard cette année, je voulais vraiment l’éviter

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?

J’avais quelque fiches selon les matières, en physique, maths, physique et médicaments surtout. En général ce n’était que des formules, des démonstrations ou des éléments précis que je n’arrivais pas à retenir. Je n’ai jamais aimé faire des fiches pour résumer tout un cours, pour moi c’est une perte de temps

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?

J’ai travaillé seule la majorité du temps seule, à part un jour par semaine avant la colle du tutorat où je travaillais à la BU avec un ami PACES (qui n’étais même pas de la même fac que moi) et parfois d’autres amis. Disons que même à la BU c’est comme si je travaillais seule.
Par contre, on partageais beaucoup de choses avec mes amies de la fac, on s’entraidait beaucoup, dès qu’on avait des questions on se les posait, on n’hésitais pas à partager nos cours où à se faire réviser entre les cours.
Mais c’est vraiment tout, l’essentiel de mon travail je l’ai fait seule devant mon bureau

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?

Comme je viens de le dire, je travaillais seule chez moi tout le temps à part cette fameuse matinée. Je suis facilement déconcentrée par les gens qui passent, travailler chez moi me permettais d’éviter ça.
En plus j’habitais assez loin de la BU, j’aurais perdu beaucoup de temps en y allant tous les jours

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?

Aucune prépa, mais j’ai fait tout ce qu’il était possible de faire avec le tutorat. J’ai participé à la pré-rentrée m’a permis de prendre contact avec l’année et la fac, j’ai utilisé les polys de qcm du tutorat pour m’entraîner (j’ai du quasiment tous les faire,c’était ma seule source de qcm à part les td et les annales). J’ai aussi fait toutes les colles.Je pense que c’est essentiel parce qu’en plus de donner une idée (assez vague) sur mon classement ça me forçait à revoir des cours plus ancien,ça permet de se familiariser avec les feuilles de coche et avec les épreuves en tant limité.
J’avais aussi une tutrice,qui m’a aussi beaucoup apporté, que ce soit pour des questions de méthodologie ou de cours.
Je recommande le tutorat à 200%, se priver de ça alors que c’est gratuit et une grosse erreur à mon avis.
Je n’avais pas pris de prépa parce que je n’en ressentais pas le besoin, je savais que j’arriverai à me motiver pour travailler toute seule, mais je pense que ça peut être un bon guide pour certaines personnes

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?

Au premier semestre j’étais classé au alentours de 130 aux colles, alors que je suis arrivée 41 au premier concours, parce qu’avant les révisions j’avais clairement des matières plus fortes que d’autres.
Au second semestre je tournais autours de 70, mais on était beaucoup moins à participer, pareil pour le concours blanc.
Je n’ai loupé aucune colle dans l’année, et je pense que c’est important de les faire parce qu’elles permettent de donner un but d’une semaine sur l’autre et pas juste d’attendre le « concours » tout au bout du chemin.

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?

Je n’ai eu aucun retard, si je voyais que je n’aurai pas le temps de tout faire, je travaillais plus tard le soir et j’accélérais un peu, tout en sachant que je reviendrai sur ces cours là le week end.
Je préférais avoir un cours un peu baclé qu’un cours pas vu du tout, parce que de toute manière ce qui marchait pour moi c’était de revenir à mes cours encore et encore, peu importe que j’y passe 30min ou 2h

Quel était votre rythme de travail ?

c’était un rythme assez intense, je ne m’accordais pas beaucoup de poses, surtout au premier semestre. Même au lycée j’étais déjà « efficace »alors j’ai mis ça à profit cette année. quand j’étais lancée dans mon travail je ne pensais plus à rien d’autre pendant 2heures.
Je ne travaillais pas très tard le soir, 22h30, voire 23h les grosses journées, sinon je m’endormais sur mes cours et en plus j’étais fatiguée le lendemain.
Je pense aussi que j’étais très régulière et routinière, je savais ce que j’avais à faire et comment m’organiser pour que tout rentre, et au final c’était toujours pareil.
Pendant les révisions j’avais un planning que je tenais à la lettre, pour moi c’est vraiment important. Je pense que c’est mes plannings de révisions qui m’ont permis de réussir cette année.

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?

Totalement altruiste, comme je l’ai dit avec les groupe autours de moi en amphi on partageait les diapos, les enregistrements, les photos, parfois les cours. Dès que j’avais une question je la posais, et je n’hésitais pas à répondre à celle des autres.
Je me suis toujours dit que je voulais avoir cette année parce que j’aurais fait de mon mieux, pas parce que j’aurai empêché les autres de l’avoir.
Au final nous avions une très bonne ambiance entre nous et vraiment, les cours en amphi étaient le meilleur moment de la journée.

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?

totalement stressée!!! je suis toujours stressée, pour tout et n’importe quoi, donc j’ai passé l’année à stresser!
Par contre j’ai appris à le gérer pour qu’il ne m’empêche pas de travailler, mais qu’il me pousse à faire le mieux possible.

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?

très concentrée, je ne laissais passer aucune information! par contre dès que le prof partait c’était une autre histoire! Comme j’étais avec des amies c’était l’occasion de discuter et rigoler, mais pas pendant les cours!

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?

au premier semestre je prenais les cours à la main sur les polys de la fac, à part pour certaines matières où c’était impossible; au second j’ai beaucoup utilisé l’ordinateur pour les cours d’anatomie, de ssh,de spé…ça dépendais du support qu’on nous donnait et de la rapidité du prof.
Ma logique c’était :
– pas de support -> prise à l’ordi
– support mais pas assez complet ou prof trop rapide -> prise à l’ordi
– support assez complet -> prise à la main
Le dictaphone est un essentiel! au début de l’année j’enregistrais tout, ce qui ne sert à rien, puis j’ai appris à savoir pour quels profs j’en avais besoins (tous ceux d’anatomie,soyons honnêtes), sans mon dictaphone j’aurais eu des cours à moitié vides!

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?

J’ai fait toutes les annales de la fac depuis 2011!! même celle des autres fac pour les cours que nous avions en commun. J’étais une acharnées des annales, mais comme je ne les ai fait qu’à partir du milieu de mes révisions c’était un peu comme une libération: j’apprenais mon cours sans avoir le cours sous les yeux.
J’ai évité de faire les annales trop tôt dans l’année pour qu’elles soient vraiment représentatives de mon niveau juste avant le concours.

Comment était organisée votre journée ?

Pendant les semaines de cours je me levais à 7h15, je me mettais au travail vers 7h45. Ensuite je travaillais jusqu’à 12h15, je mangeais seule, je partais à la fac ( bus et métro) mais je profitais du trajet long pour revoir des cours, ensuite j’avais cours de 14h à 18h, je rentrais avec des amies et là pas question de parler de cours!
J’arrivais chez moi vers 19h, je me prenais 10minutes de « pause » puis je travaillais jusqu’au repas, ensuite je me douchais et reprenais le travail jusqu’à 22h30.
Ensuite je prenais une demi-heure pour faire des trucs que j’aime,lire, regarder des vidéos…enfin j’essayais de me détendre et de penser à autre chose avant d’aller me coucher! c’était vraiment le moment que j’attendais chaque jour! Généralement je m’endormais vers 23h.

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?

De savoir qu’ils vont devoir faire des sacrifices. Je ne pense pas que ce soit une année qu’on puisse « faire à moitié », il faut vraiment se donner à fond dès le début.
Il faut aussi être sûr que c’est ce que l’on veut faire. L’idée d’être un jour médecin, c’est clairement la seule chose qui me faisait me lever le matin, pas la joie de faire de la santé publique.
Ensuite je dirais de se faire des amis dans l’amphi. Des coups de mou on a en aura forcément, et le réconfort de personnes qui vivent la même chose m’a plus aidé que celui des mes parents ou de mon copain.
Il ne faut surtout pas négliger de matière! même si on ne les aime pas ou qu’elles sont difficiles c’est une année qui peut se jouer au centième de point donc tout est bon à prendre, abandonner une matière c’est se tirer une balle dans le pieds. Au contraire si vous avez du mal avec une matière bossez là encore plus pour qu’elle ne vous plante pas
Et surtout il ne faut pas lâcher prise, c’est trop facile de se laisser distancer. Il faut se répéter que c’est aussi dur pour tout le monde, même ceux qui ne le disent pas et que le but de cette année est de faire le tri entre ceux qui peuvent s’accrocher et ceux qui ne le peuvent pas.

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?

Je dirais ma détermination et mon efficacité.
Ma détermination parce que je n’ai jamais imaginé faire autre chose de ma vie et que j’étais prête à tout donner pour ça, ce que j’ai fait, contrairement à d’autres personnes qui ont gardé un peu de « confort ».
Ensuite mon efficacité. Je travaille très vite, quand je travaille je sais ce que je dois faire et je perds le moins de temps possible. Je suis sortie du lycée en sachant exactement comment travailler, ce qui fonctionne avec moi ou pas, je n’ai pas eu besoin de changer mon fonctionnement,juste mes horaires. Contrairement à certains qui ont perdu du temps à trouver leur méthode au début de l’année j’avais déjà la mienne et je l’ai gardée.
Enfin je dirai que j’ai toujours eu des facilités pour ce qui est physique maths et chimie, j’ai gagné beaucoup de temps là dessus et des points aussi, parce que pas mal d’étudiants abandonnent ces matières parce qu’il y a trop de compréhension et de réflexion, ce qui prend du temps.Vraiment il ne faut pas négliger ces matières!!!

(Doublant uniquement) Qu’est ce qui a contribué selon vous, à votre redoublement ? Quels enseignements en avez-vous tiré pour in fine, réussir ?

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?

Dure! c’est difficile de dire autre chose.
Mais vraiment enrichissante en même temps. Maintenant je sais ce que je peux faire,ce dont je suis capable,je me connais mieux qu’avant.
Puis j’ai adoré les cours, que ce soit l’ambiance dans les amphis (merci chers doublants de maraîchers), les gens que j’ai rencontrés, les profs (pas tous, soyons honnêtes). Et aussi le contenu des cours, bien sûr, quand on comprends enfin le pourquoi du comment c’est génial!
Au final je ne regrette absolument pas cette année, elle fait grandir les gens, elle permet de se découvrir vraiment.

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?

je l’ai lu dans mes périodes de doutes, pour me rappeler que c’est possible de réussir sa paces. Il m’a redonné du courage.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here