Juliette J, en 2ème année de Pharmacie à Marseille nous parle de son parcours et du vécu de sa PACES

Quelle année était votre PACES, quel était son numerus clausus ?

2016 – 2017, 150

Votre bac, votre spécialité et votre mention ?

Bac S, spé math mention AB

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?

Doublante

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?

J’ai passé uniquement le concours de pharmacie où je me suis classée 44ème.

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?

J’étais sérieuse et plutôt assidue au lycée mais je me situais dans la moyenne, je n’avais pas de notes excellentes.

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?

J’habitais dans un appartement avec ma soeur, elle-même en 4ème année de pharmacie.

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?

2 minutes à pieds

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?

Ma grande soeur étant passée par là, elle m’a expliqué où se trouvait les amphis, donc le jour de la rentrée je n’étais pas perturbée pour les lieux, j’ai vite trouvé mes repères.

Malgré tout c’est assez bien indiqué et difficile de se perdre dans ma fac.

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?

J’ai appris la liste des acides aminés dans l’été mais c’est la seule chose que j’ai faite. On me l’avait conseillé pour éviter des les apprendre pendant ma pré-rentrée.
C’était un petit plus mais ce n’est pas indispensable car les pré-rentrées des écuries privés sont très complètes généralement.

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?

Non je ne faisais pas de sport car cela me faisait beaucoup trop culpabiliser et le soir j’étais très fatiguée.

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?

Au premier quad je n’ai absolument pas levé la tête, je suis restée dans ma bulle car étant doublante je voulais me donner à fond pour être bien classée.

Au deuxième quad je suis allée monter mon cheval 3 fois histoire de changer d’air mais c’est parce que j’avais un peu plus de temps et je m’accordais des pauses le samedi en fin d’après midi.
Il m’arrivait d’aller au restaurant le midi avec ma soeur ou des amis pour prendre l’air.

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?

Il y a beaucoup de pharmaciens ou d’étudiants en pharmacie dans ma famille, notamment ma grand-mère, mon père, ma tante, ma soeur, et certains de mes cousins.

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?

J’ai toujours essayé de dormir 8h minimum. Cela peut paraître beaucoup mais si je dormais moins, j’étais moins efficace en fin de journée et je préférais être concentrée à 100%.
J’ai toujours bien dormi malgré le stress et la pression, et je pense que c’est vraiment essentiel en paces.

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?

Je travaillais en moyenne 8h par jour sans compter les cours de la fac :

Etant doublante, je n’allais pas a certains cours, du coup j’avais 2h de cours magistraux par jour :

Une fois les deux heures finies, je me mettais directement a travailler donc au total j’avais 8h de travail chaque jour.

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?

J’apprenais mes cours en les lisant très régulièrement et en faisant beaucoup (beaucoup !) de qcms d’entrainement.

Directement après avoir eu le cours à la fac, dans le même journée je le lisais une fois de manière très concentrée, ensuite je faisais des qcms sur ce cours.
Si je faisais une faute ou plus, je reprenais point par point et j’écrivais les erreurs que je faisais régulièrement dans un cahier. Par exemple si a chaque fois que je faisais un qcm je tombais dans le même piège, le fait de l’avoir écrit dans le cahier m’aider beaucoup a ne plus tomber dedans.
Ce cahier était d’une grande aide car avant chaque concours blanc ou interros dans mon écurie, je le lisais et j’avais donc toutes mes “points faibles” dans la tête et je ne faisais plus d’erreur dessus. Il m’a permis de bien mémoriser.

Le simple fait de lire régulièrement le cours me le faisait apprendre, je ne le réécrivais pas.
J’ai plutôt une mémoire photographique.

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?

J’ai fait des petites fiches pour écrire les réactions en chimie organique, elle faisait la taille d’un chèque et je les avaient toujours dans mon sac. C’était très pratique pour pouvoir faire des tours en attendant des profs ou pendant un trajet…

Sinon je faisais des fiches lorsque je voulais les afficher dans mon appartement.
Par exemple des valeurs numériques importantes sur la porte du frigo ou des formules assez longues et difficiles a retenir en physique au dessus de mon bureau.

J’essayais de faire des fiches propres et agréable à apprendre, avec des couleurs pour pouvoir les photographier dans ma tête à chaque fois que je passais devant.

Sinon je ne fichais pas entièrement mes cours, c’était pour moi une perte de temps car mes cours étaient déjà complets et synthétisés donc je n’avais pas besoin d’en faire encore une fiche.

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?

J’ai toujours travaillé seule car je n’arrive pas à me concentrer en groupe.

J’ai besoin d’un silence complet et de peu d’agitation autour de moi pour être efficace et à fond dans le cours que je suis en train de faire.

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?

Je n’ai jamais mis les pieds à la BU, je suis restée chez moi car comme dis plus haut je travaillais seule.

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?

J’ai choisi une prépa privée pour mes deux années (primantes et doublantes) car ma prépa avaient beaucoup d’avantages :

Nous avions tous les cours de la fac du semestre en avance, donc en cours pas besoin de prendre des notes, j’avais juste à surligner et je pouvais écouter sereinement le cours sans avoir peur d’oublier quelque chose.
Les annales des 10 dernières années étaient corrigées
Les profs étaient très compétents et à l’écoute

Je conseillerais sans hésiter à un futur paces de prendre une prépa, pour moi ça a été un avantage considérable et je dois beaucoup de ma réussite à ma prépa. Je ne connais pas le tutorat de ma fac donc je n’ai pas d’avis et je ne saurais dire s’il faut choisir entre l’un ou l’autre mais avoir un prépa privé reste pour moi indispensable.

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?

Nous étions environ 300 dans ma prépa, au premier semestre j’étais dans les 30 premiers aux concours blancs et au second semestre j’étais dans les 3 premiers.

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?

Je n’ai jamais eu de retard, même durant mon année de primante.
Je préférais aller plus vite sur certains cours dans les matières à faibles coefficients plutôt que de prendre du retard.

Quel était votre rythme de travail ?

Du lundi au vendredi :

Je me levais à 7h pour aller à la fac à 8h, je finissais souvent à 10h et je rentrais chez moi desuite.
Je revisais directement le cours que je venais d’écouter à la fac jusqu’a midi.
Ensuite pause pour manger jusqu’à 13h15 ou je travaillais le deuxième cours de la journée ou je n’étais pas allée.
Lorsque j’avais fini de travailler les deux cours du jour (vers 15h30) , je commençais mes tours.

Mon objectif était de faire le tour d’une matière importante par semaine, avec en priorité les matières a gros coefficient.
Je mettais environ 40 minutes pour relire un cours déjà appris + faire les annales correspondantes.
Je continuais mon tour jusqu’à 19h et après je prenais ma douche et je mangeais.

Au premier semestre je faisais des qcms d’entrainement après manger mais au second j’avais plus de temps donc souvent ma journée se terminait à 19h.

Je rentrais chez moi tous les week ends car j’avais besoin de voir ma famille, c’était nécessaire pour ne pas craquer et je ne regrette pas même si j’habite à 1h30 de la ville ou j’étudiais.

Le samedi :
Je me levais a 7h pour être opérationnelle à 8h. Mon objectif du week end était de revoir une fois entièrement les cours de la semaine passée.
Donc je faisais 8h-12h, pause jusqu’a 14h pour terminer vers 18h30.
Le dimanche :
8h-12h et 14h-18h.

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?

J’étais surtout en compétition avec moi même, je visais toujours le meilleur classement possible et j’étais très dure avec moi même.

Avec les autres étudiants je n’était ni en compétition ni altruiste.

Par contre dans mon écurie on s’entraidait tous et il n’y avait aucune compétition, au contraire, il y avait un esprit très solidaire.

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?

J’étais très stressée pendant le premier semestre car étant doublante je n’avais pas le droit à l’erreur. Je me suis mise beaucoup de pression mais j’ai réussi à canaliser mon stress en me focalisant uniquement sur mon travail et en ne pensant à rien d’autre.

Après mon premier classement qui était encourageant, j’étais un peu soulagée et j’ai donc beaucoup mieux vécu mon second semestre, j’ai travaillé avec le même rythme mais plus sereinement.

Les veilles de concours j’étais par contre très angoissée, j’avais l’impression de ne plus rien savoir mais le lendemain, une fois que l’épreuve commençait, j’arrivais a bien le gérer et je n’ai jamais paniqué pendant les épreuves.

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?

Je ne discutais pas, mais comme j’avais le cours sous les yeux, je ne prenais pas de notes et donc il m’arrivait de me déconcentrer en regardant mon téléphone.

Si le cours était dur et complexe j’essayais de vraiment bien écouter pour comprendre plus facilement.

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?

J’avais déjà les cours imprimés par mon écurie, donc je n’avais qu’à surligner en même temps que le prof parlait.

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?

Absolument !

Je faisais les annales après chaque cours appris.
C’était très utile pour se rendre compte du type de question que posait le prof, de la difficulté et pour se tester directement après avoir assimilé un cours.

Comment était organisée votre journée ?

Levée à 7h, j’arrivais dans l’amphi à 7h30 et je relisais mes petites fiches de chimie orga en attendant le prof.
J’arrivais chez moi vers 10h car avec les spés j’avais rarement 4h de cours.
Je me mettais directement au travail jusqu’a midi, je mangeais et je reprenais a 13h15.

En gros le créneau 10h à 15h30 (sauf la pause repas) était réservé au cours du jour-même que je devais absolument faire pour ne pas prendre de retard.

Après ce créneau j’attaquais les cours des semaines précédentes, parfois je faisais la même matières jusqu’a 19h, parfois j’en faisais 2 mais jamais plus de 2 différentes.
Je faisais mes tours avec l’objectif de voir 1 fois par semaine une matière entière mais je n’avais pas vraiment d’objectif à la journée.
Si un jour j’en avais marre je m’arrêtais mais je compensais le lendemain.

Je fonctionnais surtout par priorité en fonction des coefficients, je ne faisais de l’anatomie(coeff 1 en pharma) que le week end car ça prenait beaucoup de temps et je ne voulais pas me prendre la tête avec cette matière en semaine. Par contre je bossais mes spés très souvent voir quotidiennement pour la spé14 (pharma) en relisant avant chaque cours mes fiches de chimies orga.

Le soir je finissais vers 19h, je me douchais et je mangeais.
Après au 1er quad je faisais les qcms d’entrainement de biologie cellulaire ou des ED après manger.

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?

Mon principal conseil serait de persévérer quoi qu’il arrive, de ne jamais baisser les bras.

C’est une année difficile mais il faut savoir remonter la pente si vous avez une baisse de moral en vous rappelant pourquoi vous êtes la, en vous disant que vous êtes capable d’y arriver !!!
Il ne faut pas avoir peur de la quantité de travail, il faut juste se mettre dans le bain le plus rapidement possible et être rigoureux !!

Et rappelez vous qu’il y a autant d’étudiants en paces que de méthodes de travail, alors ne vous laissez pas influencer par votre voisin dans l’amphi qui vous dira quoi faire, il y en a toujours qui aiment bien étaler leur méthode mais restez confiant et ne vous laissez pas déstabiliser !!

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?

Je pense avoir réussi cette année parce que je n’ai jamais abandonné, je ne me suis jamais dit “j’arrête tout c’est trop dur” malgré les nombreux coups de blues, j’ai toujours continué à travailler, malgré les tentations je suis restée focus sur mon objectif.

J’ai été très organisée dans mes méthodes, dans mes périodes de révisions, dans ma manière de classer mes cours… Je pense que cela m’a permis de ne pas m’embrouiller avec la quantité de cours qu’il fallait apprendre.

(Doublant uniquement) Qu’est ce qui a contribué selon vous, à votre redoublement ? Quels enseignements en avez-vous tiré pour in fine, réussir ?

J’ai redoublé à cause du premier semestre.
Je pense que j’ai mis trop de temps a trouver ma méthode de travail.
Quand j’apprenais un cours, je me contentais de la connaitre à 60%, je pensais que cela suffisait mais je me suis vite rendue compte que j’accumulais des lacunes et au final je ne maitrisais pas le cours en entier et je suis arrivée à un point de non retour à la fin du semestre. Je n’avais pas le temps de tout approfondir et j’ai eu le mauvais classement que je méritais.

Malgré cela je me suis donnée a fond au second semestre pour prendre de l’avance car je savais que j’allais redoubler. Et je ne regrette pas, j’ai appréhendé mon second semestre en doublant plus sereinement car j’avais déjà vu les cours.

Et en doublant j’ai compris qu’il fallait connaitre les cours vraiment dans tous les sens, il ne fallait négliger aucun détail et je pense que c’est ce qui m’a permis de réussir, je connaissais mes cours de manière beaucoup plus approfondie.

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?

La PACES a été une véritable épreuve pour moi. J’ai vraiment repoussé mes limites et j’ai eu des moments très difficile car ce concours engendre beaucoup de pression, de remise en questions et surtout une grosse quantité de travail.

Pour moi le 1er semestre est un sprint, il passe très vite et est très intense; et le second est un marathon, j’ai trouvé les matières plus simples et plus concrètes mais du coup ça passe plus lentement et on se languit de la fin !!

C’était une année (deux dans mon cas) éprouvante mais les matières sont dans l’ensemble très très intéressantes et on en ressort grandit.

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?

J’aime beaucoup le principe du témoignage, je les lisais quand j’étais au lycée et j’admirais les étudiants qui venaient de réussir et qui racontaient leur paces. Cela me motivait encore plus !

7

Ajouter cet article aux favoris !

2017-06-16T11:10:34+00:00 16 juin 2017|Categories: Doublant, Les témoignages, Marseille, Pharmacie|0 commentaire
Télécharge gratuitement 15 fiches des tuteurs de notre tutorat !
On te les envoie par mail :