Sommaire de l'article

Julie A, en 2ème année de Médecine à Paris Ouest nous parle de son parcours et du vécu de sa PACES

Quelle année était votre PACES, quel était son numerus clausus ?

2016 – 2017, Numerus clausus à 145 (en médecine seulement).

Votre bac, votre spécialité et votre mention ?

Bac S, spé Maths (même si ça ne change rien), mention TB

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?

Primante

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?

Juste médecine ! J’ai été 19ème (sur 900 étudiants inscrits).

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?

Mmmh plutôt assidue : j’ai toujours été bonne élève et eu des bonnes notes globalement. Je travaillais avant quasiment chaque contrôle, sans faire pour autant tous les « petits » devoirs à la maison :)

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?

Chez mes parents ! Ils sont divorcés alors je me suis installée chez mon père pour tout centraliser comme c’était plus proche de la fac, et j’allais chez ma mère régulièrement les weekends.

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?

J’y allais en vélo pour gagner en autonomie (et donc du temps; pas de moments à attendre les transports) et ça me vidait la tête ! Je mettais entre 20 et 25 minutes 😊

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?

Plutôt, oui. À la fac c’est pas comme au lycée : globalement, on va en amphi et c’est tout, il n’y a pas trente six mille salles.
Nous on avait 3 amphis : je tournais entre le premier avec le prof, et le deuxième qui était assez grand.

De temps en temps (mais que ponctuellement au premier semestre, et plus du tout au deuxième), j’allais en TD. C’est dans le même bâtiment, dans des salles de classes numérotées. On avait une classe attribuée sur l’emploi du temps en ligne en fonction de nos groupes, et y entrait, c’est aussi simple que ça.

Je ne connaissais pas du tout la fac avant la vraie rentrée (je n’y étais jamais allée et j’avais fait la pré rentrée avec une prépa privée) et j’étais un peu anxieuse, mais le premier jour tu suis tout le monde vers les amphis, tu arrives devant, tu rentres, tu t’assoies, et c’est bon !
En 10 minutes les repères sont pris, c’est là qu’auront lieu tous les cours de l’année (Youpi !)

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?

Le meilleur schéma pour rentrer en PACES quand c’est la première rentrée après le lycée, en tant que primant, c’est d’abord de BIIIEN profiter de ses vacances : s’aerer l’esprit, s’amuser et se détendre au max.

AVANT MI AOUT :
N’ouvrez aucun cahier : ça ne sert à rien ! Vous n’allez pas comprendre, passer beaucouuuup de temps sur des choses qu’à la rentrée vous ferez très vite, et dans le pire des cas ça va vous décourager avant même d’avoir commencé : mauvaise idée ! Il n’y a aucun avantage, surtout en essayant tout seul :)
Donc à ce moment là le mieux, c’est d’arriver détendu, d’avoir biiiien profiter, et d’être prêt à en découdre ! Autrement dit, d’être super motivé et d’avoir envie de commencer 😁

DANS LA DEUXIÈME PARTIE D’AOUT / FIN AOUT
J’ai fait une pré rentrée avec une prépa privée.
Et ça par contre je recommande à tous de faire une pré rentrée !!!
Elle m’a beaucoup servie : je l’ai fait sérieusement et j’ai beaucoup appris, en terme de connaissances d abord et de rythme de travail et de méthode ensuite.
Il y a certaines (petites) matières, style l’UE4 en biostat, où on avait balayé tout le programme quasiment : et je n’avais presque pas besoin de le travailler pendant le semestre c’était top !

En conclusion, ne bossez pas tout le début de l’été (surtout tout seul), et faîtes une pré rentrée ! Celle du tuto de la fac était bien aussi 😊

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?

Pas de vraie activité physique régulière et obligatoire en groupe.
Par contre, je courrais ! Et ça c’est top, parce que j’y vais quand je veux, pour la durée que je veux, aucune contrainte, et ça en paces c’est important :)
En plus c’est bon pour garder la ligne comme on bouge pas beaucoup cette année 😢

Au niveau de la fréquence c’était très variable :
Au début je devais y aller une à deux fois par semaine, parfois un peu plus, et dans le gros de l’hiver (janvier – mars) il faisait froid et plus de motivation donc je n’y allais plus !

Je trouve que c’est bien un peu d’activité physique ça aere l’esprit et quand on revient on se sent bien, on a l’impression davoir fait une bonne pause tout en ayant fait une activité productive 😊
Donc si vous aimez ça et que vous en faisiez régulièrement, continuez un peu ! Mais avec modération quand même, pas plus de 1 à 2h/semaine et si cest flexible et adaptable à votre boulot c’est top 😉

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?

Bon, la question qui fache… :’)
En semaine non pas vraiment, je mangeais dehors avec les gens de la fac le midi après les cours régulièrement et très TRÈS occasionnellement je voyais mes amis du lycée (très peu; surtout à noël et pendant les grandes vacances).
Par contre tous les samedi soir je voyais mon copain, j’y allais vers 20h, je dormais chez lui et on se levait entre 7h et 8h, petit dej ensemble et c’était reparti !
Le samedi soir c’était le meilleur moment de la semaine, une vraie bulle d’air, je conseille à tout le monde de le prendre ne serait ce que pour regarder la télé en famille :’)
Par contre dimanche matin il faut se lever, donc la nuit blanche, il faut éviter 😉

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?

Ma belle mère est médecin réeducatrice, mais je voulais faire médecine bien avant de la rencontrer et le fait qu’elle le soit n’apporte aucun avantage.
Mes parents sont tous les deux ingé donc aucun rapport, et honnêtement, à part si votre père est le doyen de la fac, avoir des médecins dans votre famille ou non ne change rien 😊

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?

Ah le sommeil ! C’est HYPER important les loulous ne le négligez surtout pas, vraiment !
J’ai toujours été une grosse dormeuse, alors je me suis écoutée :
En temps normal je dormais environ 8h à 9h (de 22h30 à 7h à peu près), un peu moins le samedi soir (j’étais chez mon copain !).
Mais sur un semestre les nuits où j’ai dormi moins de 8h doivent se compter sur les doigts de la main !

Je sais que ça peut paraître dingue et moi aussi j’entends que untel dormait 3h par nuit pour mettre plein de travail à tout le monde mais honnêtement, que ce soit vrai ou pas, permettez vous de dormir : vous y gagnerez tellement !

La semaine avant le concours je dormais bien, pour arriver en pleine forme et anticiper une éventuelle insomnie de veille de concours 😊

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?

C’est tellement difficile à dire !
Dans le trimestre, on avait 4h de cours le matin : de 8h à 12h15 à peu près. Puis je bossais à partir de 13h, 13h30 (voir après quelques fois, j’avais beaucoup de mal à m’y remettre ) et toute l’après midi, avec seulement une dzmi heure de pause le soir et jusqu’à 21h 22h selon mes envies et mon boulot.
En gros, autour de 4h de cours et 6h de travail perso.

En révision (où on n’a plus de cours), je m’etais fait un programme où je bossais beaucoup : jusqu’à 14h par jour.
Malgré tout je faisais des pauses quand j’en ressentais le besoin et sans trop me mettre la pression en temps normal.

Mais même si tout ça est indicatif, on ne le repettra jamais assez, c’est la QUALITÉ qui compte et non pas la quantité !!! J’ai moins bossé au 2eme semestre en terme d’heures tout en trouvant ça plus facile et en étant mieux classée.
Ce qui compte vraiment, c’est d’être efficace et d’avoir l’esprit clair.
(Bon, ne vous attendez pas à ce que 2 à 3h de boulot par jour ne suffise non plus quand même… 😘)

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?

J’avais une règle très simple que je mettais un point d’honneur à suivre :
Tous les cours du matin devait être appris l’après midi.
Quand je dis appris je veux dire une première fois, je les revoyais plys tard, mais ils devaient quand même être bien appris et bien assimilés.
C’était « facile » à faire : en rentrant chez moi, je savais ce que j’avais à faire. Ça s’appliquait surtout aux matières de par cœur (ue1, ue2 au 1er semestre) où japprenais par coeur puis je faisais des qcm, mais je voyais aussi les cours de physique et de biostat le jour même. Pour ceux là, je faisais surtout des exercices. Pour le coup, je faisais principalement ceux de la prépa privée (medisup) qui étaient d’excellente qualité et très représentatif.

Quand dans ma journée j’avais fini les cours du jour (ça arrivait de temps en temps), je revoyais ceux précédents.

Arrivée au week-end, j’avais 2 jours sans nouveau cours.
J en utilisais un (le samedi) pour revoir tous mes cours de la semaine : ça me permettait de fixer les connaissances fraîchement assimilées ;) (si j’avais du temps je revoyais des cours plus anciens).
Le dimanche je l’utilisais pour revoir une matière en particulier (parfois 2 vers la fin du semestre) : celle qui tombait au concours blanc la semaine suivante. C’était très pratique : je la revoyais entièrement, si c’était du par cœur je relisais TOUS mes cours (parfois plusieurs fois si je pouvais) et si c’était plus à réflexion comme la physique, je refaisais des exos sur tous les chapitres concernés.
Comme ça semaine après semaine je revoyais en profondeur une matière, intégralement, et le roulement était régulier.
Cependant, il est important de ne pas oublier les entraînements et les qcm pour les matières de par cœur également, c’est comme ça qu’on progresse et qu’on se prépare !

Une autre chose que je faisais et qui etait top, c’était que j’avais un carnet dit « carnet d’erreurs ».
Il était divisé entre les différentes matières (ue) du semestre et pour chaque matière, j’avais 2 pages dédiées à un cours. J’y nottais toutes mes erreurs en concours blanc et en entraînement, comme les chises que j’avais du mal à retenir, les parenthèses fourbes ou les pièges vicieux. Je le relisais avant chaque concoyrs blanc, c’était plutôt sympa à faire (pas trop prise de tête, régulièrement on se dit « ah ouiii ! ») et ça aidait beaucoup.
Comme ça en plus, la veille du concours (où vous n’aurez certainement pas le temps de relire tous vos cours) j’avais tout relu. Ça permet de balayer l’intégralité des matières et des cours finalement, de se mettre en confiance (car à force de l’avoir relu il y a une bonne partie dont vous vous souviendrez bien) et d’arriver le jour J avec les pièges classiques en tête et les petits détails sur lesquels vous bloquez en tête, et donc prêt à tout défoncer !
Je le conseille vivement ! 😊

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?

Alors, au début du premier semestre je faisais des fiches sur les matières de par cœur, bien que tout le monde m’ait dit que c’était une mauvaise idée. Je recopiais l’intégralité du poly du tutorat, car tout est important, et jy passais un temps fou. Et bien je vous le donne en mille : C’EST UNE MAUVAISE IDÉE ! Inutile ! Sérieux, ne faîtes pas ça, il n’y a rien à y gagner :’)

Par contre pour les matières de réflexion, principalement physique, chimie et biostat, j’avais un truc super : des petites fiches qui récapitulaient toutes les formules, rien que les formules, classées par cours et par utilité.
Et ça, c’était TOP !
Je les relisais avant chaque Concours Blanc (CB) et le vrai concours pour tout refixer et je les ai apprises par coeur tout naturellement comme ça sans effort, et avant les cb tous les copains venaient me les piquer.

Alors les fiches pour recopier mot pour mot 20 pages de cours, NON, pour rassembler toutes les formules utiles classées, OUI ! 😋

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?

Plutôt seule : j’avais besoin de réciter pour apprendre le par cœur, pour être moins dispersée et plus efficace.
Mais les semestres dont longs et à rester seule tout le temps on déprime… donc J avais un groupe de copains (plus des compagnons de travail que des copains de soirée mais bon il faut ce qu’il faut 😁) avec qui je faisais les cours tous les matins. C’était plutôt un bon moment, on parlait et on rigolait, ça nous detendait. On mangeait régulièrement ensemble (1 à 2 fois par semaine) et parfois on allait à la bu ensemble, principalement les fois où on en avait marre d’être seuls et qu’on avait l’impression qu’en rentrant chez nous on allait être contre productifs et ne rien faire.

Donc je dirais 90% du temps seule chez moi et 10% avec les autres à la bu, pour trouver un (léger) équilibre 😊

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?

Comme dit juste au dessus, 90% du temps chez moi et 10% à la bu.
Chez moi c’était mieux pour le calme, piuvoir parler, bouger, marcher (aller chercher qielqie chose à manger), mais la bu permettait de ne pas être seule quand on en a marre ( et de patienter entre plusieurs cours parfois).

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?

Les deux ! Et je recommande les deux !
J’étais à medisup, une prépa privée donc, et c’était super. Sur toutes les matières à reflexion on nous expliquait ce qui servait, ce qui ne servait pas, les méthodes de résolution, en gros on nous expliquait comment resoudre 90% des exos comme ça, facilement. Ça fait gagner un temps fou ! On avait des vrais profs à qui poser nos questions, pour nous reexpliquer si nécessaire, et surtout plein d’exos très représentatifs, des annales, certains classiques et d’autres plus originaux.
Et ça, c’est le secret pour réussir dans ces matières là : le cours ne sert quasiment à rien, il faut s’entraîner s’entraîner s’entraîner.
Pour les matières de par cœur par contre, la prépa était moins utile : il faut apprendre son cours un point c’est tout, et elle ne peut pas le faire à notre place. Le seul avantage était d’avoir les fiches de cours réactualisées : on n’avait pas peur de louper les petites nouveautés 😊
Un autre vrai avantage de la prépa : on fait des rencontres. Ça paraît bête, mais en amphi on est des centaines, primants et doublants, et c’est très difficile de rencontrer quelqu Un. Alors qu’à la prépa on est un groupe de 40 à 50 élèves, les mêmes pour tous le semestre, et on finit par se connaître, discuter ensemble à la fin des cours, lancer des petites blagues en séance en ça fait du bien :)

Mais même si la prépa est un vrai plus, le tutorat est indispensable !!!! Il proposait une banque de qcm en entraînement et des cours des années passées, mais surtout des concours blancs chaque semaine que toute la fac ou presque faisait. Ça mettait un rythme dans les révisions (coucou le dimanche !), permettait de cerner ses lacunes et d’identifier les pièges, et surtout de se situer dans la fac par un classement, ce qui est essentiel !

En conclusion, la prépa est un vrai bonus mais n’est pas indispensable, et il faut absolument participer aux tutos de la fac. Les deux ne sont pas incompatibles, au contraire ! Ils sont commentaires 😁

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?

Oui plutôt !
J’ai toujours été classée dans le numerus clausus (115), un peu plus ou un peu moins selon le classement, ce qui est vachement encourageant !
Les tutos de la fac étaient plus représentatifs car tout le monde y participait, alors qu’à la prépa on n’était classés qu’entre primants donc c’est plus dur de se situer ;)
Mais malgré mes résultats plutôt encourageants, à chaque trimestre j’ai été encore un peu mieux classée (d’une petite dizaine de places) au vrai concours qu’au concours blanc 😊

Dans tous les cas, que vous soyez dans le numerus ou non, les resultats du concours blanc sont hyper importants !!! Ils motivent quand on est classés, et ils donnent envie d’aller se battre et grappiller des places au prochain CB si on est plus loin ;)
Donnez vous des objectifs réalisables à chaque fois, ça motive 😉

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?

Alors, ma règle d’or était : les cours du matin appris le soir, autrement dit, je ne voulais pas de retard ! Pas de retard où je n’avais jamais vu les cours une première fois en tout cas.
Bon, par contre le pas de retard du tout en paces, ça n’existe pas, surtout parce qu’il y a toujours des choses à faire…

Donc du retard sur l’apprentissage des cours du jour ça m’est arrivé, mais pas si souvent finalement, peut-être une bonne dizaine de fois dans le semestre. Mais je ne le faisais jamais duré plus d’une semaine : j’apprenais les cours non vus dans les jours suivants si je pouvais (rarement), ou plus souvent le weekend !

Pour tout le reste, il faut savoir prioriser 😊
Mais faites ce que vous pouvez et ne stressez pas trop, on est tous pareils vous savez ;)

Quel était votre rythme de travail ?

Comme decrit plus tôt, il était assez simple : on bosse les cours du matin l’aprem.
J’avais 4h de cours le matin (8h à 12h15 avec un quart d’heure de pause), puis je rentrais, je mangeais, et je reprenais vers 13h30 (le plus souvent).
Puis c’est parti pour le travail en solo !
Je refais tous les exos du chapitre en physique et biostat, j’apprends par cœur et je fais les qcm pour les matières de par cœur, et pour faire tout ça correctement et en profondeur ça me prend bien tout l’après midi !
En soirée et le weekend je revois tout ça, et une fois par semaine je me fais une matière complète en profondeur 😉

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?

Je dois avouer que j’ai un bon gros esprit de compétition. J’ai toujours été comme ça, et le fait que ce soit un concours me booste un peu et me donne envie de me dépasser.

Au delà de ça, je suis très gentille (je vous jure !) et j’ai toujours aidé tous ceux qui me l’avait demandé en prenant du temps et en aidant du mieux possible. Avec mon groupe d’amis je reservais les places, donnait les bouts de cours ou les corrections qui pouvaient manquer… pas du tout dans la compétition avec eux :)

En gros, en competition dans ma tête pour me motiver et altruiste avec les gens autour de moi ! Les deux c’est possible, et je pense que c’est pas mal 😊

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?

Dans le semestre j’ai été plusieurs fois stressée, surtout lorsque je prenais un peu de retard ou que je me rendais compte de tel ou tel concours blanc qui arrivait et que je n’étais paaaas du tout prête (dans ma tête), ou que j avais des résultats pas aussi bons que ceux que j’espérais, ça me minait le moral 😌
Même si je me rends compte que ces situations sont tout à fait normales et à prendre avec du recul !

Par contre, avant le concours, j’étais totalement détendue sans pouvoir l’expliquer pourquoi, ça finissait presque par me stresser de ne pas être stressée ! Oui, je suis compliquée…
Mais je me sentais plutôt bien, la semaine avant, la veille, au jour J… j’avais l’impression que le moment était arrivé, que ce n’était qu’un concours « blanc » de plus après tout, j’en avais fait tellement ! J’avais envie d’en découdre et de montrer tout ce que j’avais appris.
J’avais bien des petites pointes d’adrénaline dans mon cœur en entrant dans la salle, en recevant ma copie, mais plutôt de la bonne excitation, je ne sais pas si vous voyez ce que je veux dire :)

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?

Les cours théoriques, c’étaient le meilleur moment de la journée : on était à plusieurs, on plaisantait, on n’était pas hyyyper concentrés, c’était plus détente.
Comme le tutorat (et la prépa privée après) nous fournissait les cours, je ne les prenais pas moi même et je m’autorisais être assez dispersée, sans forcément mettre le bazar mais à discuter, rêvasser…
Malgré ça, je suis allée à tous les cours et je pense que c’est mieux, ça permet d’enfoncer dans ma tête que ce sont de vrais cours et pas des options :’)

Pourtant, les quelques fois où je me suis forcée à être vraiment concentrée en cours à essayer de comprendre et retenir, j’ai été très très étonnée par tout le teeeemps que j’ai gagné l’aprem à l’apprentissage !!! Donc ça sert vraiment ! 😊

À vous de voir donc à quel moment de la journée vous préférez concentrer votre effort 😁

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?

J’utilisais les roneos de la fac de l’année précédente. Les roneos, ce sont les cours pris par des étudiants de 2eme année qui les mettent en forme et les publient gratuitement. Et elles sont très bien faite ! Je les imprimais avant le cours, je suivais dessus et j’annotais les quelques nouveautés (la plupart des cours changent peu).
Puis une bonne semaine plus tard je recevais les cours complets et actualisés de la prépa, je surlignais d’une couleur particulière (bleue !) toutes les nouveautés que je n’avais pas pour être exhaustive et je travaillais sur ces deux documents, roneo + le bleu des fiches medisup ! Et régulièrement l’intégralité des fiches medisup, pour être le plus complète possible 😊

Les fois (rares) où je prenais les cours par moi même, je le faisais plutôt sur ordi : c’était beaucoup plus propre, facile à mettre en page, et plus simple comme on avait les diapo des profs à disposition après leur cours (normalement).

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?

J’aurais bien aimé, je pense que c’est très utile voire indispensable ! Mais nous, à PO, on n’a pas d’annales. Le doyen de ma fac a changé entre mes deux semestres et le nouveau a autorisé les annales donc on a pu garder nos sujets du deuxième semestre, mais c’est tout. Pour mon année donc, rien, et il faudra sûrement attendre quelques années malheureusement avant qu’une vraie banque ne se constitue, même si c’est en route.

Mais s’entraîner est essentiel !!! Je faisais et refaisais tous les qcm à disposition, les concours blancs, et surtout les qcm de séance fournis par la prépa (qui étaient en réalité des annales, car des étudiants reussissaient à voler des sujets et à leurs revendre).
En matière à reflexion je ne faisais quasiment que ça, et en matière de par cœur j’alternais régulièrement avec l’apprentissage des cours !
C’est une erreur courante pour le par cœur (biocell, biochimie) que de ne faire qu’apprendre les cours sans faire de qcm, mais ne le faites pas ! Il faut s’entraîner, s’habituer aux formulations, repérer les pièges classiques. Et puis, ça change de toujouuuuurs relire ses cours 😁

Comment était organisée votre journée ?

Comme dit plus haut plusieurs fois, j’allais en cours le matin et j’apprenais ces mêmes cours l’aprem, que je completais avec la revision d’autres si j’avais le temps (assez peu souvent).
Soyez organisez, il faut bien apprendre vos cours une première fois puis les revoir régulièrement, tout en s’entrainant ! C’est ça le secret !

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?

Le premier conseil, et peut-être le plus important, c’est CONNAISSEZ VOUS. N’écoutez pas tout ce qu’on dit, une fois sur deux c’est du mensonge pour vous impressionnez et l autre fois ça n’aide surement pas vraiment.
Par exemple, moi j’ai toujours su que j’avais besoin de beaucoup de sommeil pour bien fonctionner : je me prenais 9h par nuit ! Et c’est loin d’être la norme… Je savais qie j’aurais besoin de voir un peu mon chéri pour traverser tout ça, et je me suis pris TOUS mes samedis soirs, nuit de samedi à dimanche et dimanche matin (bon ok, jusqu’à 8h, 9h max j’avoue) avec lui et je prenais 15 à 30 minutes tous les soirs pour lui parler.
Sachez ce qui marche pour vous, si vous préférez vous lever très tôt et bosser dans le calme des premières lueurs, ou plutôt après manger ou le soir, ou encore si vous êtes plus à l’aise seuls chez vous ou entourés à la bu par d’autres bosseurs. Ce qui compte c’est VOUS.

N’ayez pas peur de prendre des pauses quand c’est nécessaires, mais restez lucides : vous n’aurez pas votre concours en faisant 1h de pause pour 1h de cours…

En PACES il ne faut pas compter ses heures, et surtout privilégier la qualité à la quantité. Je vous assure que c’est 3507413× vrai.

Et enfin un dernier petit conseil, aimez ce que vous faites !!! Qu’on se comprenne bien, moi aussi à certaines périodes (coucou novembre 🙃) j’étais démoralisée et j’en avais marre et je pleurais tout le temps, mais à côté de ça ce qu’on apprend reste PA-SSIO-NANT 😍 De la biologie cellulaire où la cellule est une vraie ville, à l’anatomie, en passant par la ssh abec ses cours sur Alzheimer, le Diabète ou le Secret médical, c’est quand même génial.

Vous aurez certainement des moments de creux mais rappelez vous pourquoi vous êtes là et surtout que c’est NORMAL et qu’on est tous, mais tous passés par là : c’est le bit de cette année aussi, tester nos limites ! Le plus important c’est de continuer et ça passe tout seul 😊

Et puis donnez vous à fond parce que vous ne me croirez sûrement pas mais vous verrez, ça passe super vite !!!

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?

D’abord, une bonne hygiène de vie que beaucoup négligent, à tort : un bon petit dej, des repas à heure fixe, une looooongue douche à 20h pile (meilleur moment de la journée bis), et de bons gros dodos 😁

Ensuite une bonne organisation, je ne prenais quasiment pas de retard, du coup j’étais bien classée aux concours blancs, du coup ça me motivait à continuer à bien bosser, du coup j’étais bien classée : un bon cercle comme on les aime !

Et enfin un bon entourage, des gens à la fois internes à la paces qui me comprenaient, et externes qui me permettaient de prendre du recul et de penser à autre chose, tout simplement 😊

Je pense que cette année il faut la vivre comme ça, à fond, sans trop réfléchir et en faisant son travail et hop, on y est 😉

(Doublant uniquement) Qu’est ce qui a contribué selon vous, à votre redoublement ? Quels enseignements en avez-vous tiré pour in fine, réussir ?

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?

Très enrichissante d’un point de vue connaissances ! (Surtout le 2e semestre hiihii, plus médical et plus facile à mon sens). On a beau dire, on apprend énormément de choses fascinantes et c’est quand même dingue !

Et puis après un succès sur une année comme celle, on a le droit d’avoir une certaine fierté quand même.

C’est une année difficile et exigeante, à la fois très longue et siii rapide !
Mais je ne l’ai pas trouvé si dure que ça malgré tout, par rapport à toutes les légendes, et on peut très bien la passer de façon épanouie 😊
Moi en tout cas je n’ai pas l’impression d’avoir trop souffert et j’en garde un bon souvenir !

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?

C’est un super site ! J’y avais lu pas mal de témoignages l’année avant ma paces pour découvrir comment ça marche et prendre de bons conseils, et parfois pendant l’année aussi pour me rassurer ou dans les moments plus durs.
Je le recommande !

Et en ce qui me concerne, ça me fait très plaisir de partager mon expérience.
N’hésitez pas à me poser toutes vos questions, j’yrépondrais avec plaisir !!! 😊

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here