Sommaire de l'article

Jean C., en 2ème année de Médecine à Paris V nous parle de son parcours et du vécu de sa PACES

Quelle année était votre PACES, quel était son numerus clausus ?

2016 – 2017, NC : 351 avec 3 places en Alter-Paces

Votre bac, votre spécialité et votre mention ?

Bac S spé Maths mention AB

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?

Doublant

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?

Médecine : 320 au s1 et 310 au s2

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?

Élevé sérieux mais avec des résultats basiques (12/20)

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?

Studio

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?

10 mn à pied

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?

En primant oui assez facilement, je pense que ce n’est pas si déroutant que ça en fait, on va a la fac comme au lycée, on écoute le cours et on retourne travailler chez soi ou a la bibliothèque.
Cela dit je n’allais pas beaucoup a la fac car je préférais travailler par moi même surtout au s2 et en doublant.

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?

Non, je n’y vois aucun intérêt car si vous êtes en terminale, vos cours seront très insuffisants voir sans rapports avec ceux dispensés en PACES, et si vous êtes entre 2 p1, vous avez besoin de souffler.
De plus avec le temps vous allez oublier ce que vous aurez bossé pendant l’été.
Si toutefois l’envie vous démange de vous replonger dans les polys concentrez vous plutôt sur vos matières du s1, que vous maîtrisez le moins et qui sont « a réflexion », celle de par coeur ne me semble pas judicieuses a travailler 6 mois avec le c*******.

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?

Aucune. Je culpabilisais trop et surtout j’en avait ni l’envie ni le besoin. Ça c’est comme vous le sentez vous serez pas a la masse avec 2h de sport par semaine, faut juste que vous ayez envie de sortir ou de conserver votre corps d’athlète.

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?

TOUS les samedis soir j’allais dîner avec mes parents au restaurant s’il venais dans mon appart ou je rentrais chez moi toutes les 3 ou 4 semaines.
Primant : Je vous conseille de ne pas dépasser 2 ou 3 semaines sans rentrer chez vos parents, vous aller péter des câbles sinon.
Doublant : je vous conseille également de rentrer toutes les 3 ou 4 semaines si vous gérez bien seul ou plus fréquemment quand vous sentez que vous perdez le fil.

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?

Ma mère était infirmiere dans le passé.

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?

Alors …
Le sommeil est très important bla bla bla …
En règle général il est conseillé de dormir 8h/nuit. Cependant moi je préférais réduire un peu mon temps de sommeil pour avoir plus de temps de travail donc je devais être autour de 6h/nuit. Surtout pendant les révisions ou je pouvais tomber a 5h/nuit mais en passant sur un sommeil diphasique c’est a dire avec une sieste de 15-20mn après mangé. Je ne vous recommande pas cette méthode, écoutez votre corps, moi je pouvais le tenir et ça me convenait (j’aime pas dormir :P). Chaque étudiant est différent.
Enfin, je vous déconseille tous de même les techniques bizarres voir occulte d’alterner 3h de travail/3h de sommeil comme dans les sous marine etc … les quelques personnes qui ont fait ça et que je connais n’ont pas résisté.

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?

Pendant l’année quand j’avais cours (souvent le matin a 8h) je revenais soit a 9h30 et je travaillais jusqu’à 11h30 puis manger, soit je revenais a 11h et je mangeais vers 11h30 pendant 1h, puis je travaillais jusqu’à 22h avec des petites pauses toutes les 3h environ.
Quand je n’allais pas à la fac (ce qui était fréquent en doublant) je bossais de 7h30 a 22h avec 1h de pause dej et 1h de pause dîner.

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?

A Descartes le s1 est très axée sur la réflexion donc pas de secrets : QCM, QCM, QCM ! Je lisais le cours et puis je m’entraînais sur les annales, les concours blancs et des polys d’exo de Medisup.
Au s2 c’était sauf pour les maths que du par coeur donc lecture, lecture, lecture et je recitais mon cours page par page au fur et à mesure.

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?

Non. Inutile pour moi vous devez tout connaître.

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?

Au s1 je faisais des sous kholles avec 2 amis pour l’histologie qui etait l’unique matière de par coeur putein, et cela était assez efficace, elles m’ont sûrement sauvé quelques QCM(s).
Au s2 comme je l’ai dit, il n’y a avait que du par coeur donc je ne voyais pas l’intérêt de sous kholler une en particulier, donc j’ai travaillé seul.

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?

Dans mon appartement, la BU de Descartes est trop bruyante, beaucoup de personne qui ne sont pas ou plus en PACES la fréquente et même ceux qui sont en P1 sont parfois trop distraits.

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?

Tutorat + Medisup en primant
Tutorat + concours + en doublant
Je pense que pour avoir des cours de qualité être a Medisup est un avantage certain, les polys de la fac sont anarchiques, parfois en anglais et en noir et blanc. De plus Medisup propose des Concours Blancs de qualité, qui sont pour moi bien plus représentatif que les tutos de P5. Malheureusement, d’année en année le concours devient de plus en plus compliqué et orignal disons, ce que les tutos ont du mal à reproduire a l’inverse de Medisup (ou concours +)
Concours + m’a aussi énormément aidé en doublant pour cibler mes difficultés et me préparer face à des sujets atypiques.

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?

En primant moyen, jetais vers les 400/1200 au s1 pour terminer 1180/2500 le jour J.
Au s2 j’y allais moins (j’étais dégoûté) j’étais dans les 300/900 pour terminer 800 au concours final
En doublant, mes classements au tutos étaient plutôt bons dans les 80/1200 au s1 et dans les 50/900 au s2, mais il m’arrivait d’être très mal classé a certains d’entre eux (700e/1200 a 7j du cc au s1). C’est pour cela qu’il ne faut pas trop se fier au classement surtout au tutos car ils sont parfois pas représentatif.
A concours + cependant j’étais dans les 100/450 Au s1 puis 30/450 au s2.
Mes notes obtenues à C+ sont très proches de celles que j’ai eu au concours a 0.X près.

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?

Oui, comme tout le monde. Je pense que pour y faire face il faut :
– Établir un ordre de priorités dans tout ce que vous avez à faire
– Travailler le plus possible toute la semaine en étant le plus efficace possible, tout ce que vous faites la veille n’est plus à faire le lendemain.
– Se garder un jour dans le semaine pour rattraper le retard accumulé, le dimanche pour moi.
Pour cela je peut vous conseiller d’acheter un agenda qui peut vous servir de guide pour la journée ou la semaine.

Quel était votre rythme de travail ?

Assez intense autour de 11h a 12h par jour. Parfois 13h a 14h pendant les révisions mais jamais au delà. Il faut être raisonnable.

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?

Compétition mais avec moi même, et non pas contre moi même ce qui est une différence majeur. Je ne me disais pas allez bosse ! Je pensais plutôt, est ce que t’es capable de faire top 50 a ce concours blanc, est ce que je peut apprendre le polys sur le membre supérieur en 2h30 …
Ce combat il est pour vous, ne devenez pas votre propre adversaire, ce sont les autres que vous devez affrontés indirectement en essayant d’être dans le top 50, top 100 …

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?

Stressé comme tout le monde je pense. La medecine est le seul domaine qui me passionne depuis toujours, je ne me voyais absolument pas faire autre chose, donc oui quand un rêve ce résume à un examen on stresse je pense.
Cependant, il ne dois pas vous paralyser, il faut apprendre à le canaliser et en faire un moteur qui vous pousse à travailler davantage ou de manière plus assidue encore.

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?

Encore une fois, j’y allais peu mais qd j’y allais c’était quasi uniquement pour sortir et voir des gens donc j’étais assez dissipé.

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?

En primant sur le poly de la fac avec des annotations.
En doublant, j’avais les polys de cours de Medisup et je rajoutais au stylo les nouveautés, subtilités …

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?

Oui !
Dans ma fac elles sont assez indispensables car encore une fois le S1 se base sur de la réflexion il est donc recommandé de les utiliser lors des dernières semaines de révisions pour un entraînement le plus proche possible de la réalité.
Au s2, sur des matières de par coeur assez peu. Je pense qu’il est plus utile de peaufiner chaque cours au mot près que de s’entraîner sur des questions qui ont très peu de chances de tomber 2 fois …

Comment était organisée votre journée ?

Hors révisions : si absence de cours :
7h00 : Réveil puis petit déjeuner
7h30 : Travail
10h30 : Petite pause
10h40 : Travail
11h30 : Déjeuner
12h30 : Travail
15h30 : Petite pause
15h40 : Travail
18h : Dîner (oui c’est tôt mais je préférais avoir une assez longue période post-dîner)
19h : Travail
22h : Fin
23h15 : Coucher

Révisions :
5h15 : Réveil
6h00 : Travail
9h30 : Pause
9h40 : Travail
11h30 : Déjeuner
12h30 : Travail
16h : Pause
16h10 : Travail
18h : Dîner
19h : Travail
22h : Fin
23h30 : Coucher

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?

Lâchez rien, oui c’est dur, oui vous vous poserez beaucoup de questions mais si des humains réussissent alors vous aussi !
Bien sûr beaucoup de sacrifices seront nécessaires et il vous faudra un mental affûté mais rien n’est impossible quand on travail et qu’on y croit (le plus dur).

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?

Difficile a dire … Peut etre ma faculte de douter, de m’interroger constamment sur mon travail. Je suis quelque qui doute énormément, donc si quelque chose n’allait pas j’essayais d’identifier pourquoi et de me remettre en question.

(Doublant uniquement) Qu’est ce qui a contribué selon vous, à votre redoublement ? Quels enseignements en avez-vous tiré pour in fine, réussir ?

Je pense que mon redoublement ne résultait pas seulement d’un problème de méthode ou de quantité de travail, mais simplement du fait que je n’étais pas aussi bon que certains qui avaient déjà fais le programme 1 fois.
Il me fallait sûrement plus d’entraînement pour maîtriser les chapitre du S1 particulièrement physique/Biophysique.

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?

Compliqué mais enrichissante intellectuellement. Elle permait aussi de se découvrir selon moi, d’être en tête à tête avec soi même, et de s’isoler seul dans une ambiance de travail constante. Pour ceux qui aime la solitude (comme moi) c’est très particulier comme situation mais aussi très révélateur de votre personne.

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?

Excellent site ! J’ai passé des heures à lire des témoignages en terminale et même en p1 dans les moments difficiles ! En particulier ceux des personnes ayant vécues des remontés importante, un peu comme moi.

N’oubliez pas : Si vous ne croyez pas en vous, croyez en moi qui croit en vous !
Ne laisser pas un concours blanc ou même le vrai concours vous abbatre, si je m’étais arrêté au s1 ou j’étais 1180 en primant, je ne serais pas en P2 aujourd’hui !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here