Imane L., en 3ème année de Dentaire à Paris VII nous parle de son parcours et du vécu de sa PACES

Quelle année était votre PACES, quel était son numerus clausus ?

2015 – 2016, 41

Votre bac, votre spécialité et votre mention ?

Bac S, Spécialité Mathématiques, Mention Très Bien

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?

Primante

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?

J’ai seulement passé le concours d’odontologie, et je suis arrivée 21ème.

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?

J’avais un bon niveau au lycée, j’avais des facilités. J’étais assidue et je donnais ce qui était nécessaire pour avoir de bonnes notes.

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?

J’habitais chez mes parents.

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?

Comme je prenais les transports en commun, la durée de trajet variait, mais en moyenne je prenais environ 1h. Je travaillais dans les transports pour ne pas perdre de temps.

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?

J’ai trouvé assez rapidement mes repères à la fac, les différents endroits sont bien indiqués (BU, cafétéria…) et le Tutorat nous avait remis un petit livret pour bien nous expliquer comment la vie de la fac était organisée.
De plus, je n’étais pas toute seule, j’étais avec des amis du lycée et en groupe il est plus simple de trouver facilement ses repères.

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?

Oui j’ai travaillé avant ma rentrée en PACES, j’ai fait une pré-rentrée dans une prépa privée pendant 2 semaines suivi d’un concours blanc que je n’avais pas vraiment réussi.

Je ne me suis pas vraiment donnée à fond pendant cette pré-rentrée car j’estimais qu’il fallait encore que je profite de mes dernières semaines de vacances avant la PACES qui est une année chargée. Cependant, je restais quand même sérieuse et je retravaillais un peu chez moi les notions vu en prépa.

Je trouve que cette pré-rentrée m’a été utile puisqu’elle m’a permis de me familiariser avec certains chapitres et des notions importantes. Le fait que l’on soit bien encadrer est un plus, on pouvait demander des explications aux professeurs qui prenaient leur temps avec nous.

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?

Je faisais du vélo d’appartement en mode intensif environ 20 minutes par jour vers 17h/18h, pas à une fréquence particulière. Je pouvais en faire tous les jours pendant 1 semaine, comme 3 fois par semaine. Ça dépendait de mon humeur et de ma motivation.

Paradoxalement, je faisais plus de sport en PACES qu’au lycée, je trouve qu’il s’agissait d’un bon moyen pour m’aérer l’esprit, et quand je reprenais le travail après, j’étais plus éveillée et concentrée, donc plus efficace.

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?

Je ne sortais pas à part pour aller à la fac. Je voyais mes amis dans les transports en commun ou à la fac.

Pour moi, le temps défilait à une vitesse monstre, surtout que dans le trajet je perdais du temps. Même si je travaillais dans le train, ce n’était pas le meilleur environnement pour.
Personnellement, je trouve qu’il fallait une très bonne organisation pour trouver le temps de sortir 1h/2h, ce que je n’avais pas forcément. J’avais peur aussi de ne pas profiter pleinement quand je sortais, d’avoir que la PACES en tête, et j’avais peur d’avoir des regrets, de me dire que j’aurais pu travailler tel ou tel cours et que j’ai gaspillé du temps.

Sinon, je regardais des séries dont les épisodes durent en général 20 minutes, pendant le goûter par exemple. Ça me permettait de m’évader un peu.

Et comme dit précédemment, je faisais un peu de sport.

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?

J’ai des membres de ma famille qui travaillent dans des filières médicales, dont une grande sœur médecin qui m’a donnée quelques conseils sur la méthodologie à aborder durant la P1.

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?

Je finissais le travail en général avant 23h, je ne dépassais pas minuit pour travailler, j’estime que le sommeil est indispensable en PACES afin de reprendre de l’énergie pour le lendemain mais aussi pour bien assimiler les cours de la veille.

Malheureusement, je n’avais pas souvent des nuits reposantes, ça variait comme j’étais très stressée… Je faisais des nuits blanches parfois, mais je ne travaillais pas quand j’en faisais, je regardais des séries pour me distraire.

Je dirais qu’en moyenne je dormais 5h.

Même si je ne dormais pas beaucoup, ma motivation et mon stress étaient un moteur pour mon travail, je voulais vraiment tout donner et je me disais qu’après le concours j’aurai tout le temps pour me reposer…

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?

Comme j’allais tous les jours en cours, on peut déjà dire que je travaillais 4h par jour.

Au début de l’année universitaire, je travaillais 6h-8h par jour, j’ai eu du mal à prendre le rythme. En effet, il y a un grand fossé qui sépare la Terminale de la PACES. L’adaptation est donc plus ou moins difficile selon les étudiants. Mais le rythme s’intensifiait progressivement.

Vers Octobre/Novembre, j’arrivais à travailler entre 10h à 12h par jour.

Mais bon faut savoir que mon efficacité variait beaucoup au cours d’une journée. Parfois je pouvais passer 30 minutes sur la même page de cours sans retenir beaucoup d’éléments. Dans ce cas, je préférais prendre une petite pause, pour parler à mes proches ou aller sur mon ordinateur.

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?

J’allais à tous les cours du S1 et du S2, j’essayais de suivre le plus possible le cours, afin de maîtriser quelques notions avant de voir le cours toute seule. Quand j’allais en cours le matin, je revoyais les même cours l’après-midi toute seule, et le weekend (qui durait 3 jours), j’essayais de revoir tous les cours de la semaine.

Je n’avais pas vraiment de planning, quand je commençais à oublier un cours, je le revoyais. En plus, personnellement, quand je faisais un planning j’étais trop ambitieuse, je mettais plusieurs cours à voir en une journée et j’étais rapidement dépassée. Donc à la fin de la journée, j’avais l’impression de n’avoir presque rien accompli.

Du coup, j’ai plutôt décidé de faire un compte-rendu par semaine, récapitulant les cours que j’avais vu durant chaque journée. Cela me permettait d’avoir une vue d’ensemble sur les cours que j’avais vu dans la semaine et bien d’organiser la semaine suivante.

Par ailleurs, je jouais avec les coefficients: je travaillais plus les UE à forts coefficients que les autres, sans négliger le reste bien sûr…

Globalement, ma méthode d’apprentissage variait selon les UE:
– Pour les UE qui demandent de la réflexion (physique, chimie, biostatistiques…), je m’entraînais en faisant beaucoup d’exercices (annales prépa/fac/tuto). Je lisais le cours (fiches de ma prépa) plus pour la compréhension que pour l’apprentissage. Les cours ne servaient en général qu’à fournir les outils (formules…) pour répondre aux QCM.

– Pour les UE qui demandent de bien connaître son cours, sans forcément que ce soit par cœur (histologie, biochimie, médicaments…), je lisais le cours (fiches de ma prépa) très attentivement. Je pouvais passer 30 minutes sur la même page pour lire et relire la même page afin de retenir le maximum de détails. Ainsi, à la première lecture d’un cours, je passais en moyenne 3-4h dessus.
Aussi, je préférais lire un cours d’un coup sans le séparer en plusieurs parties, même pour les cours denses comme en histologie (je pouvais passer 5 heures dessus au moins). En effet, quand je séparais un cours pour le travailler sur plusieurs jours, je me rendais compte que je voyais que la première partie et que les jours suivants je ne voyais pas les autres parties.

– Pour les UE qui demandent un apprentissage par cœur au mot près (à PVII, UE7 – Psychologie et UE7 – Ethique), je prenais les PDF des professeurs sur mon ordinateur. Je mettais un chronomètre, je me donnais 8 minutes pour apprendre une diapo par cœur. Je devais réciter par la suite parfaitement la diapo.
Quand je revoyais un cours, je devais réciter chaque diapo en me servant de ce qui me restait en mémoire, puis je me corrigeais en regardant la diapo du prof.
Cette UE était assez dense à PVII, à ne surtout pas négliger, il fallait que je revois tous les cours de cette UE par semaine. En effet, il faut entretenir sa mémoire le plus possible, afin d’éviter les trous noirs le jour de l’examen.

Par ailleurs, je n’utilisais pas de livres, les fiches de ma prépa suffisaient. Sans oublier que seuls les dires du profs sont importants pour le concours, pas la peine de s’encombrer la mémoire avec des détails inutiles, on a assez de cours à ingurgiter!

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?

Oui j’en faisais pour l’épistémologie, qui est une matière rédactionnelle sur l’histoire de la médecine. Je mettais le plan puis les mots-clés et les dates importantes. C’était très utile, puisque avant les épreuves j’ai pu les relire et ainsi ressortir les notions importantes rapidement à l’instant t.

Pour les autres UE, j’estimais que c’était peu utile puisque dans l’ensemble, tous les détails sont importants. Une fois, j’ai fait une fiche pour l’histologie et je me suis rendu compte que j’avais mis tout le cours, c’était illisible, inutile et j’ai perdu du temps.

Sinon j’avais une sorte de cahier par semestre (« cahier de mémoire »), que je séparais en 4 (pour 4 UE), et une page était consacrée à un chapitre. J’y mettais les détails les plus importants qui tombaient souvent au concours, ainsi que les parties du cours que j’avais du mal à assimiler. J’y ajoutais aussi les erreurs que je faisais dans les QCM du tuto/prépa/fac.

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?

Je travaillais seule car d’après mes expériences passées, quand je travaillais en groupe, je ne faisais que parler, rigoler et je n’avançais pas. De plus, je ne voulais pas pénaliser les autres.

Je préférais travailler à mon rythme, calmement.

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?

Je travaillais chez moi car je me dispersais facilement à la BU. Juste voir un pigeon prendre son envol peut détourner mon attention pendant 10 minutes. Je ne peux pas m’empêcher en plus de regarder ce que font les autres, donc en somme très peu efficace.

Sinon, quand je voulais travailler avant d’aller en TD, j’allais dans des salles d’études où on était peu d’étudiants et où on pouvait se mettre face au mur et travailler tranquillement.

Enfin, je trouve que l’avantage de travailler chez soi c’est qu’on peut prendre des pauses, manger, boire sans problèmes. En plus j’aimais bien lire/réciter mes cours à haute voix tout en marchant dans ma chambre, ce qui n’aurait pas été possible à la BU au risque de m’attirer la foudre de mes camarades.

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?

J’étais au tutorat et dans une prépa privée. J’allais aussi aux TD de la fac. J’aimais bien ces systèmes, car ils me permettaient d’être bien encadrée, de plus, ils insistaient sur les notions importantes. A force d’être répétées, elles restaient ancrées. A part ça, ça me permettait de voir du monde, et d’avoir une vie sociale.

Je conseillerais d’avoir les 2 systèmes, mais si on ne devait en choisir qu’un, je dirais de prendre une prépa, puisqu’en général on est en petit groupe encadré par un professeur qui maîtrise bien les cours, et que les concours blancs se rapprochent vraiment de ce qu’on pourrait avoir au vrai concours.
Le point négatif: le prix…

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?

Prépa: A la pré-rentrée j’étais pas vraiment bien classée, mais au cours de l’année, j’étais bien classée. Je me méfiais tout de même parce que dans le classement il n’y avait pas les doublants, et on était 500 environ à y aller. Finalement, c’était plutôt représentatif.

Tutorat: Je ne suis pas allée à tous les concours blancs, mais quand j’y allais, j’étais classée.

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?

Non je n’avais pas de retard, j’allais à tous les cours, et l’après midi je travaillais avec les fiches du tutorat/PDF du professeur en attendant les fiches de ma prépa.

Quel était votre rythme de travail ?

Plutôt soutenu, je me suis crée ma petite routine. Je me levais vers 6h, je travaillais jusqu’à 23h maximum, après je me couchais.

Bien sûr, j’avais de nombreuses pauses au cours de la journée, de durées différentes: au déjeuner/goûter/dîner pause d’1h pour manger, me distraire, regarder des séries.
Sinon entre 2 cours je faisais des pauses de 5-10 minutes pour m’aérer l’esprit.

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?

Je dirais les 2, je me mettais vraiment en mode warrior, je voulais être efficace au maximum pour pouvoir gagner le plus de points au concours. La P1 est aussi un moyen de se dépasser, c’est une sorte de défi qu’on se lance à soi-même.

Mais cela n’empêche pas d’être altruiste bien sûr, quand j’avais des amis qui avaient besoin d’aide, je n’hésitais pas à leur venir en aide.

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?

J’étais très stressée, j’étais dépassée par la quantité de cours à apprendre, mais je me laissais pas faire, je voulais vraiment avoir dentaire, du coup j’ai pas perdu espoir et j’ai donné le meilleur de moi-même.

Je me disais que j’étais pas la seule à vivre cette situation, qu’on était tous dans le même bain, du coup ça me réconfortait en quelque sorte de savoir que d’autres personnes étaient dans le même cas que moi, je me sentais moins seule.

Le soutien moral de ma famille et de mes amis m’a aussi aidée à ne pas me laisser faire et à me battre.

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?

Dispersée/concentrée selon l’UE et le professeur, mais en général dispersée. Le problème, c’est qu’en général j’avais du mal à suivre parce qu’écouter un prof parler sur un ton monotone pendant 2h n’est pas la tâche la plus simple du monde. Et quand je perdais le fil, j’avais 1000 choses qui me venaient en tête en même temps, donc je prenais du temps à me reconcentrer sur le cours.

De plus, je trouve que le fait qu’il y ait très peu d’interactions entre professeur et étudiants durant le cours rend le cours moins attrayant (si on compare au lycée)…

Mais il y avait toujours des moments du cours où le professeur insistait sur des notions, ou des moments où ce qu’il disait était captivant, donc quand je sortais d’un cours j’avais retenu quand même plusieurs éléments.

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?

Je prenais mes cours sur papier. Je n’écrivais pas tout ce que le prof disait, seulement les points clés à retenir.

Soit j’écrivais sur une feuille vierge, soit je complétais les PDF du prof/le polycopié du tutorat.

Les quelques fois où j’ai utilisé mon dictaphone, je ne réécoutais pas le cours, je préférais me reporter sur les cours de l’an dernier et compléter mes prises de notes.

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?

Oui c’est indispensable. Au S1, je n’avais pas assez travaillé avec, mais j’ai appris de mes erreurs au S2 et j’ai travaillé avec les annales plusieurs fois. Comme certains QCM reviennent souvent au concours, à force de les faire et de les refaire, on peut cocher rapidement et passer à la question suivante.

Attention toutefois à bien lire la question, car des pièges se glissent souvent dans les énoncés. Pour les éviter, je décomposais la question en plusieurs mots pour bien comprendre ce que l’on me demandait.

Comment était organisée votre journée ?

Voilà comment s’organisait ma journée en général:

6h: Réveil

7h-12h: Cours en amphi ou Travail personnel (pendant les semaines de révisions)

12h-13h: Déjeuner + Série

13h-17h: Travail personnel

17h-18h: Goûter + Série

18h-21h: Dîner + Série

21h-22h/23h: Travail

23h: Coucher (en théorie…)

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?

Le plus important, c’est qu’il faut trouver la motivation pour faire une PACES, il faut vraiment que le désir de faire une PACES vienne de soi et non pas de la pression des proches.

De plus, il faut se préparer mentalement à l’année qui vient, être prêt à sacrifier ses loisirs sans forcément tous les abandonner, pour consacrer le plus de temps possible à travailler. Il faut être efficace dans son travail, c’est-à-dire privilégier la qualité à la quantité, si vous ne vous sentez plus productif, il faut s’aérer l’esprit et faire une petite pause.

Aussi, (c’est facile à dire) ne pas stresser, du moins, éviter le mauvais stress… Le bon stress, celui qui vous donne la force pour travailler, pour ne rien lâcher et pour se dépasser, est comme son adjectif l’indique, « bon »…

Et bien sûr, bien manger, bien dormir, cela est indispensable pour être efficace et de faire le plein d’énergie.

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?

– Ma motivation, mon assiduité, ma détermination à ne pas abandonner

– L’entraînement grâce aux différentes annales de la fac/prépa/tuto

– Le fait de jouer avec les différents coefficients: je travaillais plus les UE à coefficients élevés que les autres pour gagner un maximum de points, mais je ne négligeais pas les autres UE pour autant

– Mon cahier de mémoire, que je lisais avec attention la veille des épreuves, afin de travailler ma mémoire à court terme. Cela me permettait de gagner du temps pour certains QCM, et d’éviter les pièges dans lesquels je tombais régulièrement aux concours blancs ou en faisant les annales.

Bien sûr, on est plusieurs à partager des techniques similaires!

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?

Je l’ai trouvée compliquée, dure moralement, je suis bien contente d’en avoir fini. Je pense cependant que cette année a été une expérience intéressante, je pense qu’elle m’a permis de mûrir.

De plus, cette année m’a permis de trouver une méthode de travail que j’ai utilisé en P2 et que j’utiliserai encore pour les années suivantes.

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?

Avant ma P1, j’ai passé mon temps à faire des recherches sur la PACES. Je suis tombée sur www.reussirmapaces.fr en faisant mes recherches.

Ce site est très intéressant, il m’a permis de découvrir le point de vue de certains étudiants, auxquels je pouvais m’identifier. Il m’a aussi permis de me préparer mentalement à l’année qui m’attendait.