Sommaire de l'article

Henriette C, en 2ème année de Médecine à Paris VII nous parle de son parcours et du vécu de sa PACES

Quelle année était votre PACES, quel était son numerus clausus ?

2017 – 2018, NC de 337 en médecine

Votre bac, votre spécialité et votre mention ?

Bac S, spé SVT, mention bien

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?

PACES en tant que doublante

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?

J’ai présenté la totalité des spé (sans pour autant les avoir préparées) : médecine 242, podologie 27, ergo 38, maïeutique 104, kiné 133, pharma 160, dentaire 148

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?

Bonne élève ( dans le premier tiers de la classe) mais avec de grosses difficultés en maths

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?

1ere PACES chez mes parents, puis 2nde PACES chez ma marraine

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?

1ere PACES 30 min à vélo puis 2nde PACES 40min en RER

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?

Je ne suis allée à la fac que pendant le premier semestre de ma première PACES : la fac est structurée de façon bizarre donc on s’y perd un peu au début mais rien de perturbant, on s’y fait vite!

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?

J’ai travaillé pendant le mois d’août (prépa), ce qui m’a permis d’arriver à la fac en ayant certaines bases, cependant les premières journées ont été extrêmement épuisantes pour moi entre les trajets, les cours, le travail, les concours blancs… mais à la fin on prend le pli et on s’y habitue.

En doublante j’ai commencé début juillet à refaire la quasi totalité du S1 et surtout les cours avec lesquels je galerais.

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?

Pendant ma première PACES je ne faisais quasiment rien (GROSSE ERREUR), alors qu’en tant que doublante je me suis imposée un minimum d’une fois par semaine voir deux fois, histoire de me changer les idées mais surtout de faire bouger mes muscles.

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?

En primante je sortais de temps en temps, mais seulement parce que notre référente à la prépa nous l’avait conseillé, le problème c’est que moi ça me fatiguait davantage… Résultat, je n’étais pas réposée le lendemain, je commençais le travail trop tard… bref sortir ce n’était pas pour moi!

En doublante, j’ai déménagé loin de mes amis donc pas trop possible de faire des sorties ou quoi que ce soit: j’ai tout misé sur le sport et franchement c’était une très bonne idée! Certes je ne voyais plus mes amis, mais ils me comprenaient aussi. Donc si je résume, mes loisirs étaient le sport, faire un resto par ci par là, et faire encore du sport (la télé n’existait plus pour moi..)!

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?

Ma cousine, médecin en santé publique

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?

J’avais besoin de 7h-8h de sommeil, si je dormais moins que ça je savais que j’allais être inefficace le lendemain..
Plus le concours approchait, plus je raccourcissais mes journées (je parle pas de faire 2h de travail dans la journée non plus hein !), histoire d’être super calme et reposée. En fait, je travaillais « peu » mais très intensément, donc rester des heures et des heures sur des cours ça ne marchait pas pour moi. Puis aussi, il faut savoir qu’à l’approche du concours on doit tout avoir en tête depuis un moment, donc il me semblait inutile de rabâcher sans cesse des cours (ça fatigue beaucoup le mental en vrai et on a l’impression de ne plus rien savoir). L’important c’est de sentir quand on est pas bien et quand on a besoin de sommeil MAIS aussi de savoir s’arrêter quand il est temps (pas besoin de faire du 24h d’affilé même si s’en sent capable..).

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?

Primante: je pensais qu’il fallait faire le plus d’heures possible.. n’importe quoi! Du coup c’était assez irrégulier comme horaires

Doublante: Globalement, mon rythme était très régulier: le matin je me levais à 6h30 et commençais direct. Je travaillais jusqu’à avoir faim, soit 12h et je mangeais en 1h environ voir plus (impossible de me concentrer si j’avais faim!). Puis je m’y remettais jusqu’à environ 16h30-17h (petite pause goûter de 20min)et je terminais vers 19h au S1 (hors périodes de révisons, et 21h en périodes de révisions). Au S2 je finissais plus tard, généralement vers 22h et 23h en révisons, mais je faissais aussi beauuuucoup plus de pauses !
Pour résumer, je dirais que je travaillais de 10h jusqu’à 13h par jour.

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?

Primante: Pas top, je faisais un peu au feeling, sans trop d’organisation..

Doublante: ORGANISEE x1000! Je faisais la méthode des J+ (en gros un cours est planifié à des intervalles de temps définis, par exemple tu apprends un cours à J0, tu le revois à J+3, puis J+7, J+15, J+30).
Au S1, tous mes cours étaient planifiés comme ça et pour les cours du style physique, biostats et chimie je faisais des exos type concours et j’allais emprunter des livres d’exercices à la BU de la fac. Bien sur, il faut connaître le cours par coeur avant les exos ( surtout les réactions en chimie +++) sinon on désespère vite.

En UE2 et biochimie j’apprenais TOUT PAR COEUR (les chiffres, schémas, cycles, etc…), vu que les épreuves sont assez rapides il n’y a pas de temps à perdre et on ne peut pas forcément se permettre de passer 10min à se remémorer un détail du cours: ça doit sortir automatiquement !
Au S2, idem (méthode des J+) avec toujours des exos en physique, spé, UE3.2 et UE8 qui est trèèèèès importante à bosser ! Pour la psycho et l’éthique, je fractionnais l’apprentissage sinon je ne retenais rien, c’est à dire que je coupais en cours en 2 ou 3. Epistemo je l’apprenais comme du par coeur avec le plan du cours ( c’est chiant mais ça paye croyez moi !).

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?

Je n’ai fait des fiches qu’en primante, histoire de voir clair dans les cours avec lesquels j’avais du mal. Puis en fin d’année de primante, quand j’avais du retard je synthétisais l’essentiel des cours, histoire de pouvoir répondre quand même à quelques QCM’s.

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?

Primante: seule
Doublante avec une amie au S1, puis seule au S2

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?

Primante: BU, autres facs, parfois chez moi mais rarement
Doublante: uniquement chez moi, je me suis enfermée une année complète. J’ai essayé plusieurs fois d’aller à la BU mais impossible, je faisais des crises de panique (trop pesant comme atmosphère pour moi).

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?

Primante et doublante j’étais au tuto et à la prépa.
J’étais à la prépa essentiellement pour les fiches de cours actualisées et au tuto pour les annales en lignes ainsi que les concours blancs.
Le S1 au tuto est top : les concours blancs sont très bien (surtout en biostats et UE1), après je n’y étais quasiment pas au S2 donc je ne saurais pas dire.
Pour le reste, les prépas sont cool aussi, je pense que ça dépend de chaque personne: on peut préférer la prépa pour son professionnalisme et son organisation ou à l’inverse pour le tuto, à voir !

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?

Primante: Pas vraiment, je faisais de mon mieux et c’était pas top, ma méthode était toute pourrie..
Doublante: Toujours dans la première moitiée
UE1: j’oscillais souvent dans le premier tiers
UE2: Très bien classée (50 premiers)
UE3.1: Je progressais énormément à chaque fois, jusqu’à me stabiliser dans les 100 premiers aux derniers CB
UE3.2: Premier tiers
UE4: Assez variable, ca pouvait être bon comme très moyen
UE5: Très bien classée (50 premiers)
UE6: variable mais dans le premier tiers en moyenne
UE7: Psycho Ethique (on connait ou on connait pas, donc excellent ou très mauvais), Epistemo ( 20 premiers), Santé Publique (grosse bête noire, toujours dans la fin..)
UE8: Extrêmement variable (dans les 30 premiers comme dans les 100 derniers)
Spé: dans le premier tiers

Dans l’ensemble mes résultats étaient assez instable, mais comme dit, le but d’un concours blanc n’est pas de prédire la place que l’on aura au concours, mais simplement de vous donner confiance en vous. Il faut gagner en confiance à chaque concours blanc, et essayer d’y aller avec un peu moins de stress à chaque fois (et oui, la gestion du stress c’est du boulot!)

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?

Primante: Retard monstre, des matières auxquelles je n’ai pas touchées..
Doublante: A la fin, un peu de retard en UE6 mais globalement tout était su et géré grâce à une organisation rigoureuse.

Quel était votre rythme de travail ?

Comme je disais plus haut, en doublante je me levais tous les jours à 6h30 ( jours de semaine, week-ends, vacances, pas de distinction entre les jours !) et je travaillais assez intensément, j’évitais de traîner sur mes cours, autrement je passais à autre chose, histoire de me reconcentrer.

Mes grasses matinées consistaient à dormir 20 min de plus (j’étais tellement réglée comme une pendule que dormir 20 min de plus c’était comme 3h de plus!).
Je prenais bien le temps d’aller en profondeur des cours, c’est à dire de bien tout comprendre : vos cours doivent vous intéresser un minimum et vous donner envie de les maîtriser à la perfection!

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?

Primante: J’ai été une sportive de haut niveau, donc j’étais très compétitive et même jusqu’en PACES (ce qui n’est pas la bonne solution, je pensais que c’était chacun pour soi et qu’il n’y avait pas d’entraide du tout)

Doublante: Davantage altruiste, je me suis intégrée dans mon groupe d’amis et on avait une « hotline » où chacun posait ses questions et y repondait. On était super dispos les uns pour les autres et surtout ON SE SOUTENAIT! On a plus à gagner qu’en étant seuls!

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?

Très stréssée durant l’année, car je me faisais 10 milliards de scénarios sur mon avenir, mais relativement sereine lors du concours : je me disais que ça ne servait plus à rien de stresser, si ne serait-ce que de me bloquer et de m’empêcher de réussir. Puis après tout mieux vaut stresser (un peu c’est normal) durant l’année et être zen au concours ;)

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?

Hmmmm des cours ? (je n’y étais que rarement, si j’y étais je me concentrais à fond pour intégrer un maximum !)

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?

J’annotais sur papier, ou les cours du tutorat.

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?

IN-DIS-PEN-SABLE !!
A privilégier surtout pour les révisons, je ne les travaillais jamais pendant l’année, c’est un peu le Saint-Graal des exos pour les révisions ça !

Comment était organisée votre journée ?

6h30: Début par un gros cours d’histologie au S1/ Psycho Ethique au S2
8h30: Biocell S1/ Psycho Ethique S2
10h30: Biochimie S1 / Psycho Ethique S2

12h: Repas

13h: Exos + cours chimie S1 / UE8 au S2
15h: Exos + cours UE3.1 S1/ UE5 au s2

17h: pause

17h20: UE4 S1/ spé au s2

19h: dîner (parfois sport)

20h: Chimie exos S1 / UE3.2 au S2
21h-22h (environ): Dodo

Ce n’est qu’un exemple de journée, biensur les cours du S2 sont beaucoup plus nombreux, donc difficile de tout rentrer en une journée! Au S1 on peut faire de tout en une journée mais au S2 c’est plus compliqué: certaines matières comme l’UE7 prennent 3x plus de temps et sont non négligeables donc il faut y passer du temps et c’est normal !

Pour moi ce qui marchait c’était de blinder la matinée des trucs les plus relous et d’alléger l’aprem pour d’avoir le courage de continuer ma journée jusqu’au bout. Si vous êtes plus efficace le soir, ne suivez pas cette journée type, vous allez vous fatiguer inutilement et perdre du temps. Voyez ce qui marche les mieux chez vous, puis adaptez votre journée en fonction de vos moment de creux !

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?

Tellement de choses, mais la principale est d’avoir confiance en soi: si vous ne le faites pas, personne ne le fera pour vous! Il faut vous donner à 2000% et vous entourer des bonnes personnes, de vos amis et de votre famille.

Aussi ne sombrez pas à chaque petit coup de mou, c’est normal d’être un peu (beaucoup) déprimé par moment, mais faites tout pour vous reprendre en main le plus vite possible. C’est une année qui n’est pas facile, tant moralement que physiquement (on stresse, on prend du poids ou on en perd etc..) mais il ne faut pas perdre de vue que ce n’est que temporaire!
A part ça, je pense qu’il est très important de se soutenir mutuellement, ça aide énormément tout au long de l’année!

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?

Je pense ma rigueur et ma régularité dans mes cours (peut être): je faisait tout pour éviter de déplacer au lendemain ce que je pouvais faire le jour même. Aussi, il faut savoir s’écouter: en primante je me malmenais à vouloir toujours faire le maximum chaque jour, ce qui était impossible. En doublante, j’ai réalisé qu’il fallait prendre son temps (façon de parler) pour bien assimiler chaque notion et faire des exercices: ça ne sert à rien de tout faire dans l’urgence!

Enfin, je pense que mon acharnement a beaucoup payé: il faut garder une certaine exigence avec soi même, se fixer des petits et des grands objectifs à respecter coûte que coûte. Il faut avoir la rage de réussir et avoir envie de toujours faire mieux, de se dépasser à chaque concours blanc !

(Doublant uniquement) Qu’est ce qui a contribué selon vous, à votre redoublement ? Quels enseignements en avez-vous tiré pour in fine, réussir ?

Très certainement mon manque d’organisation et de rigueur: je faisais tout l’inverse de ce que j’ai dis précédemment !
A la fin de ma première PACES, j’ai pris une après midi pour faire le bilan de tout ce qui n’allait pas au courant de l’année et tout ce que j’aurais du faire mais que j’ai eu « la flemme » de faire.
Je me suis alors rendue compte que c’était un problème de méthode et j’ai rectifié le tir!

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?

Personnellement, c’était difficile mentalement : il faut constamment se pousser, même quand on est fatigué ou qu’on en a pas envie. Parfois c’est pas agréable du tout mais c’est comme ça qu’on progresse!
La PACES ça reste pour moi un challenge personnel: il faut garder en tête l’objectif final, se donner les moyens d’y arriver pour enfin atteindre ses rêves!

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?

Ce site m’a aidé à trouver ma méthode, à comprendre aussi comment les autres fonctionnaient et comment je pouvais faire pour donner le meilleur de moi même.
RMP a été une source de motivation pour moi pendant toute l’année: l’idée c’était de me dire qu’un jour, moi aussi, je serais une de ces personnes qui raconte son expérience!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here