Sommaire de l'article

Florentin, en 2e année de Médecine à Bordeaux nous parle de son parcours et du vécu de sa PACES

Quelle année était votre PACES, quel était son numerus clausus ?

2018 – 2019, 340

Votre bac, votre spécialité et votre mention ?

Bac S spécialité physique-chimie avec mention Très-bien

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?

Primant

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?

Médecine (184ème)

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?

Au lycée j’étais un élève sérieux et assidu mais qui n’avait pas besoin de travailler énormément pour arriver à obtenir de bons résultats.

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?

Lors de ma PACES je vivais tout seul dans un appartement.

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?

La proximité était pour moi un grand avantage et un grand confort. J’avais entre 5 et 10 min pour me rendre à pied de la porte de mon appartement jusqu’aux amphis de la fac.

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?

Depuis le début de ma scolarité il s’agit de la plus grande marche. En effet nous sommes largués dans des amphithéâtres allant jusqu’à 800 places avec aucun repère.
L’ambiance concours est perceptible dès les premiers jours à la fac et on sait qu’il faudra être meilleur que chacun de nos voisins.
Cette ambiance compétition est difficile à accepter pour certains mais ne m’a pas poser de problème.
Il m’a fallu environ 2 semaines après la rentrée pour m’y faire complètement.

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?

J’ai attendu la pré-rentrée de ma prépa pour commercer à travailler.
En effet je peux conseiller à tous les futurs étudiants en PACES de ne commencer à réellement travailler qu’à partir de la pré-rentrée pour pouvoir tenir durant toute l’année scolaire. De plus il est conseillé de commencer de se coucher à des heures raisonnables à partir du début du mois d’août.
La PACES est un marathon et non un sprint.

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?

Mon avis sur la pratique d’une activité physique a beaucoup évolué au cours de mon année.
Au premier semestre j’étais submergé de travail et le sport ne me semblait pas utile. C’était plus une perte de temps à mon sens. Je trouvais quand même le temps de courir environ une fois par semaine environ 1h dans le centre ville de Bordeaux. Pendant les semaines de révisions je n’ai malheureusement pas pris le temps d’aller courir. C’était une erreur.
Au second semestre j’allais courir au minimum deux fois par semaine et cela me faisait un bien fou. En effet cela permet de s’oxygéner et de penser à autre chose. Pendant les semaines de révisions je suis même aller courir chaque jour pendant environ 30 min. C’était une merveilleuse idée que je vous conseille.

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?

Je me suis beaucoup mis la pression étant primant et je voulais absolument réussir. J’ai du faire environ 2 sorties par semestre avec des copains du lycée. Les sorties se résumaient à un restaurant pour un anniversaire par exemple. J’étais rentré maximum à 23h.

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?

Je n’ai personne dans ma famille issu du monde médical. Il ne fait absolument que cela soit un frein pour accéder aux études de médecine.
Je trouve même intéressant et stimulant de se dire que nous sommes peut être la première génération à exercer cette profession.
Autre point il ne faut pas avoir peur des fils et filles de médecins car certains ont une trop grande confiance se disant que les facilités dans ce domaine sont dans les gènes. Cependant ce sont bien les enfants que passeront les épreuves et non leur parents.

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?

Je suis une personne qui a besoin de beaucoup de sommeil. J’ai trouvé le bon compromis efficacité/travail en dormant 8h par nuit. Je me couché à 23h30 et me levé à 7h30.
Je peux ajouter qu’il m’arrivait de faire des « power naps » soit des siestes de courtes durées (15 à 30 min) juste après avoir mangé.

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?

Cela dépendait grandement de la période du semestre.
Au début du semestre c’était environ 9/10h par jour et cela me semblait suffisant.
Pendant les semaines de révisions c’était plutôt 12/13h.

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?

J’ai eu la chance d’avoir une prépa qui me fournissait les cours. Cependant il y avait un délai d’environ 1 à 3 semaines pour obtenir les cours.
J’assistais à tous les cours sauf UE4 car je considérais qu’il s’agissait plus d’une perte de temps. Pouvoir entendre une première fois les cours participait grandement à mon apprentissage. En attendant le cours tapé de la prépa je n’y retouchais pas.
Une fois la fiche de cours reçue je commençais par une lecture approfondie qui pouvait durer jusqu’à 3h par cours. Je faisais ensuite les QCM liés à cette fiche pour avoir une idée de ce que j’avais retenue de mon apprentissage.
J’utilisais ensuite la méthode des J que j’ai un peu adapté à mon goût. Je faisais J0-J2-J5-J10-J30. A chaque fois que je reprenais une fiche de cours je commençais par les QCM pour savoir quels point je maitrisais et ceux que je ne maitrisais pas du tout. Ensuite lecture moins approfondie mais tout de même appuyée pour essayer de retenir le plus de détails possibles.

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?

Je n’ai fait quasiment aucune fiche.
Les seules que j’ai réalisé sont des fiches méthodes dans les matières à calculs (UE1A, UE3A et B et UE4). Elles résumaient une méthode point par point pour résoudre des QCM.

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?

J’ai toujours travaillé seul. J’avais besoin de cela pour avoir mon propre rythme et choisir mes horaires pour les pauses et les repas.

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?

Il s’agit d’un choix totalement dépendant de chacun. Il faut essayer les deux pour trouver sa méthode de travail.
Après avoir travaillé à la BU un après-midi j’ai vite compris qu’il serait impossible pour de moi de travailler avec tout ce monde. J’ai dorénavant travaillé seul dans ma chambre.
En effet j’apprécie réciter mes cours pour mieux les mémoriser et cela est évidemment impossible à la BU.

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?

J’étais inscrit dans une prépa et non au tutorat. Je ne peux bien sur pas m’exprimer sur le tutorat de ma fac qui est réputé pour sa qualité.
En tant que primant je souhaitais avoir le meilleur encadrement, conseil et soutient. Je me suis penché vers cette prépa car elle offre les cours de l’année actualisés et imprimés pour ses étudiants.
Je ne regrette absolument pas mon choix. Je tiens juste à signaler qu’avoir une prépa et payer des sommes importantes n’ait pas gage de réussite. C’est avant tout la qualité du travail que vous fournirez qui permettra votre réussite.

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?

A la prépa j’était généralement classé entre la 10ème et la 40ème place.
Certaines matières où j’avais plus de facilité j’arrivais à être dans le top 10.
Pour info nous étions 300 au premier semestre et 250 au second.

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?

Je n’avais pas de retard dans mes cours et j’ai réussi à tout voir au minimum 4 fois avec le concours.

Quel était votre rythme de travail ?

Bien évidemment je travaillais tous les jours de la semaine. Je commençais à 8h le matin jusqu’à environ 13h. Je m’accordais 1h pour manger et aller jusqu’à la fac à pied. Puis 4h de cours en amphi. Rentré autour de 18h30. J’arrivais à travailler jusqu’à environ 21h30.

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?

J’étais clairement dans un esprit de compétition avec les personnes que je ne connaissais pas. Bien évidemment avec mon groupe d’amis nous nous entraidions lorsque cela était nécessaire. Pour moi cet esprit de compétition a participé à ma réussite car cela me stimule d’avoir autant de personne autour de soi tous les jours dans les amphis. Je me devais de me surpasser pour me prouver à moi même ainsi qu’à mon entourage que j’en étais capable.

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?

Si il fallait choisir j’étais plutôt stressé.
A vrai dire je dirais plus le bon côté du stress. Celui qui me motivait à travailler le soir malgré la fatigue et celui qui me sortait du lit les matins difficiles.
Bien évidement le concours est tout autre chose. Personne ne vous dira qu’il n’a rien ressenti en entrant dans cette immense salle. Le stress vous dépasse et peut vous aider à vous surpasser pour mieux gérer vos épreuves.
Petite anecdote : lors de l’épreuve d’UE3A du premier semestre j’ai une petite crisse de stress, je perdais mes moyens en voyant défiler tous ces QCM que je ne savais pas résoudre. Ayez confiance en vous et surtout vous ne pouvez pas tout savoir. Si cela arrive il faut mieux passer un QCM et revenir dessus plus tard.

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?

J’ai toujours cherché à être actif en ne prenant que rarement des notes. Cela peut paraitre contradictoire mais j’essayais de me poser des questions lors des cours. Est-ce que je connais cette notion ? Est-ce une notion que je vais avoir du mal à comprendre pour mon apprentissage ?
J’avais sous les yeux sur mon ordi, les cours de l’année passée ainsi que les diapos et je suivais du regard pour rester concentrer.
A mon sens c’est une étape clé de tout apprentissage, vous devez vous rendre à chacun des cours pour réussir.

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?

Comme expliquer précédemment je ne prenais pas mes cours sur l’ordi hormis pour une seule matière, l’UE7A. En effet je trouvais cette matières délicate et surement difficile à suivre donc c’est pour cela que j’ai décidé de taper le cours dans cette matière. Ces cours que j’avais tapés je ne m’en servais plus jamais et je ne perdais pas de temps à faire de la mise en page.

Pour ceux qui prenne leurs cours à l’ordi je conseille bien évidemment d’avoir un Dictaphone ou tout simplement un téléphone et de noter la minute qu’il nous manque sur notre texte pour venir le récupérer plus tard lors de la relecture.

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?

Il s’agit là d’un incontournable. Il faut bien évidemment utiliser les annales pour réussir. C’est de cette manière que vous retiendrez l’état d’esprit de chaque professeur et saurez comment ils utilisent les cours pour concevoir leur QCM.
Beaucoup de QCM sont repris d’une année sur l’autre. Il serait bête de passer à côté de ces précieux points.

Comment était organisée votre journée ?

7h30 : Réveil
7h30 à 8h : Petit-déjeuner
8h : Début de la journée de travail
13h : Fin de la matinée
13h à 13h45 : Déjeuner
14h à 18h15 : Cours à la fac
18h30 à 21h30 : Travail à la maison
21h30 à 23h : Douche, dîner et pause détente (vidéo, musique …)

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?

Tout d’abord il faut savoir que vous vous engagez dans des études longues et exigeantes. La PACES n’est qu’une étape et vous aurez d’autres moments de stress et de concours comme celui-ci.
Mon plus grand conseil et de rester motiver tout au long de l’année. Une fois votre difficile étape validée vous aurez la chance de bénéficier d’une des plus prestigieuses formations du monde.
Vous devez être sur et convaincu que vous voulez devenir Médecin. Sans quoi vous n’aimerez pas votre travail et les patients le ressentiront.

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?

A mon sens ce qui m’a fait réussir est la rigueur que j’applique dans chacune des mes actions durant l’année. A chaque fois que je tentais quelque chose de nouveau je me demandais si allait m’aider ou au contraire me déstabiliser. Je n’hésitais pas à me dire que je ne connaissais pas bien une leçon, j’y accorderais donc deux fois plus de temps la fois prochaine.

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?

C’est bien évidemment une année difficile qui va vous donner un aperçu théorique de vos futures années universitaires. C’est un concours qui reste très inhumain et il est difficile de se trouver une place parmi tout ce monde.
Croyez en vous et donnez tout.

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?

J’ai trouvé ce site lorsque je faisais des recherches lors de mon année de terminale. Il m’a beaucoup apporté et cela m’a rassuré que des profils avec mon niveau scolaire et mon défauts sont parvenus à réussir leur PACES.
C’est un site que je conseille à tous les futurs étudiants en PACES.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here