Felixou, en 2ème année de Médecine à Paris VII nous parle de son parcours et du vécu de sa PACES

Quelle année était votre PACES, quel était son numerus clausus ?

2016 – 2017, 337

Votre bac, votre spécialité et votre mention ?

Bac S, Spé SVT, Mention Très Bien

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?

Doublant

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?

Médecine : 283e / Pharmacie : 87e

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?

J’étais plutôt bon élève, sans être un génie ! J’ai toujours eu besoin de travailler pour avoir de bons résultats.

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?

Chez mes parents

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?

Environ 45 minutes en metro

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?

Comme j’ai fais une prérentrée dans une prépa privée, on m’avait déjà tout expliqué, le fonctionnement des cours, les TD, la Bibliothèque de la fac, …
Après, malgré la mauvaise administration de P7, on s’y retrouve facilement, et le tutorat est la pour vous y aider.

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?

J’ai fais une pré-rentrée dans une prépa privée en primant, ça m’a quand même pas mal aidé.
Je vous la conseille, que vous décidiez de prendre la prépa à l’année ou non, car ça vous permet de vous mettre vraiment dans le rythme avant septembre, d’arriver plus serein à la fac et surtout d’avoir assimilé certaines notions essentielles avant les autres primants ! D’ailleurs le tutorat propose aussi une pré rentrée gratuite alors n’hésitez pas !
Par contre ca vaut le coup de s’y mettre à fond dès le début, sinon c’est du temps perdu.

En doublant j’ai bossé quelques matières en août, j’ai pu reprendre quasiment toute la chimie orga que j’avais un peu délaissée en primant et ca m’a vraiment aidé.

Après, je sais que certains détestent travailler avant la rentrée officielle, donc si vous le sentez pas, que vous avez peur d’être épuisé avant l’heure, ne vous forcez pas non plus.

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?

Je sortais 1 fois par semaine, généralement le vendredi ou le samedi soir. J’ai privilégié les sorties en couple ou entre potes plutôt que le sport car je n’ai pas réussi à concilier les deux en PACES.

Dans l’absolu, fais du sport est idéal, pas besoin de vous énumérer tous les bienfaits, mais je pense que ça suppose une excellent organisation et surtout une grosse dose de motivation ! Mais après c’est tout à fait faisable.

Perso je n’en ai quasiment pas fait en deux ans, et si c’était à refaire, je n’en referai pas plus, pas besoin de culpabiliser pour ça, la P1 est déjà suffisamment épuisante.

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?

Du coup, je sortais 1 fois par semaine, souvent le week-end.
Des petites sorties posées, genre cinéma, boire un verre, balade, etc … Fini les grosses soirées et l’alcool …

J’essayais toujours de ne pas rentrer trop trop tard pour être capable de bien bosser le lendemain.

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?

Un grand oncle médecin-pharmacien (oui oui c’était possible à l’ancienne), que je n’ai jamais connu.
Sinon ni mes parents ni mes grands parents ne sont des scientifiques.
Comme quoi !

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?

Alors c’est assez bizarre mais en vacances je dors énormément et j’en ressens le besoin, par contre pendant l’année je peux me contenter de 6-7h (idéalement 8) sans être un zombie le lendemain.

Généralement je me mettais au lit vers 23-00h puis je passais une petite heure à regarder des conneries sur internet, sur YouTube … C’était une façon de décompresser et ma petite récompense du soir. Ca aurait été trop difficile de me coucher direct ; la encore je ne regrette pas.
Je me levais vers 7h, parfois le dimanche je faisais une « grasse mat » de P1 c’est à dire 8-9h …

Par contre le sommeil c’est quelque chose d’ULTRA important en P1 alors écoutez votre corps ! Si vous avez besoin de 9, 10h, débrouillez vous pour les obtenir, organisez vous différemment, parce que le sommeil c’est ce qui va vous faire tenir ce marathon !

Je vous conseille d’avoir un rythme très régulier de sommeil-réveil, perso je me couchais et me levais à heures quasi fixes, et je pense que c’est excellent pour l’organisation.

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?

Je ne comptais pas spécialement les heures de travail, et en doublant, je n’ai pas bossé autant au S2 qu’au S1 : ma philosophie de travail était de viser l’efficacité plutôt que la quantité.

Au S1 de doublant, j’ai carburé pour être à tout prix bien classé, donc je pense que j’atteignais facilement les 12 h par jour ! Au S2 je tournais plus autour des 8h, et 10h pendant les semaines de révisions.

Je pense que le plus important est de travailler bien concentré le plus longtemps possible : si vous pouvez travailler 13h par jour à fond, alors allez-y, mais si au bout de 7 heures vous vous endormez sur vos fiches, ca ne sert à rien de se forcer, c’est du temps gâché.

C’est très difficile de trouver son rythme de travail, mais c’est indispensable pour être le plus efficace possible.

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?

Pour les matières à exercices (style physique, biophysique, chimie, biostats, UE3.2, …), j’essayais avant tout de vraiment comprendre les cours et leurs formules avant de me lancer dans les exercices, sans chercher à apprendre par cœur bêtement. Je pense que c’est INDISPENSABLE en physique (qui est assez difficile à P7) et en chimie générale ! En tout cas c’est clairement ce qui m’a permis de faire la différence en doublant par rapport à mon année de primant

Après je faisais un max d’exercices, de TD de la fac, TD de la prépa, les annales … Je vous conseille de toujours chercher à comprendre vos erreurs, vos incompréhensions de cours, donc n’hésitez pas à poser un max de questions aux profs, au tuto, à vos potes, …

Pour les matières de par cœur, j’apprenais sur les fiches de ma prépa. Je surlignais tout, avec un code couleur selon l’importance des infos, etc, puis je lisais la fiche en retenant les infos, en récitant dans ma tête, puis je la revoyais plein de fois pendant le semestre.

Je vous déconseille de faire des annales ou des TD juste après avoir fini un cours de par cœur : c’est totalement biaisé puisque le cours est encore tout frais dans votre tête !
La encore, grosse erreur de primant, qui m’a donné beaucoup trop confiance en moi pour l’UE 2, ou j’ai fini 1200e …

J’ai retenu plein de choses par des moyens mnémotechniques ou par des associations d’idées parfois débiles, mais plus c’est idiot/compliqué, mieux vous le retenez alors lâchez vous !

Sinon quand j’apprenais mes cours, je me mettais toujours à la place du prof en imaginant le genre de QCM piège que je pourrais poser, ca me permettait de retenir des petits détails fourbes, et c’est arrivé plusieurs fois que les pièges ou quelque chose de similaire tombe au concours ! Je pense que c’est une bonne manière de faire attention aux détails ou aux informations qu’on peut facilement confondre.

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?

Je ne faisais quasiment pas de fiches, et dans les matières à par cœur je vous le déconseille car c’est ultra chronophage …

En physique j’avais un cahier avec toutes les formules, que je pouvais réviser dans le métro, et au verso j’avais fais un résumé rapide de tous mes cours de biophysique en schémas.
En biostats, pareil, un petit cahier de formules avec tous les cours résumés en une dizaine de pages.

Super pratique pour réviser rapidement ou chercher une info quand on fait un QCM sans le cours sous les yeux !

En histo, je vous déconseille absolument de faire des fiches car TOUT peut tomber !! Tous les détails sont à savoir, il n’y a pas d’info plus important qu’une autre, alors faire un résumé de cours est vraiment inutile.

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?

J’ai travaillé seul au S1 de primant, et ça ne m’a pas du tout réussi …

J’ai commencé à travailler avec un groupe de 3 potes dès le S2, dont 2 étaient dans une autre fac que la mienne.

Ça m’a vraiment changé la vie, on décompressait vraiment pendant les pauses, on se sentait moins seuls, et on se motivait pendant les moments les plus durs (notamment pendant les semaines de révisions …).

Ça a été un vrai soutien moral et une vraie bouffée d’oxygène pendant toute ma PACES.

Perso je vous conseillerai de travailler en petit groupe si ce sont des gens sérieux et peu bavards évidemment ; après j’ai connu des gens qui préféraient bosser tout seul et qui ont très bien réussi, donc là encore c’est à vous de voir ce qui vous rend le plus efficace.

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?

J’ai bossé à la bibli dès mon deuxième semestre de primant, et là encore j’ai énormément gagné en efficacité.

Je vous conseille vraiment d’essayer la bibli, ne serait-ce qu’une fois, si vous n’êtes jamais allé y travailler, car ca peut vraiment aider pour la concentration et la motivation !
Perso, aller à la bibli tous les jours me donnait un rythme, me faisait sortir et puis je mangeais dehors avec mon groupe de travail ce qui est toujours sympa !

La BU je n’y arrivais pas, il y avait trop d’autres P1, je me sentais observé, mal à l’aise. En plus les places sont petites et il y a trop peu d’endroits totalement silencieux à mon goût.
Après, certains sont accro à la BU, y ont passé toutes leurs journées et ont eu leur concours ! Il faut aussi avouer que les horaires sont vraiment intéressants (8h-22h à Bichat).

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?

J’étais inscrit au tuto et en prépa privée, mais je ne me suis quasiment pas servi du tuto. Je suis allé qu’au premier concours blanc, et j’ai du poser une question sur le forum au total.
Je n’arrivais pas à m’organiser pour réussir à bosser, aller aux TD de la fac, à ceux de ma prépa ET aux concours blanc du tuto.

Je trouve que le tuto de P7 est incomplet ; les fiches retranscrivent les cours de l’année dernière qui peuvent changer d’une année sur l’autre, et je les trouvais assez indigestes.
Les concours blanc étaient truffés de questions beaucoup trop fourbes qui n’avaient aucune chance de tomber le jour du concours, ce qui fausse le niveau et ne reflète pas vraiment le classement du concours.

Quant à la prépa, je l’ai prise en primant et en doublant. Je dois avouer que les profs sont pour la plupart excellents (certains peuvent manquer un peu de pédagogie), mais ils connaissent le concours par cœur ; les TD sont super, les concours blancs très ressemblants au concours, et les fiches super bien faites et un excellent support pour apprendre.
Après, la prépa est un outil : il faut l’exploiter intelligemment pour qu’elle soit utile à 100%. Si vous êtes totalement passifs et ne faites pas d’efforts, la prépa ne va pas bosser à votre place !
Ca m’est arrivé en primant d’aller en TD de prépa alors que je n’avais même pas appris le cours car je m’y sentais obligé ; en fait c’était une pure perte de temps.

En fait, tellement de gens sont inscrits en prépa, que ne pas en avoir est plutôt un désavantage, mais ce n’est pas pour autant que vous ne réussirez pas sans, tout autant que vous n’êtes pas garanti de réussir avec la prépa !

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?

Les classements de ma prépa ont été très fidèles à ceux que j’ai eu au concours !

Je vous conseille (si vous faites le choix de prendre une prépa), d’en choisir une avec beaucoup d’inscrits (on était 1000 sur 2200 étudiant dans celle où j’étais), car vos classements seront d’autant plus proches de ceux du concours.

Après il peut toujours y avoir des surprises, et il est possible de rater un concours blanc et de gérer son vrai concours ! Il ne faut pas non plus s’y fier à 100%.

Par exemple, j’ai terminé dans les derniers de mon concours blanc de biostats qui était 1 semaine avant le concours, et j’ai pourtant terminé 83e (oui j’en suis fier) !
Donc même si c’est un bon indicateur, ca n’est pas votre classement définitif !
Je vous conseille aussi de faire attention aux premiers concours blancs qui peuvent surprendre et être très décevants.

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?

J’ai souvent eu un petit retard, je n’ai jamais vraiment réussi à être en avance ou à revoir le programme 15 fois avant le concours …

Je préférais passer 2-3 heures sur un cours pour bien le maitriser, même s’il n’était pas hyper important, plutôt que d’enchainer toute la journée pour en faire le maximum …

Il ne faut pas hésiter non plus à laisser tomber certains TD si jamais on n’est pas à jour ou qu’on a même pas révisé le cours !

Quel était votre rythme de travail ?

J’arrivais à bosser 2-3 heures de suite, mais après j’avais impérativement besoin d’une pause avant de passer à autre chose. Pour déjeuner, je prenais toujours une pause d’1 heure entre midi et 13 heures pour ne pas manger à toute vitesse et pour pouvoir prendre un petit café avant de m’y remettre tout de suite.
J’étais incapable de passer une journée à faire la même matière, pourtant j’ai entendu dire que certains faisaient ca, par exemple en UE 2.

J’essayais de faire certaines matières aux mêmes heures. Par exemple, au premier semestre je faisais de l’UE 2 pendant 3-4 heures le matin, un peu d’UE3 après le déjeuner, de l’UE 1 dans l’après-midi, et puis des exercices d’UE 4 le soir après manger par exemple.
Je pense que c’est bien de s’organiser comme ça, car il y a certaines heures où on est mieux disposé pour apprendre par cœur, pour bosser plusieurs heures d’affilées, alors que le soir par exemple je n’arrivais pas à faire autre chose que des petits exercices.

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?

J’étais plutôt altruiste, j’ai jamais voulu réussir au détriment des autres, mais plutôt réussir avec eux.

Par contre je pense que c’est important de garder confiance en soi, même si je sais à quel point ça peut être difficile … Mais il faut garder la tête haute, sinon on se démotive très vite !

Donc ayez confiance en vous, et surtout ne perdez pas espoir devant les rudes épreuves qui vous attendent : les cours d’embryologie de 30 pages, les exercices de physique tordus, etc … C’est pas en se persuadant qu’on est nul et incapable qu’on finit par réussir !

Restez positif le plus possible, je sais que ça peut paraître évident, mais c’est important !

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?

J’étais plutôt stressé et pessimiste de façon générale, par contre dès que les épreuves du concours commençaient, j’oubliais tout ca, je faisais le vide dans ma tête et je restais très calme ; j’ai toujours réussi à bien réagir dans ces moments de stress et c’est TRÈS important.

Pourquoi ? Car au concours il est très probable que vous ayez une voir plusieurs surprises : des épreuves avec plus de QCM que d’habitude, des sujets beaucoup plus difficiles que les annales, etc …

Surtout ne perdez pas votre concentration et faites comme si de rien n’était ! Certains ont tendance à paniquer devant ces nouveautés et perdent tous leurs moyens alors qu’ils ont énormément bossé et je trouve ca dommage !

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?

J’étais plutôt concentré en cours, parfois un peu bavard mais globalement attentif.
J’allais assez peu en cours, donc si j’y étais, ça m’intéressait, donc j’écoutais.
C’est important, si c’est pour dormir en cours (et j’en ai vu …), autant rester chez soi !

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?

En primant, je venais en cours avec les fiches du tuto (donc les cours de l’année dernière), et j’annotais les changements. En doublant, pareil mais avec les fiches de la prépa (c’est comme ca que vous reconnaitrez les doublants en amphi).

J’apprenais sur ca et puis j’attendais environ une semaine que la prépa nous donne les fiches actualisées pour apprendre dessus.
Ca peut valoir le coup d’avoir les fiches d’une prépa de l’année dernière, car encore une fois les fiches du tuto ne sont pas super agréables.

Ca m’est arrivé de venir avec mon ordi par exemple pour les cours très « écrits » comme en psychologie – éthique, et c’était très utile pour noter les changements.
En anatomie, certains prenaient le prof en vidéo (car il faut être capable de dessiner et noter le nom des éléments en même temps, ce qui est quasiment impossible) ; perso je vous conseille d’attendre les fiches de la prépa car ça peut être très long de refaire les schémas d’anatomie chez soi.

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?

Oui bien sur, c’est indispensable !

Je vous conseille de les garder plutôt pour la fin du semestre, car elles permettent d’avoir une vue d’ensemble sur la matière. En tout cas, ça ne sert à rien de faire toutes les annales dès que vous finissez de réviser un cours.

Comment était organisée votre journée ?

Une journée typique :

7h : réveil
7h30 – 8h : début des révisions
9h30 : départ pour la bibli
10h – 12h : boulot à la bibli
12h – 13h : pause déjeuner
13h – 15h30 : boulot
15h30 – 16h : pause café
16h – 18h : boulot
18h – 18h15 : deuxième pause café
18h15 – 20h : boulot
20h – 21h30 : je rentre chez moi, je dîne
21h30 – 23h : boulot du soir

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?

Je pense qu’il n’existe pas une seule voie pour réussir sa PACES, que chacun a besoin d’une méthode et d’une façon de travailler différente.
Par exemple, aller ou ne pas aller en cours ne dépend que de vous. Faites ce qui vous paraît être le mieux même si les autres vous le déconseille. Par exemple j’étais le seul parmi mes amis à aller en biostats (les amphis étaient assez vides d’ailleurs), pourtant ca m’a beaucoup aidé !
Pareil pour le choix d’une prépa, pareil pour les TD de la fac, pour la bibliothèque, etc … Ce sont des choix qui ne dépendent que de vous.

Néanmoins, il existe des erreurs, des choses à ne pas faire qui dans tous les cas vous feront échouer ! Je vous conseille vivement de demander aux doublants leurs erreurs de primant, afin que vous puissiez vous aussi les éviter !

Je vous conseille par exemple de ne jamais considérer un cours comme acquis ; trop souvent j’ai cru maitriser un cours de biologie cellulaire après l’avoir révisé, alors qu’une semaine plus tard je ne réussissais pas les QCM … C’est assez trompeur, il faut vraiment réviser tous vos cours régulièrement !

Sinon, n’hésitez pas à bien vous entourer pendant cette année, car dans les moments difficiles, de doute, c’est la qu’on a le plus besoin de ses proches !
Ne baissez jamais les bras, et gardez confiance en vous ! Perso j’avais fini dans les 930e au premier semestre de primant, et puis je suis arrivé 142e en doublant, comme quoi tout est faisable !

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?

Je pense que j’ai été extrêmement régulier dans ma façon de travailler, que j’ai vraiment su combler mes erreurs de primant, et que l’entrainement et le travail acharné ont fini par payer !

Mais j’ai vu beaucoup de gens très méritants et sérieux qui ont échoué ; le concours peut être très injuste !

(Doublant uniquement) Qu’est ce qui a contribué selon vous, à votre redoublement ? Quels enseignements en avez-vous tiré pour in fine, réussir ?

Je n’ai pas réussi à passer en primant d’abord parce que je n’ai tout simplement pas suffisamment travaillé au premier semestre.
Après, je pense que ma méthode de travail et mon organisation étaient non seulement mauvaises mais en plus inadaptées.

J’ai su changer plusieurs choses (je suis allé à la bibliothèque, à certains cours), et puis surtout j’ai réussi par expérience à être plus efficace dans mon apprentissage.
J’ai par exemple appliqué la « méthode des J » (il y a plein de tutos sur internet), qui m’a beaucoup aidé à structurer mes révisions.

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?

C’est une année non seulement éprouvante et décourageante, mais qui en plus, vous « écrase ».
Contrairement au lycée où vous connaissiez beaucoup de monde, où les profs vous appelaient par votre prénom, il y a une sorte d’anonymat dans les cours, les concours … Vous devenez un chiffre (votre classement), qui enlève tout le côté humain du parcours et peut vous laisser penser que vous êtes mauvais.
Personnellement je suis tombé de très haut quand j’ai eu mon classement du premier semestre, je suis arrivé dans les 930e alors que je venais d’avoir eu mon bac mention très bien … Il faut être capable de passer outre et de bien s’entourer pour arriver à s’accrocher.

Malgré tout, il y a quelques points positifs : contrairement à ce qu’on dit, il y a quand même des cours « médicaux » que vous n’apprendrez nuls par ailleurs, et qui vous donneront une sacré culture scientifique et médicale.
Les profs sont excellents (beaucoup sont eux-mêmes médecins, chercheurs, …) et certains sont particulièrement drôles et/ou intéressants.
Il n’y a pas une ambiance de « camaraderie », mais pas une ambiance de compétition non plus.
Vous allez devoir vous surpasser, tester vos limites, mais quoi qu’il en soit vous en sortirez grandi et avec une capacité de travail impressionnante, qui vous servira toute votre vie peu importe ce que vous faites après la PACES !

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?

J’ai beaucoup consulté les témoignages quand j’étais au lycée, je trouve qu’ils sont complets et bien organisés ! C’est un super outil quand on cherche son orientation ou qu’on veut en savoir plus sur le vécu de la PACES.