Sommaire de l'article

Fatiha R, en 2ème année de Médecine à Strasbourg nous parle de son parcours et du vécu de sa PACES

Quelle année était votre PACES, quel était son numerus clausus ?

2017 – 2018, Médecine 247, dentaire 60, pharmacie 122, sage-femme 30

Votre bac, votre spécialité et votre mention ?

Bac S, spécialité maths, mention bien

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?

Primante !

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?

Médecine (58), dentaire (32), pharmacie (45)

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?

Pas assidue du tout. Je ne travaillais pas, je me contentais du minimum pour avoir la moyenne, j’ai un peu bossé pour le bac histoire d’avoir une note correcte

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?

J’habitais chez mes parents

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?

Entre 15 et 20 minutes en tram

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?

Oui très ! des étudiants nous ont fait visiter la fac quelques jours avant la rentrée. Une fois qu’on sait où se trouvent la BU et les amphis, il n’y a aucun problème.

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?

Je n’ai rien touché jusqu’à la rentrée. Tout d’abord car je voulais profiter au maximum de mes derniers moments de repos, puis parce que je plongeais dans l’inconnu total, je ne savais pas par quoi commencer si je voulais commencer à bosser. Même si ça peut faire peur de découvrir les premiers cours en sachant que d’autres les ont déjà vu, je ne regrette pas.

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?

Aucune, n’étant pas sportive de base. Mais je conseille à tout le monde d’en pratiquer, ça aide vraiment, autant d’un point de vue physique (rester assis de 8h à 22h devient vite problématique..), que mental.

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?

Chaque soir en rentrant je trainais plus ou moins longtemps sur internet (youtube, réseaux..), ça me permettait de décompresser et aller au lit avec autre chose en tête que des acides aminés ou des formules de maths. Comme je ne passais jamais directement des cours au dodo, je ne ressentais pas vraiment le besoin de bonne « soirée off », j’avais chaque soir mon petit moment off qui fait beauuuucoup de bien !

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?

Non

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?

Généralement entre 7 et 8h, parfois moins en fin de période de révisions.
On ne le dira jamais assez : un bon sommeil est primordial en PACES, ça ne sert à rien de rester tard le soir et se lever tôt si ça ne vous suffit pas; vous n’allez que vous fatiguer, être moins efficace, et le temps gagné à rester éveillé sera vite perdu.
Si vous savez qu’il vous faut 9h pour être en forme, dormez 9h, si 6h vous suffisent, alors dormez 6h. L’essentiel est de se lever en forme pour être efficace un max de temps possible !

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?

En période de cours, mon temps passé devant mes cours était d’environ 9h (de 13h à presque 22h, étant en cours le matin), mais il faut soustraire à ce temps les pauses et les moments ou mon cerveau partait loin, très loin. Donc je ne saurais dire exactement le nombre d’heures passées à travailler réellement, ça dépendait des matières à bosser, de ma fatigue etc.. On le dit souvent aussi mais il est très important de faire des pauses. Quand on sent qu’on travaille dans le vide, prendre 15min pour aller manger ou juste sortir se promener n’est pas une perte de temps, au contraire, on revient en meilleure forme, je pense qu’on perd plus de temps quand on force devant un cours en ayant l’esprit ailleurs.

Pendant les révisions du S1 je me levais très tôt pour travailler les matières à réflexion (maths et physique notamment) et me couchais très tôt car je savais qu’au delà d’une certaine heure le soir je décrochais complètement, je préférais dormir et repartir en forme tôt le lendemain !

Pendant les révisions du S2, au début j’avais le même rythme que pendant les cours, puis je dormais plus tard le soir et me réveillait plus tard le matin (de 1h-2h du matin à 9h-10h voire plus tard).

Il faut toujours garder en tête que la quantité ne fait pas la quantité, quelqu’un peut faire en 5h ce que vous faites en 9h, et inversement. Ne vous laissez pas impressionné par les performances des autres, restez concentrés sur vous et votre objectif seulement !

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?

Contrairement à beaucoup, je n’ai jamais trouvé LA méthode qui fonctionne parfaitement, ma manière d’apprendre varie en fonction de pleins de facteurs comme la matière, le moment de la journée, mon humeur, ou encore le support sur lequel je travaille.
En UE1, pour la chimie, je ne passais pas trop de temps sur les cours mais essayais de maîtriser au maximum les exo-type (annales, tutorats, exos de prépas..) malheureusement ça s’oublie très vite il est donc important de refaire régulièrement des exos (chose que je n’ai pas faite, j’ai donc re-découvert toutes les notions durant les révisions, et je recommande pas ça). Pour la biochimie je relisais les cours jusqu’à les maîtriser puis passais aux annales.

En UE2, je lisais et re-lisais, mais j’étais très (très très) lente, car je voulais retenir un max de choses et ce dès la première lecture. Cette façon d’apprendre ne correspond pas à tout le monde, souvent il vaut mieux lire beaucoup de fois un cours, et retenir de nouvelles choses à chaque tour, mais je n’arrivais pas à avancer dans le cours sans avoir maitrisé une première partie, et ça me convenait ainsi. Je procédais de la même manière en UE6 par exemple.

En anatomie, autant en tronc commun qu’en spé médecine, en même temps que je lisais je visualisais tout sur le Netter et ça m’a beaucoup aidée. Au début je m’amusais à refaire les schémas, j’ai vite compris que c’était une perte de temps, je regardais des schémas tous prêts ou directement le Netter.

Pour l’UE4, j’essayais de comprendre au mieux le cours du jour et tout de suite savoir faire les exercices, et là il est indispensable de refaire les exos autant que possible, car après quelques jours sans entrainement, toutes les formules sont oubliées. Pendant le semestre je n’arrivais pas à revenir sur les anciens cours, mais durant les révisions, une fois qu’un cours était maitrisé, je faisais tous les matins (sans exception) au moins un exercice sur ce cours, et ce pour chaque chapitre d’UE4, ce qui m’a permis d’avoir une très bonne note dans cette matière (et donc beaucoup de places). Pendant les révisions j’écrivais toutes les formules sur des post-it collés sur mon mur pour pouvoir les lire le plus de fois possibles.

En UE3A, j’avais énormément de mal durant le semestre, je peinais à comprendre les cours, je les lisais pour me rassurer, mais ce n’est qu’à la fin des révisions que j’ai commencé à comprendre quelques principes. Cette matière est dure, elle fait peur, mais il est vraiment possible d’y obtenir une note correcte (cette matière aussi fait monter énormément de places). Je ne regrette pas de ne pas y avoir passé trop de temps (et d’énergie), du moins moins que pour les autres matières, l’UE2 et 1 sont selon moi des valeurs plus sûres.
L’UE3B est largement plus abordable que la précédente, plus interessante et plus simple à apprendre, je lisais les cours attentivement, apprenais les quelques formules en les récrivant et faisais les annales en boucle.

Voilà j’espère avoir été assez précise, en gros je lis, je relis si le temps me l’accorde et je m’exerce. Parfois je récitais à voix haute, d’autres dans ma tête, ou j’écrivais quelques phrases pour mieux les retenir.

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?

C’était très rare que j’en fasse, car je ne sais pas en faire déjà, et parce que j’en utilisais des toutes-faites (tableaux de prépas, du tutorat, etc). Mais quand je révisais j’avais toujours une feuille sous la main pour écrire des parties par ci par là, ça m’aidait à retenir.
Pendant les révisions du S1 j’avais un carnet dans lequel j’écrivais tout ce que j’aurais écrit sur une feuille volante, ça me permettait de tout garder sur un support compact (les feuilles finissant à la poubelle), c’est très pratique par exemple quand on cherche une formule et qu’on a la flemme d’aller la trouver dans le cours.
Il y a un type de fiches que je faisais qui est selon moi indispensable dans lesquelles je notais toutes les choses que je ne retenais pas (tout simplement sur l’ordi en mode prise de note). C’était très utile surtout à l’approche du concours, quand il n’y a plus le temps de relire un cours entier, je prenais mon énorme « fiche UE2 » par exemple, et lisais tous les points pour me rappeler des choses qui me posaient problème.
Il y avait aussi pleins de petits papiers (pas vraiment des fiches) collés à mon mur sur lesquels je notais des formules ou les erreurs que je faisais souvent aux annales, ça m’a aussi beaucoup aidé car dès que je levais la tête je les lisais, et ces petites lectures sont précieuses quand le concours approche (je les lisais jusqu’au matin du concours)!

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?

En groupe la grande majorité de l’année !! et ça m’a beaucoup aidé, je sais pas si j’aurais tenue seule. J’ai passé l’année avec mes meilleures amies, on a énormément rigolé (je n’ai jamais autant ris qu’en paces), mais on savait se calmer quand il fallait travailler. C’est un plus incroyable d’être bien entouré en paces, ça m’a permis de passer une année géniale malgré la difficulté de celle-ci. J’ai aussi rencontré des gens formidables (et non il n’y a pas que des monstres en paces). Quand nous étions trop distraites ensemble, on se séparait dans la bibliothèque mais nous nous voyions durant les pauses.
En revanche lors des périodes de révisions, je révisais plus souvent seule à la maison, mais même comme ça nous étions toujours en contact. Gros bisous si elles passent par là, elles se reconnaitront.

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?

Je travaillais à la BU durant les cours, et à la maison en période de révisions, mais dès que j’en avais marre, je retournais à la BU. Il est très important de se connaitre et de s’écouter. Quand je voyais que je n’arrivais plus à me concentrer à la maison, je ne perdais pas une journée supplémentaire à essayer et retournais à la BU le lendemain, et inversement. Quand j’allais en cours je préférais aller à la BU puisque ça m’évitait le trajet de la fac à la maison mais aussi parce que je n’arrivais pas à bosser chez moi avant les révisions.

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?

Je n’étais pas dans une prépa privée car je savais que ce n’était pas indispensable et que je pourrais y arriver sans, sans parler de l’aspect financier. Je ne regrette vraiment pas car je n’aurais pas supporté un encadrement (parfois excessif) qui rappelle le lycée, je préfère être libre, pouvoir gérer mon temps comme bon me semble.
Je ne recommande pas de prendre une prépa, à moins que vous ayez vraiment besoin d’être encadré par exemple. Il faut cependant garder à l’esprit que la finalité est le concours de la fac, fait et corrigé par les profs de la fac, et donc ne pas trop se focaliser sur la prépa et ses colles, ses concours blancs etc. La prépa doit être une aide mais en aucun cas ne doit être au centre de vos révisions et encore moins une source de stress supplémentaire.
J’étais donc abonnée au tutorat au S1, un peu moins au S2. Nous avons la chance d’avoir un tutorat génial à Strasbourg, des tuteurs à l’écoute qui ont mis à notre disposition des fiches très bien faites par exemple, ainsi que des colles hebdomadaires et des concours blancs.

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?

Pas du tout, et quand ça arrivait, c’était le fruit du hasard. Durant le semestre, mon apprentissage était un peu superficiel, j’apprenais chaque jour le cours du jour, mais ne revenais jamais dessus avant les révisions (les week-end je peinais à revoir tous les cours de la semaine, malgré un week-end de 3 jours au S1.. j’ai dit que j’étais lente!). C’est donc pendant les révisions que j’ai pu revoir tout ce que je n’avais jamais revu depuis septembre, m’exercer beaucoup plus et atteindre mon meilleur niveau.
De plus, je ne révisais jamais le cours qui allait tomber à la colle, déjà parce que je trouve pas ça utile, puis parce que je ne pouvais pas me permettre de voir d’anciens cours pour la colle sachant que le cours du jour n’a pas été vu entièrement

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?

Oui ça m’arrivait, pas trop au S1 mais beaucoup plus fréquemment au S2. Comme je n’allais pas en cours au S2, je rattrapais le lendemain matin ce que je n’avais pas pu finir la veille, mais si le lendemain était une journée chargée, alors je laissais jusqu’au vendredi soir ou au week-end pour rattraper. Je préférais rattraper mon retard avant le week-end pour pouvoir revoir le cours le week-end et pas le découvrir, mais ce n’est pas la mort si ça arrive.
La chose la plus importante que je gardais en tête était que je ne devais surtout pas découvrir un cours lors de la période de révisions.

Quel était votre rythme de travail ?

Assez cool je dirais, je travaillais à mon rythme, je ne m’imposais pas de planning, que ce soit pendant les cours ou pendant les révisions, je ne suivais que mon instinct. Une chose qui m’a beaucoup aidée est le fait que je me connaisse bien et que je m’écoute attentivement, ça me permet d’optimiser mon temps mais aussi mon énergie. Je pouvais restée plantée 10min à la BU pour imaginer à quelle table je serai la plus efficace. Je sais quand j’ai besoin d’une pause, de dormir, de manger, ou encore à quel moment de la journée j’étais plus efficace pour quelles matières.

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?

Plutôt altruiste, ça ne me posait aucun problème de répondre à des questions, que ce soit de mes amis ou d’inconnus assis à ma table, comme on dit : « le temps donné aux autres n’est jamais du temps perdu » ! Je n’étais en compétition qu’avec moi-même !

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?

Plutôt décontractée même si de temps en temps un petit coup de stress faisait apparition, encore une fois, le fait de m’écouter m’a beaucoup aidée. A l’approche du concours il y a des moments ou le stress m’empêchait de bosser, dans ces moments je sais que je travaille dans le vide donc je pose tout et prends une pause jusqu’à ce que ça passe.

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?

Très dispersée, j’étais concentrée les 5 premières minutes puis avec mes amies faisions totalement n’importe quoi mais ça fait du bien, ça fait partie des « moments off » même si souvent on regrettait d’y être allées. C’est d’ailleurs pour ça qu’au S2 nous n’allions plus en cours (il y a rediffusion sur internet), sauf exceptions.

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?

Au S1 nous avions des polys que je complétais si besoin. Au S2 j’utilisais les diapos des profs sur l’ordi, ou les cours tapés d’anciens élèves. Pour les nouveaux cours, nous avions un groupe pour se répartir le tapage.

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?

TOUJOURS !! c’est indispensable !! il faut les faire, les refaire, les re-refaire jusqu’à y répondre les yeux fermés ! on le dira jamais assez énormément de questions retombent d’année en année ! il faut absolument en faire et surtout pendant les révisions. A la fin des révisions je n’arrivais plus à lire un cours sans m’embrouiller, donc j’enchainais les annales toute la journée même si je les connaissais déjà, et ça m’a beaucoup aidée le jour J !

Comment était organisée votre journée ?

En période de cours : cours de 8h à midi, pause midi jusqu’à 13h (parfois moins, parfois plus). Travail des cours du matin à la BU jusqu’à 22h, avec quelques petites pauses quand ça va plus et une grosse pause (30min-1h) vers 17h. Dodo après mon moment détente à la maison puis rebellotte. Au S2 je n’allais pas en cours, j’étais donc à 8h30 à la BU, je revoyais certains cours de la veille puis attaquais le cours du jour une fois disponible en rediffusion.
Le week-end durait 3j au S1 (vendredi à dimanche), je travaillais quelques cours de la semaine vendredi et samedi à la BU, le dimanche je n’arrivais pas à travailler.
Au S2 je me forçais beaucoup plus à revoir le week-end tous les cours de la semaine (mais je n’y arrivais pas toujours)
Pendant les révisions : réveil (tôt le matin au S1, plus tard au S2), petit dej’ et glandage sur internet une bonne demi-heure, puis je travaille jusqu’au déjeuner (avant midi au S1, plus tard voire pas du tout au S2). Je reprenais jusqu’au soir, encore une fois avec des petites pauses dès que ça n’allait plus (et une vraie pause quand j’étais à la BU).

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?

Croyez-y jusqu’au bout! Pensez à la raison pour laquelle vous vous êtes inscrits, et donnez tout pour y parvenir, car vous en êtes tous capables !

Entourez-vous de bonnes personnes, créez-vous une bulle de positivité autour de vous qui vous permette de passer une bonne année malgré ses difficultés. Ne perdez pas de temps au début de l’année, mettez vous au travail dès le premier jour. Si vous avez le sentiment d’avoir fait n’importe quoi durant le semestre, dites vous que durant les révisions beaucoup de choses changent, et c’est là que vous atteindrez votre meilleur niveau, alors donnez tout (encore plus) pendant cette période. Sachez vous arrêter quand vous n’êtes plus efficace, et n’écoutez pas les autres, ne vous laissez pas déstabiliser par le nombre de tours de programme qu’a fait untel, ou l’heure à laquelle untel se couche pour travailler. Tout ce qui compte c’est vous ! Restez concentrés sur votre objectif, n’envisagez jamais de rater ou de redoubler, dites-vous toujours que vous pouvez le faire ! Faites en sorte de passer une belle année, car je vous assure c’est possible !

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?

Je n’ai jamais cessé d’y croire, jusqu’au jour des résultats. J’étais dans un état d’esprit positif, je me disais toujours que j’allais y arriver, si je me répétais que c’était trop dur et que j’en serais pas capable, je ne m’en serais jamais donné les moyens et n’aurais pas réussi. Mon niveau avant les périodes de révisions était catastrophique mais ça ne m’a pas déstabilisée, au contraire, ça m’a encore plus motivée à tout donner pendant les révisions pour y arriver !
Aussi, je n’ai jamais envisagé de redoubler, ça peut paraître bête, mais dans ma tête c’était toujours : l’année prochaine je suis en p2. Si je m’étais dit qu’au pire j’aurais une deuxième chance, je me serais reposée dessus et n’aurais pas tout donné dès la première fois. Que vous soyez primant ou doublant, n’envisagez jamais l’échec.
Je suis aussi entrée en paces en me disant que je devais faire en sorte de passer une bonne année et j’y suis parvenue, je ne me suis jamais dit avant la rentrée que j’allais mourir, que ça serait une horrible année etc, et ça aussi ça m’a bien aidée. J’ai essayé de prendre du plaisir en révisant (c’était pas toujours facile), mais croyez moi, on apprend beaucoup mieux lorsqu’on y met du coeur !

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?

Incroyable, elle est très longue, mais passe très vite. Elle est très enrichissante, j’y ai appris des choses formidables. J’ai eu la chance d’avoir une année assez cool par rapport à d’autres.

Elle m’a aussi permis de mieux me connaitre, connaitre mes limites, avant cette année je n’aurais jamais pensé pouvoir emmagasiner autant d’informations en si peu de temps, et pourtant si. Cette année m’a également fait rencontrer des personnes géniales, et a renforcé les liens que j’avais déjà avant. C’était certes long et fatiguant, mais ma PACES est sans doute une des meilleures années de ma vie (j’abuse même pas).

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?

Génial !! je passais des heures dessus avant la rentrée et même pendant les cours. Dès que j’avais un coup de mou je venais lire des témoignages d’étudiants auxquels je m’identifiais pour me rebooster !!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here