Sommaire de l'article

Eugénie B, en 2ème année de Dentaire à Nancy nous parle de son parcours et du vécu de sa PACES

Quelle année était votre PACES, quel était son numerus clausus ?

2017 – 2018, 61 en dentaire

Votre bac, votre spécialité et votre mention ?

BAC S, spé Maths, mention BIEN

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?

Doublante

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?

En bizuth: médecine, arrivée 484e. En carré: dentaire, arrivée 48e et pharma arrivée 98e (j’étais arrivée 411e au classement général du S1)

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?

Je dirais que je travaillais régulièrement mais sans me tuer à la tâche. Cela ne me dérangeait pas de bosser, en moyenne 4h par jour. Un niveau correct (14 de moyenne)

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?

Chez mes parents et cela m’a été d’une grande aide ! Pas de courses, de vaisselle, de ménage etc et j’avais un soutien quotidien de ma famille

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?

Une dizaine de minutes en voiture, 30 en bus

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?

En tant que bizuth, j’ai longtemps cru avoir directement pris mes repères, pour au final me rendre compte que je papillonais plus qu’autre chose malgré le fait que je bossais beaucoup. Au lycée j’en avais assez d’avoir les profs sur mon dos, j’étais contente d’arriver enfin sur les bancs de l’université afin de pouvoir m’organiser comme je le désirais, mais tout ne s’est pas passé comme prévu ;)
Je pensais ne pas accumuler tant de retard en faisant le plus de cours possibles, mais au final, une fois devant la grille de QCM le jour J, je me suis bien rendue compte que la qualité du travail que j’avais fourni n’était pas si bonne.
Une fois carré, je me suis rendue compte rapidement de toutes mes erreurs et j’ai donc véritablement trouvé mes repères cette année là, avec mes petites habitudes !

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?

Quand j’étais bizuth, j’avais fait le stage de pré rentrée de Medical Sup, que je trouve, avec du recul, à double tranchant. Soit cela permet de poser de bonnes bases et de bien revoir cela à la rentrée, soit (comme moi ahah) on prend la confiance et à la rentrée, on ne bosse presque pas les cours qui ont été abordés à la prépa.

Mon année de carré, j’ai bossé 3 jours avant la rentrée à la BU, je dirais 7h par jour, mais je pense qu’une semaine aurait été le timing parfait, ni trop, ni pas assez ! J’ai travaillé les cours où j’avais eu de grosses difficultés et où les lacunes se faisaient le plus ressentir.

C’était vraiment les cours que j’estimais le plus dur et où je n’avais pas envie de perdre des heures dessus une fois les cours repris. Je suis donc arrivée à la fac avec de bonnes bases, je revoyais bien ces cours et je ne perdais pas de temps à les comprendre, je n’avais plus qu’à apprendre les petits points faciles !

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?

Non, pas vraiment, j’allais de temps en temps à la piscine mais je ne pourrais dire que j’ai eu un véritable rythme. Cependant, pour ceux qui font du sport régulièrement et qui s’inquiètent peut-être de voir que pas mal de gens n’en faisaient pas, j’ai une amie qui est passée en médecine, bizuth et qui faisait du judo 1 à 2 fois par semaine pendant 2h, elle en avait besoin et cela lui permettait de bien bosser après :P

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?

Oui, je m’accordais 1 grosse sortie par mois, en général les vendredis ou samedi, je m’arrêtais de bosser à 17h, je sortais manger + ciné/ activité avec des amis et je rentrais vers 23h/00h pour ne pas non plus être HS le lendemain ! Pas d’alcool ou autres substances qui pourrait diminuer mes capacités à bosser, la PACES passait avant tout ! Et si je n’allais pas bien et que je n’étais vraiment pas efficace une journée, j’allais me balader pendant 1-2h dans le parc près de chez moi, ou je dessinais !

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?

Pas du tout, seulement un oncle biologiste ! Mes parents travaillent dans le commerce et la comptabilité.

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?

Cela dépendait. Au début de l’année, quand la PACES ne m’avait pas encore trop fatigué, je me laissais 7h par nuit, sinon c’était l’inefficacité assurée ! 1 mois avant le concours, je préférais dormir 8h. Et une semaine avant, pour avoir une productivité optimale, je dormais 9 voire 10h par nuit car c’est dans cette période, je trouve, qu’il est le plus dur de bosser et de trouver la motivation. Au moins je me levais le matin et 10 min après j’étais à mon bureau, au taquet !

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?

En moyenne, je dirais 11h. C’est vraiment le temps le plus récurrent que j’ai pu réaliser. Au minimum 9h (hors mauvaise passe où il m’arrivait de ne bosser que 2h, c’est arrivée 7-8 fois environ), au maximum 14h (quand j’étais vraiment dans le truc, ce n’est pas arrivé souvent non plus ahah !)

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?

Je parle ici de ma méthode de carré.
Tout commençait en amphi. J’écoutais du mieux que je pouvais le prof, bavardages proscrits. Je prenais en notes les cours (sauf si ces derniers n’avaient pas changé par rapport à mon année de bizuth, auquel cas je gardais le cours sous les yeux et suivais avec), je m’efforçais de retenir le plus de choses possibles.

Une fois rentrée chez moi, je surlignais mes cours (un code couleur, je faisais en sorte que mes cours ne ressemblent pas à un arc en ciel, sinon tout était surligné et cela n’avait plus aucun sens de stabiloter !). Je prenais mon temps pendant cette phase, je lisais doucement et à voix haute chaque élément mis en évidence.

Après cela j’apprenais en récitant à voix haute quand j’étais en forme, j’écrivais quand j’étais plus fatiguée, je récitais dans ma tête, à la manière d’une poésie. Je cherchais beaucoup de moyens mnémotechniques, que ce soit par des jeux de mots, ou par des dessins. A la fin, je devais connaitre mon cours par cœur, afin d’éviter de le revoir trop souvent (j’ai revu entre 4 et 6 fois chaque cours avant le concours).

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?

Toujours en tant que carré : Pas mal de fois mais ce n’était pas récurent. La plupart du temps, le surlignage me suffisait à me centrer sur les choses importantes.

Les fiches que je faisais, c’était surtout en UE3 et 4 pour mettre toutes les formules ensembles, ou des explications de parties de cours ardues. En chimie orga, j’en ai fait pour la méthode, comment reconnaitre une réaction, quelles étapes etc. En UE7, en santé publique et Homme et environnement, les cours étant denses, je faisais des fiches avec les éléments les plus redondants dans les QCM.

Pour finir, en UE7, SHS, je faisais des fiches résumées des éléments importants du cours, que des mots clés, pas de phrase !

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?

Chez moi, j’étais seule. Le WE j’appelais en Skype mon groupe de travail (nous étions 5), on coupait le son pour ne pas nous déranger, mais cela nous permettait de ne pas nous sentir seul, de pouvoir poser une question si besoin (les autres en profitaient pour réviser ce point), et surtout d’être motivé en voyant les autres, de se remonter le moral.
Pendant les pauses ça permettait de bien rire aussi !
Le WE et les jours où je n’avais pas beaucoup, voire pas du tout de cours, j’allais à la BU avec mon groupe.
Après, je sais qu’on avait une team assez sérieuse (y a toujours des moments où on déconnait, mais normal quoi, on peut pas être des machine h24 ;P ). Si vous voyez que vous passez votre temps à rigoler et à faire la pause café, arrêtez, vous allez vous plomber. Certes le groupe c’est sympa, mais il faut un juste milieu !

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?

Au S1, c’était l’hiver, il faisait moche et froid dehors, je préférais rester au chaud à manger mes p’tits gâteaux entre 2 cours du cycle cellulaire ;)
Au S2, il faisait beau, le printemps arrivait ! Pour ceux de Metz, j’allais à la BU du Saulcy (je ne supportais pas celle de Bridoux, toujours bondée, petite, peu de places) il y avait de la lumière, de l’espace, de grandes tables, on se mettait en groupe de travail, j’étais super efficace là bas personnellement !
Cela me permettait de sortir du cadre de ma chambre, envahie de cours et de feuilles de brouillon.

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?

En bizuth j’étais chez Medical Sup + Tutorat (formule gratuite avec les colles) et carré chez Concours + (branche des doublants de Medical) + Tutorat (gratuit encore). J’étais à la prépa pour les concours blancs et les cours et au Tut pour faire les colles de temps en temps.
Je recommande le Tut déjà, car la formule payante qu’il propose (30 euros environ) est complète et coûte une misère pour tout ce qui va avec. Ils font un boulot de fou, et même s’il y a parfois des fautes dans les corrections, il faut se rappeler qu’ils font ça bénévolement, qu’ils font leurs études à côté et qu’ils s’efforcent de récupérer des QCM des profs pour les CCB !

En ce qui concerne Medical Sup/Concours +, je recommande pour la qualité de leurs fiches (très soignées) et de leurs CCB (même si des fois c’était moyen). Je suis consciente que cela représente un gros investissement (2200 euros pour CC+) et que tous les étudiants ne sont pas en mesure de se le permettre. Il existe d’autres prépas plus abordables (Stan, Ma prépa quotidienne), même si la qualité en patie forcément (j’avais des amis chez eux, ceux sont leurs avis, je ne juge pas les autres prépas ne les ayant pas testé).

Il est possible de passer en P2 sans prépa et seulement avec le Tutorat, cela demande, soyons honnête, plus d’investissement, d’organisation et de sérieux mais c’est accessible dès lors que l’on reste déterminé !!! Et au pire, il y a toujours moyens de récupérer des cours pour une misère, ou vous pouvez prendre la prépa à plusieurs si vous êtes motivés à photocopier !

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?

En bizuth j’étais moyennement bien classée, en général dans la moitié, des fois au dessus, des fois en dessous.
En carré, je n’ai fait qu’une colle du Tut car chez CC+ contrairement à Médical, nous avions 1 colle/semaine, tous les mercredis. J’estimais que c’était assez, je n’allais pas au Tut. A la prépa j’étais bien classée (dans les 15-20 premiers % et quelques fois dans le top 10 sur 300 environ). Les colles du Tut sont biens pour l’aspect représentatif car il y a souvent pas mal de monde qui les font (surtout au début de l’année et pour le CCB général pré concours) !

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?

Il est très dur, voire impossible de ne pas avoir de retard dans ses cours en PACES. Ne paniquez pas si vous en avez, cela ne le vous fera pas rattraper plus vite. Vous n’êtes pas seul, tout le monde accumule du retard à un moment donné. Ceux qui disent qu’ils n’en ont pas, c’est souvent faux (sssssselection) ou alors ils bâclent leurs cours en pensant les connaitre et les enchainent trop rapidement.
J’avais sur ma fenêtre une pile spéciale retard. Le but n’était pas de la rattraper en le moins de temps possible, car de 1, cela tend à rendre la qualité de l’apprentissage médiocre, et de 2 si je rattrapais tout d’un coup, je prenais du retard sur les nouveaux cours. En général en fonction des cours de la journée, j’essayais de rattraper 1-2 fiches en retard par jour jusqu’à ce que le tas ne soit plus :)
Le jour du concours il y avait quelques cours que je n’avais pas eu le temps de voir, mais c’était compensé par le fait que je connaissais bien les autres

Quel était votre rythme de travail ?

Très soutenu, mais quand je sentais que je n’en pouvais plus, je n’hésitais pas à m’arrêter. Il est important de savoir se poser quand on ne peut plus rien encaisser. Cela ne sert à rien, quand le cerveau ne veut plus c’est STOP. Alors quitte à ne pas bosser, autant faire un truc qu’on aime plutôt que de lire une page de cours en 2h et ne rien retenir au final !

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?

Très altruiste, les seules personnes avec qui j’étais en compet, c’était celles qui étaient dans cet état d’esprit. J’ai rencontré beaucoup de gens sur Insta, notamment des bizuths, c’était un plaisir de les aider, leur donner des conseils, les soutenir, j’ai fait des rencontres formidables que je n’aurai jamais fait si j’étais en mode « moi VS les autres ».
Ne soyez pas dans un mauvais état d’esprit. Certains étudiants vont jusqu’à donner des explications fausses à ceux dans le besoin pour sectionner mais ils perdent plus leur temps qu’autre chose. Aidez-vous, soutenez-vous, vous êtes tous dans le même sac, ne vous plombez pas mutuellement, les gens sont majoritairement gentils et serviables, les personnes malveillantes sont rares mais choisissez bien vos amis pendant cette année. Ils doivent vous tirer vers le haut !
Si vous êtes nouveau en PACES ou déjà un habitué (CARREEEEEEEEE) et que vous avez besoin de conseils, de soutient ou que vous voulez poser des questions, vous pouvez me trouver sur Insta avec le #pacesnancy que j’ai pas mal utilisé ahah (cherchez la photo d’un dessin avec un squelette en costard orange ou d’une blonde qui fait nimp) ! Ce n’est pas un instant promotion, c’est vraiment si vous avez besoin d’aide.

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?

Bizuth, très stressée durant l’année, énormément au concours, peu pour les résultats car je savais qu’au pire j’avais une 2e chance.
Carrée, pas stressée durant l’année, beaucoup moins au concours, j’étais sereine, je savais que je connaissais mes cours, énormément pour les résultats car c’était le final quoi !

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?

En bizuth particulièrement dispersée. En carré énormément concentrée même si ce n’était pas toujours facile ! Il est primordial de bien écouter les profs même si ont pense que ça ne sert à rien, alors que ces derniers expliquent très bien ! Ca évite de rentrer et de se dire « j’ai rien compris ».
Liste des profs que je n’ai pas écouté en bizuth et une fois carré j’ai eu beaucoup moins de difficultés à appréhender le cours comme j’avais été attentive : Pr Pichon, Bochi, Leroy, Menu et Guéant !

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?

Le dictaphone c’est une perte de temps, les cours sont dispo sur le site « YouPaces ».
Je prenais mes cours sur ordi majoritairement. Je regardais le cours sur l’écran de l’amphi et je me connectais en plus sur YouPaces avec mon ordi comme ça je pouvais directement faire les captures d’écran intéressantes au lieu de le faire avec le téléphone, les transférer, les remettre à la taille (énorme perte de temps, je parle en connaissance de cause).
Les cours que je prenais à la main, c’était ceux avec les formules, beaucoup de schémas etc: les cours du Pr Pichon en UE3, Pr Boschi, Mourer et Guéant en UE1, Pr Perez en UE5 (pour le Pr Braun j’écrivais ce qu’il dictait sur ordi + schéma sur papier, vous pouvez faire des captures d’écran mais j’aimais dessiner le cours d’anat en même temps qu’eux cela permettait de retenir)

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?

Oui ! J’ai refait rapidement les annales de toutes les matières depuis 2010 environ et je me suis attardée cette année sur les annales du concours que j’avais raté en tant que bizuth.

Comment était organisée votre journée ?

Une bonne journée de carré (à ma façon):
7h: réveil, douche, petit déjeuner avec une vidéo YT ou 2, je les choisissais dès le début comme ça je n’étais pas tentée de me perdre et d’empiéter sur mon temps de travail
7h30: au boulot !
10h: pause, pas de YT, pas d’insta, danger trop grand ! Je répondais rapidement à mes Snaps, je mangeais un bout et j’y retournais
10h20: on continue !
12h: repas avec YT, réseaux sociaux, ou épisode de série etc
12h45-13h: retour à mon bureau
16h: pause gouter, je dessinais en général avec un truc à manger
16h20: on taffe
19h (variable, des fois plus tôt ou tard): je mange
20h voire 20h30 (j’aimais bien profiter de ma famille le soir): retour au boulot
23h30: fin de journée
Quand j’avais cours c’était pareil, sauf que le matin j’étais en amphi (ou à la maison s’il n’y avait qu’une ou 2h de cours). J’étais du matin aux 2 semestres, les surveillants de Metz sont adorables, si vous vous entendez bien avec eux, demandez leur il accepteront sans souci !

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?

Restez motivés !!! N’ayez pas peur, vous êtes tous dans la même galère, c’est une année difficile et il ne faut pas se le cacher il y a des moment où l’on a envie de tout arrêter, de jeter les cours par la fenêtre et de quitter tout ça. Mais au final, je suis bien contente d’avoir fait ces 2 ans, car cela me permettra de faire un métier que j’aime. Faites la même chose.
Ne perdez pas votre temps sur des broutilles, dormez bien, mangez bien, lavez vous (ça parait anodin mais des fois on est tellement en retard qu’on oublie le principal). Ne vous prenez pas la tête, sortez quand vous en avez marre, n’hésitez pas à faire des sieste de 30min quand vous vous endormez sur votre cours sur les vitamines, entourez vous de gens sincères qui vous soutiendront.
N’abandonnez pas.
Et le plus important c’est que vous arriviez le jours du concours en vous disant : « j’ai peut-être pas tout fait, mais j’ai tout donné, je ne pouvais pas plus ». Il ne faut pas regretter. Il y a un problème, seulement si vous vous dites « ouais j’aurais clairement pu plus bosser que ça ». Ne vous engagez pas dans cette voie si vous n’êtes pas passionné.
Ayez confiance en vous même si je sais que pour certains c’est compliqué mais rappelez-vous d’une chose: si vous vous n’y croyez pas, qui y croira ?

Bonus: si vous avez tendance à trop utiliser le téléphone comme la petite bizuth que j’étais a pu le faire, je vous recommande l’application Forest qui a très bien marché avec moi !

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?

Le fait que j’étais carré, qui m’a permis d’acquérir une vraie méthode de travail, les gens que j’ai fréquenté, ma famille, ma persévérance même dans les gros moments de doutes et ma bonne mémoire qui me permet de bien retenir sur le long terme sans revoir mes cours trop souvent pour autant.

(Doublant uniquement) Qu’est ce qui a contribué selon vous, à votre redoublement ? Quels enseignements en avez-vous tiré pour in fine, réussir ?

Beaucoup de choses ont contribué à mon redoublement: le fait que je suis partie bien trop confiante, ma mauvaise organisation, le fait que je ne corrigeais pas mes colles, mon attitude en cours, ma mauvaise perception des choses importants, mon portable trop souvent avec moi.
Dès la rentrée j’avais décidé que j’allais changé drastiquement tout cela et in fine j’ai beaucoup appris sur moi, mes capacités à travailler et si je m’y mettais sérieusement j’étais capable de le faire !

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?

Riche en émotions, beaucoup de joie, des déceptions, des moments de doute mais aucun regret ! Et c’est le plus important !
Objectivement, la PACES est rude, il faut s’accrocher et ne pas avoir peur de se relever quand on tombe. Combien de fois j’ai voulu stopper mais aujourd’hui je suis fière de dire que je vais aller en P2 dentaire !
C’est dur mais surmontable quand on s’équipe de l’arsenal nécessaire et qu’on y croit !

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?

J’ai découvert le site quand j’étais bizuth et je lisais les témoignages ! Ca me motivait tellement quand j’étais dans une mauvaise passe. J’ai beaucoup utilisé les moyens mnémotechniques proposés, lu presque tous les articles, un ami m’avait prêté le livre ! Au top :)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here