Sommaire de l'article

RB, en 2ème année de Médecine à Paris VI nous parle de son parcours et du vécu de sa PACES

Quelle année était votre PACES, quel était son numerus clausus ?

2017 – 2018, 326/2400 pour médecine

Votre bac, votre spécialité et votre mention ?

Bac S, spé SVT mention TB

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?

Doublante

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?

Primante : classement général 720; S1:789; S2:636 en médecine. Doublante: CG :237; S1:289; S2: 241 en médecine (191 pharmacie)

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?

Je travaillais surtout la veille pour le lendemain, et je ne possédais pas d’organisation particulière.

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?

Chez mes parents, ce qui a été un grand facteur de réussite grâce au soutient moral permanent.

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?

Environ 1h30 mais notre faculté rediffuse les cours et ils sont enregistrés, je n’y suis allée qu’une fois en doublante.

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?

Je n’y allais pas énormément mais la fac n’est pas très grande on s’y retrouve très vite.

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?

J’ai effectué le stage de pré-rentrée en primante dans une prépa privée car j’avais peur de me retouver avec des personnes qui avaient de l’avance sur moi à la rentrée.
En tant que doublante, 2 semaines avant la rentrée, j’ai commencé à attaquer les chapitres que je n’avais jamais ouverts en primante et à travailler les matières de raisonnements ou on acquiert des refleces par répétitions (chimie..). J’ai fait cela car le premier semestre est court et très chargé.
Il faut surtout bien profiter des vacances et ne s’y mettre qu’à la fin. Bien sûr on ne commence pas par 8h de travail mais le pemier jour avec 2, puis 4, 5 etc pour reprendre le rythme

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?

En tant que grande stressée de la vie j’ai arrêté toute chose qui ne constituait pas un besoin vital pour moi, sport y compris. Pour les personnes passionnées de sport, il vaut mieux garder un temps pour cela si vous savez qu’en abandonnant, cela va impacter la qualité du travail que vous allez fournir.
Economiser du temps ne sert à rien si on diminue notre rentabilité

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?

Comme dis précédemment non. Mes poses étaient suffisantes. Je savais bien que même si je sortais je ne ferais qu’aggraver mon cas car je ne profiterais pas de la sortie sur le champ dû au stress mais en plus je me sentirais coupable après la sortie.
Bien sûr si vous savez que vous pouvez vous permettre une sortie où vous profitez plainement sans stress il vaut mieux sortir de temps en temps. Tout dépend de votre personnalité.

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?

Non, aucun

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?

Mmh cela variait dans l’année entre 8 et 3h par nuit (de plus en plus court à l’approche du concours).Je suis une personne qui n’as pas besoin de dormir beaucoup pour être en forme et diminuer mes heures de sommeil n’affectais pas ma productivité. Quand le concours approche, j’augmente mes heures de pause en depit de mes heures de sommeil, et j’ajoute des petites siestes dans la journée.
Encore une fois, tout dépend de vous, je connais des personnes qui avaient besoin de 9h de sommeil par nuit et qui ont gardé cela tout au long de l’année et ont réussi. Surtout ne sacrifiez pas de votre sommeil si vous savez que vous avez vraiment un nombre d’heures nécessaire par nuit, si c’est pour perdre toute la journée du lendemain.

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?

Je travaillais en moyenne 9h par jour, j’ai essayé de me chronometrer un ou deux jours pour connaitre mon nombre exacte d’heures mais ça me stressais plus qu’autre chose.
Je connais des personnes qui avaient toujours le chronomètre en main et qui ne s’arrêtaient pas tant qu’elle n’atteigne pas les 10h de travail. Moi je m’arrêtait quand je terminais mon planning du jour.

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?

Alors pour moi le plus important était l’organisation. Chaque dimanche, je prenais une ou deux heure pour faire un planning de la semaine prochaine à la minute près. Il y a toujours un moment de la journée où l’on est plus productif (moi c’était la nuit) et je plaçait donc les matières ou j’avais le plus de mal en ce moment. Je conseille vivement aussi d’alterner entre les matières à par coeur et les matières à raisonnement dans là journée.
Pour les cours à par coeur, je lisais le cours une première fois en surlignant (je n’avais pas de code couleur particulier, je soulignais tout le cours en une même couleur, l’utilité dans ceci etait que je me souvainais des différents chapitres par la couleur que je leur ai attribué, ce qui m’évitait de me mélanger entre les chapitres similaires, et m’aider à apprendre). Ensuite je prenais un paragraphe, et après avoir bien compris son contenu, je le recopiant une fois puis prenais une feuille blanche et essayais d’en faire un résumé. Parfois il m’était necessaire de faire des schémas pour comprendre ou des recherches complémentaires mais il ne faut pas hésiter car ce qu’on apprend en comprenant reste alors que le par coeur « bête » s’en va très vite. Après chaque fiche je faisais les anales sauf celles de l’année d’avant pour les garder en « surprise » pendant le mois de révision .
Pour les matières à raisonnement, apres avoir compris les chapitres en les lisant (pas besoin de surligner) je faisait des qcm,des concours blanc, des annales etc,tous les jours, car leur secret c’est la pratique.

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?

Des fiches non mais par contre pour la chimie organique, j’avais un petit sac avec des bandes de papiers ou je m’étais au recto le nom de la réaction et au verso son bilan, ce qui me permettait de les apprendre d’une façon plus « amusante ». Je les revoyais tous jours. J’ai fait de même avec les QROC au S2.

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?

Seule. Toujours, cela dépend de vous, si vous savez que vous êtes capables d’être avec un groue sans perdre de temps à blablater et que cela vous est utile dans votre travail alors tant mieux. Ce n’était pas du tout mon cas

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?

Chez moi car le temps de trajet n’était pas rentable. En plus, j’aime beacoup être à l’aise quand je travail et rien de mieux qu’être chez soi pour cela.

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?

J’étais dans une prépa privée durant mes deux années car j’avais besoin des cours, rien de mieux que les fiches de cours toutes faite distribuées toutes les semaines. Je ne pouvais pas rédiger mes propres cours moi même en m’assurant de n’avoir rien loupé et malgré notre tutorat qui est vraiment très bien j’avais besoin d’une pression permanente et l’ambiance de la prépa était parfaite pour cela.
Je recommande la prépa, après si vous êtes quelqu’un qui sent qu’il (elle) à la capacité de faire sans, c’est possible, j’ai vu des gens qui ont réussi sans, mais je n’ai pas essayé.

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?

Mes classent étaient très différents selon les matières, il y en a ou j’étais toujours dans le top 50 (matières à par coeur) et d’autres comme la physique ou j’avais des classements atroces.
Dans les concours blanc géneraux j’étais bien classé dans l’ensemble. (100-150)

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?

En tant que primante oui et justement je n’ai pas su gerer cela.
En doublante je n’avais pratiquement aucun retard car je suivais mon planning. Il faut toujours conserver une vue d’ensemble de tous les chapitres du semestre pour s’assurer une bonne progression (javais pour chaque matière une liste de chapitres accrochée au mur avec pour chaque chapitre la date à laquelle je l’avais revu la dernière fois et le nombre de fois que je l’avais vu)

Quel était votre rythme de travail ?

Je pense avoir plus ou moi répondu à cette question avec mes romans précédents. Mon rythme de travail tournait donc autour de 9h/jour même si dans le mois de revision je tournais plus à 12h. Mon rythme dépendant surtout de mon planning.

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?

J’étais toujours en compétition contre moi même. Mon seul but était de terminer mon planning du jour, quand on me posais une question sur un cours, j’expliquais si je l’avais compris, et j’aidais si je pouvais.

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?

Stressée tout au long de l’année, décontractée le jour du concours car ce qui est fait est fait.

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?

Non présente

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?

Justement on me les fournissait tout prêts

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?

Bien sûr, absolument, c’est une évidence. J’ai fait toutes les annales des 8 à 10 dernières années. C’est l’arme secrète de tout paces. La clé de la réussite.
Par contre il ne faut pas les commencer trop tôt car on a tendance à les apprendre par coeur. Je n’entamais les anales recentes (2-3 dernières années) que les 15 derniers jours avant le concours, bien sûr sans compter les anales que je faisais après chaque fiche de cours apprise pour la première fois.

Comment était organisée votre journée ?

J’ai déjà répondu à cela quand j’ai expliqué comment je faisais mon planning. Il est important de faire des pauses et pour moi il fallait une heure pour déjeuner et une heure pour dîner par exemple mais cela depend toujours de vous. Certains ont besoin de pauses courtes et régulières, d’autres de blocs espacés. Je les intégrais à mon planning.

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?

Faite un planning.
Et plus important encore, tout ce que j’ai décris n’est que le mécanisme de la machine, quand à l’essence qui la fait avancer, c’est la motivation. Surtout n’oubliez jamais pourquoi vous faites cela. La paces est un grand sacrifice, on a souvent des coups de moue, et on devient vite dépressifs parfois. Il faut toujours se rappeler pourquoi on supporte cela, et tout se passera bien. Certes la paces c’est difficile et éprouvant mais ça passe très très vite, et une chose est sûre, à la fin, on ne regrette pas le sacrifice.

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?

Motivation et organisation.

(Doublant uniquement) Qu’est ce qui a contribué selon vous, à votre redoublement ? Quels enseignements en avez-vous tiré pour in fine, réussir ?

Le manque d’organisation. Arrivée du lycée avec mon manque d’organisation absolu et l’absence totale d’une methode de travail, je me suis retrouvée très vite avec un grand retard au S1 que je n’ai pas pu rattraper. Même si j’ai bien réussi mon S2 car j’ai trouvé ma méthode de travail durant le S1, ça m’as pris trop de temps, ce qui m’as fait rater mon année.
En doublante, avec le même temps de travail j’étais plus efficace, car je me connaissais mieux et j’étais mieux organisée.

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?

C’était pas les plus belles années de ma vie, mais ça en vaut le coup pour la suite.

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?

Génial ! J’ai lu tellement de témoignages ici, j’attendais toujours de pouvoir enfin rédiger le mien, et vous qui lisez ceci, j’espère que bientôt, vous rédigerez le votre !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here