Sommaire de l'article

Elise D, en 2ème année de Médecine à Paris VII nous parle de son parcours et du vécu de sa PACES

Quelle année était votre PACES, quel était son numerus clausus ?

2016 – 2017, 337 en médecine

Votre bac, votre spécialité et votre mention ?

S, spé SVT, mention Très Bien

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?

primante

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?

Uniquement médecine, 48ème

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?

Bon niveau, plutôt assidue, je travaillais de façon à avoir de bonnes notes et je faisais mes devoirs, mais je ne me tuais pas à la tâche et je faisais souvent les choses à la dernière minute.

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?

Dans un foyer d’étudiantes car mes parents habitent beaucoup trop loin de la fac.

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?

35-40 minutes

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?

Oui, il y a 2 sites pour les P1 à Paris VII donc ils restent de taille raisonnable. De plus les amphis, la scola, etc sont plutôt bien indiqués et en PACES les journées se suivent et se ressemblent…donc on s’habitue vite !

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?

J’ai fait la prérentrée de 3 semaines avec une prépa privée, cela m’a bien aidé mais ce n’est pas indispensable si vous n’en avez pas les moyens, il vaut mieux, à choisir, prendre la prépa à l’année si vous pouvez.
Sinon vous pouvez faire la prérentrée du tutorat, pour se remettre dans le bain c’est un bonne idée.

A part ça, je conseille de ne rien faire car vous ne travaillerez pas efficacement puisque vous n’aurez pas encore le rythme de la PACES, et réviser ses cours du lycée ne sert à rien à mon avis, ça n’a rien à voir avec les cours que vous aurez cette année. Profitez au maximum de votre été !

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?

Je faisais de l’équitation et du sport avant, j’ai tout arrêté pendant cette année car je culpabilisais de perdre du temps et que je n’avais pas la tête à ça. Mais si cela vous fais du bien il ne faut pas s’en priver (avec modération bien sûr).

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?

Je regardais la série « The Big Bang Theory », un épisode de 20 minutes tous les soirs, c’était ma pause, j’attendais ça toute la journée :D

Des sorties, oui, quelques unes mais principalement au S2 car dans ma fac c’est un semestre très long, principalement des restaurants avec des amis. Je ne sortait pas en soirée en P1 car à nouveau je n’avais pas la tête à ça, mais si on est raisonnable on peut quand même se le permettre de temps en temps :)

En revanche le vendredi soir à partir de 20h j’arrêtais de travailler et je regardais des séries ou je sortais manger avec des amis, téléphoner, etc.

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?

Non, pas du tout, mais ma sœur est en 4ème année de médecine à Paris VI.

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?

A peine 6h30 pendant le semestre et 7h-7h30 en révision car j’étais épuisée en fin de semestre. 6h30 ce n’était pas assez mais je n’arrivais pas à faire autrement car avant de me coucher je parlais par messages avec des amis et j’avais du mal à décrocher de ce moment de répit pour aller dormir, mais si vous pouvez essayez de bien dormir c’est fondamental.

Ensuite au début du S2, après avoir eu mes résultats du S1,j’ai eu de gros problèmes d’insomnie pendant un mois, qui se sont résolus naturellement par la suite mais ça a été une période très difficile car je ne dormais que très peu, je faisais des nuits blanches donc j’avais du mal à travailler, ce qui engendrait du stress et n’améliorait pas la situation… Mais cela ne vous arrivera pas et si c’est le cas, vous avez la preuve que cela ne veut pas dire que vous allez rater, tout le monde a des petits passages à vide !

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?

12 heures normalement, 10 heures minimum les jours où j’avais du mal et où j’avais besoin d’une pause, mais c’était occasionnel.

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?

A Paris VII nous n’avons pas de support de cours excepté les diapos que le prof a passé en amphi, donc j’utilisais soit le poly de cours que nous fournissait le tutorat,puis la fiche Medisup (ma prépa), soit directement la fiche Medisup si j’avais du retard (au S2 j’utilisais toujours directement la fiche).

Pour les matières de par cœur, je lisais une première fois le cours attentivement en surlignant presque tout car tout est important mais cela m’obligeait à lire attentivement car sinon j’avais tendance à simplement survoler.
Je n’allais pas en cours car je suis très visuelle et j’avais l’impression de ressortir de l’amphi en ayant certes une première approche mais en n’ayant rien retenu.et donc d’avoir perdu 2 heures à faire ce que j’aurais pu faire seule en 15 mins. J’allais juste ne cours de génétique et d’anatomie au S2 car j’aimais bien. Mais c’est très personnel, il faut essayer au début pour voir si cela nous est utile, mais ne pas culpabiliser de ne pas y aller si cela ne vous convient pas.
Ensuite j’apprenais en récitant à voix haute en « faisant du play-back » ou en chuchotant (bibliothèque oblige), paragraphe par paragraphe puis la page entière puis je passais à la page suivante. Les choses sur lesquelles je butais, je les écrivais sur des brouillons. Ensuite je revoyais le cours 2, 3 ou 4 jours plus tard puis 6-7 jours puis toutes les 2 semaines environ, toujours avec la même méthode. Le plus important pour moi, c’était de revoir les cours souvent et pas forcément de passer 6 heures dessus puis ne plus y toucher pendant un mois.

Pour les matières à réflexion, je relisais toujours le cours en écrivant les formules, les valeurs numériques à connaître etc au brouillon. Puis je faisais des QCM des TD de la fac, du tutorat, de la prépa ou des livres de la BU, je gardais les annales pour la période de révision.

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?

Je faisais des fiches formules pour la chimie, la physique, biophysique et UE 4 (les maths), des post-it avec les choses importantes que j’oubliais que je collais sur la première page de la fiche Medisup pour chaque cours, mais c’est tout.

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?

Uniquement seule, j’aurais été trop distraite en groupe, mais je travaillais à côté de mes amis à la BU.

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?

A la bibliothèque pendant les cours, car je déprimais toute seule dans ma petite chambre au foyer. Cela me motivait beaucoup de voir tout le monde travailler et cela me permettait de voir mes amis et de déjeuner avec eux, indispensable pour le moral à nouveau ;)

Pendant les révisions je restais chez moi parce que je ne voulais pas perdre du temps dans les transports, que j’étais fatiguée et que l’approche des vacances et l’adrénaline permettaient de garder le moral et la motivation pour travailler.

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?

J’étais dans une prépa privée et au tutorat de ma fac. Le tutorat ne m’a pas beaucoup servi car j’avais la prépa qui me prenait déjà beaucoup de temps et qui, forcément, était plus efficace, mais le tutorat à PVII est excellent et très investi, indispensable si vous n’avez pas les moyens de payer une prépa.

Par contre je recommande fortement la prépa car les TD de la fac étaient peu qualitatifs et ne ressemblaient pas trop aux questions du concours.

De plus, le fait d’avoir les fiches de cours actualisées me permettaient de ne pas aller en cours ce qui était un gain de temps énorme pour moi. Enfin, il y a énormément de primants inscrits à une prépa dans ma fac donc c’est un peu un désavantage de ne pas en avoir… Mais ça reste très cher malheureusement, il est tout de même largement possible de réussir sans :)

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?

En fait que ce soit au S1 ou au S2, j’avais des classements moyens au début du semestre, correct mais toujours insuffisant au milieu et très bon voire excellents à la fin du semestre. Cela m’a beaucoup stressé au cours du semestre car j’avais l’impression que je n’y arriverais pas, mais il ne faut jamais se décourager : le but est d’être prêt le jour du concours, pas 2 mois avant. Certains qui étaient meilleurs que vous au début vont stagner tandis que vous allez progresser et être devant au final, c’est ça le plus important !

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?

Au S1 non car je n’avais que 3 semaines de révisions donc on ne pouvait pas trop se permettre de prendre du retard, il valait mieux je pense avoir tout vu mais sans connaître tout par cœur pendant les cours, de façon à se perfectionner pendant la période de révision. Au S2, la période de révision était interminable (6 semaines) donc j’avais une semaine de retard que j’ai rattrapé au début des révisions, ce qui me laissait encore 5 semaines, ce qui était largement suffisant. La fin du S2 était assez pénible car on connait les cours par cœur mais il faut se forcer à les revoir, de peur d’oublier…

Quel était votre rythme de travail ?

Je travaillais 12h par jour tous les jours car ça me convenait, mais certains ne travaillent que 10 heures et s’en sortent très bien… Le plus important est de travailler efficacement, cela ne sert à rien de faire l’ouverture et la fermeture de la bibliothèque si c’est pour aller parler à ses amis toutes les 2 minutes ou passer sa vie sur son téléphone. Mieux vaut travailler moins mais efficacement et avec des vraies pauses.

Au S1 je faisais du par cœur le matin, de la réflexion l’après-midi, un peu de par cœur en fin d’après-midi et le soir je faisais la première lecture des cours du lendemain. Au S2 je n’avais quasiment que du par cœur, mais la psychologie et l’éthique étaient des matières où il fallait apprendre les phrases mot pour mot comme une poésie, donc je le faisais le matin car je n’avais plus le courage de le faire après. Il faut caser les matières qui demandent le plus d’effort au moment où on est le plus efficace.

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?

J’étais altruiste avec le groupe d’amis que je me suis fait mais eu peu compétitrice avec les autres gens que je voyais seulement de loin à la BU. Je n’ai jamais été désagréable, mais on ne peut s’empêcher d’espérer, en voyant une personne faire des pauses toutes les 15 minutes, qu’on va la battre au concours. C’est normal, c’est le système qui veut ça. Pour autant quand un doublant me demandais de jeter un coup d’œil à ma fiche Medisup, j’acceptais sans hésiter, ce n’est pas en étant égoïste et en écrasant tout le monde que l’on va mieux réussir.

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?

Extrêmement stressée, j’avais très peur de ne pas réussir et de devoir refaire cette année, je me mettais une pression énorme. Au final, ce que j’ai trouvé le plus difficile cette année ce n’est pas le fait de travailler tout le temps mais le doute, le stress, l’angoisse que j’avais très souvent. Il faut vraiment essayer de relativiser car tout cela nuit au travail, mais c’était difficile pour moi car je ne me voyais faire rien d’autre que médecine, c’est vraiment un rêve.

Maintenant avec le recul je vois bien qu’il n’y avais vraiment pas de quoi car je suis assez large au niveau du NC donc croyez en vous c’est le plus important !

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?

Je n’y allais pas. Les rares cours où j’allais, j’étais concentrée car sinon j’estimais que ça ce servait à rien et qu’il valait mieux retourner travailler à la BU.

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?

Si j’y allais j’annotais les polys du tutorat, qui sont les cours de l’an dernier. Mais ensuite je travaillais uniquement sur la fiche Medisup, qui est exhaustive,

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?

Oui, pendant la période de révision, c’est particulièrement important pour les matières à réflexion car c’est ce qui ressemble le plus à ce que vous aurez au concours.

Comment était organisée votre journée ?

7h10 : lever
7h30 : départ (métro)
8h-11h30 : travail à la BU
11h30-12h30 : déjeuner
12h30-20h45 : travail à la BU avec parfois pause goûter mais c’était rare, seulement si je faisais des cours que je n’aimais pas ou qui étaient difficiles
20h45-21h30 : métro pour rentrer
21h30-22h15 : dîner et douche
22h15-22h45 : série de 20 minutes
22h45-minuit : travail facile ou préparation des cours du lendemain

Ma journée était vraiment millimétrée et strictement identique mais j’aimais bien ça car tout était automatique, je ne me posais pas de question et le temps passait vite du coup je trouvais. Après en révision c’était un peu pareil sauf que je me couchais plus tôt et que je n’avais pas les transports car je restais chez moi.

Au S1, j’avais 2 fois par semaine 4h de TD avec la prépa, au S2 c’était uniquement une fois par semaine.

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?

D’abord je conseillerais de ne pas habiter seul, je pense que ça m’aurais vraiment déprimé d’être seule dans un appartement.

Ensuite faîtes-vous des amis, on dit que c’est impossible en P1 mais c’est faux, j’aurais très mal vécu de ne pas pouvoir parler avec des gens qui vivaient la même chose que moi et décompresser entre les heures de travail. En fait le moral est primordial en PACES, car si vous êtes bien, vous allez travailler efficacement et gagner des places.

Enfin et surtout il faut toujours croire en soi, ne jamais se décourager face à un mauvais classement où devant un cours dont vous ne vous souvenez pas alors que vous le revoyez souvent depuis longtemps. La seule note qui compte, c’est celle du concours et vous méritez cette place en P2 !

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?

Le fait de trouver ma méthode de travail rapidement et d’avoir su l’adapter à mes envies et mes besoins tout au long de l’année. Il faut aussi savoir s’auto-discipliner et ne jamais perdre de vue son objectif : la PACES a une fin et quand le concours sera passé il sera temps de faire tout ce que l’on a envie de faire. Je pense que j’ai juste travaillé efficacement et du mieux que je pouvais :)

Enfin j’ai eu la chance d’avoir le soutien de ma famille et de mes amis, qui ont toujours été là pour me supporter dans mes coups de déprime ;D

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?

Difficile à certains moments mais globalement c’était moins pire que ce que j’avais imaginé ! En PACES, on a le sentiment de faire quelque chose d’important, de se donner les moyens de réaliser ses rêves, et bien sûr on apprend énormément de choses, aussi bien sur les cours que sur soi-même. Je suis contente que ça soit fini, mais rassurez-vous, vous n’allez pas passer vos journées à pleurer et à compter les jours qu’il reste avant la fin, loin de là !

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?

Un super site, très utile, j’avais passé beaucoup de temps dessus avant d’entrer en P1 et ça m’a bien aidé !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here