Elisa B, en 2ème année de Médecine à Nantes nous parle de son parcours et du vécu de sa PACES

Quelle année était votre PACES, quel était son numerus clausus ?

2016 – 2017, 223

Votre bac, votre spécialité et votre mention ?

Bac S, spé physique (qui ne sert franchement à rien pour médecine, comme toutes les spés !) mention TB

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?

Doublante (mais c’est pas la mort j’ai passé super années, oui oui c’est possible !)

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?

Médecine : 70ème, Kiné : 34ème, Sage-femme : 11ème

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?

J’ai toujours été plutôt bonne élève mais sans vraiment me tuer à la tâche, surtout dans les matières scientifiques ! En revanche j’ai beaucoup bossé le français et l’histoire parce que j’aaaadorais !

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?

J’habitais chez ma grand-mère, avec une autre amie également en PACES la première année et seule la deuxième année

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?

20 minutes à pied la première année, et puis la deuxième année je voulais gagner du temps alors j’ai goûté aux joies du vélo, c’est la vie !! Ca permet de se bouger un peu ;)

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?

Oui, ça n’a pas été un soucis. Au début ça me stressait un peu, mais grâce à la pré-rentrée du tutorat j’avais pu visiter la fac. En revanche j’ai découvert des nouvelles salles un peu tout le temps, jusqu’au dernier mois de ma deuxième P1 (les nantais, les petites salles de la vieille fac, abusez-en elles sont trop top !)

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?

Pas franchement non. Déjà je ne les avais pas, et puis même a posteriori ça ne m’aurait pas aidée, je n’aurais pas su ce qui était important ou non, je pense que ça m’aurait plus fait peur qu’autre chose.

Cependant, l’été entre la term et la PACES, j’avais lu un livre « Je réussis ma PACES » d’Arnaud Géa, qui me permettait de savoir un peu à quoi m’attendre. J’ai trouvé que c’était une bonne préparation mentale, il y avait plein de petits conseils, des méthodes de travail, etc …

Bon par contre je ne l’ai jamais ré-ouvert durant mes P1 ensuite, une fois qu’on est dedans il n’est plus utile. Mais j’insiste, la préparation mentale c’est la base des bases ! Les terminales qui rêve de médecine, commencez dès maintenant à vous dire que vous allez vous arracher au travail pendant 9 mois, histoire que ça vous paraisse une évidence une fois que vous y serez.

Dernier point, j’ai trouvé top de faire la pré-rentrée du tuto, ça nous permet d’avoir déjà vu les premiers cours (grosso modo la première semaine) et de faire une transition en douceur farniente/travail de bulldozer.

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?

Alors ça c’est très fluctuant ! Première P1 pas du tout à part les 40 minutes de trajet par jour (aller-retour of course), et en deuxième P1 j’ai commencé à vouloir pas trop grossir (oui parce que les pauses ça rime avec chocolat alors bon vous connaissez la chanson …) donc au début je faisais des exercices dans ma chambre, puis je suis allée à body art le vendredi soir (les nantais foncez y !!) puisque c’était de toute façon un moment d’inefficacité dans ma semaine.

Je n’étais pas très assidue au sport mais le peu que j »ai fait m’a fait le plus grand bien !

Oh oui et SURTOUT, les quelques jours qui précédaient le concours, j’allais courir, ça c’est hyper important ! Ca vide la tête et c’est un super remède quand on a l’impression d’exploser.

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?

Pas vraiment … Pour moi sortir c’était THE truc interdit, genre les soirées même pas la peine de me proposer c’était archi mort !! Sinon grosse culpabilité …
En deuxième P1 je suis allée à la messe le mardi soir, c’était 45 minutes et c’était l’oxygène de ma semaine parce que j’y allais avec des amis que j’adore et ça nous permettait de nous retrouver, ça nous aidait tous je crois.

Après je ne suis pas parfaite, je ne compte plus les pauses un peu à rallonge tout au long de mes PACES. Du temps, oui, j’en ai perdu, et je m’en suis bien souvent voulu.

Malgré tout il faut savoir soufflé de temps en temps, et surtout une fois que « le mal est fait » ça sert à rien de ronger son frein et de s’en vouloir pendant 2 jours, non, on se remet la tête dans le guidon « ok, j’ai déconné, il est 18h et j’ai fait que la moitié de ce que je voulais faire, mais maintenant je gaze comme jamais ! »

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?

Mon grand-père est chirurgien, et j’avais aussi un arrière-grand-père médecin. Mais je ne peux pas dire que médecine soit une histoire de famille, c’était une décision très personnelle, jamais il n’y a eu de « tu feras médecine ma fille ! »

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?

/!\ ALERTE /!\
Je n’ai qu’une chose à dire : DORMEZ !
Même si c’est injuste, vous verrez certains P1 tenir avec 5h de sommeil par nuit, quand vous en passerez 8 au lit. C’est comme ça, si vous avez besoin de dormir plus que d’autres, vous ne pouvez pas aller contre, c’est physiologique, respectez votre corps, pitié ! Sinon ce sera burn out 3 jours avant le concours.

En journée c’est pareil, si vous êtes crevés, hop, un bout de vêtement sur la table de la BU et dodo, puis 10 minutes plus tard au boulot (si vous vous endormez vraiment je vous conseille de faire un petit tour de la pièce ou d’aller remplir votre bouteille d’eau avant de vous y remettre, histoire de remettre la machine en marche, parce que vous aurez la tête dans le pâté)

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?

C’est hyper dur à évaluer … Sur le papier je me prévoyais 14h de boulot par jour en période de révision, mais je pense que je tournais plus à 12h30-13h en réalité.

Et sinon dans l’année c’était 4h de cours jusqu’à 12h15, puis dej jusqu’à 13h-13h15, boulot jusqu’à 16h, puis de 16h30 à 19h, puis trajet BU-maison et dîner (déjà préparer par ma grand-mère, la meilleure des meilleures !) et rebelote disons de 20h-20h15 à 22h30.
Tout ceci reste de la théorie, ça pouvait fluctuer bien sûr !

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?

Je vous donne ma méthode de doublante, puisque c’est celle qui était la plus aboutie, si vous êtes primant ça peut vous paraître un peu hard de tout caser dans une journée mais no panic, ce ne sont que des pistes !

Le maître mot déjà, c’était, le soir, d’avoir fini les 4 cours du matin, en les ayant bien appris, et ce même si il y avait 1 ou 2 ED à faire en plus ! J’essayais de faire mes cours en 1h en moyenne, et pour l’anat plus parce que l’anat bah .. C’est long à apprendre, vous le saurez bien assez tôt ;)

Ensuite si j’avais fini mes cours, plusieurs possibilités s’offraient à moi : soit faire un peu de cahier d’exo du tuto, soit revoir des cours plus anciens, soit m’entraîner avec les khôlles du tutorat des années précédentes.

Tout ça, j’essayais de le prévoir à l’avance, parce que mon graaand truc c’était de faire des programmes, ça me motivait d’avoir un timing assez précis pour voir quand il fallait que j’accélère et tout ! En revanche le bémol c’est que si on est en avance on peut avoir tendance à ralentir la cadence au lieu d’en faire plus, et ça c’est idiot …

Pour les week-end, le samedi je refaisais les cours de la semaine, et je faisais un peu de cahier d’exos du tuto, et le dimanche je préparais mes ED, je revoyais ceux de la semaine d’avant et je faisais des cours plus anciens.

Encore une fois, je ne passais pas 10 plombes sur mes cours, j’avais souvent tendance à dire « j’ai fini tel cours mais je le connais pas vraiment ». En réalité je le connaissais mais j’avais encore besoin de repasser dessus, ce que j’essayais de faire le plus souvent possible. Mais à l’inverse, d’autres préfèrent faire un cours à fond en y passant parfois 3h, mais à la fin le cours est hyper ancré et dans 2 semaines il sera toujours su. Là dessus, c’est très perso, à vous de voir !

Enfin, pour les révisions, je me faisais un big programme heure par heure dans lequel je calais tous mes cours en alternant les matières pour ne pas saturer et en prévoyant de faire 2 annales par jours globalement.

Au niveau de la méthode d’apprentissage à proprement parler, bah … Je lisais attentivement, en réécrivant les trucs que je n’arrivais pas à retenir. Ah oui et puis, très important aussi niveau méthode : l’attention en cours !
Une fois que vous avez les cours, il y a deux écoles, aller ou ne pas aller en cours. Personnellement, je vous conseille d’y aller, mais en vous mettant tout seul si, comme moi, vous avez « bavardages » sur tous vos bulletins depuis le CP.

L’idée c’est d’être attentif en cours (prendre des notes s’avère être très très utile dès qu’on sent qu’on commence à s’ennuyer, ça occupe et ça aide à retenir !) pour retenir le max d’infos ! Ca je l’ai vraiment beaucoup ressenti, il y a certains cours qui m’ont toujours posé problème, et bien souvent, c’était ceux que je n’avais pas écoutés, et que j’avais donc eu plus de mal à apprendre la première fois.

En fait, je pense que le premier passage sur un cours est le plus important, d’où l’importance de ne pas bâcler ce premier apprentissage en se disant « je le reverrai ce week-end ».

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?

Là encore, très fluctuant ! Déjà j’avais récupérer pas mal de fiches top qui m’ont bien aidées (Camille si tu passes par là … <3), mais j’en ai aussi faites pas mal moi-même. Quand un truc ne voulait pas rentrer c’était fiche dès que ça commençait à m’énerver !
Après, quel genre de fiches, c’était très variable. En vrac j’avais :
– Des post-it un peu partout
– Des enveloppes avec des petits papiers recto-verso pour retenir les molécules en bioch, les formules en chimie ou biophy, et puis c’est déclinable à l’infini avec les dates de SHS, les mots nouveaux en etymo, les noms de médocs et leur posologie en médicament, etc etc, soyez inventifs !
– Des schémas recopiés et parfois affichés dans ma chambre
– Des fiches récap genre juste les chiffres de tel cours
– Des cours quasi entièrement ré-écrit à ma manière quand ça ne rentrait vraiment pas, ou alors seulement des passages de cours
– Des grandes feuilles genre A2 en enorme sur mon placard, je ne sais pas quelle mouche m’a piquée mais il m’est arrivé de faire ça 2/3 fois.

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?

Seule principalement, même si il m’est arrivé de faire des séances interro avec des amis. En revanche, on se posait pas mal de questions notamment à la BU, dès qu’on avait une incertitude en fait, histoire de ne surtout pas apprendre de bêtise !

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?

Un peu partout !
Beaucoup à la BU, mais aussi chez moi (surtout le soir), le week-end chez mes parents, chez des amis, à la médiathèque, dans des petites salles de la fac, etc… En fait j’aimais bien changer d’endroit et je n’aime pas trop la solitude, alors il m’est arrivé de m’installer une semaine entière chez une amie, ou encore de sonner chez un autre ami en disant « salut je peux venir bosser chez toi la BU je le sens pas ».

L’idée, c’est de ne pas rester dans un lieu qui n’est pas propice à votre travail.

En révisions, je suis le plus possible partie, une semaine chez une amie à la campagne, loin de la fac, et une semaine chez mes parents, à la campagne aussi. Je voulais me protéger de la pression de la BU dans ces périodes de boulot intense.

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?

Tutoraaaaaaaaaaaat toujours et encore, RIEN QUE LE TUTORAT ! A Nantes, ça suffit, franchement ! Leurs khôlles et ED sont tops, les séance de groupes sont super aussi, les cahiers d’exos n’en parlons pas, que demander de plus ?
En plus, le tutorat apporte un soutien psychologique vraiment pas négligeable ! Bref, à Nantes, il est d’une très grande qualité. Il a eu l’agrément d’or, ce n’est pas pour rien.

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?

En temps que primante non pas vraiment, je n’étais jamais dans le numerus. L’année d’après j’étais beaucoup mieux classée, mais j’avais le temps de réviser mes khôlles. Pour les primants, surtout ne PAS se fier aux classements des khôlles, il peut y avoir de grosses surprises, et je vous rappelle que POUR TOUT LE MONDE, les révisions changent TOUT !

Rien n’est jamais acquis, mais rien n’est jamais perdu non plus !!

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?

Je me suis toujours débrouillée pour ne pas avoir de cours que je n’avais jamais fait, ce qui m’aurait beaucoup stressée. En revanche, je prenais tout le temps du retard dans mon programme de la journée, mais ce n’était pas très grave, dans mon programme du lendemain, je calais ce que je n’avais pas pu faire la veille.

Quel était votre rythme de travail ?

comme dit plus haut 8h-22h30 durant l’année.
En révisions, j’ai fait au deuxième semestre la méthode lève tôt, parce que je suis bien plus efficace le matin que le soir, alors je me levais à 6h30, je bossais direct, et au milieu de la matinée je faisais un pause pour prendre mon petit dej et ma douche.

L’aprèm je prenais une pause pour le goûter aussi, durant laquelle j’essayais de sortir m’aérer un peu, puis je reprenais jusqu’au diner vers 19h30 et ensuite j’arrêtais vers 22h30, après j’étais HS.

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?

La compet n’a jamais été trop mon truc. En fait je me battais plutôt avec moi-même, je voulais toujours faire mieux que la fois précédente. En fait ma vision des choses c’était plutôt qu’il fallait se frayer une place dans le numerus entre deux personnes plutôt que de battre tout le monde avec esprit de compet et tout le tralala (ceci dit le résultat est le même).

Après dans mon groupe on a toujours été très soudés, on s’entraidait beaucoup et c’était une chance énorme !

Le must du must de ma PACES c’était la découverte du google doc pour taper à plusieurs les courses très intenses … #AnatomieQuandTuNousTiens
C’est une fonctionnalité de google qui permet de taper simultanément à plusieurs (nombre illimité) sur le même document. Avec mes amis, on tapait donc les cours ensemble en anatomie, ce qui nous permettait d’avoir des cours ultra complets et bien présentés, ce qui donne envie d’apprendre (puis on glissait des conneries et des photos dedans pour se donner la pêche !)

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?

Je dirais entre les deux … En générale plutôt détendue, parce que je vivais très bien la PACES, du fait de mon merveilleux entourage, mais parfois j’avais des bons coups de stress, ce qui me permettait de m’y remettre de plus belle !

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?

De nature très dispersée, je me faisais parfois violence pour écouter, mais pour cela je me mettais seule, sinon c’était foutu. Si c’était vraiment des cours trop chiants, en temps que doubalnte je n’y allais pas, si j’étais sûre que je n’allais pas écouter, et je partais direct apprendre le cours à la BU.

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?

Au S1 on avait quasi tout en poly, donc plutôt à la main, et au S2 ordi pour l’anat à fond, et puis sinon j’aimais bien prendre à la main. Dans tous les cas, même les cours que j’avais déjà, j’essayai de les réécrire juste pour réussir à pas partir dans mes pensées, mon téléphone ou la discussion avec mes voisins.

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?

Quelle question ?? Ca existe une P1 sans annales ??
Dès le début des révisions, je m’y mettais, et je faisais toutes les années que j’avais à disposition, c’est-à-dire 6 ans !
Et quand je n’étais pas sûre d’une correction, je posais la question sur le forum du tutorat. Oui parce que la correction est faite par le tutorat, et est donc non officielle, donc pas forcément parfaite.
Les annales c’est la vie, ça permet de s’évaluer, c’est archi représentatif de ce qu’on aura au concours, et puis ça change du bachotage, j’attendais toujours avec impatience l’heure des annales sur mon planning ;)

Comment était organisée votre journée ?

Je pense l’avoir pas mal détaillé plus haut :p

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?

Ayez des rêves assez grands pour ne pas risquer de les perdre de vue ! ;)

Croyez en vous, n’abandonnez jamais, sachez vous tourner vers les autres quand vous avez besoin de soutien, ne restez pas avec des questions en suspens, il y aura toujours quelqu’un pour vous aider, surpassez-vous, vous êtes les meilleurs, vous pouvez le faire !!!!

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?

Mes amis, ma famille ! Le nombre de fois où j’ai demandé à mes parents de me remotiver, où je me suis tournée vers Madeleine, Clo, Thib et tous les autres avec cette phrase « tu vois ce sentiment quand tu te dis que tu n’arriveras plus jamais à bosser ? » et dans ces moments là un ami vous appelle, vous remotive, ou débarque chez vous pour vous aider à vous y remettre, ou vous accompagne marcher un peu avant de remonter à la BU …

La PACES c’est aussi ça, c’est aussi cette solidarité dans la galère ! Si j’ai réussi, je pense que c’est parce que je me suis toujours relevée assez vite, je ne suis jamais restée plusieurs jours sans réussir à bien travailler, mais ça je ne l’ai pas fait toute seule, c’est une certitude !

(Doublant uniquement) Qu’est ce qui a contribué selon vous, à votre redoublement ? Quels enseignements en avez-vous tiré pour in fine, réussir ?

Je n’ai pas été assez acharnée la première année ! Mon classement du S1 pouvait me permettre de passer si je m’arrachais au travail au S2, mais j’ai choisi la facilité, et j’ai un peu baissé les bras, sans arrêter de bosser pour autant bien sûr !

L’année d’après, j’ai essayé de me blinder en faisant une préparation mentale pour 2 SEMESTRES pendant l’été, et pas seulement pour le S1 comme je l’avais fait l’été entre la term et la PACES .. Ca peut paraître bizarre cette idée de préparation mentale, mais c’était très important pour moi.

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?

Aussi étrange que cela puisse paraître à certains, j’ai adoré ! Hyper intéressant et stimulant intellectuellement, j’ai pris goût à toutes les matières à la fin !

Et puis on apprend beaucoup sur soi, et puis j’ai rencontré des personnes magiques, que je sais que je garderai, parce qu’en ayant vécu la PACES ensemble, on en ressort tous grandis et fortifiés.

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?

Ca a été toute ma term ! J’ai lu pleeeein de témoignages durant les vacances, pour piocher des idées à droite à gauche, et ça m’a bien aidée. C’est pour ça que je voulais donner ici mes petites idées sur la PACES, pour qu’à leur tour les nouveaux P1 puissent en profiter.

27
2017-06-27T05:28:32+00:00 26 juin 2017|Categories: Doublant, Les témoignages, Médecine, Nantes|0 commentaire