Sommaire de l'article

Eden L, en 2ème année de Médecine à Rouen nous parle de son parcours et du vécu de sa PACES

Quelle année était votre PACES, quel était son numerus clausus ?

2017 – 2018, 232 en médecine

Votre bac, votre spécialité et votre mention ?

Bac S, spé SVT, mention Très Bien

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?

Primante

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?

J’ai passé les concours médecine, sage-femme, dentaire et kiné. Au 1er semestre, j’étais 9/1487 dans ces quatre fillières. Au second semestre, en médecine, j’étais 37/1148. En sage-femme, j’étais 31/9

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?

J’étais assidue. J’avais de bonnes notes, grâce au travail mais aussi à certaines facilités.

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?

J’avais un appartement où je vivais toute seule dans une résidence étudiante.

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?

5 minutes à pied

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?

Honnêtement oui. La fac est quand même un monde totalement différent. L’autonomie est très importante. On est laissé à nous-même, la fac ne t’encadre pas niveau assiduité, travail personnel car il n’y a pas de contrôle continu. Les seuls moyens d’encadrement au final sont les prépas et les tutorats. De plus, on passe d’une classe de 30-40 à un amphi de plusieurs centaines d’étudiants.

Ce qui est bien, c’est de faire les portes ouvertes de la fac. Comme ça, on repère les lieux facilement et ça évite de se perdre dès le début.

Ce qui a été le plus difficile pour moi au final, c’est la solitude. J’ai mis beaucoup de temps à m’adapter au fait de vivre seule dans un appartement. Je n’aimais pas quitter mes parents le dimanche soir pendant le premier mois et demi. Puis, je m’y suis fait.

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?

Non, car j’ai préféré profiter de mes vacances tranquillement avant d’être dans le bain de la PACES. En tant que primant, je ne pense pas que ce sois la peine de travailler pendant l’été. Si on a réussi à se procurer des cours, on se saurait pas par où commencer et. Et on commencerait l’année épuisée, ce qui n’est pas du tout bon sachant que l’année en elle-même est épuisante. En tant que doublant, cela se gère différemment.

Par contre, j’ai fait un stage de pré-rentrée les deux dernières semaines d’août avec ma prépa privée. J’avais 4 heures de cours l’après-midi 4 jours/7. Cela m’a bien aidé car on gagne quand même un petit rythme de travail avant de commencer la PACES, et cela nous évité d’arriver largué lors des premiers. Je conseille vraiment d’en faire une, que ce soit en prépa ou au tutorat.

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?

J’ai essayé au début d’en faire 1 heure par semaine, mais au final j’ai arrêté car je ne trouvais plus le temps. Un conseil, ne faites pas comme moi. Continuez ou commencez le sport en faisant 1 heure par semaine ou 2 grand max. Ça aide à la concentration, on est plus efficace, on acquiert une bonne fatigue qui permet de bien dormir, et c’est un défouloir qui permet d’oublier pendant un temps la PACES.

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?

A part écouter de la musique, j’avais pas tellement de loisirs (erreur à ne pas faire, garder vos loisirs tout en réduisant aussi). Par contre, j’arrivais à sortir une à deux fois par mois. Soit pour voir des amis ou des proches, soit pour aller au cinéma. C’est important de sortir, pour se vider la tête, penser à autre chose que la PACES, éviter l’overdose et de craquer. La PACES est une année difficile, il faut des fois s’en échapper pour être encore plus efficace après.

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?

Aucune personne dans ma famille n’est médecin, dentiste ou pharmacien. Par contre, ma mère travaille dans le milieu médical. Elle est aide-soignante.

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?

Je ne suis pas une grosse dormeuse, j’ai besoin de peu de sommeil. pourtant je tournais à 7-8 heures de sommeil. C’est très important de bien dormir, pour être efficace le lendemain et éviter d’être fatigué. 8 heures de sommeil sont l’idéal, ni plus ni moins. Quand j’avais des fois des insomnies, je le ressentait sur mon travail. Donc le sommeil est très important en PACES. Il ne faut pas travailler après minuit.

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?

En semaine, sans compter les 4 heures de cours, je travaillais de 6 à 8 heures par jour. Le week-end, je travaillais un jour 9 heures et l’autre jour 6 heures car je faisais une pause d’une demi-journée sur l’une des deux journée (généralement le dimanche matin). Lors des semaines de « vacances », je tablais sur du 10 heures par jour. Lors du « mois de révisions » avant les deux concours, j’ai opté pour un rythme progressif, allant de 9 heures au début puis 12 heures à la fin.

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?

J’utilisais la fameuse méthode des J pour les matières « à par cœur ». La prépa conseillais les intervalles « J0 J1 J3 J7 J14 J21 M1… ». Mais j’avais trouvé avant de commencer mon année sur Internet l’intervalle « J0 J3 J10 J30 J60 ». C’est ce dernier intervalle que j’ai utilisé et que j’ai réussi à tenir toute l’année et qui m’a permis d’avoir 0 retard sur toute l’année.

On commence par le J0, qui a lieu l’après-midi du cours. Je passais 2 heures dessus. Le but est de compléter le cours s’il ne l’était pas, retirer l’essentiel du cours et d’apprendre l’essentiel du cours. Au fur et à mesure de l’année, je complétais mon cours et l’imprimait avant de commencer mon J0, ce qui me rajoutait du temps pour l’apprendre. Cela me fut bénéfique. Il ne faut pas apprendre tout dès le J0, et ce la est impossible. L’idéal est de savoir le plan du cours et les points les plus importants du cours. Ce n’est pas la peine de s’attarder sur les détails.

A J3, je commençais à m’attarder sur les détails « importants ». Je mettais au début de l’année 1 heure et demi, puis j’ai réduit à une heure. Pourquoi? Le fait que vu que je complétais les cours avant mon J0, me permettait de passer plus de temps à apprendre mon cours lors du J0, assimilant plus de choses. Et ca m’a été bénéfique pour les matières à exos, car je pouvais du coup passer plus de temps sur elles, mais on verra cela par la suite.

A J10, je peaufinais mes connaissances en m’attardant sur les détails un peu plus « futiles » et en consolidant mes connaissances déjà acquises. J’y passais une heure.

A J30 et J60, je relisais le cours pour me le remettre en mémoire et faire fonctionner la mémoire à long terme.

Cette méthode est une bonne méthode pour la mémoire à long terme si on est rigoureux. Cependant, elle est propice au retard car suivant les intervalles, on peut en avoir beaucoup sur une journée.

Après quand j’avais des creux dans les révisions, je faisais des blocs, en priorité sur les matières à coef important. Je faisais aussi des blocs pendant les semaines de « vacances » et les mois de révisions juste avant les concours.

Pour les matières à exos, au début, je faisais la méthode pour savoir les cours. GROSSE ERREUR!!! Pour assimiler les matières à exos, il faut faire des exos, des exos et encore des exos!!! Je sais que c’est difficile à caser, mais faites au moins un exercice par jour, c’est important.

J’alternais les matières. Au premier semestre, j’alternais un jour sur deux physique et chimie. Et au second semestre, j’alternais avec la physique et les stats. J’essayais de faire une à deux heures par jour. Pendant les semaines de « vacances » et les mois de révisions juste avant les concours, je faisais deux heures d’exos, en alternant les matières. Un petit conseil, faites-les le soir, cela vous fatiguera moins et la soirée vous paraîtra moins fastidieuse.

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?

J’en faisais surtout pour les matières à exos, en ce qui concerne les formules, les réactions en chimie orga. Pour les matières par coeur, j’en ai fait très peu. J’en faisais surtout sur des notions que j’avais du mal à assimiler.

Le format variait. Cela passait de la feuille A4 blanche à la feuille bristol en passant par le post-it que je mettais ensuite sur le mur au-dessus de mon bureau. Je faisais mes fiches au feeling, selon mon humeur et selon comment je sentais que j’allais mieux le retenir.

Pour les fiches, vous faites comme vous voulez. Il faut qu’elles soient agréables, synthétiques, pour que vous faciliter les révisions.

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?

Je travaillais seule, car j’étais plus concentrée qu’avec des personnes. J’avais pas aussi à me comparer, ce qui me détendais un peu plus. Par contre, j’avais quand même mon groupe d’amies avec qui j’allais en cours. Il est important d’être entouré pendant cette PACES, que ce soit pendant les cours ou pour travailler. Ça fait du bien d’avoir des personnes avec nous qui comprennent réellement la galère qu’est la PACES.

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?

Je travaillais dans mon appartement. Des fois j’allais dans la salle de travail de ma résidence mais très rarement. Quand je travaille, comme je l’ai dit au-dessus, j’aime bien être seule.

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?

Alors au premier semestre, j’avais que la prépa. Et au second, j’avais la prépa et le tutorat.

A la prépa, je faisais chaque semaine une séance de colle de 3 heures sur deux matières et une séance d’exos d’1h30 sur une matière. Cela m’a aidé énormément pendant cette année-là. En plus, on a eu 4 concours blancs pendant l’année, les fiches avec l’essentiel de chaque cours, et les corrections d’annales. Le gros plus de la prépa où j’étais est qu’elle accueillait la moitié de la promo, donc les classements étaient très représentatifs, on pouvait se repérer facilement.

Quand j’ai utilisé le tutorat, je n’allais pas aux colles mais par contre j’utilisais leurs ressources, que ce soit les fiches, les anciennes colles et aussi les corrections d’annales. J’ai aussi participé à leurs concours blancs qui sont très représentatifs car quasiment toute la promo s’inscrivent.

Honnêtement, je n’ai pas de conseil à donner sur ce choix car cela dépend des étudiants, des prépas, des tutorats et des facs. Renseignez-vous sur les prépas et le tutorat de votre fac. Parlez à des anciens PACES pour avoir des témoignages et pour qu’ils vous aiguillent dans vos choix. Tout dépend aussi si vous avez besoin d’être encadré ou pas.

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?

Au premier semestre, j’étais bien classée, un peu avant la limite du numerus. Mais, j’ai progressé énormément entre mes deux derniers concours blancs (prépa et tutorat) et le concours final. Mon classement au second semestre, qui était très bon, était plus représentatif par rapport à mon résultat final.

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?

Je n’avais pas de retard, car je l’anticipais le plus possible. Par exemple, il m’était impossible de caser mes J10 en semaine. Du coup, je les faisais en week-end. L’avantage de la méthode des J est qu’elle est flexible et qu’elle peut être adaptée par rapport aux imprévus.

Quel était votre rythme de travail ?

Je travaillais par tranches de deux heures. J’espaçais ces tranches d’heures d’un quart d’heure de pause. Je conseille de faire de même, car faire une pause toute les heures peut faire perdre du temps, et travailler plus de 2 heures sans pause peut nous fatiguer encore plus qu’on peut l’être déjà.

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?

J’étais altruiste, je n’hésitais pas à aider mon camarade PACES en détresse. Enfin, c’était surtout le cas pour ceux que je connaissais.

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?

J’étais généralement dans la paix pendant ma PACES. Mais je pouvais avoir des pics de stress à certains moments de l’année, tout dépendait de la situation.

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?

J’étais concentrée en cours. C’est important de l’être car cela vous aidera pour vos J0. En écoutant bien le cours, vous mâchez le travail et ce sera plus facile. Bon après, c’est plus facile de se concentrer pendant certains cours que d’autres.

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?

Tout dépendais des cours. Je prenais la plupart des cours à l’ordinateur car je tape plus rapidement que j’écris. Quand on avait des polys fourni par la corpo qui étaient complets, je les utilisais et annotais dessus à la main. Je prenais seulement les biostatistiques complètement à la main.

J’utilisais aussi un dictaphone. J’enregistrais chaque cours que je notais entièrement à l’ordi. Quand j’avais un trou, je notais l’heure et je complétais ensuite soit pendant l’intercours, soit à la maison.

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?

J’en servais seulement pour mes deux dernières semaines de révisions avant chaque concours. Je faisais deux tours des annales. Si je voulais m’entraîner avant ces deux dernières semaines, j’utilisais les annales de colles de la prépa et du tutorat.

Comment était organisée votre journée ?

Voici ma journée type sans colles ou séances d’exos :
– 6h45 – 7h45 : Lever, douche, petit déjeune
– 7h45 : Départ pour la fac
– 8h00 – 12h15 : Cours
– 12h30 – 13h30 : Repas, ensuite compléter et imprimer les cours du matin
– 13h30 – 15h30 : J0 1
– 15h30 – 15h45 : Pause
– 15h45 – 17h45 : J0 2
– 17h45 – 18h00 : Pause
– 18h00 – 19h00 : J3 1
– 19h00 – 20h00 : J3 2
– 20h00 – 20h45 : Repas
– 20h45 – 22h45 : Exercices
– 23h00 : Coucher

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?

En premier lieu, trouver votre méthode de travail le plus rapidement possible, en allant sur des blogs spécialisés, en lisant des témoignages sur Internet, en se renseignant auprès d’anciens étudiants. Confrontez les méthodes et trouvez ainsi celle qui vous conviendra le mieux.

En deuxième lieu, quand vous saturez niveau travail, arrêtez un moment. Si vous n’arrêtez pas à ce moment-là, vous entrez dans un cercle vicieux où de toute façon, vous serez inefficace. Il faut privilégier la quantité, à la qualité. Il faut vous préserver mentalement, privilégiez vote santé mentale à vos études. C’est difficile, mais il le faut pour éviter d’être détruit par cette année.

En troisième lieu, soyez humble. On le dit pas assez, mais l’humilité pendant la PACES est très importante. Il faut savoir se remettre en question, voir ce qui en va pas, avoir du recul sur ce que l’on fait. Vous serez amener à faire des changements pendant cette année. Il n’est pas possible que tout ce que vous ferez sera parfait.

Et pour finir, pour ceux qui vont prendre les cours à l’ordi, entraînez-vous à taper sans regarder le clavier. Cela vous permettra de gagner en vitesse et d’éviter de ramer dans la prise de notes. Il existe des sites de dactylographie pour vous exercer.

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?

Je pense que ma foi en Dieu ma aidé pendant cette année, à garder la motivation, à avoir la paix la plupart du temps, à me relever quand ça n’allait pas et à continuer. Si j’ai réussi cette PACES, c’est surtout grâce à Lui, en n’enlevant rien à mes efforts.
Sinon, je pense qu’une des grosses clés de ma réussite est que j’ai réussi à trouver la méthode qui me convenait très rapidement, ce qui fait que je n’ai pas de perte de temps sur ce point.

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?

C’est une année très difficile, sur ce point, elle est à la hauteur de sa réputation. C’est aussi une année où on apprend ce dont on est capable intellectuellement, et vous pouvez être surpris. C’est une année aussi où j’ai grandi énormément, qui m’a beaucoup changé. Cette année vous marque énormément.

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?

C’est un site excellent surtout pour les futurs PACES, qui m’a aidé à me préparer pour cette année. Les témoignages permettent de mieux se préparer à ce qui nous attend en PACES.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here