Sommaire de l'article

Darion B, en 2ème année de Médecine à Paris VII nous parle de son parcours et du vécu de sa PACES

Quelle année était votre PACES, quel était son numerus clausus ?

2016 – 2017, 337

Votre bac, votre spécialité et votre mention ?

Bac S – Spé SVT – Mention Très Bien

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?

Primant

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?

Médecine, 10ème

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?

Bon niveau, toujours en tête de classe sans bosser plus que les autres. (le bon temps)

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?

J’habitais chez mes parents.

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?

J’étais à 1h15 de la fac.

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?

Il s’agit d’un nouvel environnement, mais ayant fait la pré-rentrée du tutorat qui se déroule dans la fac, je connaissais déjà les lieux à la rentrée.

Cela a été assez rapide, et je connaissais quelques doublants qui m’ont accompagné dans l’exploration de ce monde nouveau.

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?

J’ai commencé à travailler à la pré-rentrée du tutorat.

En entrant en PACES, on ne sait pas vraiment à quoi s’attendre, et faire une pré-rentrée permet de se rassurer en prenant de l’avance avant le début de l’année.

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?

J’ai complètement abandonné mes 3H de sport hebdomadaires en entrant en PACES, et je le regrette un peu.

Cela m’aurait probablement permis de m’aérer l’esprit, mais j’aurais beaucoup trop culpabilisé à cause de la sensation de « perdre » ce temps là.

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?

Au S1, je vivais vraiment à l’écart du monde chez moi, et j’ai abandonné l’idée même d’avoir une vie sociale en dehors de la fac.

Au S2 en revanche, j’étais plus détendu grace à mon classement du premier semestre, et je m’accordais une petite soirée toutes les deux semaines environ, en m’assurant de pouvoir maintenir mon rythme de sommeil et de pouvoir me remettre à bosser le lendemain sans problème bien sûr !

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?

Non, une mère kiné à la limite.

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?

J’avais très exactement 8H de sommeil par nuit, et j’étais très à cheval là dessus !

Le sommeil est un élément primordial qui peut vous aider à bosser comme plomber votre efficacité !

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?

Environ 12 heures.

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?

En ce qui concerne le par cœur, je mémorisais beaucoup avec des schémas. Ayant une mémoire ultra-visuelle, je travaillais beaucoup avec des dessins, et des couleurs, ce qui égayait aussi un peu mes cours.

En Psycho-éthique, nous devons à Paris 7 mémoriser au mot près nos diapos pour les réécrire le jour du concours, ce qui n’est pas le cas dans toutes les facs. (il y a des privilégiés)
En plus des schémas, j’enregistrais alors mes cours sur mon téléphone, ce qui me permettait de les réécouter et d’optimiser notamment mon temps de transport (2h30 l’aller-retour) lorsque je ne pouvais pas sortir mes cours dans le train.

Pour les matières à reflexion, je passais le plus rapidement possible aux annales ainsi qu’aux exercices, et je prenais soin de bien corriger mes concours blancs.

J’ai également adopté dès la rentrée une sorte de méthode des J, dans laquelle je commençais un cours par jour afin d’être à jour avec la fac, et je le travaillais avec environ cette récurrence, que j’adaptais bien sûr selon la matière et le cours en question :

2H le jour même

2H le lendemain

2H à J+4

1H à J+7

1H toutes les semaines, puis deux semaines, et de plus en plus rapidement selon ma maitrise du cours (30 minutes minimum).

Cela demande une organisation militaire, et je la déconseille aux étudiants ayant le moindre défaut sur ce plan, le risque étant de se laisser submerger par les cours
et de prendre du retard, ce qui est selon moi impensable, surtout au premier semestre !

Dans le cas contraire, cette méthode permet de connaître ses cours sur le bout des doigts grace à la répétition, donc essayez-la, vous verrez assez vite si elle vous correspond. ;)

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?

J’en faisais, et de différents types:

Des fiches formules en Physique et Biostatistiques par exemple. A revoir dans son lit avant de dormir pour faire de beaux rêves pleins d’équations.

Des fiches colles en Biologie et en Chimie-Biochimie, que je sortais avant de revoir chaque cours, et où j’inscrivais des questions ou des titres de chapitres pour voir ce dont je me rappelais et ce que je devais bien revoir. Cela m’a vraiment été utile !

Des fiches de résumé de cours, plus rares, puisque nous avions des fiches pour tous les cours avec ma prépa. Elles n’étaient utiles que pour les cours nouveaux cette année, ou les cours vraiment complexes, comme l’embryologie.

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?

Je travaillais surtout seul, en groupe très occasionnellement.

Les deux ont leurs avantages et inconvénients, il s’agit surtout de trouver un groupe sérieux, et qui ne se dissipe pas.

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?

Je bossais la plupart du temps chez moi, notamment à cause du trajet, même si je travaillais plus efficacement à la bibliothèque.
Il m’arrivait de bosser en groupe à la BU, environ une fois par semaine, lorsque j’allais aux concours blancs du tutorat par exemple.

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?

J’avais les deux, car ne sachant pas vraiment l’utilité de chacun avant ma PACES, j’ai préféré ne rien laisser au hazard.
Le tuto et la prépa sont des outils differents, qui ont chacuns leur utilité propre.

D’un côté le tutorat permet de surmaitriser le format du concours : vu le nombre de concours blancs proposés pendant le semestre (2 à 3 matières par semaine), les pièges types deviennent de bons copains, et la gestion du temps une seconde nature.
Je passe évidemment sur le forum du tutorat qui a été un soutien énorme, d’un point de vue moral comme au niveau de l’apprentissage.
Je suis entré en paces en m’attendant à croiser des concurrents malveillants, et j’ai trouvé sur ce forum des étudiants très sympas, prêts à donner de leur précieux temps de P1 pour expliquer un point qui vous échappe.

En ce qui concerne la prépa, mon avis est mitigé. Il s’agit effectivement d’un outil pouvant être utile, notamment dans les matières à réflexion comme l’UE1 ou l’UE3 où se faire expliquer les raisonnements est bénéfique, autant dans d’autres matières comme l’UE6, ou l’UE3.2, prendre une prépa a été un désavantage.
En effet, ayant payé une somme conséquente, je me sentais obligé de préparer et de me rendre à tous les TDs, ce qui m’a fait perdre du temps (très mauvais plan en PACES).

Je dirais donc que la prépa est un investissement intéressant si vous avez besoin d’être poussés à travailler, et qu’on vous donne des « devoirs ».
En revanche, si vous êtes motivés et prêts à bosser à fond, ne faites pas l’erreur de vous encombrer avec du travail superflu !
Vous en aurez assez à la fac et au tuto, croyez-moi ;)

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?

Au tutorat, j’étais classé en UE1, 2, et 4 (qui est au S1 à Paris 7), et jamais en UE3, alors que j’ai fait 2ème au concours ! Les CBs doivent donc être perçus comme un entrainement, et le classement n’a pas grand intérêt à mon sens. Au S2, j’étais toujours proche de la limite, en dessous ou au dessus.

En revanche à la prépa j’ai toujours été très bien classé, et les rares CBs ont été bien plus représentatifs : Au premier semestre, j’ai eu exactement le même classement au dernier CB de la prépa qu’au vrai concours !

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?

Au S1 j’étais exactement synchro avec les cours de la fac. Cela m’a permis d’avoir une période de révision complète, ce qui a été vraiment décisif.

Au S2 j’ai eu une semaine de retard à la fin, que j’avais prévue en début de semestre, ce qui est très raisonnable vu la longueur de celui-ci et de sa période de révision de 1 mois !

Quel était votre rythme de travail ?

Très intense, ma journée type détaillée plus bas reflète mon maximum de travail pour un minimum de pause, afin d’être le plus efficient possible.

Ce ratio travail/pause dépend de chacun, et même les temps de « détente » doivent être prévus pour permettre un travail plus efficace par la suite.

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?

J’étais clairement dans un état d’esprit altruiste, j’ai essayé d’être actif un maximum sur le forum du tutorat afin de rendre un peu tout ce qu’il m’apportait, et j’aidais volontiers les étudiants qui en avaient besoin.

Je me disais qu’il ne sert à rien d’être « compétiteur » dans ces cas là, d’une part parce qu’être en PACES ne justifie pas de renier ses valeurs d’altruisme et de générosité,
et d’autre part parce qu’expliquer un concepte permet aussi de le revoir, et de l’aborder sous un autre angle.

Soutenir les autres permet aussi d’être soutenu à son tour, et réussir une PACES avec un esprit d’entraide est tout à fait possible ! (en tous cas c’est bien plus agréable ;)

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?

J’ai passé un S1 où je ne savais vraiment pas à quoi m’attendre, et j’étais donc assez stressé (comment ne pas l’être ??), et un S2 un peu plus confiant, puisque j’avais le confort de mon classement au S1.

Dans tous les cas, rien d’insurmontable, et le jour du concours j’étais tout à fait calme.

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?

Je suis allé à très peu de cours, à cause de la durée de trajet. J’ai fait tous les cours de la premiere semaine pour voir les profs et l’ambiance en amphi, puis environ un cours toutes les deux semaines. (mauvais élève)

Nous avions les cours sur papier ainsi que les fiches actualisées de la prépa, donc aller en cours et faire 2h30 de trajet n’était clairement pas une nécessité.

Néanmoins lorsque j’y allais, j’étais vraiment concentré, car il est primordial de ne pas perdre ce temps là à des rêveries comme certains le font. (combien regardent des séries sur leur ordinateur ! *o*)

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?

Je prenais mes cours sur papier, même si encore une fois, je n’ai pas eu tant d’occasions que ça de le faire.

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?

Après l’apprentissage du cours, je passais directement aux annales, qui permettent de mettre en pratique ses connaissances, surtout dans les matières à réflexion.

De plus, on retrouve des récurrences au mot près dans les annales, et les avoir déjà faites plusieurs fois permet le jour du concours d’obtenir ces précieux points « gratuitement ».

Comment était organisée votre journée ?

Ma journée était réglée comme du papier à musique (en un peu moins agréable, j’avoue). Et je savais exactement quel cours bosser à chaque heure.

7h – réveil + petit dej

7h30 – Work

11h30 – Miam, avec une petite sieste de 20min si j’en ressentais le besoin.

12h30 – travail

15h30 – pause (un petit truc à manger devant une vidéo par exemple)

16h – encore travail

19h30 – douche + manger

21h – travail (eh oui…)

23h – enfin dodo !

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?

N’écoutez pas ce qu’on vous dit sur tel ou tel cours ou matière ( #UE3 ), bossez le à fond, à hauteur de son coefficient, et faites mentir ceux qui auront essayé de vous détourner de la bonne note. ;)

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?

Deux choses :

> Une organisation de psycho-maniaque : Avec cette méthode des J que je me suis imposé, je savais le jour de la rentrée ce que je ferais la semaine avant le concours ! J’ai vraiment installé « une routine » de travail, car après deux mois à 80h par semaine, ce n’est clairement plus l’envie d’être médecin qui vous porte, mais bien cette habitude que vous avez prise.

> la méthode de travail : J’ai une mémoire visuelle, donc j’apprenais mes cours en surlignant, et en faisant ces petits schémas et dessins. Certaines personnes réécrivent leurs cours, d’autres les récitent à haute voix, à vous de trouver votre méthode personnelle. (Si possible dès la terminale, j’ai trouvé la mienne à une semaine du bac ! Qu’est-ce qu’on ne ferait pas quand on ne connaît rien en histoire-géo à 7 jours de l’épreuve ! ^^)

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?

Atroce, comme prévu ! :p Mais aussi très enrichissante.

Il faut savoir qu’il y a des choses interessantes en paces; entre l’embryologie, la biologie, et l’anatomie, ce sont autant de centres d’interêt cachés que vous vous découvrirez probablement, et qui pourront, je l’espère, vous porter en P2 !

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?

Je l’ai consulté beaucoup de fois au lycée et même pendant ma PACES, c’est une source d’inspiration et d’informations précieuse, encore merci ! :’)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here