Claire A., en 5ème année de Pharmacie à Marseille nous parle de son parcours et du vécu de sa PACES

Quelle année était votre PACES, quel était son numerus clausus ?

2013 – 2014, Pharmacie

Votre bac, votre spécialité et votre mention ?

Bac S, Spécialité maths, Mention très bien

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?

Primante

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?

Uniquement le concours de pharmacie où j’ai terminé 13/1274

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?

Plutôt assidu, je travaillais régulièrement en semaine et relâchais un peu plus le WE

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?

J’habitais dans un appartement en colocation avec ma meilleure amie qui faisait aussi PACES.

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?

30 minutes

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?

Au début c’est un peu compliqué de se repérer quand on ne connait rien ni personne. On se pose souvent pleins de questions qui restent sans réponse et qui peuvent vite faire paniquer.

Après, j’ai géré cela en ayant une organisation assez rigoureuse : j’utilisais beaucoup le site de la fac où ils donnaient beaucoup d’informations utiles carte étudiante, cours matin ou après midi), j’ai imprimé le planning général que j’affichais et barrais les jours, j’ai imprimé le planning de chaque matière pour savoir ce que j’avais le jour même. J’ai repéré dans quel amphi je devais aller et au final, on arrive vite à rentrer dans le rythme et à s’y repérer.

J’avais aussi une écurie à qui j’ai pu poser beaucoup de questions et qui nous guide pas mal pour tout ces détails.

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?

Non je n’ai pas travaillé car je voulais être à fond dès la rentrée et pas avoir déjà 2 mois de travail derrière moi.

J’ai fait une tentative de travail en Aout où j’ai voulu lire le livre de Pierre Cau, bible de Biologie Cellulaire mais en réalité, cela n’avait aucun interêt car je ne comprenais strictement RIEN seule.

J’ai préféré profiter de mes vacances pour que dès la pré-rentrée de mon écurie, je sois d’attaque et en pleine forme.

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?

Malheureusement non.

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?

En PACES je ne sortais pas, jamais.

Par contre, si j’avais fini ce que je m’étais fixé dans la journée, je m’arrêtais de travailler et m’autoriser de la détente.

Je pense que c’est essentiel de se permettre des moments de détente si on a terminé le programme de la journée.

Cela pouvait être : un film, trainer sur l’ordinateur, faire un gâteau … Cela fait vraiment du bien et permet de repartir le lendemain d’attaque !

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?

Oui j’ai plusieurs personnes Pharmaciens dans ma famille (père, grand mère)

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?

Environ 8h de sommeil.

C’était capital pour moi, si je dors peu, je travaille mal et au final je pers du temps parce que je suis obligée de revenir sur ces cours mal appris.

J’ai vraiment essayé de garder une bonne hygiène de vie tout au long de mon année pour me donner les meilleurs conditions de travail.
– Me coucher relativement tôt (dès fois à 8h si je ressentais le besoin, jamais après 10h)
– Manger à des heures “normales” : petit déjeuner – repas vers midi – diner vers 19-20h

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?

Je commençais ma journée au plus tard à 8h. Je travaillais 4h de façon assez intense.
Puis j’allais à la fac pendant 4 heures l’après midi.
Et ensuite en rentrant je travailles encore 1 heure ou 2 heures .

Cela faisait des journées de 10 heures le plus souvent.

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?

Pour l’apprentissage, je travaillais chez moi le matin et j’allais en cours l’après midi

Le matin : c’est la où j’apprends le mieux, je travaillais donc les cours de la veille pour les apprendre. Mon écurie nous fournissait des supports de cours que je fluotais pendant le cours. Le matin je prenais ces supports de cours et je fichais le cours. J’ai une bonne mémoire lorsque j’écris. Je fichais donc chaque cours puis fluo sur ma fiche.
L’après midi j’allais en cours
Le soir : je faisais des QCM d’entrainement des annales sur les cours que j’avais fait le matin ou que j’avais eu en cours l’après midi. Je pouvais aussi relire certains cours un peu difficile.
Par contre je ne faisais jamais le cours de l’après midi juste après le soir. Je préférais avoir une nuit pour digérer les informations que j’avais écouté dans l’amphi et bien le travailler le lendemain.

Très important : je me tester très souvent en faisant des QCM ou annales. Dans mon écurie par les interros ou concours blancs, ou seule en faisait des poly d’entrainements, des annales.
Cela me permettait de juger mon niveau de connaissance sur un cours et de balayer un maximum de QCM.

Egalement très important : écouter en cours, on commence directement l’apprentissage si on est attentif ! C’est pas forcement évident selon les cours mais ça m’a réellement permis de gagner du temps sur de nombreux cours.

Enfin, il est capital à mon sens d’avoir un code couleur et de s’y tenir si on utilise des fluos.

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?

Je prenais des feuilles blanches d’imprimantes et les supports de cours avec le fluo que j’avais fait pendant le cours de l’après midi et je fichais.

Je retranscrivais le plan du cours complet de toutes les informations qui me paraissait essentiel. Evidemment, il ne faut pas faire d’impasse en PACES donc il m’arrivait de faire des longues fiches qui n’apportait rien de plus que le support de cours mais le fait de l’écrire me faisait retenir.

J’écrivais les définitions, les formules, les exemples et je rajoutais mon code couleur dessus.

Mon code couleur était : Rose pour le très important (mots clés, phrases clé, formules), orange pour explications, jaune pour les exemples, vert pour les noms de médicaments ou de protéines.

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?

Je travaillais seule ou avec ma meilleure amie en face mais on ne se parlait pas.

Pendant mes 4h de travail, j’étais dans ma bulle, pas de bruit, pas de téléphone, juste de la concentration et du travail. Je préférais donc être seule pour ne pas être distraite.

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?

Toujours chez moi !
J’ai essayé une fois d’aller à la BU mais j’étais beaucoup trop distraite par les gens autour de moi pour être bien concentrée : je regarde les têtes, les cours, les stylos, les livres et en réalité je perds du temps.

Aussi, cela peut paraitre bête mais je trouve que chez soi c’est plus confortable, je pouvais rester en pyjama et travailler comme je voulais, parler si j’avais besoin de réciter …

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?

Je m’étais inscrite dans une prépa privée que j’avais choisi parce qu’ils donnaient des supports de cours. Et j’ai aussi pris une inscription au tutorat de la fac.

Je recommande vivement une prépa privée : tout le monde en a une, elles se valent plus ou moins, à vous de choisir celle qui vous convient le mieux.
Personnellement, mon écurie était parfaite pour moi : j’avais les supports de cours, des interros régulières, des concours blancs, des fiches de cours actualisés par rapport à l’année en cours, des profs qui nous faisait des séances, beaucoup de QCM d’entrainements type annales donc fidèles aux questions potentielles du concours.
Je dois beaucoup ma réussite à ma prépa je pense.

Le tutorat de la fac n’est pas mauvais au contraire, il est plus accessible mais je trouve que la qualité n’est pas toujours la.
J’avais fait le premier concours blanc, et il y avait beaucoup de fautes de corrections. J’ai donc arrêté car j’avais peur d’apprendre des informations fausses. De plus, les QCM ne sont pas vraiment dans le type annales.

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?

En pré rentrée, j’étais mal classé et je n’ai eu la moyenne que dans 1 matière sur 4. Mais ça ne veut rien dire car certaines personnes comme moi ont besoin de revoir beaucoup de fois pour connaitre et de plus de semaine. Des personnes bien classées en pré-rentrée étaient ensuite derrière moi au classement à la fac par exemple.

J’ai réussi à avoir un bon classement dans mon écurie à chaque concours blancs.
Nous n’étions pas beaucoup donc le classement n’est pas forcement représentatif mais par contre au niveau des notes oui, j’ai eu les mêmes moyennes aux derniers concours blancs de chaque semestre qu’au concours.

1er Quad : 5 / 120
2ème Quad : 1 / 20 en concours pharmacie

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?

Non, j’essayais au maximum d’être à jour.

Quand j’avais du retard, c’était 1 cours que je n’avais pas eu le temps d’apprendre et de ficher le matin, soit je rattrapais le soir ou alors je le rajoutais à ce que je devais faire le WE.
Je ne passais jamais à la semaine suivante sans être à jour.

Quel était votre rythme de travail ?

Je travaillais beaucoup dans la journée, très très peu le soir après manger (1 ou 2 fois) seulement.

Je ne travaillais jamais le vendredi soir car je rentrais chez mes parents, ni le dimanche soir puisque je retournais à Marseille.

Par contre je compensais le WE en faisant 8-12h – 13h-18h sans me déconcentrer.

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?

J’étais évidemment comme tout le monde je pense, en mode compétition mais pas dans l’extrême.

J’ai rencontré des personnes dans mon écurie avec qui je m’entendais, on s’entre-aidait souvent et c’est beaucoup plus agréable.

Après c’était plutôt une lutte avec moi-même, me convaincre que c’est possible malgré les difficultés, me dire que je pouvais l’avoir en primant.
Tous les soirs je me répétais. “tu peux l’avoir en primant, tu peux l’avoir en primant”.

Je ne parlais jamais du futur, je ne disais pas l’année prochaine en deuxième année ou l’année prochaine en PACES. Je ne pensais pas à l’avenir mais restais vraiment concentré sur le présent et la PACES.

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?

Je ne suis pas de nature stressée donc je ne me rongeais pas les ongles de stress.

Après j’étais plutôt dans un état de tension lié à la pression du concours et la pression de la sélection mais c’est aussi ce qui me motivait à travailler pour me dépasser et dépasser les autres.

Pendant les moments de détente, j’essayais au maximum de me relaxer mais c’est très difficile et on pense non stop au concours. Mais j’essayais quand même d’oublier pendant quelques instants.

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?

J’étais la plupart du temps concentrée.

J’avais des supports de cours, des fluos et je suivais le cours en même temps que le prof parlait.

Cependant, certains cours ne me passionnait vraiment pas et c’était très dur de rester concentrée. Dans ces cas la, je préférais ne pas rester au cours et travailler à la place d’autres choses puis reprendre ce cours au calme plus tard chez moi.

J’ai fait ça pour les maths et l’anatomie notamment, je n’allais pas en cours, travailler d’autres choses pendant ce temps puis reprenait le lendemain les cours de la veille que j’avais manqué.

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?

Ma prépa me fournissait les supports de cours imprimés à l’ordinateur donc c’était un réel avantage.
Quand je n’avais pas ces supports de cours, j’utilisais mon ordinateur pour taper le cours ou les textes de SSH au second semestre.

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?

J’utilisais beaucoup les annales pour réviser.

Ma prépa nous donnait les annales corrigés donc je m’en servais de test pour juger si je connaissais suffisamment mon cours et tous les détails.

Généralement je faisais ça après avoir travaillé le cours et des fois je prenais au hasard des questions et je me testais pour voir si je me rappelais du cous vu 3 semaines avant par exemple.

Comment était organisée votre journée ?

Lever : au plus tard 7h30
Petit déjeuner : obligatoire pour bien travailler ! – avant 8 h
Début du travail : 8h – En 4h, j’apprenais les 2 cours de la veille normalement (2h par cours environ).
Pause : Vers 10h entre les 2 cours.
Repas : Vers 12h.
Fac : 14-18h
Travail jusqu’au repas du soir
Diner : 20h environ
SI besoin encore une heure de travail après 20h sinon 1 heure de détente et dodo.

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?

– Il faut croire en soi : les mentions, le bac, le lycée ça ne veut rien dire ! On peut très bien réussir sans mention et ce qui compte c’est d’être dans le numérus pas d’être major.
– Il faut être rigoureux : pas prendre de retard, savoir se priver de sorties, de sa famille, de ses amis, de ses loisirs pour se donner les meilleures chances de réussir.
C’est dur, mais il vaut mieux passer 1 an à fond à faire que travailler que de profiter et de se griller une chance.
– Il faut se connaître : avoir une méthode de travail efficace, c’est essentiel ! ET personne ne connait mieux votre méthode que vous ! Donc travaillez selon vos possibilités et préférences et ça fonctionnera.
– Ne pas écouter les gens dans les amphis : tout le monde a déjà entendu les ” J’ai dormi que 2h cette nuit tellement j’ai travaillé” alors qu’on est le 3 septembre, c’est peut être vrai mais dans la majorité des cas ça ne l’ait pas et vous verrez sur le long terme que vous serez gagnant en gardant une bonne hygiène de vie sommeil/alimentation.

Et puis bonne chance :)

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?

Je pense que j’étais déterminé ! Je voulais avoir ma paces, et j’ai tout fait pour y arriver.
Je ne suis pas sortie, je me suis privée de vacances à l’étranger avec ma famille, j’ai passé mes WE enfermé dans ma chambre mais au final le travail paye.

Je pense que j’ai aussi une bonne méthode de travail qui me convient et que je connaissais ma méthode avant la PACES. J’ai pu donc dès les premiers cours la mettre en place pour apprendre le maximum d’informations en peu de temps.

(Doublant uniquement) Qu’est ce qui a contribué selon vous, à votre redoublement ? Quels enseignements en avez-vous tiré pour in fine, réussir ?

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?

Cette année de PACES est très dur psychologiquement car c’est un véritable combat : contre les autres mais surtout contre soi même à mon sens. Il faut du mental pour rester motiver malgré le stress, la déprime, la perte de motivation ou les difficultés.
On a tous des moments de blues et dans ces cas la, je pense que c’est mieux d’arrêter de travailler pendant une après midi pour faire un break et de reprendre revigorée le lendemain que de s’acharner.

Cette année passe très vite, il ne faut pas se laisser déborder par le retard sinon cela risque d’être trop tard.

Mais au final, avec le recul je me dis que mon rythme de travail et rythme de vie m’ont permis de rester motivée et d’être “bien” pendant toute cette année-la.

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?

Je ne connaissais pas du tout et franchement, j’aurais beaucoup aimé le connaitre pendant ma PACES.
C’est ma soeur qui vient de réussir PACES qui m’en a parlé et c’est vraiment top !

3

Ajouter cet article aux favoris !

2017-07-25T13:30:42+00:00 25 juillet 2017|Categories: Les primants, Les témoignages, Marseille, Pharmacie|2 Comments
  • delattre

    Bonjour, Quelle prépa a tu pris ?

  • Claire

    Mediconcours

Télécharge gratuitement 15 fiches des tuteurs de notre tutorat !
On te les envoie par mail :