Sommaire de l'article

Chloé R., en 2ème année de Pharmacie à Paris VI nous parle de son parcours et du vécu de sa PACES

Quelle année était votre PACES, quel était son numerus clausus ?

2016 – 2017, NC Pharma : 115, NC médecine : 323,

Votre bac, votre spécialité et votre mention ?

Bac S, spé SVT, mention très bien

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?

Primante

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?

Admise dans toutes les filières où j’ai passé le concours, médecine : 343 (dernier pris 355), pharma 248 (dernier pris 531), kiné ADERF 190 (dernier pris 353)

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?

J’étais bonne élève, je travaillais pour avoir de bons résultats.

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?

J’ai habité seule pas loin de la fac au 1er semestre, mais je ne me sentais pas très bien là-bas du coup j’ai décidé de rentrer chez moi et de regarder les cours sur internet.

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?

Quand j’habitais à Paris 10 min, quand j’habitais chez moi 1h10

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?

Oui, grâce au stage de pré-rentré organisé par le tutorat. Sinon la fac n’est pas très grande, on connait très vite les lieux!

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?

J’ai effectué le stage de pré-rentré du tutorat les deux dernières semaines d’août, que je recommande absolument!

Ça permet de se mettre dans le bain en douceur, de découvrir les lieux, les matières du premier semestre, et de se faire des amis pour le reste de l’année car on est un petit groupe réduit (comme une classe au lycée). Je sais que les stages de pré-rentré des prépas privées sont assez chers, celui du tutorat est totalement gratuit et de qualité, je le conseille vraiment, pour ceux qui hésitent! J’ai bossé les cours donnés lors du stage, mais c’est tout, rien avant.

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?

Non, je culpabilisais dès que je faisais autre chose que travailler. Après je pense que ça peut être très bénéfique pour se vider la tête.

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?

Très très peu, comme je le disais au dessus, je culpabilisais dès que je ne travaillais pas, j’étais vraiment dans l’optique de tout donner pour ne pas avoir de regret. J’essayais de m’accorder le samedi soir dans la semaine, j’arrêtais de bosser vers 19-20h mais je ne le faisais pas à chaque fois.

J’aurai aimé « savoir » m’accorder plus de pauses, car ça fait quand même beaucoup de bien! J’ai fais une petite sortie shopping au premier semestre, mais c’est tout sinon.

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?

Non aucun!

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?

J’essayais d’avoir au minimum 8h. C’est hyper important de bien dormir!

Si vous avez besoin de 10h pour vous sentir bien dormez 10h! Dès que je dormais moins que ça pour travailler plus le soir par exemple, je le regrettais le lendemain, c’est beaucoup plus dur de travailler en étant fatigué. Je pense que se coucher et se lever tout le temps à peu près à la même heure est la meilleure solution pour avoir un bon rythme et ne pas être trop fatigué, car au fur et à mesure du semestre, la fatigue s’accumule quand même.

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?

Au premier semestre, c’était 8h grand minimum et 13h maximum, il faut un temps d’adaptation pour arriver à un rythme aussi soutenu, ce n’est pas facile. Mais pour moi le temps où je ne travaillais pas était des places perdues au concours, je me mettais beaucoup de pression, mais je n’arrivais pas trop à faire autrement.. Le matin je regardais la plupart du temps les cours et je les bossais après.
Au deuxième semestre, qui était plus long mais avec beaucoup plus de choses à connaître par coeur, je travaillais en moyenne 12h, 10h minimum et 14h maximum. Je regardais moins les cours car il suffisait d’apprendre le poly, donc j’ai beaucoup plus fourni de travail personnel.

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?

Pour moi le plus important était d’être à jour par rapport à la diffusion des cours. Je regardais le cours le matin, et quand je ne souhaitais pas le regarder, je l’apprenais en même temps qu’il avait lieu. Ensuite j’apprenais le cours l’après-midi même, je commençais par relire en surlignant les choses qui me paraissaient importantes, c’était pour moi la première étape pour s’approprier le cours. Je le relisais ensuite, page par page, et je tournais la page quand j’avais réussi à comprendre et « réciter » ce qu’il y avait dessus. Je faisais ça pour tous les cours du jour, et si il me restait du temps le soir, je faisais des qcm et des annales ou je relisais d’anciens cours pour me les remémorer.

Ça c’était les jours de cours, du lundi au jeudi. Le vendredi je révisais pour le concours blanc, ça me faisait revoir les cours des semaines précédentes. Le samedi matin concours blanc du tutorat, je faisais la correction l’après midi, très attentivement. Je notais mes erreurs dans un petit carnet que je relisais souvent. Le reste du week-end, je revoyais les cours de la semaine, je faisais des exercices (chimie, physique), je préparais les ED de la semaine d’après, je faisais des annales et des qcm, en fonction du temps qu’il me restait. Pour moi tout ça fait parti de la méthode d’apprentissage pour retenir le maximum de choses pour être prête au concours!

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?

Quelques unes oui, par exemple pour l’anat et la biocell je prenais des feuilles A3 et je refaisais des « schémas bilans » qui reprenaient un peu tout, pour la SSH j’avais un répertoire de QROC, pour l’ICM je faisais quelques fiches récapitulatives, ça m’aidait à apprendre premièrement, et avant les concours blancs, pendant les révisions je faisais un petit tour des fiches pour me remémorer les choses qui s’oublient facilement. J’en ai fait pas mal au deuxième semestre car il y avait beaucoup plus de petits détails à apprendre par coeur, par exemple les valeurs en physio, les réactions en UEP etc.. pour moi, c’est aussi une méthode d’apprentissage de mettre au clair ses idées plutôt que d’apprendre des fiches déjà toutes faites! Si vous sentez que c’est nécessaire pour votre apprentissage, je ne pense pas du tout que ça soit une perte de temps au contraire.

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?

Seule chez moi, et à la fin du deuxième semestre j’aimais bien aller à la BU.

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?

J’ai travaillé uniquement chez moi, car pour moi aller à la BU était une perte de temps et je ne m’y sentais pas forcément plus efficace. A la fin du deuxième semestre j’ai découvert une chouette BU à 2 min à pied de chez mon copain, du coup quand j’allais le voir je passais mes journées là-bas et je le voyais le soir après avoir terminé de bosser.

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?

J’étais au tutorat, et le tutorat de P6 est vraiment super! Pour moi dans cette fac, la prépa privée n’est pas du tout nécessaire. Le tutorat propose un stage de pré-rentré gratuit qui est de très bonne qualité, des concours blancs CHAQUE semaine, ce qui est vraiment un plus pour l’apprentissage.

Grâce au concours blancs, je revoyais tout le programme toutes les 3 semaines! Ça m’a vraiment permis de rester à jour dans mes révisions. Ils organisent également des colles où j’ai pu rencontrer un tuteur qui m’a donné pas mal de conseils très utiles, il y a aussi des séances d’exercices pour les matières à réflexion. Ils vendent également des poly/fiches qui peuvent aider à la compréhension par rapport aux poly de la fac.

Au deuxième semestre, une amie m’a donné les PDF des fiches Médisup (prépa privée) de l’année précédente, ce qui m’a pas mal aidé pour la masse qu’on avait à apprendre de par coeur. Donc pour résumer, pour moi la prépa n’est pas nécessaire à P6 en tout cas. Si vous pouvez vous procurer les fiches Médisup de l’année précédente, pour avoir un support de révision, c’est pas mal, mais il faut savoir s’en servir (savoir s’en détacher quand c’est nécessaire), mais pour le reste je conseille le tuto à 100%! Je suis passée primante grâce au tutorat pour moi, et je connais beaucoup de gens qui étaient en prépa privée et qui n’ont pas le même classement.

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?

Toujours dans la première moitié, au début du premier semestre j’étais très bien classée puis plus il y avait de choses à revoir pour le concours blanc plus c’était difficile (car je ne révisais que le vendredi en général pour le CB). Au deuxième semestre j’ai été souvent dans le premier quart, les matières me correspondaient plus. Les classements aux concours blancs sont juste des indicateurs, ils ne reflètent pas la réussite au concours, ça permet de savoir où on en est dans les révisions.

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?

Jamais, au premier semestre j’étais à jour (et j’étais une des rares à l’être car ce semestre est très dense à P6), pour moi c’était hyper important. Au deuxième semestre il m’arrivait d’avoir de l’avance car je ne regardais pas tous les cours, ceux où le prof lisait juste le diapo je ne les regardais pas je l’apprenais directement. C’est l’avantage des cours en direct sur internet! ;)

Quel était votre rythme de travail ?

Déjà expliqué plus haut dans la méthode d’apprentissage, pour moi c’est un tout! :)

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?

J’aidais et je filais des petites astuces à mes amies quand elles avaient besoin, mais je ne donnais pas mes petites astuces à tout le monde pour autant! Je n’avais pas l’esprit de compétition vis à vis des personnes que je connaissais bien, mais un petit peu par rapport à tout le monde.

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?

Très très très stressée! Je me mettais énormément de pression (mon plus grand défaut pendant cette année) du coup j’avais de grands coups de mou quand je n’arrivais pas à boucler ce que je voulais faire. Je craquais facilement, heureusement que j’avais beaucoup de soutien de la part de mon copain et de ma famille! Après, c’est peut être aussi cette pression que je me mettais qui m’a poussé à me donner toujours plus pour réussir..

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?

Concentrée, j’annotais mon poly de remarques du prof. Pour certains profs, je notais tout ce qu’il disait quand le poly me semblait incomplet. Et quand le cours me paraissait inutile (dictage de diapo) je fermais internet et je passais à autre chose! Au début de l’année j’allais en amphi, mais le premier semestre nécessite plus de compréhension, donc je ne pense pas que ça ait été une perte de temps. Au deuxième semestre je regardais les cours que sur internet.

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?

Je prenais le poly, (ou les fiches Médisup au deuxième semestre) et j’annotais directement dessus. Pendant mon apprentissage, j’écrivais mes annotations sur le diapo du prof sur l’ordinateur. Les cours papiers ça pèse vite lourd (aller-retour avec la valise pleine de poly c’est pas cool du tout) mais je préférais quand même ce format que l’ordinateur, pour surligner et annoter. Par contre je n’imprimais pas les diapos du prof je les gardais sur l’ordinateur. Tout dépend du support de cours que je choisissais pour apprendre (poly, fiches, diapo..)

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?

Oui absolument pour moi c’est essentiel! Ça permet de voir ce que cible le prof, qu’est ce qui est important, c’est aussi une bonne base de qcm. En général quand j’apprenais un cours, j’essayais de faire les annales en rapport avec ce cours tout de suite après. Pendant les révisions, pour certaines matières, j’apprenais les annales car des questions retombent tous les ans! Sans négliger le cours car on ne sait jamais sur quoi on peut tomber. Ça permet aussi de s’évaluer et de s’habituer aux temps des différentes épreuves, je les faisais chronométrées à la fin des révisions.

Comment était organisée votre journée ?

Premier semestre : Levée à 8h, (un peu plus tôt quand j’allais en amphi) puis cours de 8h30 à 12h45. Je prenais une demie-heure de pause pour manger (oui je sais c’est peu mais en paces on culpabilise même de manger… je voulais pas perdre de temps). Puis de 13h15-30 (selon si je devais rentrer de la fac ou pas) jusqu’à 20h environ je bossais les cours du matin, j’allais en ED si il y avait. Je faisais des petites pauses de 5-10 min quand j’en avais marre, ou des mini-sieste de 10 min quand j’étais trop fatiguée dans l’après midi.

Je prenais un peu plus mon temps pour manger le soir quand j’étais avec ma famille (30-45 min), puis je travaillais jusqu’à ce que je sois trop fatiguée pour continuer (22h30 en général), douche et dodo. (je faisais une petite pause sans cours avant de dormir, souvent à trainer sur les réseaux sociaux)
Deuxième semestre je travaillais plus, je me levais à 7h30 pour commencer à travailler à 8h (en général je regardais le cours que de 10h45 à 12h45), puis pareil pour l’après midi et le soir.

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?

Avant de s’engager dans une année comme ça, réfléchissez si les études derrière vous plaisent réellement. Il faut vraiment être motivé pour bien le vivre, et encore.. j’ai très mal vécu ma paces, mais tous ces sacrifices ont payé et je suis fière de moi. C’est vraiment une année difficile si vous y êtes allés « pour voir » (un peu comme j’ai fais), j’étais venue en me disant que je voulais faire médecin (comme beaucoup de gens), mais en paces on se rend compte ce que c’est un vrai médecin, tous les sacrifices pour y parvenir.

Renseignez-vous sur toutes les filières possibles, j’ai été admise en médecine et j’ai choisi pharma car je pense que cette filière est plus adaptée pour moi finalement avec de la réflexion. Sinon, pendant l’année, si vous y arrivez, faites des pauses, ça fait du bien. C’est également très important d’avoir du soutien!

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?

J’étais très bien organisée, très autonome, je me suis débrouillée seule pour gérer toute cette masse de cours. Ce qui fait que j’ai réussi sans prépa privée je pense. je savais prendre du recul sur ce qu’on me disait et choisir ce qui était important. La pression que je me mettais m’a poussée à faire toujours plus, je pense que ça a joué un petit peu aussi, même si ça a été difficile à vivre! Je suis quelqu’un de très bosseuse en général, j’ai jamais rien lâché même si j’en avais marre car je ne voulais pas avoir de regret par la suite et je ne voulais surtout pas redoubler!

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?

Horrible! Je ne sais même pas si je serai capable de refaire ça.. (c’est également pour cette raison que je n’ai pas voulu aller en médecine, car la paces c’est rien comparé à après) mais la réussite est tellement satisfaisante, je vais pouvoir travailler dans le domaine qui me plait! C’est un très dur moment à passer, avec énormément de sacrifices, mais si les filières derrière vous attirent vraiment, il faut le faire! L’année passe très vite en vrai ;)

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?

Génial, je lisais des témoignages au lycée et pendant ma paces quand je me sentais un peu perdue!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here