Sommaire de l'article

Charline D, en 2ème année de Maïeutique à Grenoble nous parle de son parcours et du vécu de sa PACES

Quelle année était votre PACES, quel était son numerus clausus ?

2017 – 2018, 195 médecine, 37 sage-femme, 97 pharmacie, 17 dentaire et 40 kiné

Votre bac, votre spécialité et votre mention ?

Bac scientifique section européenne allemand, spé physique chimie, mention très bien, félicitations du jury

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?

primant

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?

Médecine (142) et maïeutique (16)

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?

Très bonne élève en science, moins en philo et français. Je suis quelqu’un d’organisée et qui travaille régulièrement, donc assidue.

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?

J’habitais dans un studio en résidence étudiante donc toute seule car il n’y a pas de fac de médecine dans la ville où je suis née.

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?

15-20 minutes en tram

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?

Non cela m’a pris du temps car je n’avais aucune amie de lycée avec moi à la rentrée en PACES et que j’ai vécu la première année de réforme contrôle continu à Grenoble.

La particularité de la fac de Grenoble c’est que l’on travaille sur DVD et en roulement de semaine donc il n’y a pas de cours en amphi mis à part 4h chaque semaine de réponse aux questions avec les professeurs. Comme les cours ont commencés fin août et que je suis rentrée de vacances 3 jours avant la rentrée j’ai pris une grosse claque, je ne savais pas du tout comment travailler, j’étais vraiment livrée à moi même avec mon DVD sachant que les premiers amphis de réponse aux questions commençaient 3 semaines après la rentrée.
Il fallait donc être autonome dès le début et travailler seul les cours des 3 premières semaines sans aucune indication de la fac. D’autant plus que l’on commençait par maths, physique et chimie, des matières compliquées à aborder sur DVD.

Au lycée j’étais habituée à comprendre rapidement les cours, j’ai vraiment stressée quand je voyais que j’étais incapable de répondre aux QCM après avoir étudié le cours. Il m’a fallu plusieurs semaines pour comprendre qu’il fallait attendre les amphis avec les profs, les cours avec la prépa, les tutorats etc pour arriver à répondre aux QCM et qu’il n’y avait rien d’alarmant à ma situation. Mais j’avoue avoir été très stressée au début par le rythme et l’impression de ne pas être à la hauteur d’autant plus qu’à Grenoble les premiers concours arrivent 5 semaines après la découverte des cours (contrôle continu).

C’est lors des premiers résultats en octobre (les 4 premiers concours étaient éliminatoires) que j’ai repris confiance en moi. En effet j’avais terminé 219/1600 avec 14,4 de moyenne, j’avais pris conscience que tout le monde avait des difficultés en maths-physique et que je pourrais surement réussir en un an et passer en deuxième année de médecine !
Le reste du premier semestre s’est donc plutôt bien déroulé même si j’étais très fatiguée à partir de novembre. Le rythme des contrôles continu était très soutenu il fallait être au top toutes les semaines et ne rater aucun concours. J’ai pu relâcher un peu la pression pendant les vacances de Noël (l’avantage du contrôle continu) jusqu’à ce que la fac publie les résultats la veille de la reprise.. J’étais partie pour réussir en un an et là avec 15 de moyenne j’avais perdu 80 places. J’avais l’impression d’avoir tout donné au premier semestre et que je n’arriverai pas à regagner les places perdues. Le début du deuxième semestre a donc été vraiment difficile moralement, j’ai eu beaucoup de mal à reprendre le rythme et n’avais plus de motivation.

Je voulais faire médecine pour être pédiatre, sage-femme était mon deuxième choix mais je ne connaissais pas vraiment les études et ce métier. Ce premier semestre m’avait tellement déprimée qu’il était hors de question pour moi de redoubler ! Entre deux cours je me suis donc renseignée sur les études de Sage-femme et ça a été la révélation. J’ai beaucoup parlé avec ma marraine de Paces qui est en maïeutique et je me suis rendue compte que sage-femme c’est un peu de pédiatrie, de gynéco, d’obstétrique et que je serais dans le bain dès l’année prochaine !
Ne plus être focalisée sur médecine m’a fait un bien fou, je n’étais plus obsédée par le numérus et j’ai super bien vécu le deuxième semestre. Je me suis fais aussi plusieurs amies que j’avais déjà rencontrées au premier semestre mais là nous avions un groupe soudé on se posait toutes nos questions. J’ai eu de la chance de tomber sur des filles extrêmement bien classée puisque il y avait notamment les deux majors !
J’ai donc vraiment pris mes marques après les premiers concours donc 6-8 semaines après la rentrée et moralement au deuxième semestre.

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?

C’était ma grande interrogation en voyant arriver les grandes vacances. J’avais la chance de pouvoir participer à un voyage en août pour mes 18 ans je ne pouvais donc pas participer aux stages de pré-rentrée que proposent de nombreuses prépas. J’avais parlé avec plusieurs étudiants et la plupart m’avais dis de profiter de mes vacances. C’est difficile à accepter on se dit mince tout le monde prend de l’avance ! Mais c’est ce que j’ai fais, j’ai seulement lu le livre « objectif médecine, réussir sa PACES » qui aborde un peu les matières de première année et que j’ai connu en lisant un des témoignages. Ca me rassurait de ne pas « rien » faire même si je ne trouve pas que ça m’ai vraiment aidé comme chaque fac aborde des choses différentes.
Je ne regrette pas de ne pas avoir fais un stage de pré-rentrée, certes j’ai eu du mal au début du semestre et j’aurais peut-être moins perdu de temps à trouver mon rythme mais je trouve que c’est quand même cher d’autant plus que j’ai pris une prépa le reste de l’année.
Je connais 6 personnes qui ont fait le stage, 2 sont arrivées dans les 700, 2 dans les 500, 1 dans les 130 et 1 est major. De ce qu’on m’a dit c’est que le stage les a aidé à prendre de l’avance et pouvoir approfondir les cours mais le stage ne fait pas tout, on voit seulement une partie du programme, c’est le travail fourni tout au long de l’année qui est important.

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?

J’ai essayé ! Et puis dès la deuxième semaine de cours j’ai abandonné ahah.
Je passais pas mal de temps avec mon copain et je n’ai pas réussi à faire les deux, mais honnêtement c’est faisable, je prenais deux fois par semaine 2h pour manger à midi donc j’aurais pu garder 1h sur les deux pour faire du sport !

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?

Je n’avais pas de loisirs particuliers mais je prenais pas mal de temps libre avec mon copain. Le lundi et mardi midi je prenais une heure de plus pour manger et regarder des séries, le vendredi soir je m’arrêtais à 19h30 et on sortait manger, le samedi je prenais une pause de 12h à 16h pour rentrer chez moi et passer un peu de temps avec mes parents et le dimanche matin, surtout au premier semestre, je me levais plus tard pour rattraper mon sommeil perdu (au deuxième semestre j’avais les concours le lundi donc je me levais tôt pour réviser).

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?

Non aucun

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?

Je me couchais tout le temps entre 23h et 00h et je me levais à 7h mais j’avais beaucoup de mal à dormir et à me déconnecter des cours ! Certaines semaines je me levais entre 8h30 et 9h30 le dimanche, surtout en début et fin de semestre comme les semaines étaient moins chargées.

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?

Entre 10h et 13h par jour la semaine et 8h le week-end.

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?

Au premier semestre j’étais peu attentive au DVD je me disais de toute façon tout est sur ma fiche de cours ! Je conseille vraiment d’écouter attentivement le DVD, le contrôle continu oblige les profs à faire pleins de QCM et ils vont chercher dans les détails qui ne sont parfois pas dans les fiches. C’est aussi deux façons différentes de faire marcher sa mémoire et tout est bon pour retenir les cours.
Je commençais donc par écouter le DVD tout en vérifiant que tout était bien sur ma fiche de cours. Ensuite je lisais plusieurs fois le cours sur ma fiche pour le retenir. J’ai une mémoire plutôt visuelle mais je n’aime pas avoir trop de couleurs sur mon cours sinon je suis perdue, j’avais donc une méthode particulière :
la première semaine de découverte du cours je ne surlignais rien ; la deuxième semaine (semaine où l’on pose les questions en ligne aux professeurs) je m’entrainais sur les annales après avoir lu et relu même si je ne connaissais pas encore mes cours très bien et je surlignais en orange les choses que je n’arrivais pas à retenir ; la troisième semaine (semaine de réponses aux questions) je m’entrainais sur 2 tutorats des années précédentes après avoir encore lu et relu et je surlignais en rose ce que j’avais encore du mal à apprendre, j’avais aussi 4h de cours à la prépas cette même semaine ; la quatrième semaine (semaine des tutorats) je m’entrainais encore sur les anciens tutorats et préparais mes dernières questions à poser aux tuteurs ; cinquième semaine (semaine du concours) je prenais 2 jours de révisions pour revoir le cours dans les moindres détails, refaire les annales, tutorats et tous les QCM d’entrainement que j’avais avant le concours.

Sachant que chaque semaine il y avait de nouveaux cours à travailler tout s’enchainait. Pendant les semaines les plus chargées (ce que la fac appelle gentiment le « rythme de croisière ») il faut caser tout ce que j’ai évoqué plus haut dans une même semaine.
Ce qui donne à peu près (en prenant l’exemple de mon deuxième semestre) :

– Samedi/Dimanche : révision concours + poser en ligne ses questions + si j’ai le temps le soir je relis d’autres cours
– Lundi : concours le matin + annales sur les cours de la semaine précédente
– Mardi : révision tutorats le matin + tutorat en ligne l’après-midi + correction tutorat à la fac le soir
– Mercredi : Prépa le matin + DVD nouveaux cours de la semaine
– Jeudi : DVD nouveaux cours de la semaine + lire et relire ces cours
– Vendredi : Sépi (amphi de réponses aux questions) le matin + entrainement tutorats sur les cours du sépi

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?

Je n’arrivais pas à trouver le temps pour faire des fiches d’autant plus que tout le cours est important. Je faisais seulement des fiches de formules en maths et physique au premier semestre, et quelques fiches en anatomie au deuxième semestre.

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?

Je travaillais toujours seule mais j’avais un groupe au deuxième semestre avec 2 amies où on se posait toutes nos questions, où on s’entraidait, se motivait, stressait ensemble ! Ca m’a énormément aidé autant moralement qu’au niveau des résultats.

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?

J’ai essayé deux fois de travailler à la bibliothèque mais je n’étais pas du tout productive ! Je n’arrivais pas à me concentrer, je faisais trop attention aux autres j’ai donc travaillé tout le temps seule.

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?

Personnellement je suis aller à tous les tutorats, tous les amphis de réponses aux questions et tous les cours de ma prépa. Je pense qu’il faut utiliser tous les entrainements à sa disposition. Les tutorats sont indispensables comme ce sont des QCM fait par les professeurs qui poseront eux-mêmes les questions au concours. Certains pensent que les Sépi ne sont pas tous importants, moi je trouvais ça important d’autant plus que j’avais toujours des questions. Pour la prépa certains arrivent sans d’autres pas, il faudrait vivre les deux cas pour savoir si c’est ce qui a fait notre réussite. La prépa m’a été d’une grande aide pour les fiches de cours c’est certains, c’est impossible de recopier 10h de DVD à la main chaque semaine (je l’ai fais une fois j’ai mis 5 jours…). Les cours à la prépa m’ont surtout aidés au premier semestre avec la chimie, les maths et la physique car les profs ne donnent pas souvent la méthode pour répondre aux QCM et c’est pendant ces séances que j’ai enfin réussi à répondre aux questions. Ce qui m’a beaucoup aidé c’est aussi les nombreux QCM d’entrainement qu’on avait avec la prépa, environ 80 pour chaque cours en dehors des annales. La fac est contre les prépas mais nous propose malheureusement peu d’entrainement.. Le tutorat (20 questions) n’est clairement pas suffisant pour s’entrainer avant le concours.
Quoi qu’il en soit la prépa ne fait pas tout, il faut être assidu, organisé et mettre toutes les chances de son côté. Certaines personnes n’utilisent pas à profit le peu de moment d’interaction que l’on met à notre disposition.

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?

Dans les matières à par cœur type Anatomie, Santé Société Humanité, Histologie etc oui, mais pas en physiologie, physique et chimie où j’avais besoins de plus de temps pour arriver à répondre aux QCM.
Cette année avec la réforme du contrôle continu beaucoup de personnes étaient en retard et ne participaient pas aux QCM classés sur la fac, parfois seulement 400 étudiants sur 1600 ce n’était donc pas souvent représentatif..

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?

J’essayais de prendre une semaine d’avance au début du semestre comme les semaines deviennent vraiment chargées vers la 3-4ème semaine. Ensuite je prenais volontairement une ou deux semaines de retard à la fin du semestre pour assurer au maximum les concours en milieu de semestre car souvent c’est là où l’on peut gagner des places comme tout le monde a du mal à tenir le rythme. Comme à la fin du semestre les semaines vont en décroissant il ne reste plus que les concours ce qui laisse beaucoup de temps pour réviser et permet de rattraper son retard.

Quel était votre rythme de travail ?

Comme je l’ai dis plus haut je travaillais entre 10h et 13h par jour la semaine donc un rythme plutôt soutenu. En revanche j’aimais bien prendre plus de temps pour moi le Week-end pour avoir l’impression de décrocher un peu avec la paces mais c’était compliqué en ayant les concours le lundi matin au deuxième semestre.

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?

Je n’ai pas du tout l’esprit de compétition et à Grenoble il ne se ressent pas trop comme on à cours sur DVD. J’avais mon groupe d’amis et on se soutenait tous sans compétition.

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?

Au premier semestre j’étais très stressée à cause du numérus. Au deuxième semestre j’étais plutôt décontracté, mon objectif c’était sage-femme je savais que je l’aurais avec le travaille que je fournissais, je voulais valider médecine quand même pour avoir une passerelle facilitée si je change d’avis plus tard.

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?

J’avais du mal à rester concentrée devant le DVD mais j’étais toujours attentive pendant les séances à la prépas, les Sépis ou les tutorats.

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?

J’avais déjà les fiches de cours de ma prépa, je les annotais en regardant le DVD. Sinon je prenais tout sur papier pendant les séances à la prépa, les Sépis et les tutorats.

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?

Oui je les avais de ma prépa mais j’avais aussi acheté les annales de la fac corrigées par des deuxièmes années, ce n’était pas très cher et ils expliquaient parfois mieux comment répondre.

Comment était organisée votre journée ?

Comme je l’ai expliqué plus haut en donnant ma semaine type, aucune journée ne se ressemble avec le format DVD à Grenoble. Je peux vous donner mes horaires moyens de travail :
en semaine je me levais à 7h et commençais à travailler entre 7h30 et 8h. Je prenais ma pause déjeuné à 13h et reprenais à 14h ou 15h si j’étais avec mon copain. Ensuite je m’arrêtais à 20h-20h30 (sauf le vendredi 19h30). Le mardi-mercredi-jeudi comme je n’étais pas avec mon copain je reprenais un peu de 21h à 22h30.
Je n’avais pas de pause prédéfinit le matin ou l’après-midi, je pouvais donc travailler 5 heures d’affiler certains jours et les jours plus difficiles faire des pauses toutes les heures. En fait je prenais des pauses dès que j’en avais besoin mais j’essayais de ne pas dépasser 10-15 minutes à chaque fois. A la fin du premier semestre j’étais tellement épuisée que je faisais des petites siestes de 20 minutes après manger.

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?

Déjà ne pas s’inquiéter si le début de l’année est difficile et qu’on a l’impression de ne pas y arriver, c’est le cas de tout le monde car ce sont des matières difficiles. Personnellement je regrette de ne pas avoir eu quelqu’un qui me guide au début en me disant comment travailler et organiser mon emploi du temps, l’idéal serait donc de pouvoir parler à des deuxièmes années avant la rentrée pour qu’ils vous donne des pistes dès le début.
Essayez de vous trouver un groupe d’amis, c’est vraiment important pour le moral même si vous préférez travailler seul. Dans le cas contraire ou vous auriez déjà pleins d’amis avec vous en rentrant en Paces faites attention à ne pas vous faire piéger par ça, tout le monde n’est pas fait pour le travail en groupe ! Il vaut mieux travailler seul si l’on est plus efficace, vous pourrez vous retrouver aux pauses.
Je pense qu’il est nécessaire de faire le maximum d’entrainement et donc d’utiliser tous les supports (DVD, fiches de cours) et tous ce que propose la fac (Sépi, tutorats).
C’est important aussi de garder du temps libre pour soit ne culpabilisez pas pour ça, il vaut mieux travailler 8h efficacement et s’autoriser une sortie le soir que 13h inefficaces !

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?

Je ne pense pas avoir eu quelque chose en plus par rapport aux autres étudiants, j’étais juste très organisée, toutes mes journées étaient planifiées ce qui me permettait d’avoir du temps libre et d’être le moins possible en retard.
Ce qui m’a probablement permis de réussir aussi bien et de gagner 150 places c’est d’avoir gardé le moral tout au long du deuxième semestre et d’avoir un groupe soudé. Au premier semestre j’avais beaucoup de questions sans réponse et j’étais incapable de savoir si j’avais juste ou pas au concours. Au deuxième semestre comme j’avais des réponses à mes interrogations je pouvais vraiment approfondir le cours. Quand j’arrivais au concours je savais que je pouvais le faire, j’étais préparée et j’étais capable de savoir à peu près mes notes au concours.

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?

Je l’ai trouvé éprouvante, le rythme était très soutenu et je suis heureuse de l’avoir réussi du premier coup car je n’avais vraiment aucune envie de revivre ça ! Les cours étaient cependant intéressant mais l’esprit concours était difficile à supporter. J’ai été déçu par le manque de reconnaissance des professeurs qu’on ne voit déjà que 2h chacun dans l’année et qui sont pour la plupart investi qu’à partir de la deuxième année. La réforme du contrôle continu correspond plutôt bien avec ma façon de travailler mais cela entraine des inégalités au concours (8 groupes, 8 concours différents, 1 numérus…), j’espère qu’à l’avenir ils trouveront un moyen d’être plus équitable.
Néanmoins j’ai rencontré des gens super et j’ai hâte de retrouver une petite promo à l’école de sage-femme à la rentrée !

Bon courage aux futurs première année, c’est une année difficile mais pas insurmontable !

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?

J’ai lu beaucoup de témoignages sur ce site avant de commencer la Paces et cela m’a vraiment aidé à me dire que je pouvais le faire en cherchant des profils qui me ressemblent !

1 COMMENTAIRE

  1. Salut, merci pour ton témoignage. J’aimerais savoir si l’on peut se procurer les polycopiés des cours à venir (ou des années passées) et si le tutorat est payant ? Merci !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here