Sommaire de l'article

Coraline O, en 2e année de Médecine en Corse nous parle de son parcours et du vécu de sa PACES

Quelle année était votre PACES, quel était son numerus clausus ?

2017 – 2018, Corte / 2017-2018

Votre bac, votre spécialité et votre mention ?

Bac S, spé maths, mention bien

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?

Doublante

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?

Médecine 28eme/Pharmacie 13eme/Dentaire 15eme/Maïeutique 8eme

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?

Au lycée, j’etais plutôt assidue mais je faisais le minimum. En cours j’écoutais beaucoup mais à la maison je ne travaillais que les cours pour le lendemain. Je prenais rarement de l’avance.

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?

J’habitais toute seule dans un appartement d’une résidence étudiante.

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?

J’habitais à seulement 500m de la fac donc j’y allais à pied. Ça me faisait ma petite marche de la journée puisque j’y allais le matin, je rentrais le midi, je repartais, et je rentrais le soir.

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?

J’ai grandi sur Angers mais j’ai décidé de faire ma paces en Corse donc les débuts n’ont pas été faciles. Malgré tout, la fac n’est pas très grande, et l’amphi dans lequel on avait cours était toujours le même, donc j’ai vite pris mes marques.

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?

Avant de rentrer en paces, je n’ai fait que lire et relire des témoignages sur « réussir ma paces » et prendre tous les conseils que je pouvais auprès de personnes qui sont passées par ce concours.
Entre les deux années de paces, je n’ai fait que relire les cours que j’avais le moins travailler durant l’année, durant le mois d’août mais ce n’etait que 2/3h par jour. Je ne voulais pas m’epuiser avant d’attaquer l’annee.

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?

La première année de paces, je faisais mes allers/retours à la fac à pied. Et j’allais à la piscine tous les dimanches matins pendant 1h.
La deuxième année, je faisais toujours les allers/retours et je me suis inscrite dans une salle de sport où j’allais aux cours collectifs. J’y allais en general 2 fois par semaine, c’etait des cours de 45min donc je me réservais 1h dans mon programme. L’avantage d’un cours c’est que je savais combien de temps ça me prenait. Si je travaillais efficacement, je pouvais enchaîner 2 cours donc rester 1h45/2h, mais si je voyais que j’avais beaucoup de travail, je n’y allais pas du tout. J’adaptais en fonction de mon travail. Je ne prenais pas le risque d’avoir du retard. Je ne prenais pas le risque non plus de devenir inefficace donc quand je ressentais le besoin d’aller me défouler, j’y allais. Tout est une question d’organisation.

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?

Les seules « sorties » que je m’autorisais, c’était un restaurant avec mes parents et ma sœur quand ils venaient me voir. Ils venaient toutes les 5 à 6 semaines et je m’autorisais une soirée + une demi journée avec eux. Sinon, le midi je regardais un épisode d’une série de 45/50 minutes. Et un soir par semaine (le vendredi ou le dimanche) j’appelais ma famille après ma journée de travail, mais il fallait toujours que j’ai tout fini ce que je comptais faire.

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?

Non aucun membre de ma famille ne travaille dans le milieu médical, ni du côté de ma mère, ni du côté de mon père.

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?

Le sommeil est primordial, c’était le critère principal de mon efficacité. Je calculais toujours le nombre d’heures de sommeil que j’allais avoir et j’en ai conclu que 8h est l’idéal. Après, il m’arrivait parfois voire souvent de me réveiller en pleine nuit mais au moins j’etais la tête reposée dans mon lit. J’essayais toujours de me rendormir. Ne tomber pas dans le piège de vous dire « c’est bon je ne dors plus là de toute façon donc je vais bosser ». Oui c’est vrai que s’il est 6h30, que votre reveil sonne à 7h et que vous vous sentez en forme, allez y, levez vous. Mais si c’est au beau milieu de la nuit, non, ne le faites pas, même si vous tournez en rond pendant un certain temps. Respirez, pensez à des choses que vous aimez, rendormez vous et votre corps (et surtout votre cerveau) vous remerciera. Ne négligez JAMAIS le sommeil.

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?

Je travaillais entre 10h et 12h par jour. Chaque fin de semaine je faisais mon programme pour la semaine suivante et je planifiais entre 10 et 12h de travail dans la journée. Comme je ne supporte pas ne pas finir ce que je me suis fixée, je pouvais travailler + mais sans jamais m’épuiser. A l’inverse, si j’avais fini mon programme de la journée, je prenais du temps pour faire encore + de qcm ou bien me reposer. Bon, j’avoue que ça n’arrive pas souvent ce cas…

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?

Je suis quelqu’un qui ne supporte pas travailler en groupe, donc je n’allais jamais (ou très très très rarement) à la BU. Certains amis me l’ont d’ailleurs reprocher, que je ne voulais pas travailler avec eux pour ne pas les aider, mais non c’est juste que je n’arrive pas à travailler avec du monde autour de moi. Alors surtout écoutez vous et ne vous laissez pas influencer.
En ce qui concerne l’apprentissage, je retapais bien mes cours apres les avoir écoutais en amphi, puis je les lisais à voix haute, assez lentement, avec des gestes. Je suis assez expressive. Et chaque soir je faisais ça. Si j’avais le temps, je relisais les cours des jours précédents.
Le week-end, je relisais tous les cours de la semaine, bien sûr pas à la va vite, il faut prendre le temps de comprendre, d’analyser. Et je faisais des qcm en fin de journée.

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?

Je n’ai fait des fiches que pour la physique, la chimie et les mathématiques avec toutes les formules. Pour moi, les fiches ne servent pas à grand chose dans les autres matières puisque c’est du par cœur et que le moindre détail est important.

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?

Comme je l’ai dit précédemment, je travaillais seule. La seule chose que j’ai fait en groupe c’etait poser des questions entre notre groupe d’amis (on était 7), et débattre s’il y avait des désaccords.

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?

J’ai toujours travaillé chez moi. Les seuls moment où j’allais à la BU c’etait pour aller chercher des livres qui pouvaient me renseigner, mais je n’ai travaillé qu une seule fois à la BU et ce n’est pas pour moi.

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?

J’etais inscrite au tutorat oui. On avait une plateforme numérique où ils nous mettaient des qcm chaque semaine sur les cours qu’on avait eu durant la semaine. Ensuite, je posais assez souvent des questions par mails (au tutorat) puisqu’ils sont tous sur le continent, et j’avais toujours une réponse. Ils venaient juste pour les concours blancs qui étaient toujours très bien organisés. Le tutorat est vraiment utile je pense, c’est rassurant de savoir que certains ont vécu la même chose et peuvent nous aider, rassurer et motiver.
En ce qui concerne la prépa privée, je n’y étais pas donc je ne peux rien dire dessus.

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?

Les seuls classements que nous avons eu c’etait ceux des concours blancs. On avait jamais de colles.
En première année, je n’ai fait aucun des 2 concours blancs.
En deuxième année, au concours blanc du 1er semestre, je me suis classée 14eme et à celui du 2eme semestre, je me suis classée 5ème.

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?

Non, le retard était ma pire hantise, je déteste ça. Donc je n’avais jamais de retard. Et c’est très rassurant de ne pas en avoir. Au pire si vous en avez, essayez de le rattraper le plus vite possible, et surtout de ne pas l’accumuler.

Quel était votre rythme de travail ?

Mon rythme de travail était assez intense. Je ne prenais des pauses que de 5 minutes toutes les 2h, et une pause de 1h à midi. Même le soir, je mangeais en travaillant. Après, chacun doit s’ecouter. J’arrive à rester longtemps concentrée donc j’en profitais pour ne pas m’arrêter mais il est vraiment important de s’ecouter et de ne pas forcer quand le travail devient inefficace et non productif.

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?

J’ai toujours fait des sports en compétition donc de base j’ai un esprit plutôt compétitif. Pour le coup, là j’etais vraiment dans ma bulle avec un mental de guerriere. Après, il faut savoir qu’on est avant tout en compétition avec soi même. On réalise de quoi on est capable et jusqu’où on peut aller. Donc oui, il y a la compétition avec les autres mais n’oubliez jamais qu’il faut être meilleur que les autres donc ne perdez pas votre temps à leur mettre des bâtons dans les roues, ça ne sert à rien.

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?

Je suis de nature très très très stressée. Donc ça n’allait pas s’arranger en rentrant en paces. Mais le plus important c’est de le gérer ce fichu stress. Mes parents m’ont toujours dit « si tu apprends bien, il n’y a pas de raison de stresser, tu dois avoir confiance en tes capacités ». Et c’est vrai, plus vous allez apprendre, plus vous aimerez apprendre, plus vous avancerez dans votre travail, plus vous serez sereins le jour j. Il faut se faire confiance, sans tomber dans l’excès bien évidement. Le stress doit être positif, il doit toujours vous pousser à dépasser vos limites, c’est comme dans le sport.

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?

J’etais tres concentrée en cours, quitte à me mettre seule devant. C’est primordial d’écouter en cours, c’est déjà une bonne partie du travail effectué. Et dès la moindre question, on la note et on descend demander une réponse au prof.

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?

J’ai pris tous mes cours sur l’ordinateur, je faisais ma propre mise en page, et j’appréciais lire mes cours. Les cours complexes, à par cœur, je les ai enregistré puis je complétais à la maison, les mots qu’il me manquait.

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?

Oui, les annales sont très importantes. Il faut les faire et les refaire. Mais bien sûr, il faut maîtriser le cours avant.
Si vous sentez que vous faites souvent les mêmes erreurs, faites une fiche erreur, vous noter les notions sur lesquelles vous buttez. Et vous reliser cette fiche tous les jours, puis vous recommencez les annales une semaine après environ.

Comment était organisée votre journée ?

Je suis quelqu’un du matin donc je me réveillais à 6h du matin, je prenais mon petit déjeuner calmement, je me préparais et à 6h45 je commençais à travailler. Ensuite je partais de chez moi vers 8h45, pour les cours qui commençaient à 9h. On avait cours de 9h à 12h. Je rentrais déjeuner chez moi, ensuite je commençais à retaper les cours de 13h à 13h45. Je repartais pour les cours de 14h à 16h (ou 17h). Je rentrais, je commençais à travailler à 16h15 (ou 17h15), jusqu’à 21h. Puis j’allais sur mon portable dans mon lit jusqu’à 21h30/45. Toujours 22h je devais dormir.
Les week-ends c’était pareil, je travaillais de 6h30 à 20h30/21h avec 1h de pause à midi.

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?

Le principal conseil que je pourrais donner c’est de toujours rester motivé. Si vous avez un objectif en tête, faites tout pour l’atteindre pour ne jamais rien regretter.
Ensuite, soyez organisé, planifiez vos journées, ne laissez rien vous déconcentrer.
Enfin, n’écoutez pas ce qu’on dit autour de vous, et ayez le bon groupe d’amis. Rien ni personne ne doit vous déstabiliser. Vous êtes seul contre eux tous.

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?

La détermination. Je n’ai jamais perdu mon objectif de vue. Chaque matin je me levais en me disant « c’est maintenant ou jamais ». C’est un rêve d’enfant d’être médecin et je ne voulais surtout pas regretter de ne pas mettre donner assez de moyens. Battez vous pour ce que vous voulez devenir.

(Doublant uniquement) Qu’est ce qui a contribué selon vous, à votre redoublement ? Quels enseignements en avez-vous tiré pour in fine, réussir ?

Le redoublement nous pousse à dépasser nos limites, et nous fait surtout grandir je trouve. Quand on sort du lycée, on n’a pas vraiment conscience de certaines choses, donc on gagne en maturité en redoublant. Et on réalise que 2 ans c’est pas insurmontable, et c’est peut être un mal pour un bien, puisqu’on assimile encore plus de notions.

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?

Cette année est difficile, intense mais si on se donne les moyens et qu’on fait les bons choix et les bons sacrifices, le travail paiera. Ce n’est qu’une voire deux années d’acharnement donc faites du mieux que vous pouvez.

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?

Ce site est parfait pour se rassurer avant comme pendant l’année. On se dit que d’autres ont surmonté ça donc pourquoi pas moi? Les témoignages complets sont vraiment appréciables à lire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here