Sommaire de l'article

Caroline S, en 2e année de Pharmacie à Poitiers nous parle de son parcours et du vécu de sa PACES

Quelle année était votre PACES, quel était son numerus clausus ?

2018 – 2019, 72 (pharmacie)

Votre bac, votre spécialité et votre mention ?

Bac S. Spécialité SVT. Mention « très bien »

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?

Primante

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?

Concours PACES. Classée 47 ème en pharmacie.

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?

Au lycée, j’étais très assidue mais moins que pendant mon année de PACES. J’avais déjà un rythme de vie qui me préparait bien à cette année car j’étais en sport-études.

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?

J’habitais seule, dans une cité universitaire (autant vous dire que ce n’était pas toujours facile…).

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?

12 minutes à pied, 5 minutes à vélo.

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?

La fac de Poitiers n’étant pas très grande, j’ai rapidement trouvé mes repères.
De plus, les cours magistraux pour les étudiants en première année se déroulaient toujours dans le même amphithéâtre : l’amphi Debré (le plus imposant de la fac !).

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?

Pendant l’été précédant la PACES, je n’ai pas ouvert un seul livre la concernant !
J’ai seulement feuilleté un flyer présentant la PACES et les matières étudiées afin d’acheter les bonnes fournitures et d’organiser le tout.
Profitez de votre été à fond !!! Car après, c’est parti pour plusieurs mois de travail d’arrache-pied…

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?

J’avais hâte de répondre à cette question car… Oui, j’ai continué le sport en PACES ! Et beaucoup, même !
Avant d’entrer en PACES, j’étais en sport-étude athlétisme et je ne me voyais vraiment pas stopper le sport. Je me suis toujours dit que pendant une année comme celle-ci, le cerveau a besoin de s’aérer et le corps de se défouler !! Et je ne regrette vraiment pas d’avoir continué.

Je m’entraînais environ 5 x /semaine et je me rendais à des compétitions d’athlétisme à une fréquence de 2 x /mois. Mais j’étais très organisée. Je révisais pendant les longs trajets et j’avais un planning millimétré.

En gros, mes journées se résumaient à : 3h de cours le matin (8:00-11:45) / entraînement (12:00-13:30) / au bouloooot (14:15-20:00).

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?

Hormis l’athlétisme, je n’avais aucun loisir pendant ma PACES. Ma vie se résumait à : travailler-courir-manger-dormir. C’était une routine.

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?

Aucun professionnel de santé dans mon arbre généalogique !

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?

Là-dessus, ça variait beaucoup car il m’arrivait parfois de travailler jusqu’à tard le soir (23:00/minuit). Le matin, je me levais toujours à 6:45.
Donc, je dormais entre 7h et 8h / nuit. Cela me suffisait, mais parfois, ça piquait un peu le matin en amphi !
Le sommeil est très important en PACES. Ne le négligez surtout pas ! Et surtout, ne faites pas de nuits blanches la veille du concours.

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?

Je travaillais environ 6h / jour (sans compter les 4h de cours de la matinée).
En période de révisions pré-concours, je tournais à 9-10h / jour.

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?

Je suis très loin d’être une adepte du « par cœur » ! J’étais plutôt « relecture-entraînement-relecture-entraînement ». Selon moi, cela ne sert strictement à rien d’apprendre un cours par cœur sans le visualiser (important pour l’anatomie, par exemple) ou le comprendre (formules de physiques, etc.).

J’allais en cours le matin. J’écoutais bien les cours et prenais des notes sur les polycopiés imprimés que les enseignants mettaient en ligne (sur ces polys, ne figuraient que les diapos des profs).
L’après-midi, je relisais les cours plusieurs fois, les mettais en forme et j’enchaînais sur des QCMs (+++++++++++ surtout dans les matières comme la physique, chimie et les maths).
Le week-end, je revoyais tout le programme (depuis le début de l’année) des 2 matières qui tombaient à la colle (examen blanc du tutorat) le lundi soir. Ainsi, j’arrivais à tout revoir depuis le début de l’année par période de 15 jours. C’était un cycle.

Par ailleurs, j’étais très organisée. Pour chaque matière, j’avais un tableau où figurait chaque cours et les numéros de semaines : mon objectif était de revoir tout le programme depuis le début de l’année en 15 jours (modèle pour l’UE 2 [semestre 1] ici : https://drive.google.com/file/d/1Iw-0GiR_kkVxFPDDxR4YwMIoMRoTnujD/view?usp=sharing).

J’ai gardé la même méthode de travail pendant les 2 semestres.

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?

Je faisais des fiches récapitulatives de formules pour les matières comme l’UE3 et l’UE4 et des fiches récap’ de dates pour l’UE7.

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?

Je travaillais toujours seule sur le bureau de mon appartement. Et merci les coups de blues… Mais cela m’arrivait rarement et j’arrivais toujours à me remotiver quand cela n’allait pas !
Je n’ai jamais mis les pieds à la BU (sauf pour imprimer des documents).
Je préfère travailler seule car je suis plus concentrée et c’est comme ça que je tiens les objectifs que je me donne pour la journée.

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?

Je travaillais chez moi.

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?

J’étais au tutorat. Je n’ai pas fait de prépa privée (tout simplement parce que je n’avais pas les moyens).
Le tutorat de Poitiers est excellent, je le recommande x100000000 +++++++++
Les polycopiés sont vraiment très biens et il y a toujours des QCMs à la fin pour s’entraîner ;)
De plus, nos tuteurs organisaient des colles tous les lundis afin de nous mettre dans les conditions d’examen.

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?

Ça dépendait beaucoup des matières !
En UE3 et UE4, j’avais toujours un bon classement (dans les 300 premiers).
En UE5, j’étais toujours dans les derniers puisque ce n’est pas une matière importante à réviser pour avoir pharma.
En UE6, je galérais énormément en colle mais j’ai fini dans le NC le jour du concours !
En UE1 et UE2, je terminais généralement dans la moitié

Les colles et CCB ne sont pas forcément représentatifs des résultats que l’on obtient suite au concours !

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?

Je n’avais jamais de retard dans mes cours.

Quel était votre rythme de travail ?

Ma journée type (S1 et S2) :
– 8:00/11:45 = cours magistraux
– 12:00/13:30 = entraînement d’athlétisme
– 14:15/19:00 = révisions des cours du matin et/ou d’avant
– 19:00/21:30 = soit je récupérais les polys tut’ et rentrais chez moi pour faire ma tambouille et manger ; soit je restais au tut’. Ça dépendait de la difficulté des cours.

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?

Je dirais que j’étais plutôt dans un état d’esprit de compétition, déjà acquis dans le domaine du sport.

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?

Stressée ! Et décontractée aussi… Grâce au sport.

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?

J’étais très concentrée. J’ai une bonne mémoire auditive.

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?

Je prenais les cours à l’écrit, sur papier.

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?

Oh que oui !! En période de révisions, je faisais plus d’annales que de relecture des cours.
Les annales et QCMs sont vraiment +++++++++++++++++

Comment était organisée votre journée ?

Ma journée type (S1 et S2) :
– 8:00/11:45 = cours magistraux
– 12:00/13:30 = entraînement d’athlétisme
– 14:15/19:00 = révisions des cours du matin et/ou d’avant
– 19:00/21:30 = soit je récupérais les polys tut’ et rentrais chez moi pour faire ma tambouille et manger ; soit je restais au tut’. Ça dépendait de la difficulté des cours.

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?

Foncez et donnez-vous à fond pour ne rien regretter !
N’oubliez pas d’avoir un passe-temps (sport, lecture…) pour vous vider la tête et décompresser.

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?

J’étais motivée du début à la fin et le sport m’a énormément aidée (contrairement aux idées reçues sur la pratique du sport en PACES).

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?

C’est une année difficile, autant mentalement que physiquement. On apprend beaucoup de choses sur soi-même et sur ses limites.

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?

Ce site est vraiment génial ! Merci beaucoup !
Avant d’entrer en PACES, je lisais beaucoup de témoignages pour me rassurer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here