Sommaire de l'article

Camille, en 2ème année de Médecine à Angers nous parle de son parcours et du vécu de sa PACES

Quelle année était votre PACES, quel était son numerus clausus ?

2017 – 2018, Pour la médecine le numerus est de 187 et se découpe comme tel : 65 admis direct après écrits, 66 admis après oraux, 37 admis après semestre 3, 19 admis avec alterpass.

Votre bac, votre spécialité et votre mention ?

Bac scientifique, spé SVT, mention Bien.

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?

Primante. Il n’est pas possible de redoubler à Angers avec Pluripass (depuis la réforme). Le redoublement est remplacé par la 2ème chance en S3.

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?

Médecine : 72ème sur 131.

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?

Relativement assidue. Je n’ai jamais eu de facilités donc je travaillais beaucoup pour avoir de bons résultats.

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?

Je vivais seule car j’avais mon appartement. Mais je suis rentrée une bonne partie du semestre 2 chez mes parents car j’en ressentais le besoin.

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?

J’habitais à un quart d’heure de la fac, l’arrêt du tram étant à côté de mon appartement.

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?

Au niveau du lieu, oui très facilement. La faculté n’est pas si grande.Les amphis ainsi que les salles pour les petits ED (enseignements dirigés) sont bien indiqués. Cependant, je n’allais jamais à la fac pour les cours afin de gagner du temps.

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?

Non je n’ai pas travaillé et je conseille de bien se reposer et de profiter des vacances avant la rentrée. Je pense qu’avant la rentrée les enseignements sont encore très flous il est très difficile de se repérer et de commencer à apprendre des cours que votre parrain/marraine a pu vous donner en avance.
Je vous conseille par contre de faire la pré-rentrée avec le tutorat ou prépa privé (si vous êtes inscrit dans une). Il s’agit de 15 jours avant la rentrée pendant laquelle des tuteurs (étudiants de 2ème, 3ème année…) vous enseignent les premiers cours que vous aurez lors des premières semaines de septembre. Il ne s’agit pas vraiment de prendre énormément d’avance sur les enseignements mais plutôt de se remettre dans le bain et de commencer à trouver sa méthode de travail. Ces deux semaines se terminent par un concours blanc histoire de se familiariser avec les fameux « QCM ». Mais soyez rassurés ce n’est qu’un entrainement ! :)

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?

Non, aucune. Je ne suis pas très sportive de base et pourtant cela reste très important de sortir ne serait-ce que pendant 15 à 20 minutes tous les 2 à 3 jours pour faire une marche active ou pour courir. Mes parents me forçaient à sortir prendre l’air et ils avaient raison. Ce n’est pas une perte de temps, ton esprit sera beaucoup plus clair ensuite, le cerveau a besoin de s’oxygéner :) On reste des êtres humains après tout !

PS: Pour ceux qui seraient habitués à exercer beaucoup de sport, je vous conseille de continuer si cela n’est pas trop prenant.

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?

Non. Je n’avais pas forcément l’envie et je culpabilisais très facilement…

JE NE SUIS PAS un exemple à suivre ! Si vous être féru de cinéma accordez-vous un ciné d’1h30 toutes les semaines si cela vous permet de vous évader. Se faire plaisir c’est très important et je regrette de ne pas m’être accordée plus de temps libre, surtout que lorsque le moral n’y étais pas, j’aurais gagné du temps à sortir pour être plus efficace ensuite.

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?

Ma maman est infirmière sinon pas de médecins, dentistes ou pharmaciens dans ma famille.

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?

Le sommeil est vraiment la partie sur laquelle je faisais le plus attention. En effet, j’ai rapidement compris qu’il me fallait un minimum de 7 heures de sommeil et même si je ne me couchais pas à heure fixe, j’ai au long des deux semestres, toujours fait en sorte de respecter ce nombre d’heures.

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?

Ce fut très variable. Je n’ai jamais suivi un schéma précis de journée: lever telle heure, diner telle heure, pause à heure précise….
J’ai toujours adapté mes journées et le déroulement de celles-ci en fonction de mon état et de mon envie. De plus, les journées n’étaient pas aussi chargées en post-partiel qu’en pré-partiel :) .
Donc si il faut donner une approximation je dirais environ 13 heures de travail pour les grosses journées.

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?

Tout d’abord au niveau méthode pour « retenir » : je n’en avais pas vraiment une. Et la meilleure méthode sera la votre !

Justement, je me suis longtemps mis un stress au début car je cherchais LA méthode à adopter. Mais j’ai vite compris que la méthode des « J » ne me correspondait pas. En effet, tous les cours sont différents et certains auront besoin d’être revus plus de fois que d’autres. Donc, je réactivais plusieurs fois mes cours jusqu’au partiel mais j’adaptais le nombre de « réactivations » en fonction de la difficulté du cours. De plus mes réactivations n’étaient pas à intervalles réguliers. C’était vraiment lorsque dans mon esprit je me rendais compte que je commençais à oublier un cours, alors je le revoyais parfois très rapidement (car c’est de la réactivation). A la fin, ça devenait un automatisme. Donc ne vous inquiétez pas si cela vous parait flou au début.

Je n’allais pas en cours/ amphi. J’apprenais soit directement les cours sur les fascicules de la prépa ou diapos du prof (parfois cela suffit ). Je surlignais, entourais et répétais à voix haute. Pour certains cours, j’avais le besoin d’écouter le cours pour bien l’intégrer. Donc j’attendais qu’il soit podcasté (c’est assez rapide dans la journée ou les jours qui suivent) et je l’écoutais avec média player en accéléré pour gagner du temps.
Je regardais rapidement les annales afin de voir ce qu’attendait le prof. Ensuite, je faisais, après plusieurs réactivations, les annales en entier (TRES IMPORTANT) et je surlignais en fluo (sur mes fascicules d’annales) les QCM moins bien sus. Ce qui fait qu’avant les partiels je relisais les QCM fluotés (qui m’avaient posé problème) comme un cours que l’on pourrait revoir. Je faisais aussi des fiches spéciales « points difficiles/annales » sur word que je relisais dans les jours avant les partiels. Je conseille de faire plusieurs fois les annales dont une fois assez proche du partiel pour que le fautes soient assez fraîches dans votre esprit.

Pour les UE à calculs comme l’UE 3 (chimie organique et analytique), l’UE 4 (biophysique) et l’UE 10 (statistiques), je m’entrainais sur moodle à faire des exercices et à appliquer les formules. En s’entrainant, on acquiert un automatisme. J’affichais les formules et notions assez compliquées au dessus de mon bureau pour les retenir plus facilement.

Pour finir, je ne faisais pas les colles/concours blancs de la prépa ou tutorat car j’étais assez lente pour apprendre et j’avais souvent du retard ce qui fait que je privilégiais les annales.

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?

Je ne faisais pas de fiches pour résumer car tout est à apprendre, surtout les détails !
Mais j’en ai fais plusieurs (qui ne remplaçaient en aucun cas mes cours) pour les notions importantes sur lesquelles j’avais plus de mal à mémoriser.

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?

Seule car j’ai une mémoire auditive et j’ai besoin de réciter à haute voix. De plus, je suis vite distraite donc je n’allais pas apprendre dans des lieux type bibliothèque.

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?

Non, cf plus haut.

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?

J’étais inscrite aux deux : Tutorat et prépa privée.

Au tutorat comme à la prépa je ne suis allée ni aux colles ni aux concours blancs. Je suis très lente d’apprentissage et j’avais souvent du retard. Donc j’avais l’impression que cela me prenait trop de temps. Aussi, je n’allais pas me déplacer à des colles pour des cours que je n’avais pas encore vus.

A ma prépa, les cours étaient imprimés sur fascicules et je m’en suis beaucoup servi.

Tutorat ou prépa ? Je pense que cela est assez spécifique à la façon de travailler de chacun.

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?

Je n’y allais pas par manque de temps et je privilégiais surtout les annales ++++.

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?

Oui constamment. J’étais assez stressée au début de voir que, certains n’avaient jamais de retard. Mais il ne faut pas s’y fier : avoir du retard c’est relatif. Lorsque l’on est perfectionniste (comme moi) et que l’on a tendance à vouloir savoir parfaitement son cours il est évident que l’on aura l’impression d’avoir plus de retard qu »une personne qui apprend sans vraiment approfondir.

La chose importante est de ne pas trop stresser ! Si pour le partiel, certains passages de vos cours seront moins biens sus que d’autres :c’est normal de ne pas avoir assez de temps pour tout apprendre par cœur. Ce qu’il faut, c’est ne pas tomber dans le piège du « sur-apprentissage », ce n’est pas comme au lycée et il ne faut pas « sur-savoir » par cœur certains cours, il faut trouver la juste mesure et se dire « bon ce cours je le sais globalement maintenant je passe à un autre ».

Je gérais le retard comme je pouvais, en réduisant un peu les pauses car le retard me stressait.

Quel était votre rythme de travail ?

Mon rythme de travail était assez intense mais je pense que c’est la même chose pour tout le monde. Il ne faut pas s’inquiéter à l’avance en voyant le nombre d’heures de travail. C’est un automatisme qui s’acquiert sans vraiment s’en rendre compte. Il faut apprendre beaucoup de notions, ce qui implique de passer beaucoup d’heure à bachoter.

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?

Je n’allais ni à la fac, ni au tutorat et ni à la prépa. Donc je n’avais pas vraiment de contact avec les autres étudiants. En clair, j’étais vissée sur ma chaise de bureau à longueur de journée.

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?

Très stressée !
J’ai atteint des niveaux de stress les veilles de certains partiels qui auraient pu me faire tout arrêter. Après, il faut essayer de le gérer au mieux car trop de stress peut vous faire perdre vos moyens. Essayer d’apprendre à vous connaitre pour savoir repérer lorsque le stress arrive et mettre en place des exercices de respirations ou visualisation positive. En ce qui me concerne, le jour des partiels, j’étais relativement calme et ainsi, gérais mieux les épreuves.

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?

Je n’allais pas aux cours présentiels (en amphi) car j’apprenais directement sur les fascicules ou alors j’écoutais en podcast les cours.

–> Le petit conseil : à Angers, les cours seront podcastés quelques heures voire 1 ou 2 journées après. Je téléchargeais la vidéo et ensuite sur média player je l’écoutais en accéléré histoire de gagner tu temps car certains profs parlent assez lentement.

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?

Je ne prenais pas les cours en note puisque je n’écoutais pas la majorité des cours et que j’apprenais sur les fascicules donnés par la prépa.

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?

Oui c’est indispensable pour savoir ce qu’attend le prof et cibler les points importants du cours, pour intégrer les notions, pour repérer les pièges et apprendre de ses erreurs.
cf plus haut : méthode de travail.
Selon moi : on ne peut pas y arriver sans faire des annales !

Comment était organisée votre journée ?

J’ai déjà précisé plus haut qu’aucune journée ne se ressemblait. Je ne me levais et me couchais presque jamais à la même heure, ainsi que pour mes pauses et repas.
Je m’écoutais et j’écoutais mon corps.
C’est une année déjà assez « chiante » et le fait de se faire ressembler toutes les journées avec une routine réglée à la demi-heure près ne m’allait pas du tout. Je changeais de planning en pleine journée car inutile de s’acharner à apprendre un cours lorsque l’on voit que notre attention diminue. Il faut être stratégique et improviser afin de gagner en productivité et efficacité.

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?

Je vais résumer les conseils les plus importants pour moi :

1- Être entouré ! Famille, amis, parrain ou tuteurs. Sans mes parents, j’aurais arrêté depuis septembre. On se sous-estime rapidement, donc avoir un entourage proche derrière vous pour vous encourager et vous motiver avant un partiel c’est très important. Le moral c’est ce qui vous fera tenir …. comme on le dit si bien « La paces ce n’est pas un sprint mais un marathon ».

2- Ne pas se comparer aux autres, ne pas se laisser déstabiliser. Vous avez votre méthode de travail, votre planning, votre façon de vivre…. Vous aurez l’impression que votre voisin sera plus fort que vous , qu’il aura plus d’avance, une meilleure méthode de travail et j’en passe. Sauf que vous vous connaissez (votre méthode vous correspond alors gardez-là ), et vous savez ce que vous valez :)

3- une hygiène de vie à surveiller. Si vos parents peuvent, demandez-leurs de vous apporter à manger dans la semaine pré-partiel lorsque le temps est compté. Sinon je vous conseille de manger le plus équilibré possible même lorsque la faim n’y est pas forcez-vous… le cerveau c’est une batterie que l’on recharge. Ensuite je le re-précise bien dormir le nombre d’heures dont on a besoin , faire une sieste pour ceux qui y arrive (je n’ai jamais réussi – -‘) et s’accorder des pauses dont au moins une devra être dédiée à prendre l’air (votre cerveau a besoin d’oxygène).

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?

Ce qui m’a fait réussir par rapport à d’autres je dirais que c’est également ce qui aurait pu me faire rater : le stress.

J’étais très stressée ce qui peut paraitre handicapant mais c’est ce qui d’un autre côté me forçait à me lever , à bosser des heures et à ne pas aller me recoucher lorsque j’en avais vraiment envie… ça a été mon principal moteur et d’un autre côté mon pire ennemi, donc choisissez le bon stress pour vous motiver et mettez de coté le mauvais stress qui peut vous paralyser.

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?

Je l’ai mal vécu parce que je me mettais beaucoup de pression. Je reste persuadée que beaucoup d’étudiants peuvent vivre cette année plus sereinement que moi en prenant un peu plus de recul sur ces études. C’est une année difficile et vous allez vouloir arrêter plus d’une fois mais accrochez-vous ! Donc prenez votre mal en patience, faites des sacrifices car ça vaut vraiment le coup. :)

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?

Très très bien j’ai lu plusieurs témoignages avant de commencer pendant l’été et je m’étais promis que si je réussissais je témoignerais à mon tour afin d’aider les futurs carabins ….

Un petit mot pour finir …. « Il n’est pas d’obstacle que la persévérance et le courage ne surmontent. » :) donc tenez bon et faites vous la promesse que oui vous aussi vous témoignerez à votre tour !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here