Sommaire de l'article

Ave Jackson, en 2ème année de Médecine à Toulouse nous parle de son parcours et du vécu de sa PACES

Quelle année était votre PACES, quel était son numerus clausus ?

2017 – 2018, 84 pour médecine

Votre bac, votre spécialité et votre mention ?

Bac S, spé maths, mention très bien

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?

Doublante

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?

Je n’ai passé que médecine puisque c’était la seule filière qui m’intéressait et j’ai été classée 55ème en doublant.

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?

Jusqu’à la fin de ma 2nde, j’avais plutôt des facilités, je n’avais pas besoin de forcer beaucoup pour m’en sortir largement. Mais à partir de la 1ère S, j’ai vraiment appris à travailler, donc assidu

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?

J’habitais chez mes parents.

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?

25-30 min sans embouteillages… Mais avec les bouchons, plutôt 45 min-1h.

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?

Au début, c’était assez difficile. J’ai toujours du mal avec les changements, ça a toujours été comme ça dans ma scolarité. Donc comme d’habitude au début j’ai été un peu désorientée mais j’ai quand même pris facilement mes marques au bout de quelques jours/semaines.

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?

En primant, absolument pas. J’ai fait la pré-rentrée du tutorat en primant (qui commençait fin août) mais j’ai pensé que je devais profiter à fond de mes vacances avant ça et de toute façon je n’avais pas de support pour travailler.

En doublant, les 2 dernières semaines d’août j’ai recommencé à travailler un petit peu, mais pas tous les jours et entre 1h et 3h grand max. Je voulais encore une fois profiter à fond de mes vacances avant de reprendre cette longue et douloureuse année, mais ça m’a quand même permis de prendre une petite avance, que j’ai gardée tout le long du semestre.

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?

J’ai continué l’équitation, parce que c’était vraiment une manière de me défouler, c’était nécessaire. Mais je ne la pratiquais plus qu’à mi temps, donc en fonction des exams et des semaines très chargées, j’enchainais plusieurs semaines d’affilée en début de semestre puis je n’y allais plus pendant les révisions par exemple.

Donc au niveau de la fréquence, si je devais faire une moyenne, je dirais 2 fois par mois.

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?

De temps en temps, je me permettais un restau avec des amis ou mon copain. Il venait souvent me voir le soir chez moi, même si je travaillais, c’était toujours bien d’avoir une présence et un soutien.

J’ai fait une ou 2 soirées en primant, ou je rentrais à 00h max, mais en doublant, beaucoup moins. Je ne sortais quasiment pas sauf pour manger quelque part ou autre, pour ne jamais perdre trop de temps.

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?

Mon grand père était médecin, mais il habite loin et n’a en aucun cas influencé ou aidé mon année. Sa fierté et sa joie quand j’ai réussi, par contre, étaient mémorables!

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?

Entre 6 et 8h…. Je dépassais très rarement les 8h. Le plus souvent je faisais 7h, mais il y a des nuits pendant les révisions où j’avais l’impression que je ne pouvais pas me permettre autant.

Par contre, le sommeil, c’est PRIMORDIAL! Je ne passais jamais sous la barre des 6h, et d’après certains, ce n’est déjà pas suffisant! Il faut absolument dormir, et bien dormir, pour être efficace.

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?

En doublant, j’ai beaucoup plus travaillé qu’en primant, parce qu’en primant j’etais de l’apres midi et j’ai eu du mal a trouver un rythme convenable. En étant du matin, c’était plus simple.

Dans l’année, en doublant, je finissais à midi donc je travaillais (sans compter les 4h de cours) entre 7h et 9h.
Pendant les révisions, plutôt entre 10h et 13h.

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?

En primant, j’avais écrit et imprimé tous mes cours. Donc je les lisais en les surlignant (avec un code couleurs), puis je relisais les passages et quand j’avais l’impression d’avoir intégré, je passais a la suite. A la fin du cours des fois, je relisais certains passages.
En début d’année, je revoyais mes cours précédents mais je me suis vite sentie submergée donc c’étaient surtout les semaines de révisions qui me permettaient de revoir. Je faisais tres peu de qcm, pas assez, d’ailleurs. Je faisais très peu de fiches, par manque de temps.

En doublant, j’ai commencé pendant l’été pour prendre de l’avance, je relisais mes cours avant d’y aller, ce qui me permettait de les revoir pendant le cours, et l’après midi même (donc 3 lectures). Je faisais des fiches sur certains cours. Parfois quelques qcm.
Mais même en doublant, pendant l’année, je n’ai pas fait tant de qcm que ça. Pour moi, faire des qcm sans savoir très bien son cours était inutile donc je revoyais sans arret les cours et quand je pouvais, je faisais quelques qcm pour voir ce qu’attendaient les profs et pour m’entraîner aux techniques de certains exos (dans certaines matières, c’est indispensable!!!!).

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?

En primant, peu. En doublant, des que je sentais le besoin de résumer un cours qui me semblait difficile à apprendre ou important a retenir, je le fichais, sur des petites fiches bristol que je pouvais trimballer partout et relire à tout moment. Cela m’a énormément aidée.

J’utilisais des couleurs et j’espaçais bien les phrases pour que ça me donne envie de lire, tout en résumant au maximum pour avoir l’impression d’avoir fait une fiche utile.

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?

J’ai surtout travaillé seule, chez moi. En doublant j’allais beaucoup à la BU pour me motiver et me forcer à bosser (surtout en fin d’année), et j’avais un binome donc parfois on travaillait toutes les deux a la BU.

Par contre, c’est très important davoir quelqu’un sur qui on peut compter. Si on a une question, cette personne peut parfois nous répondre et inversement, et un soutien moral, c’est indispensable. Je sais que je n’aurais pas tenu ces 2 ans sans mon binôme. Attention de bien choisir sa personne de confiance par contre, Ça reste un concours…

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?

En primant, quasiment tout le temps chez moi.

En doublant, au début surtout chez moi et au fur et à mesure que l’année passait, j’allais de plus en plus à la BU (sauf quand j’en avais vraiment marre d’être seule à la BU et que j’avais besoin de rentrer). Ça me permettait de me motiver et surtout de me motiver a ne rien faire d’autre que bosser. La BU m’a beaucoup aidée en doublant.

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?

Tutorat! Déjà parce que la prépa, ça coûte une blinde, sans avoir forcément de certitude sur l’issue de l’année. Je connais des gens qui ont dépensé une fortune pour au final n’avoir rien au bout de 2 ans.

Et certaines personnes du tutorat peuvent vraiment nous aider, ils sont pleins de bonnes intentions et ne sont là que pour t’aider, et rien d’autre!

Moi, le tutorat m’a suffi, mais mon binôme avait une prépa et pense vraiment que ça l’a aidée à être bien préparée et que ça l’a forcée à travailler sans se décourager.

Je ne peux rien recommander parce que ça dépend complètement des gens, je sais juste que moi, je n’en ai pas ressenti le besoin, et surtout que je n’en avais pas les moyens (donc par contre ce n’est pas très équitable….)

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?

En primant, au début ça allait, puis après pas du tout! C’était compliqué. En doublant je me suis améliorée et j’étais très souvent bien classée.

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?

En primant, tout le temps. C’était compliqué parce que je prenais mes cours mais je n’arrivais pas toujours à suivre donc je passais beaucoup trop de temps à réécouter les profs parler et à renoter. Je le rattrapais les week end et surtout pendant les révisions mais forcément, ça n’aidait pas trop puisqu’il me restait peu de temps pour revoir les premiers cours.

En doublant, je n’avais jamais de retard parce que j’ai commencé l’année avec de l’avance donc au premier semestre j’avais toujours fait la semaine avant qu’elle soit terminée.
Au 2ème semestre, je n’avais pas d’avance mais je n’avais jamais de retard non plus, en général je le rattrapais le vendredi après midi et le week end je m’avancais pour la semaine d’après ou je m’entrainais, ou je revoyais des cours d’avant.

Quel était votre rythme de travail ?

Un rythme SOUTENU! La PACES, c’est un marathon. C’est difficile à tenir, en primant d’ailleurs, j’avais un peu baissé les bras a la fin de l’année vu que je savais déjà que c’était foutu.

Mais en doublant je n’avais pas le choix donc je continuais. Tres peu de temps pour moi.

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?

Je n’ai absolument pas l’esprit de compétition! La PACES, ça met la pression mais je suis quelqu’un d’altruiste. Après je n’aidais pas tout le monde bien sur, surtout mon binôme et quelques autres copines. La plupart des gens fonctionnent comme ça heureusement.

Pour moi, je n’étais pas en compétition avec les autres, j’étais en compétition avec moi même. Faut voir ça comme une manière de se tester.

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?

Je ne suis pas quelqu’un de très stressée. Je n’irais pas jusqu’à dire décontractée mais à part l’heure avant l’examen, je ne stressais pas trop. On a souvent des petits moments où on se dit « ohlala mais comment je vais faire » mais je ne m’accrochais pas à ça.

Pour ceux qui sont très stressés, faut absolument apprendre à gérer son stress. Il faut le transformer en atout plutôt qu’en défaut!

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?

En cours, en primant j’étais très concentrée puisque je devais tout noter.

En doublant, au début de l’année, j’étais concentrée puisque j’essayais de revoir le cours en même temps, avec le prof. Mais plus l’année passait, plus j’étais dispersée… Je papotais souvent avec mon binôme! Pas bien! Mais souvent on se reconcentrait heureusement.

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?

Je prenais mes cours sur ordinateur, avec mon portable qui enregistrait. Je ne me voyais pas faire sans, j’avais l’impression qu’il fallait que je note tout et qu’il m’en manquait toujours. Les explications me permettaient de mieux comprendre. Mais je suis un peu stricte a ce niveau là et ça m’a fait perdre beaucoup de temps en primant. (En doublant j’avais déjà tous mes cours imprimés, et si besoin je notais quelque chose à rajouter au stylo sur le côté de la feuille)

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?

Pendant les semaines de révisions, carrément! Sinon le reste de l’année, quasiment jamais. Les annales sont trop rares, donc il faut bien les garder pour les révisions, c’est précieux!

Comment était organisée votre journée ?

Je me levais entre 6 et 7h pendant les révisions, je travaillais jusqu’à ce que je mange (en faisant une pause le matin de 20 min a peu près), puis je mangeais, je faisais un pause d’1h-1h30 pour manger, parfois un peu plus, c’était la que c’était le plus dur, pour reprendre. Puis je m’y remettais, petite pause de 15 min puis jusqu’à ce que je mange le soir. Et après je mangeais, me douchais et je rebossais 1h ou 1h30.

Les révisions c’était le plus dur. Sinon dans l’année, hors td, je me levais, j’allais en cours de 8h a 12h, je mangeais jusqu’à 13h max, j’allais à la BU, je travaillais jusqu’à 20h, je rentrais, mangeais, me douchais et je bossais 1h avant de dormir.

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?

Tout d’abord, réfléchissez bien à l’orientation que vous voudrez prendre après votre PACES. Beaucoup changent d’avis en cours d’année.

Tout est démotivant mais faut garder la rage de vaincre. Il faut une part d’égo pour se motiver et se forcer même quand on pense qu’on ne veut même plus faire ces études. Faut vouloir se le prouver à soi même.

Notez bien vos cours. Si possible faites des fiches sur ce qui vous semble très très important. Revoyez les le plus possible et entraînez vous aux qcm mais après avoir bien appris votre cours.

ALLEZ AUX TD!! Essayez de les faire en avance, en primant je n’avais pas le temps et je le regrette. Les td sont pour moi la clé de la réussite puisque les qcm qu’on nous donne sont faits par les profs, et les profs de td peuvent bien vous expliquer les exercices, vous faire comprendre vos erreurs. Les td m’ont appris toutes les méthodes pour les exercices un peu compliqués.
Pendant les révisions, je les refaisais pour être sûre d’avoir gardé la technique et ça me faisait un entraînement en plus pendant les révisions.

Ne vous isolez pas. Avec vos amis, c’est compliqué mais surtout restez proches de votre famille, en ce qui me concerne, cela m’a énormément aidée, ils m’ont soutenue a fond, SANS ME METTRE LA PRESSION, je me la mettais déjà bien suffisamment moi même!! Si vos parents ne comprennent pas ça, essayez de leur dire gentiment que ça ne vous aide pas…

Ne vous dévalorisez jamais. Ne vous rabaissez jamais. C’est un concours extrêmement difficile et même si tout le monde n’y arrive pas, cela ne veut absolument pas dire que les autres étaient moins doués ou même qu’ils ont moins travaillé. Certes, certains ont des facilités. Mais il y a une grosse part de chance. Et ça ne veut pas dire que ça en fera de meilleurs professionnels de santé que vous, rappelez vous en. Si vous le voulez, vous le pouvez.

Ne lâchez pas. C’est long, dur et chiant. Vous en aurez marre, parfois vous n’en pourrez plus. Mais vous vous rendrez compte qu’on en peut toujours. Encore plus quand on a vraiment envie de quelque chose.

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?

Je pense pas avoir des dons ou capacités particuliers…. Je sais juste que quand je veux réussir quelque chose, je vais au bout, quoi qu’il arrive. Je pense que c’est ma fierté qui m’a aidée.
Et aussi, je sais bien gérer mon stress, je le rends bénéfique et ça c’est très important.

(Doublant uniquement) Qu’est ce qui a contribué selon vous, à votre redoublement ? Quels enseignements en avez-vous tiré pour in fine, réussir ?

Je pense que le fait de prendre trop de temps à reprendre et réécouter mes cours en primant a beaucoup joué. De plus, j’ai eu pas mal de soucis personnels, mais ca heureusement ca n’arrive pas a tout le monde.

Je pense aussi que le fait de passer du matin en doublant m’a bien aidée parce que j’avais l’impression d’avoir beaucoup plus de temps pour travailler. Et puis bien sur, en ayant tous les atouts de mon côté, j’ai tout donné, j’ai encore et bien plus travaillé, et jusqu’au bout.

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?

On va pas se mentir…. c’est pas une partie de rigolade. On en peut plus, on se sent seul et déprimé. Mais ça m’a quand même appris à travailler 10x plus et donner le meilleur de moi-même sur la durée. Une fois que c’est terminé, on est quand même hyper fier de soi et surtout content que ce soit fini. Mais évidemment, c’est difficile, moralement et physiquement.

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?

Je lisais les témoignages il y a 2 ans en espérant un jour pouvoir écrire le mien! Cela m’avait bien aidée à l’époque pour me donner une idée de ce qui m’attendait, et je suis ravie de pouvoir partager mon expérience à mon tour à des courageux qui s’apprêtent à faire la même chose!! Bon courage!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here