Sommaire de l'article

Aurore D, en 2ème année de Médecine à Antilles nous parle de son parcours et du vécu de sa PACES

Quelle année était votre PACES, quel était son numerus clausus ?

2016 – 2017, 120

Votre bac, votre spécialité et votre mention ?

Bac S-SVT section Eurocaraïbéenne . Mention Bien.

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?

Triplante

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?

Uniquement médecine. Classée 17ème.

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?

Plutôt dilettante. Je me contentais du minimum de travail.

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?

Chez ma mère.

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?

En moyenne 20 minutes (voiture)

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?

J’ai trouvé mes repères à la fac assez facilement, l’université des Antilles n’étant pas immense non plus. Au niveau des cours également, la procuration des cours et des emplois du temps était assez simple.

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?

Je n’ai pas du tout travaillé mes cours en avance, ni primante, ni doublante… ni triplante !!
Je voulais le faire en étant doublante mais finalement j’ai préféré profiter de mes vacances jusqu’au bout. L’été avant mon année de triplante j’avais un job d’été et de toute façon pour moi cela ne servait à rien de commencer plus tôt car les cours du premier semestre ne sont pas si dense de mon point de vue, de plus je sature assez vite donc commencer en avance n’était pas à mon avantage?

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?

En étant primante je faisais du sport en salle, j’y allais environs 4 fois par semaine.
J’ai décidé d’arrêter en étant doublante car cela me prenait beaucoup de temps:
Je sortais plus tôt de la BU pour y aller, et quand j’avais fini le temps que je rentre, que je me douche, me repose, mange etc je perdais vraiment trop de temps et en plus je n’avais plus envie de travailler le soir.

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?

Aucun loisirs, aucune sorties et aucune vie sociale malheureusement. Pendant mes années doublante et triplante, du premier jour de la rentrée jusqu’à la veille de l’examen je me rendais à la BU le matin et je repartais le soir.
Le dimanche je ne travaillais pas mais je ne sortais pas non plus; on va dire que je m’occupais de moi (mes ongles, mes cheveux etc). C’était ma pause de la semaine, ça me faisait du bien de me « chouchouter » lol.

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?

Oui; Mon parrain est médecin généraliste. Il m’a beaucoup conseillé. C’est d’ailleurs lui qui m’a encouragé à tripler.

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?

Je dormais de 23h à environ 6h donc en moyenne 6h. Mais je pouvais aller me coucher plus tard.

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?

En étant doublante et triplante je travaillais environ 10h par jours et pendant la journée. Chaque soir je me disais que je devais absolument travailler mais rien à faire je n’y arrivais pas du tout. Entre 19h et 23h mon cerveau était mort. Je n’ai jamais essayé de travailler après 23h. Mais en tout cas pendant la journée j’étais opérationnelle !!

En était primante ……. je ne faisais pas grand chose. Je n’avais pas encore compris ce qu’étais la bête PACES lol

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?

Alors déjà j’allais à la BU. J’ai absolument besoin d’une ambiance de travail. Chez moi c’était impossible.
En étant doublante, j’ai commencé par les matières que j’aimais bien puis je me suis entraînée, avec les colles et les annales, puis j’ai laissé les matières que j’aimais pas pour la fin. Au premier semestre, s’est passé, j’étais dans le numerus, au deuxième ça m’a été fatal car je ne m’étais pas assez entraînée sur ces matières que je détestais.

En étant triplante, j’ai commencé par les matières que je détestais, j’ai appris à les comprendre et à même les apprécier et ensuite j’ai appris celle que j’aimais bien que j’ai appris plus rapidement. Puis UN MOIS avant le concours je ne faisais que des colles et des annales, surtout dans les matières difficiles pour moi, et je révisais ce que je maîtrisais le moins.

Pour apprendre personnellement, j’ai besoin d’écrire beaucoup. Je ne suis pas du genre à réciter. Je lis la phrase une fois et après je la réécris.

Au niveau des pauses je n’en prenais pas beaucoup. Juste des pauses pipi environs toutes les 2h et une grande pause entre midi et deux.

Pendant mon mois d’entrainement, je révisais les cours en diagonal pendant 2h, et le reste de la journée je faisais colles et annales. A la fin de la journée je revoyais les points du cours que je ne maîtrisais pas bien.

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?

Je faisais énormément de fiches. Pas des fiches sur l’ordinateur mais sur papier.
En étant doublante je l’ai faisais sur des petites fiches bristoles. Je les ai gardé pour mon année de triplante pour la majorité. En triplante, j’en ai rajouté et refaite mais j’utilisais des grandes fiches bristol A4 pour que ce soit plus aéré et pour réduire le nombre de fiches.

Pour mes surligneurs j’avais un code couleur, je ne les utilisais pas au hasard.
Le jaune c’était pour les choses importantes à retenir (pratiquement toute la fiche était jaune lol).
Le rose c’était pour les choses très importantes, notamment les parties du cours retrouvées dans les annales.
Le vert pour les rappels.
Le plus pour les sous-titres..
etc

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?

Je travaille toujours seule, je déteste travailler en groupe.
La seule façon de me faire travailler en groupe serait de me laisser avoir les commandes, me laisser décider de qu’est ce qu’on fait et quand. Ce qui n’est donc pas une demande raisonnable ;)

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?

Comme précisé précédemment j’ai travaillé toute l’année à la bibliothèque universitaire.
Chez moi il m’était impossible de travailler. Déjà parce qu’il y a beaucoup de monde donc du bruit et également beaucoup de sujets de conversation !! Egalement parce que je suis quelqu’un de très distrait. Une simple petite fourmis sur le mur peut me distraire alors imaginez la télé, la wifi, le LIT etc.
De plus une ambiance de travail m’est indispensable; voir les autres travailler me motive.

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?

En étant primante j’étais en prépa privée car on m’avait dit que cela était indispensable pour réussir et j’ai détesté. Ils sont sensé donner une méthode de travail et finalement je n’ai rien vu de cela. On venait juste pour les colles. Le programme des colles en début de semestre est light (3 à 4 colles), puis en fin de semestre environ 12 cours à apprendre pour le samedi c’était ridicule. Je voyais mon classement à la prépa chuter et cela me décourageait totalement au lieu de me motiver. Le seul point positif je dirais c’est qu’ils faisaient des fiches. Mais à 2000 euros cela reste trop peu. Donc j’ai arrêté.

En doublante et en triplante j’essayais de faire les colles du tutorat de la fac mais la encore très déçue. Comme là les P2 ne sont pas payé contrairement aux prépas privées, ben ils ne faisaient pas beaucoup d’effort même si je sais qu’ils ont beaucoup de travail mais ceux de prépas privées y arrivaient alors…
Les corrigés des colles arrivaient toujours en retard, les tuteurs ne répondaient pas aux questions sur le forum.

Que ce soit en prépa privée ou à la fac, les tuteurs faisaient énormément de fautes dans les corrigés, ça veut dire que les classements n’étaient pas du tout représentatif !! Pareil pour les corrigés des annales. Mais finalement cela force à connaitre parfaitement ces cours pour les corriger soit même.

Peut être que si ce sont des professeurs qui s’occupent des tutorats cela aura peut être un jour un sens.

Ce que je recommande c’est de faire les colles de la prépas ou du tutorats pour vous même et non pas pour leur classement non représentatif et surtout de vérifier les réponses !!

Concernant les prépas privés elles ne sont pas indispensables pour ma part. Ça peut être une aide mais ce n’est pas grâce à elles que vous passerez. Moi j’ai préféré arrêter.
Je faisais quand même quelques colles que j’avais gardé de mon année de primante mais quand moi je le souhaitais.

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?

Non pas du tout en prépa privé. Au tutorat je faisais les colles après les dates limites donc je n’étais pas classée mais encore une fois vu que les tuteurs faisaient beaucoup de fautes dans les corrigés les classements n’étaient pas représentatifs.

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?

Comme tout le monde j’avais du retard. Après la notion de retard est relatif. Moi j’avais le temps de tout apprendre mais je trouvais que je ne révisais pas assez chaque cours. Si j’avais du retard dans une matière j’essayais de rattraper sur l’heure d’une matière que je maîtrisais assez bien.
Après je ne pensais pas que le retard soit vraiment rattrapable.

Quel était votre rythme de travail ?

Très soutenue. Pendant la période d’apprentissage j’allais le plus vite possible pour apprendre le plus de chose possible. Et pendant la période de révision je prenais plus de temps sur les points que je maîtrisais moins ou que j’avais oublié.

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?

Pas du tout dans l’esprit de compétition. Je ne m’occupais que de moi. Je n’essayais pas d’aller plus vite que quelqu’un. Je ne me comparais jamais.
Je me concentrais vraiment sur mon programme que je préparais 2 semaines à l’avance.

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?

Cela dépendait des périodes. Au début du semestre plutôt décontractée puis à l’approche de l’examen vraiment très stressée au vue du retard ou quand je voyais que je ne maîtrisais pas assez certains cours ou que mes notes aux entraînements n’étaient pas assez bonnes.

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?

Je suis allée en cours qu’en étant primante. Je dormais la majorité du temps :(
En doublante et en triplante j’allais qu’aux EDs , j’étais très concentrée, je prenais tout en notes, je me mettais plus vers l’avant de la salle, je ne cherchais pas particulièrement à être avec des gens que je connaissais.
Je préparais également les EDs la veille.

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?

En primante, j’avais acheté mes cours à un P2 et les cours n’avaient pas changé donc je ne prenais pas de notes. J’ai essayé le dictaphone mais je ne réécoutais jamais alors j’ai arrêté.

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?

En primante pas du tout, mais vous avez déjà compris que je faisais pas grand chose.

En doublante oui….mais pas assez. Et c’est d’ailleurs cela qui m’a fait rater.
Je faisais les annales que dans les matières que j’aimais au détriment de celle que je détestais (la BIOPHYSIQUE). Au 1er semestre j’étais dans le numerus clausus donc j’ai continué ma bêtise au second semestre et là ce fut fatal. Rater en étant doublante pour une matière c’était vraiment affreux. J’ai énormément regretté.

Du coup en étant triplante, non seulement j’ai fait les annales dans toutes les matières , mais en plus j’en ai fait beaucoup plus en biophysique je me suis vraiment concentrer dessus. Du coup j’ai eu 10 points de plus que l’année précédente !!

Le conseil le plus important que je pourrais donner c’est, FAITES LES ANNALES !!!!

Comment était organisée votre journée ?

(Triplante) Alors je me levais vers 6h je me préparais. Je partais pour arriver à la BU à 8h et je travaillais jusqu’à 12h.
Je prenais soit une heure soit deux heure de pause étant donné que je travaillais environ 4h sans pauses. Je mangeais avec mon copain. Ensuite soit vers 13h ou 14h je revenais travailler jusqu’à 18h30/ 19h.
En période de révision (un mois avant l’examen) je réduisais ma pause à une demi heure.
Je rentrais chez moi je me douchais, me détendais, regardais la télé etc.
Vers 21h30 j’essayais de travailler en sans grand succès en général. A 23h j’allais dormir

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?

Alors même si vous travaillez pas en avance, je conseillerais de regarder quand même le nombre de cours, de matière etc histoire de vous faire une petite idée de la gestion de votre temps et de votre programme.

Demander à des P2 comment se passe chaque matière, qu’elles sont les matières où les étudiants réussissent le moins, le plus etc. , histoire de pouvoir vous situez.

De ne pas écoutez les autres, de ne pas vous comparez à eux, d’avoir confiance en vous.

De ne pas être influençable, de ne pas vous laissez entraîner à sortir etc

De donner votre maximum pour ne pas regretter.

Surtout fait les annales , le maximum que vous pouvez c’est super super important !!

Et surtout si vous avez un échec de persévérez jusqu’au bout si c’est ce que vous voulez vraiment faire .

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?

Ma persévérance , j’ai décidé de tripler quand beaucoup on décidé d’abandonner.
Et le fait que je ne soit pas influençable et que je ne m’occupe que de moi et non pas du travail des autres.

(Doublant uniquement) Qu’est ce qui a contribué selon vous, à votre redoublement ? Quels enseignements en avez-vous tiré pour in fine, réussir ?

Je parlerai plutôt de mon triplement. En étant doublante j’étais vraiment très proche du numerus et j’étais dedans au 1er semestre d’ailleurs. J’avais de bonnes notes partout sauf dans une matière, donc je pense que c’est pour cela que j’ai été autorisé à tripler.

J’ai compris qu’il ne fallait laisser à coté aucune matière. Au contraire quand il y a une matière que l’on trouve difficile, il faut encore plus la travailler et se concentrer un peu plus dessus. Et il faut absolument absooooolument faire le plus d’annales que possible !!!

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?

La PACES est une année très intense qui m’a fait mûrir. Je suis passée de lycéenne qui foutait pas grand chose mais qui s’en sortait, à étudiante qui travaille à la sueur de son front pour avoir ce qu’elle veut et à être la meilleure possible.

Ça à été dur psychologiquement de la faire 3 fois mais cela montre que rien n’est jamais acquis complètement.

La PACES permet de découvrir ses limites.

C’est une année très forte en émotions quand on l’a prend au sérieux.

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?

C’est un super site. C’est en parti grâce aux témoignages que j’ai trouvé ici que j’ai pris la décision de tripler.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here