Anna T, en 2ème année de Médecine à Marseille nous parle de son parcours et du vécu de sa PACES

Quelle année était votre PACES, quel était son numerus clausus ?

2016 – 2017, 362

Votre bac, votre spécialité et votre mention ?

Bac S spécialité SVT mention TB

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?

Doublante

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?

Médecine : 371, Pharmacie : 138, Maïeutique : 185, Odontologie : 267, Kiné : 298

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?

J’ai toujours été une très bonne élève mais qui se reposait sur ses facilités et ne travaillait que le strict minimum.

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?

J’habitais en colocation avec mon fiancé.

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?

Environ 5 à 10 minutes selon le chemin que j’empruntais.

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?

Quand je suis arrivée à la fac, j’ai rapidement pris mes marques. En effet à Marseille, 3 amphis nous sont dédiés à l’extérieur du bâtiment de la faculté, donc difficile de se perdre en soit, et on s’habitue vite à ce nouvel environnement. La fac est assez sympa, on a tout à proximité, et voir des étudiants des années supérieures ainsi que du personnel en blouse blanche était assez motivant pour moi !

Je me suis mise dans le bain très rapidement, et dès la rentrée j’avais le rythme de travail adéquat. :)

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?

Dès le mois de juillet je me suis mise à travailler les cours que mon écurie nous avait fait passer. J’avais fait un récapitulatif de tous les chapitres que je devais travailler, et j’avais déjà mis en place une bonne petite organisation, ce qui était nouveau pour moi, ancienne lycéenne au travail assez désordonné ahah.

J’ai pu revoir certaines lacunes de terminale (même si j’ai eu un bac S, à part la SVT je suis plutôt une littéraire à la base ahaha), et avoir un aperçu des cours de PACES ce qui était quand même rassurant.

Mi août j’ai fait la pré rentrée de ma prépa, et je me suis donc forcée à acquérir le rythme de travail qui m’attendait à la rentrée. C’est comme ça que je suis arrivée le premier jour de fac, en sachant mieux travailler et surtout en étant capable d’enchainer les heures de boulot. C’était rassurant encore une fois, et j’étais motivée à bloc pour cette année qui s’annonçait difficile pour moi.

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?

En primante au premier semestre, j’avais totalement arrêté ma passion : le volley. Ca a été très dur pour moi et je ne conseille à personne de laisser tomber son sport favori juste pour « gagner du temps ». C’est un défouloir plus qu’utile et ça permet de lâcher prise, de se sortir la tête des cahiers pendant au moins une heure ou deux et je vous promets que ça fait du bien au moral !

Donc en doublante, je me suis entraînée une fois par semaine, le mercredi soir. Je finissais de bosser vers 19h et je prenais la voiture pour aller à l’entrainement. C’était mon petit moment à moi, et ça me permettait aussi de garder une activité sportive (ce qui est, vous verrez, utile quand vous vous nourrissez uniquement de pâtes et cordons bleus ahah).

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?

En primante non, aucune sortie, aucun loisir. Pas de sport, et je ne m’accordais pas de soirée repos non plus. J’ai tenu mais c’était très difficile et encore une fois, j’en ai tiré la leçon pour mon année de doublante.

En doublante je m’accordais donc le samedi soir. Je finissais le boulot vers 19-20h et je faisais absolument ce que je voulais après (dans la limite du raisonnable bien sûr, pas de soirée ou quoi que ce soit). J’allais au restaurant avec mon chéri, je voyais ma famille, j’allais au cinéma… Des petits plaisirs anodins mais qui prennent tous leur sens en PACES croyez-moi.

Je vous conseille vraiment cette soirée. Reposez-vous, voyez vos amis/votre famille. C’est très important pour le moral. Et le lendemain matin, vous êtes motivés comme jamais!

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?

Oui et non. La seule personne de ma famille dans ce domaine est ma tante, qui est docteur en pharmacie et travaille à Paris. Ce que je veux dire, c’est que je n’ai pas été influencée pour me lancer dans cette voix, bien que j’ai toujours admiré son travail et envié sa réussite, la pharmacie étant une filière que j’affectionne aussi énormément.

En fait, quand j’avais 4 ans, j’étais au magasin avec ma mère et j’ai fait un scandale pour qu’elle m’achète un atlas d’anatomie. Forcément, et heureusement d’ailleurs, elle a cédé. Je l’ai lu tous les soirs, et j’étais devenue passionnée. Depuis ce jeune âge, je sais que cette voix est la mienne!

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?

Le sommeil est très important, il est primordial. Mais je dois avouer que ce n’était pas trop mon fort… Je suis une personne anxieuse et stressée de la vie, alors la PACES n’a rien arrangé. Donc ma qualité de sommeil n’était pas très bonne.

En primante, je voulais toujours terminer mon programme et il m’arrivait de me coucher très tard. Là encore, j’en ai tiré des enseignements.

En doublante, j’étais toujours en cruel déficit de sommeil, mais pas parce que je me couchais à 2h du matin comme l’année précédente. Je me couchais vers minuit le temps de finir mon boulot, faire mon sac, me doucher, me laver les dents… Bref la routine du soir quoi. Et le lendemain, je me levais vers 7:20.

Pour moi, 8h de nuit c’était pas assez mais je pense que c’est le minimum si on veut tenir le coup. Respectez votre sommeil c’est hyper important. J’ai beaucoup souffert de ce manque chronique de sommeil, j’étais à fleur de peau, stressée et exténuée. Ca se ressent dans notre travail.

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?

Je travaillais environ 12h par jour, et j’essayais de m’y tenir. Ca pouvait varier selon les chapitres que j’avais à réviser, mais disons que c’était toujours entre 10-11 (le weekend) et 13h.

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?

Je faisais la célèbre méthode des « J ».

Le matin j’allais en cours de 8h à midi en tout cas au premier semestre (au second avec les spés, il nous arrivait d’avoir seulement 2h de cours au lieu de 4).

L’après-midi même j’apprenais les cours du matin, que je nommais les « J0 ».
Le lendemain je les apprenais encore, et ils s’appelaient maintenant « J1 ». Pareil pour J3, J7 et J14.

Donc une fois que quelques semaines de cours sont passées, votre planning de la journée était composé de vos J0, 1, 3, 7 et 14.

Le weekend au premier semestre je revoyais une UE entière. Au second semestre, je revoyais une UE entière + une UE spécifique.

Ajoutez à cela des QCMS à faire tous les jours sur les chapitres que vous avez travaillé. Pour moi, la réussite passe vraiment par les QCMS et les annales! Apprenez à connaitre vos profs et à raisonner comme eux dans les QCMS.

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?

Je suis une grande adepte des fiches. Je faisais beaucoup de tableaux pour voir un cours dans sa globalité en un coup d’oeil et comparer les différentes parties entre elles, car dans les QCMS on aime bien nous piéger sur les différences entre 2 méthodes de chromatographie par exemple.

Je faisais des fiches sur les grandes bio synthèses, comme pour les acides nucléiques, ou pour le seul et l’unique cycle de Krebs! C’était surtout pour les avoir au propre et pouvoir les réviser un peu partout.

Des fois quand le besoin s’en ressentait j’illustrais mes cours avec des schémas un peu inventés mais il fallait que je mette des image sur des phénomènes un peu compliqués.

Les fiches étaient des compléments d’apprentissage plus que des outils de révisions pour moi. Par contre, avant les épreuves, j’en revoyais certaines d’entre elles! C’est vraiment propre à chacun :)

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?

Cette année j’ai travaillé en groupe. Nous avions notre petit groupe et conversation facebook sur laquelle nous nous posions des questions, demandions des explications etc.

Honnêtement, ça m’a beaucoup aidée. On était vachement complémentaires, et là où certains coinçaient, d’autres excellaient. Donc, ce n’était que du positif. De plus, on se remontait le moral souvent, on parlait de nos peurs, baisses de moral…

On avait mis en place un système de ronéos en doublants. On se relayait pour aller en cours et ça nous faisait gagner un temps précieux de révisions. Il faut bien entendu avoir des personnes de confiance, mais c’était le cas pour moi, et j’en étais très heureuse.

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?

Je travaillais la plupart du temps chez moi, mais j’aimais bien aller à la BU aussi quand je voulais que les 4h du matin (avec les ronéos, certains matins je n’avais pas cours du tout) passent vite.

J’aimais changer de lieu, ça faisait du bien!

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?

J’avais les 2. La prépa apportait le suivi un peu individuel, et m’a permise de faire des amis. Nous avions des écuries hebdomadaires, les cours de l’année dernière étaient fournis… Apres ça dépend des prépas.

Le tutorat m’apportait beaucoup de QCMS en plus, je faisais leurs écuries et j’avais donc plus de classements et d’entrainement.

Le choix dépend beaucoup de vous, de ce dont vous avez besoin. Je sais que la prépa m’a beaucoup aidée, mais je sais que certains réussissent avec le tutorat. Je vous conseille de vous faire votre propre avis en allant discuter avec les tuteurs des prépas, des tutorat…

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?

Oui, en doublante j’étais toujours dans les premières.

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?

Non je n’avais aucun retard. Mon emploi du temps était réglé comme du papier à musique et par conséquent je n’en avais pas…Je sais que ça représente une source de stress supplémentaire!

Le retard est subjectif. Si vous vous fixez des objectifs cohérents chaque jours et que vous respectez votre planning, vous n’aurez pas de retard et cela vous enlèvera du stress.

Quel était votre rythme de travail ?

J’allais en cours de 8h à midi.

Je mangeais en 30 minutes en primante et 1h en doublante.

Je reprenais à 12:30-13h et bossais jusque 16h. Là, je prenais 30 minutes de pause.

Ensuite je faisais 16:30-19h, et venait ma pause repas qui durait 1h.

Enfin, je bossais de 20h à 22-23h !

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?

J’ai toujours été une grande compétitrice mais dans le bon sens du terme, bien que je sois très mauvaise perdante. Je suis sportive, et j’aime la compétition et le challenge.

Pour autant je suis quelqu’un d’altruiste, et je pense que c’est une qualité indispensable s’il on veut travailler au contact de l’humain. Donc j’étais compétitrice, mais je répondais aux questions sur le forum de la prépa, j’aidais beaucoup mes amis et les primants. On peut être compétiteur sans vouloir écraser les autres. Bien sûr c’est un concours, je n’allais donc pas aller donner mes fiches à tout le monde non plus. Il s’agit de trouver un juste milieu !

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?

Je suis une grande stressée de la vie! Alors en PACES… C’était devenu pathologique ahah. Mais je suis encore vivante.

Petit conseil pour les primants : votre vie ne va pas s’arrêter si vous échouez la première fois, ni même la deuxième d’ailleurs. Tout le monde veut le faire en un an, mais malheureusement des fois il faut une année supplémentaire et il ne faut pas en avoir honte. Ne vous mettez pas une pression de dingue pour l’avoir du premier coup, c’est contre productif !

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?

En cours je prenais mes cours à l’ordinateur et j’étais donc très concentrée. C’est important car le début de l’apprentissage se fait en amphithéâtre !

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?

Je prenais mes cours avec un ordinateur et je les enregistrais avec mon téléphone pour pouvoir ré écouter les passages manquants chez moi si besoin.

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?

OUI !! Elles sont très importantes ! Faites des annales !

Comment était organisée votre journée ?

Je l’ai expliqué avec le rythme de travail. :)

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?

Surtout, soyez motivés. Vous allez devoir supporter une année difficile, le stress du concours, la compétition. Mais le jeu en vaut la chandelle ! Rien que pour le bonheur de se voir admis en P2 et réaliser enfin son rêve.

Ne lâchez rien, et croyez en vous c’est le plus important. Vous avez le potentiel de réussir, et si vous vous en donnez les moyens, votre travail paiera de quelle que façon que ce soit. Gardez vos qualités humaines, et comprenez bien qu’il ne s’agit jamais d’échec lorsque l’on a tout donné pour réussir.

Je vous souhaite du courage car il va vous en falloir, mais gardez en tête votre objectif, votre rêve et ne l’abandonnez pas, et quoi qu’il en soit : soyez fiers de vous !

YOU CAN DO IT !!! :D

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?

Ma motivation sans faille je pense! Elle a été mon moteur, et mon mental a bien souvent pris le relais lorsque mon corps ne suivait plus!

(Doublant uniquement) Qu’est ce qui a contribué selon vous, à votre redoublement ? Quels enseignements en avez-vous tiré pour in fine, réussir ?

Je n’ai jamais rien appris par coeur, j’ai toujours eu besoin de comprendre pour apprendre. Je pense que c’est la raison pour laquelle j’ai eu besoin de plus de temps.

En PACES, on nous balance un tas d’informations et on doit les retenir en un temps record. On n’a pas forcement le temps de tout comprendre, et je pense que ça m’a porté préjudice.

Je pense aussi que mon absence totale de sorties, sport et plaisirs y a joué pour beaucoup, et que ça s’est ressenti sur mon travail.

Enfin, parfois c’est comme ça, je n’ai pas été assez bonne alors j’ai persévéré pour décrocher mon entre en P2 l’année d’après !

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?

Je l’ai trouvée très difficile sans grande surprise. Que ce soit psychologiquement, ou physiquement. On se retrouve enfermés, sans plus aucune vie sociale, loisirs, sorties… Et on se dit que ça va être long. Au final cela passe très vite.

Certains cours sont plus difficiles à la compréhension que d’autres, mais globalement la difficulté repose essentiellement sur la quantité de cours à apprendre!

Il y a beaucoup de moments de doutes, de crises d’angoisse, de larmes… Mais comme je le disais ça en vaut la peine.

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?

Je lisais moi même les témoignages quand j’étais en PACES, et trouvais les conseils très utiles. J’ai lu le livre qui m’a aussi aidée !
Ce site est une mine d’or! :)

3
2017-08-12T10:29:59+00:00 12 août 2017|Categories: Doublant, Les témoignages, Marseille, Médecine|0 commentaire