Sommaire de l'article

Amélie P., en 2ème année de Médecine à Toulouse nous parle de son parcours et du vécu de sa PACES

Quelle année était votre PACES, quel était son numerus clausus ?

2017 – 2018, 84 (Maraichers)

Votre bac, votre spécialité et votre mention ?

Bac S spé Maths mention très bien

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?

Primante

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?

Médecine: 3ème Dentaire:2ème

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?

Plutot assidue, je faisais toujours de mon mieux mais jamais autant qu’en paces car il m’arrivait de faire des soirées et des sorties le weekend!

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?

Seule en appartement

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?

Environ 10 minutes en vélo (ce que je faisais la plupart du temps,ça fait le sport de la journée ;) ) ou 20 minutes à pied

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?

Oui je trouve qu’on se fait assez rapidement à la vie en université, il faut juste être un peu autonome! Au début de l’année il faut juste repérer où sont les amphis, les salles de TD, prévoir comment se déplacer pour perdre le moins de temps, après la routine s’installe assez rapidement.

C’est très important de prendre des bonnes habitudes dès le début de l’année (travailler sérieusement, aller aux cours et aux td..) car sinon ces haitudes risquent d’empirer pendant l’année!

Personnellement je préfère l’organisation de la fac par rapport au lycée car on peut se gérer comme on veut, si on ne voit pas l’intéret d’un cours, personne ne va venir nous réprimander (attention j’ai pas dit qu’il ne fallait pas aller en cours ;) ! ) et c’est toujours agréable dans une année où on peut se sentir étouffé suos la quantité de travail..

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?

Oui, j’ai fait une pré-rentrée dans une prépa privée: 1 semaine de cours juste après le bac, 2 semaines d’exercices en ligne pendant les vacances, et 1 autre semaine de cours juste avant la rentrée avec un concours blanc sur ce qu’on avait vu tout l’été.

Ca permet vraiment de commencer l’année en confiance parce qu’on a le temps de voir beaucoup de choses, et ça permet aussi de ne pas prendre de retard dans les cours du premier semestre donc là dessus c’est vraiment intéressant!

Par contre il ne faut pas oublier de profiter de l’été car ce programme de pré-rentrée est très intense, et il ne faut surtout pas s’épuiser avant la rentrée! Autres inconvénients: c’est très cher, et puisque ça permet d’attaquer l’année détendu, il ne faut surtout pas rester sur cette confiance car l’avance qu’on a pris est très vite rattrapée!

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?

J’ai arrêté tout sport en club, mais étant habituée à faire du sport, je n’ai pas pu tout supprimer: déjà j’allais à la fac en vélo (avec une belle côte à monter),et tous les jours avant de manger je prenais 3 minutes pour faire un peu de sport chez moi :des squats, des pompes, des abdos,…quelque chose qui essouffle rapidement et qui permet de garder un minimum de muscle!

Et pendant les périodes de révisions j’allais parfois courir (4 fois au premier semestre, 1 fois au 2ème ) quand j’en pouvais vraiment plus de réviser et de ne pas sortir de chez moi.
Je pense que sans sport je n’aurais vraiment pas aussi bien tenu, rien que les quelques minutes de sport quotidien m’aidaient vraiment à rester concentrée toute la journée et mieux dormir, après si vous n’êtes pas sportifs de base, pas la peine de changer ses habitudes…

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?

Au premier semestre je regardais 1 épisode de série par semaine avant de dormir, au 2ème semestre je suis sortie 1 midi au restaurant avec des amis, et c’est tout. Pas de ciné, pas de concert ni de sortie en famille. Le weekend je ne rentrais jamais chez mes parents car je n’arrive pas à travailler efficacement chez eux, donc je restais toujours à l’appartement et ils passaient me voir toutes les 1 ou 2 semaines.

Exceptionnellement, pour noël je suis rentrée chez mes parents pour un repas en famille, et je n’ai pas fêté le nouvel an (la période des fêtes tombait en pleines révisions).

Je suis consciente que ce n’est pas beaucoup, mais j’avais réussi à m’habituer à ce rythme et faire autre chose que bosser me stressait plus qu’autre chose donc pour moi c’était doublement bénéfique de ne pas chercher à faire un loisir. Il vaut mieux tout donner et passer en 1 an (et si on passe largement c’est encore mieux, c’est comme ça que je voyais les choses) que se donner à moitié et avoir des regrets.

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?

Aucun.

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?

Le sommeil c’est hyper important! J’ai beau être une grande insomniaque, le temps dédié au sommeil était toujours fixe peu importe la quantité de retard dans les cours: 9h par jour (mais avec le temps pour m’endormir je dirais que ça fait 7-8h de sommeil).

Il ne faut vraiment pas sacrifier le sommeil car il permet d’augmenter la productivité, la mémoire et aussi le moral (quand j’étais déprimée je me couchais un peu plus tôt ,ça marche mieux qu’un antidépresseur!)

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?

Ca a progressivement augmenté pendant l’année. En comptant les cours à la fac je dirais 12h au premier semestre, puis 13h pendant la première période de révisions et les cours de second semestre, pour finir à 14h par jour pendant la deuxième période de révisions.

Tous les jours je répétais la même routine, à force avec l’habitude on s’y fait, il faut juste ne pas trop se concentrer sur ceux qui ne sont pas en paces et accepter qu’en paces on doit travailler plus pour y arriver.

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?

Le matin en amphi je prenais le cours (au stylo au premier semestre, à l’ordinateur au second), l’après-midi je le reprenais pour le comprendre et le mettre au propre (j’ajoutais beaucoup de schémas, de petits dessins et de couleurs (vive les fluos <3) pour rendre le cours plus attrayant et compréhensible). Le temps qui me restait dans la journée je revoyais les cours de la semaine ou ceux sur lesquels j’avais du retard, et je faisias des QCM.

Pour savoir quoi faire et toujours rester occupée au maximum de ma productivité j’utilisais une ardoise sur laquelle je mettais sur une partie mes objectifs du jour, sur une autre tous les cours que je devais revoir (car en retard, pas parfaitement maitrisés ou pas revus depuis un moment), et je cochais au fur et à mesure.

Ensuite pour retenir un cours je variais beaucoup les techniques (c’est important de varier les méthodes pour ne pas s’ennuyer): fermer les yeux et redonner les idées clé en ajoutant de plus en plus de détails,redessiner les schémas sans regarder, inventer des mnémotechniques (parfois un peu bizarres je l’avoue), lire le cours à voix haute plusieurs fois, écrire une question sur un bout de papier avec la réponse au dos pour faire des quizz(ma technique préférée pour retenir la SSH, la biomol et les médicaments en ICM).

Sinon pour les chiffres j’ai beaucoup utilisé la table de rappel (associer quelque chose à chaque chiffre de 0 à 99 pour recréer une histoire avec ces chiffres, car il y a énormément de valeurs à retenir bêtement).
J’alternais les périodes révisions du cours des périodes de qcms (que je chronométrais pour ne pas m’endormir dessus).

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?

Pas vraiment.. Pour les matières à formules (maths, physique) et les valeurs à retenir bêtement (santé publique, physique, anatomie) je prenais une feuille blanche A4 par matière et j’écrivais toutes ces formules et chiffres en les rangeant par chapitre, et je me servais de ces fiches pour créer des histoires à partir de ma table de rappel (voir point précédent).
Sinon je ne faisais pas de fiche à proprement parler, un cours bien pris en note (complet, avec des schémas ) est largement suffisant, il ne faut pas chercher à le résumer car en paces il faut tout apprendre, surtout les détails!

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?

Je travaillais toujours seule. En groupe c’est trop tentant de discuter et on perd rapidement du temps.

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?

Chez moi, car ça permet de ne pas perdre de temps à se rendre à la BU, chercher une place, et ça limite les risques de croiser un ami avec qui on risquerait de se mettre à discuter. Par contre chez moi je mettais mon téléphone à l’autre bout de l’appartement, sinon on est vite tenté de le regarder et là on perd un temps monstrueux!

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?

J’étais au TAT (le tutorat de Toulouse) et dans une prépa privée. Je m’étais inscrite en prépa privée par angoisse de rater face à tous ceux qui auraient une prépa et par manque de confiance en moi, mais après réflexion je pense que la prépa n’était absolument pas nécéssaire pour réussir, elle m’a même handicapée au second quadrimestre car elle me prenait beaucoup trop de temps et les séances étaient inutiles (redites de points faciles, corrections d’annales alors que celles ci sont disponibles gratuitement en ligne sur le site du tutorat, l’attente des professeurs toujours en retard, sans compter les profs qui parlent de leur vie) alors que j’avais accumulé un retard énorme.

En revanche, le tutorat est gratuit et pas du tout contraignant niveau temps, et tous les services sont hyper efficaces: j’ai fait toutes les colles (1 heure tous les jeudis midis mais c’est vraiment un entrainement en or) et tous les qcms des polycopiés, leurs fiches de cours m’ont servi de support pour pas mal de matières, les tuteurs comme les autres paces sur le forum sont super réactifs et fiables, ça crée une vraie ambiance d’entraide tout en optimisant le temps qu’on a!

Je pense donc que seul le tutorat est indspensable à la réussite, si vous voulez vraiment une prépa je vous conseille de faire votre année en primant sans, et si vous devez doubler là vous pouvez envisager de prendre une prépa privée car en doublant le retard est moins un problème et la prépa vous aidera peut être à cibler les points non acquis (mais ça reste largement dispensable!)

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?

Aux colles du tutorat oui, toujours dans les 100 premiers, sauf en SSH (mon gros point faible) où j’étais toujours dans les 50% moins bons.
A la prépa c’était beaucoup plus variable car les cours de prépa étaient parfois très différents de ceux de la fac, or j’avais une formule allégée donc avec moins de cours en prépa (mais c’était déjà beaucoup voire trop) donc parfois j’étais bien classée, et assez souvent (surtout au second semestre) j’étais très mal classée (j’ai même fini classée dernière dans certains entrainements)

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?

Au premier semestre j’avais assez peu de retard grâce à la prérentrée et au fait que si je maitrisais tous mes cours, je me gardais la moitié du dimanche pour prendre de l’avance en lisant les fiches de cours du tutorat des chapitres à venir, comme ça je n’étais pas perdue.
Au second semestre, pas de prérentrée (puisque pas de vacances entre les 2 semestres, logique), donc j’ai eu rapidement du retard surtout en anatomie, SSH et santé publique, mais que j’essayais le plus possible de rattraper en notant mes cours en retard sur mon ardoise d’objectifs (voir méthode de travail),

Quel était votre rythme de travail ?

J’adaptais mon rythme à ma concentration sur le moment: je faisais des pauses uniquement si je sentais que j’en avais besoin, mais jamais plus de 5 minutes par heure.
Si je sentais que je commençais à être moins efficace, soit je faisais des qcms (toujours en me chronométrant), soit je changeais de chapitre, histoire de ne pas m’endormir sur mon cours.
Pour le reste, voir partie « comment était organisée votre journée »

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?

En compétition avec moi même mais altruiste avec les autres.
J’ai toujours été très exigeante avec moi même, je n’étais jamais satisfaite, j’en voulais tojours plus tant que je n’étais pas première, mais hors de question de perdre mes valeurs pour réussir: avec mon groupe d’amis on avait un groupe de discussion facebook où on partageait des photos des diapositives de cours, ou alors on se demandait des choses si on n’avait pas compris. De même sur le forum du tutorat il m’arrivait de répondre à des questions d’autres paces. Il ne faut pas oublier qu’on se bat uniquement contre soi même, et que notre objectif est de pouvoir exercer un métier dans lequel on aide les autres, donc l’entraide me semble être une valeur indispensable (même si ça peut paraitre bête car c’est un concours, un peu d’humanité ne fait pas de mal)

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?

Carrément stressée, ce qui me permettait de rester toujours très concentrée et travailler beaucoup sans besoin de pause, mais qui me rendait aussi parfois irritabe voire déprimée dans certains moments où on est débordés par le retard ou que les mauvais classements s’enchainent…

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?

J’essayais toujours d’être concentrée au maximum: pour ne louper aucun détail et pour gagner du temps de compréhension et d’apprentissage. Après il y a toujours certains cours ennuyants où c’est facile d’être déconcentré et discuter avec ses potes mais il faut toujours s’efforcer de rester à l’écoute du cours sinon on le regrette plus tard!

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?

Au premier semestre j’écrivais sur papier, et pour certains cours je rajoutais juste des détails et des schémas sur les polys de cours du tutorat.
Au second semestre comme les cours allaient beaucoup plus vite et qu’il y avait beaucoup plus de détails à l’oral, je prenais les cours à l’ordinateur (sauf en recherche où j’écrivais sur le poly du tutorat) et je les imprimais à la salle informatique de la faculté.
Je n’avais pas de dictaphone, juste pour certains cours rapides (BDD, histologie, spécialités au 2ème semestre) il m’arrivait d’enregistrer les cours au téléphone au cas où je manquais un élément.

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?

Oui toutes celles disponibles, je les réservais pour la période de révisions où je les faisais en conditions concours (chronométré, sans regarder le cours bien sur). C’est selon moi un entrainement indispensable car les plus représentatifs du concours donc ça donne une idée des points acquis et ceux à revoir.

Comment était organisée votre journée ?

En période de cours: réveil à 7h, cours (8h-12h), repas (12h-12h30), mise en page et apprentissage des cours du jour + de ceux en retard (12h30-21h30),repas et douche ( 21h30-22h).

En révisions: réveil à 7h, révisions (7h30-12h30), repas (12h30-13h), révisions (13h-21h30 à 22h selon le retard) puis les 30 minutes après: repas et douche.

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?

Déjà soyez surs de votre motivation: préparez vous à tout donner, pour n’avoir aucun regret et pouvoir être fiers de vous.
Ensuite organisez vous, faites des emplois du temps, ne faites pas d’impasses et essayez de vous passioner pour tout: même si certains cours peuvent être ennuyants au premier abord il faut apprendre à les aimer et bosser en priorité ses lacunes, la régularité sur toutes les matières est une clé de la réussite!

Et enfin: courage!! Parfois on a l’impression qu’on est nul, qu’on n’y arrivera jamais, que le temps passe trop lentement, et que ceux qui réussissent font toujours de bons classements et ne doutent jamais d’eux, laissez moi vous dire que c’est faux! L’important c’est pas d’avoir directement de bons classements mais apprendre de ses erreurs pour ne jamais les refaire! Croyez en vous, visez très haut et donnez tout pour atteindre votre objectif!

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?

Peut être mon organisation? Je prévoyais tout presque à la minute près, en rentrant dans une routine de travail, tout en cherchant des moyens variés et efficaces pour apprendre. Jouent aussi, le temps passé à travailler et le temps accordé au sommeil je pense.

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?

Cette année c’est l’occasion parfaite pour tester ses limites.
J’ai très mal vécu cette année, j’étais tout le temps stressée et l’angoisse de l’échec ont causé des périodes de forte déprime (la fameuse novembrose et la quasi totalité du 2ème semestre), on doute toujours de soi, il faut toujours rester en alerte et on ne peut pas se permettre de perdre en efficacité, et ce pendant 9 mois avec seulement un week end de vacances entre les 2 semestres. Ce rythme effrené a fait de la paces une des pires années de ma vie.
D’un autre coté, cette année m’en a appris beaucoup sur mes limites, j’ai aussi appris à mieux gérer mon stress et mon sommeil, et j’ai gagné en confiance en moi, donc le bilan n’est pas entièrement négatif!

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?

J’aime beaucoup ce site, en terminale j’avais lu énormément de témoignages pour analyser les points communs à tous ceux qui avaient réussi en paces (c’est là que j’ai compris l’importance du sommeil), et un ami avait acheté le livre qui est aussi très intéressant!

1 COMMENTAIRE

  1. Bonjour
    Comment faut il faire pour apprendre par cœur les cours par exemple unité U2 ? Est-il obligatoire d’apprendre par coeur? si c’est pas possible que faut-il faire?

    Merci

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here