Sommaire de l'article

Alexis L., en 2ème année de Médecine à Dijon nous parle de son parcours et du vécu de sa PACES

Quelle année était votre PACES, quel était son numerus clausus ?

2017 – 2018, NC Médecine : 229

Votre bac, votre spécialité et votre mention ?

Bac S spé ISN (informatique et sciences du numérique) mention bien + section européenne espagnol

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?

Doublant (#teamcarré !)

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?

J’ai passé le concours Médecine uniquement et je suis arrivé 26ème (Tronc commun : 23/1243)

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?

J’étais quelqu’un de bosseur, très assidu en cours

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?

J’avais la chance d’habiter chez mes parents (petit tanguy quoi)

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?

En voiture, je mettais environ 10 minutes vu que j’habite à côté de ma faculté (environ 8 km)

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?

J’ai trouvé assez facilement mes repères à la faculté car pendant la pré-rentrée du tutorat, en primant, les tuteurs font une visite de tout le campus et de la faculté avec les amphis de PACES qui se trouvaient à l’opposé de la fac et cela permettait dès la rentrée de ne pas être perturber par ce nouvel environnement et pouvoir attaquer cette PACES directement !

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?

En tant que primant j’ai fais la semaine de pré-rentrée de ma prépa privée et du tutorat car il me paraissait important de commencer sur de bonnes bases cette année très difficile et avoir de l’avance sur les autres étudiants.

En redoublant, je n’ai commencé qu’à réviser 2 semaines avant le début de la rentrée car, pour moi, il faut profiter de ses vacances d’été tranquillement afin de décompresser de l’échec prise l’année précédente et pouvoir se replonger dans le bain un peu avant le début pour avoir le maximum de connaissances en rentrant.

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?

Primant j’ai fais la bêtise de ne pas avoir fait de sport ce qui était dommage car c’était mon moment de détente où je pouvais tout lâcher.
C’est pour ça qu’en doublant j’ai repris le tennis que je faisais depuis 7 ans pour une durée de 1h15 / semaine mais que j’ai dû arrêter au S2 pour des problèmes de santé (ce qui ne m’a pas décourager à réussir ma PACES et avec un très bon classement)

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?

J’aimais bien sortir avec mes amis aller au cinéma ou faire un lasergame car cela me permettait de faire une petite césure sur mes cours et mon environnement

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?

Je n’ai aucun membre de ma famille dans le milieu de santé comme quoi sans ça on peut réussir !

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?

Pour moi le sommeil était très important !!! Je dormais environ 7h par nuit (23h-6h) ça me permettait de me reposer et de me ressourcer pour commencer une nouvelle journée en forme et être d’attaque pour réviser.

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?

Je parlerais de ma journée type doublant :
La semaine, j »avais 4h30 de cours le matin et ensuite côté personnel je travaillais 4h-6h l’après-midi pour assimiler tous mes cours de la journée et revoir certains cours.

Le week-end, je pouvais travailler entre 8h et 10h pour les journées afin de revoir le maximum de cours pour la colle et pour pouvoir m’avancer sur la promotion et avoir appris les cours qui n’ont pas encore été vus.
Pendant les semaines de révisions, je pouvais monter jusqu’à 10h-12h de révisions.

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?

Le matin, j’amenais avec moi mes polys et je suivais mes cours dessus en ajoutant les nouvelles données que le professeur a ajouté et en enlevant les données qui n’ont pas été abordées. En même temps, cette méthode me permettait d’apprendre mon cours et de surenchérir sur l’apprentissage antérieur.

L’après-midi, je commençais à revoir les cours du matin, le apprendre et les réapprendre car 1 seule lecture ne me suffisait pas pour pouvoir connaître mon cours de manière approfondi surtout si c’est du cours « littéraire » où il faut simplement lire son cours.

Quand je lisais mon cours, j’essayais de faire des liens avec d’autres cours pour pouvoir solidifier mes connaissances et pouvoir réussir à réfléchir sur des QCM de réflexion.

Pour les matières à calculs, je m’entraînais à faire des QCM de calculs sur papier comme au concours car, à Dijon, la calculette est INTERDITE !!!

Donc la biophysique devient + compliqué sans la calculatrice mais avec de l’entraînement régulier sur des QCM de concours ou du tutorat, les méthodes de calculs et de simplifications devenaient un automatisme.

Le week-end, je révisais pour la colle du lundi soir du tutorat en relisant mes cours et en m’entraînant un maximum sur des QCM et je relisais les cours où j’avais eu du mal dans les QCM avec plus d’attention pour comprendre les parties que j’ai pas compris ou non maîtrisées.

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?

Je ne faisais pas trop de fiches à côté vu que j’apprenais mes cours sur polycopiés de la prépa qui étaient très complets (je faisais juste des petites annotations de type : attention unités, attention confusion de mots, …)

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?

Je préférais personnellement travailler en solitaire car comme ça je n’avais pas de distraction avec les amis et me déconcentrer sur mes révisions.
Mais des fois, il m’arrivait de travailler en groupe entre PACES afin qu’on puisse s’entraider et se donner des astuces sur certains cours.

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?

J’aimais bien les deux.
Lorsque le soir j’avais les colles du tutorat ou des ED (enseignements dirigés), je restais à la BU afin de rester sur place et ne pas perdre de temps sur mes révisions.
Sinon après mes cours, je rentrais chez moi pour réviser pour pouvoir me balader entre tous mes cours que j’avais en polycopié.

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?

Quand j’étais primant, j’avais pris une prépa privée ET le tutorat. La prépa privée m’a permis de travailler en autonomie et d’avoir tous les cours en polycopiés comme la prise de notes en cours pouvait être par moment incomplète et elle me permettait de m’entraîner de manière hebdomadaire. Mais j’avais pris le tutorat car on avait aussi des colles tous les lundis soir et les questions étaient rédigées par les tuteurs et validées par les professeurs de la faculté et c’était un gros avantage.

En tant que doublant, je n’ai pris QUE le tutorat. Pour moi, il me semblait inutile de repayer une prépa privée alors qu’on a les cours de l’année dernière et même si on a des nouveaux professeurs (ce qui était mon cas durant mon année de doublant), certains enseignants reprennent les cours des anciens professeurs ou donnent un polycopié de leurs diapos complet. Je tiens vraiment à dire que le tutorat de Dijon est pleinement suffisant pour réussir sa PACES : les séances tutorat étaient bien organisées, les colles assez représentatives du concours (même si certaines parties étaient compliquées mais c’était fait exprès pour maîtriser tout le programme), les tuteurs étaient géniaux et surtout à l’écoute soit par le forum ou en séance questions-réponses.

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?

Primant j’avais un assez bon classement en colle tutorat et prépa privée en étant 250ème au tutorat et 60ème à la prépa.

Doublant j’étais classé dans les 100 premiers de chaque colle et j’étais dans les 10 premiers du classement général (2ème au S1 et 6ème au S2 spé médecine)!

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?

J’essayais de prendre le moins de retard possible. Le maximum de retard était d’1 semaine afin de ne pas être trop larguer par la quantité de cours.

Quel était votre rythme de travail ?

Je prenais un rythme très intense et surtout régulier sans me défoncer sur une courte période mais d’une manière continue pour garder la forme jusqu’aux épreuves!

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?

J’avais un esprit de compétition pendant mes 2 années de PACES, j’essayais d’être meilleur que les autres étudiants de la promotion. Mais en redoublant ma PACES, j’ai développé un esprit assez ouvert vers les autres, je racontais mon expérience de bizuth et mon échec au concours à 5 places du NC (234 pour 229 places en 2016-2017) et cela me permettait de lier de nouvelles amitiés. Mais surtout, ne pas se faire influencer par les dires de votre entourage, tout est possible avec votre détermination! Il faut croire en soi, croire qu’on peut réussir ce satané concours et qu’on pourra dire qu’on a réussi ce concours très difficile !

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?

Ma première année, j’étais stressé pendant tout le le long de l’année et surtout au moment des épreuves (petite poussée d’adrénaline commune à presque tous les candidats) mais lors de ma deuxième tentative, j’étais largement moins stressé au S1 voire plus du tout au S2 suite au très bon classement que j’avais obtenu au concours de décembre.

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?

Durant mes cours, j’essayais d’être très concentré pour bien assimiler les cours qui étaient enseignés surtout dans les matières difficiles qui avaient un gros coefficient mais il m’arrivait que dans les « petites » matières (par exemple les maths et les stats), je me dispersais avec mes amis on parlait à voix basse pour ne pas trop perturber le cours voire des fois je séchais ces petits cours (oh le vilain !)

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?

Je prenais quasiment tous mes cours sur ordinateur. La seule matière que je prenais sur papier était la biophysique surtout à cause des formules qui sont longues à faire sur ordinateur et aussi on avait des enseignants qui allaient assez lentement sur leurs diapos donc on avait le temps d’écrire le cours.

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?

Evidemment !!! C’est essentiel de travailler sur des annales car cela permet de voir comment les enseignants veulent piéger les étudiants, voir aussi quelle(s) partie(s) de cours tombaient assez souvent ou pas, et aussi les QCM que j’appelle « répétés » c’est-à-dire ceux qui retombent presque mot à mot au concours (oui ça arrive, pas souvent mais ça arrive!) mais faut s’entraîner à fond dessus pour pouvoir maîtriser tout le programme et arriver au concours et tout déchirer !!

Le plus aussi, c’est que cette année au S2 on avait accès à une plateforme QCM c’est-à-dire une plateforme où on pouvait s’entraîner sur des QCM fraîchement inventés par les tuteurs et avoir une correction sur chaque item et, si besoin, signaler un problème sur le QCM si on n’était pas sûr de la correction.

Comment était organisée votre journée ?

Le matin je me levais entre 6h15 et 6h30, je prenais un bon petit-déjeuner, je préparais mes affaires pour les cours du jour et j’allais en amphi pour 7h10 (afin d’avoir un large choix pour les places vu qu’on était un petit groupe).

De 8h à 12h30, il y avait les cours puis, pour la pause déjeuner, je mangeais assez vite pour ne pas perdre de temps (en 30-45 min).

Ensuite, de 13h30 à 18h je bossais mes cours avec une petite bosse de 15 minutes vers 16h pour me détendre. Je mangeais le soir entre 18h30 et 19h puis le soir, soit j’étais motivé pour bosser de 19h à 20h30-21h, soit je préfère me reposer devant la télévision.

Et je répétais ce cycle en semaine et le week-end, on remplace les cours par la révision de 9h à 12h et je reprenais mes révisions l’après-midi vers 14h.

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?

Je recommande pour les futurs PACES d’être motivés pendant cette / ces années compliquées. La PACES teste la capacité mentale et psychique de l’étudiant à surmonter les épreuves difficiles et faut savoir tenir sur le long terme : il s’agit d’un concours qui s’étend sur 8-9 mois et faut rester concentrer jusqu’au bout en tenant un rythme régulier.

La base de la réussite est d’apprendre mais cela ne veut pas dire qu’il faut bosser comme un malade ses cours, il faut trouver un moment de repos c’est pour ça qu’il faut se donner une soirée où on ne révise pas soit en regardant la télé ou en sortant avec ses potes en ville ou au cinéma.

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?

Pour moi, ma réussite c’est ma détermination ainsi que ma rage de l’année dernière car, comme dit au dessus de mon témoignage, la chute à 5 places du NC m’a plongé dans une bonne dépression (pour 0,05 points de moyenne…) de quelques jours mais j’ai rebondi et j’ai travaillé énormément pour pouvoir passer.

(Doublant uniquement) Qu’est ce qui a contribué selon vous, à votre redoublement ? Quels enseignements en avez-vous tiré pour in fine, réussir ?

Mon redoublement a joué à cause d’avoir négligé une matière importante au S1 : l’UE2 la cellule et les tissus. J’ai eu beaucoup de mal à apprendre cette matière en négligeant un peu ces cours et préférant les passer sur de la biochimie que je maîtrisais bien à force (résultat : 9,167/20 en UE2 coefficient 10…).

Du coup, j’ai beaucoup bossé cette matière lors de mon année de doublant afin de mieux connaître les cours et arriver à l’aise au concours de l’UE2 et pouvoir gagner des points et donc avoir un très bon classement (15/20 en UE2 en doublant)!

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?

Cette PACES est une année très difficile qui permet de tester le courage et la détermination qu’on peut avoir et voir si on est capable d’endosser un nombre incommensurable de connaissances et si on est assez costaud pour supporter cette charge mais réussir cette année nous montre que l’on en est capable et permet d’avoir un concours !

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?

Je trouve le site très bien, très facile à utiliser et surtout les témoignages des autres étudiants m’ont permis de me renforcer et de battre le concours!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here